• Penser en diagonale : non pas à la va-vite mais sans suivre les lignes droites et balisées. En traversant les clôtures disciplinaires, sans respecter bienséances et nomenclatures. C´est ce que s´efforce de faire le médiologue. Pour penser quoi, en général ? Les médiations techniques de ce qu´on nomme culture. L´inconscient machinique des formes hautes de la vie symbolique et sociale. L´univers des choses tapi sous l´univers des signes. À quel propos précisément, ici, dans ces conférences ? La transmission des valeurs sur la longue durée, nos capacités d´influence sur l´opinion du jour et nos voyages quotidiens dans l´espace. Trois sujets d´actualité, qui gagnent à s´inscrire dans une certaine profondeur de temps.

  • Emballement, incompréhension, indignation... Enthousiasmes, délires, ironies sur twitter.

    Comme "prévu", avant le quatorzième tour, le jury restait parfaitement divisé en deux, entre Gallimard et Lagardère, et donc plus le moindre doute ne subsistait sur le camp forcément gagnant, la voix de la présidente devenant automatiquement « départageante. » Edmonde Charles-Roux souriait.

    Mouvement de révolte, d´ironie, de liberté, Don quichottisme ?

    Bernard Pivot, premier couvert, coupable ou héros ? Même si nul ne l´a officiellement confirmé (ni infirmé !). Il est bien l´auteur de la petite suggestion iconoclaste « et si on élisait l´impertinent ! » Bravoure, défi, amusement pensé sans conséquence ? C´est ce qu´il fit...



    Fanny Werte http://www.ecrivaine.com Fanny Werte a cinquante ans. Elle a publié chez de nombreux éditeurs "traditionnels", sous son nom de naissance. Aucun grand best-seller mais une bonne ouvrière du livre.

    Elle continue dans cette voie "valorisée" en France. Mais le pays est "en guerre littéraire" : éditeurs classiques contre auto-édition. Fanny Werte est pacifiste. Mais lucide. Il faut choisir son camp ! Non ! Impossible ? Donc elle s´est fragmentée, en deux. On a connu pire chez les écrivains. Alfred Jarry / Émile Ajar - Jack-Alain Léger / Paul Smaïl...


    Elle ne doit surtout pas être reconnue, sinon elle sera exclue du "noble chemin." Ce n´est pas pour le peu de droits d´auteur qu´elle y gagne mais y´a des avantages, comme l´accès aux bourses, résidences, voyages, bons repas, articles...


    Pour la première fois, avec « Le prix Goncourt 2013 est attribué à... », elle s´est sentie totalement libre dans l´écriture. L´éditeur ne fait pas la littérature comme le déclara inopinément Aurélie Filippetti  mais l´éditeur fige la littérature.

  • -> Dossier : La nostalgie du roi La monarchie, figure symbolique ou figure gouvernante par Philippe Raynaud Philippe Raynaud analyse les ressorts qui font aujourd'hui vivre le système monarchique dans les pays européens. L'institution royale s'inscrit dans une continuité. La réinstallation du roi en France paraît de ce fait peu probable pour l'historien. Emmanuel Le Roy Ladurie : « La France a réussi une synthèse entre les deux traditions nationales » De Hugues Capet à Louis Philippe, l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie nous présente les rois qui ont construit l' É tat moderne tel qu'il subsiste encore au XXI e siècle. De la monarchie absolue à la monarchie impossible par Jean-Christian Petitfils L' É tat français moderne naît au lendemain des guerres de religions, affirme l'historien Jean-Christian Petitfils. Son émergence correspond à l'instauration de l'absolutisme. La « monarchie républicaine », une vieille tradition française ? par Jacques de Saint Victor L'histoire républicaine a, en France, de profondes racines. Les premières tentatives politiques pour contrebalancer la puissance royale date du Moyen Âge. Le drame des premières dames françaises par Stéphane Bern À la différence de certaines reines, qui jouèrent en France un rôle politique majeur, les premières dames de la V e République ont beaucoup de mal à s'imposer. Stéphane Bern explique pourquoi. Et aussi Sébastien Lapaque, Robert Kopp, François-Marin Fleutot, Jean-Pierre Naugrette et Marin de Viry. -> Littérature Inédit. Camille Laurens : Vaine Camille Laurens se souvient d'une rencontre avec l'artiste ORLAN. Son texte drôle et triste raconte l'abandon, le féminisme, la difficulté à communiquer. Extrait. Frédéric Mitterrand : Milada En novembre paraîtra aux éditions Robert Laffont Mes regrets sont des remords . La Revue des Deux Mondes publie, en avant-première, un extrait. Extrait. Jean Clair : « Les oeufs d'or. Journal » -> Études, reportages, réflexions Extrait. Régis Debray : « Que faut-il entendre par sacré ? » Régis Debray poursuit sa réflexion sur la place de la transcendance et des croyances dans notre société moderne. En exclusivité, un extrait de son nouvel ouvrage, Allons aux faits. Croyances historiques, réalités religieuses (Gallimard/France-culture)

empty