• Suite à l'important succès de son premier livre, Allégories pour guérir et grandir, et fort des mille suggestions et commentaires reçus après sa publication en 1993, l'auteur s'est laissé facilement convaincre de continuer dans cette voie psychopédagogique.

    La matière :
    Allégories II: Croissance et Harmonie tente, dans sa première partie, d'approfondir et de compléter différentes notions déjà présentées succinctement dans le premier livre afin de démontrer sans conteste la richesse et la puissance des contes et des allégories.

    La nouveauté :
    Dans la seconde partie, l'auteur nous présente un éventail de nouvelles allégories souvent écrites en collaboration avec divers spécialistes des domaines social, scolaire et de la santé. Ces allégories sont regroupées sous trois grandes thématiques:

    1) Les allégories et moi.
    2) Les allégories, les autres et moi.
    3) Les allégories, ma famille et moi.

  • C'est l'heure de se coucher, l'heure des histoires ! Pyjama enfilé, Touti choisit les livres que Mina lui racontera. Loups, sorcières, monstres : il veut des histoires qui font peur ! Mina hésite, car elle trouve son ami trop petit. Il va avoir trop peur ! Mais Touti insiste. Il se trouve grand et courageux. Jusqu'à ce qu'une frayeur le surprenne. Heureusement, tout finira bien !

  • https://youtu.be/GEmF40iKLV4

    Dans ce nouvel ouvrage, Corinne Van Loey dénonce le terrorisme de la culture du viol et l'omerta qui l'entoure, qu'il convient de briser. Même si les langues se délient à la suite de l'affaire Weinstein et des mouvements #MeToo et #balance ton porc, l'analyse faite des agressions sexuelles et des viols par nos sociétés contribue encore souvent à banaliser, minimiser, excuser, voire encourager les violences en les justifiant par l'exercice de l'autorité et la nature de la sexualité masculine. À travers l'histoire, les civilisations, les cultures et l'éducation, l'auteure propose une étude détaillée du viol et des agressions sous toutes leurs formes, du déni qui les entoure, surtout dans l'environnement proche des victimes, et décrypte les traumatismes causés et leurs conséquences. Dès lors, quelles solutions peut-on apporter ? Elles passent par une meilleure protection des victimes, possible par la libération de la parole, la formation des personnels soignants, l'éducation et par des sanctions judiciaires équitables


  • Karine vit depuis vingt ans avec une souffrance psychologique qu'elle essaie de surmonter. Son témoignage décrit son parcours après deux accidents à 16 et 17 ans qui l'ont conduite à la dépression. Vient ensuite la lutte contre ses tourments entre phases d'hospitalisation et retour à la vie quotidienne.
    Entourée de ses parents et de ses soeurs, elle livre le journal de ses états d'âme dépeints de l'intérieur, ses joies, ses peurs, ses pleurs autour d'une question récurrente : « Qui suis-je ? » Elle clame aussi son immense d'espoir de vivre en acceptant plus facilement la maladie, et surtout sa volonté d'aimer. Un livre conçut comme la boîte de ses souvenirs qu'elle nous fait partager avant de désormais la refermer pour mieux aller de l'avant.

  • Tranche d'âge : 2 à 5 ans


    Thèmes : peurs enfantines, câlins



    Le portail est resté ouvert, et le chat Noisette n'est plus là ! S'est-il fait écraser par une voiture ?
    La petite fille Sophie est en pleurs...

  • Tranche d'âge : 5 à 7 ans

    Thème : parodie du Petit Chaperon rouge, humour, peur, amitié




    Tout le monde connaît l'histoire du
    Petit Chaperon rouge
    ... Mais connaissez-vous celle du
    Petit Chaperon Louve
    ? Pour la découvrir, lisez vite cette histoire d'Andrea Echorn au ton décalé et plein d'énergie que l'on retrouve aussi bien dans son récit que dans ses illustrations !

  • Tranche d'âge : 2 à 7 ans



    Thèmes : comptine, peur




    « Quand le hérisson est pris de panique, il se met en boule et sort ses piques » Que fait le putois quand il est pris d'effroi ? Et toi ! Que fais-tu quand tu as peur ?

  • Pourquoi la peur reste-t-elle prise en charge par des écrivains africains de générations différentes ? Quelles configurations sociopolitiques se dessinent lorsqu'on passe de l'État espéré de droit à l'État d'insécurité absolue? Avoir peur serait-il un paradigme essentiel de lisibilité de l'expérience postcoloniale ?
    Partant d'une analyse transversale du roman africain de langue française, les auteurs mettent en lumière la vulnérabilité de sujets qui, suppliciés par des épidémies ou des catastrophes de tous ordres, vivant dans la hantise d'être muselés, arrêtés, torturés par les « forces de l'ordre », milices, bandes criminelles et terroristes islamistes infestant des autocraties tropicales, sont promis à une fin tragique.
    En offrant des pistes essentielles pour l'interprétation de l'insécurité comme signe, cet essai construit des hypothèses sur le rôle de l'État et le sens du politique en contexte de déréliction. Il détermine également les conditions de possibilités d'une véritable émancipation dans une conjoncture où les autoritarismes les plus brutaux sont pris de panique.

  • Pour la réalisation de son quatrième livre sur les allégories, Michel Dufour s'est associé à Sophie Bernard, psychologue et sexologue reconnue de Québec.

    Par le biais de contes métaphoriques, les auteurs tentent dans cet ouvrage de guérir les maux du coeur et du corps qui surviennent parfois au sein du couple et de la famille sans toutefois négliger l'individu.

    Divers problèmes tels que préjugés, solitude, deuil, adultère, pédophilie, maladie, rupture ou problèmes de communication sont abordés avec tact et respect.

empty