• Autour d'une bonne table, on mange, on chante, on boit, on échange quolibets et bonnes histoires, on refait le monde. La vie quotidienne est rythmée par la recherche de la nourriture et de la boisson: in vino veritas. Du nectar des dieux au canard d'Apicius, en passant par Dionysos enseignant la culture de la vigne aux mortels, les fruits inaccessibles de Tantale ou encore le festin de Trimalcion, la culture antique regorge d'anecdotes délicieuses sur l'art et la nécessité du boire et du manger.
    À La Table des Anciens invite le lecteur à déguster les meilleures pages des auteurs antiques dédiées à la cuisine. Plus de 100 extraits, issus des traductions Belles Lettres, sont rassemblés et assortis d'une brève présentation destinée à éclairer leur lecture. À La Table des Anciens sont réunis Pétrone, Homère et Virgile pour raconter la préparation et l'organisation des repas, les mets de tous les jours ou les ingrédients fabuleux, les disettes, les banquets fameux, les goinfres mythiques ou les préceptes de diététique, avec, pour la bonne bouche, les meilleures recettes de l'Antiquité... à savourer!

  • La Vie de Pythagore par Jamblique n'a pas grand chose à voir avec ce que l'on appelle aujourd'hui une biographie: il s'agit en réalité d'un éloge de Pythagore, accompagné d'une longue description du genre de vie pratiquée par la communauté rassemblée autour de Pythagore au VIe siècle av. J.-C., et dès lors commence l'histoire souterraine du Pythagorisme.
    Sept siècles plus tard, Jamblique, un philosophe néoplatonicien du début du IVe siècle, entreprend de faire revivre cette philosophie dans un grand ouvrage (partiellement perdu), L'École de Pythagore, dont notre Vie est le premier livre. Chez lui, Pythagore devient une sorte de saint païen, dont les vertus et les miracles valent bien ceux des chrétiens.
    Dans une importante préface, les deux traducteurs examinent particulièrement la façon dont Jamblique entreprend de construire le mythe d'une continuité historique entre Orphée, Pythagore et Platon, mythe qui dominera toute la philosophie occidentale jusqu'au XVIIe siècle et même au-delà.

  • Deux hommes, un notaire de Campanie, Nicolas de Martoni et un noble champenois, Ogier d'Anglure, partent pour Jérusalem. Deux voyages, en sens inverse, à quelques mois de distance. Nicolas part en juin 1394 et va d'ouest en est, Ogier se met en route en juin 1395 et tourne d'est en ouest. Si leur destination est la même, leurs ambitions, leurs point de vue, divergent du tout au tout.
    Contre toute attente, le périple du notaire se révèle une véritable odyssée, avec tempêtes, naufrages, belles étrangères, pirates... et une étonnante visite de la Grèce de cette fin du XIVe siècle. Le parcours du second, quoique plus traditionnel, est riche en anecdotes pittoresques et en aspirations religieuses.
    La mise en relation de ces deux textes qui couvrent des périodes si proches, mais mettent en scène des acteurs si différents offre une occasion unique de présenter des regards croisés sur le « Saint Voyage », de montrer combien les expériences pouvaient être différentes autour du fonds commun : la visite des Lieux saints.

  • Faire le choix de manger mieux !
    Bon alors, qu'est-ce qu'on mange ?
    C'est sûrement la question que vous vous posez lorsque vous entendez ou voyez dans les médias les multiples recommandations, conseils et mises en garde concernant l'alimentation, ainsi que les divers modes alimentaires qui foisonnent un peu partout. De la cuisine sans lait et sans gluten à la cure de jeûne en passant par le régime végétarien ou végan, tous veulent nous faire croire qu'ils sont la solution aux maladies dites de civilisation : allergies et intolérances, cancers, obésité...
    Dans tout cela, qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qui relève de la publicité ? Qui croire ? Comment faire le tri ?
    L'auteure de ce guide de l'alimentation saine, qui ne se revendique d'aucun courant particulier, vous donne des réponses claires qui vous permettront de faire les bons choix en toute conscience et d'adopter la « saine attitude ».

empty