Magnard Jeunesse

  • Léa entre dans un lycée où elle ne connaît personne. Timide, elle noue des liens avec un garçon de sa classe grâce à qui elle espère être acceptée.
    Lors du premier cours d'histoire, elle découvre Mr. Fauchon qui manque d'autorité et dont les élèves se moquent jusque sur les réseaux sociaux. Léa adore pourtant cette matière, mais défendre un prof contre tout le monde, c'est impossible. Jusqu'où est-elle prête à suivre ses « amis » ?
    Un roman qui parle :

    de l'importance d'être intégré à un groupe pour les ados
    des ravages de l'effet de groupe
    du harcèlement d'un prof, du point de vue des suiveurs
    La Meute est inspiré d'une histoire vraie vécue en classe de Seconde :
    « L'idée de ce roman m'est venue d'un souvenir angoissant de Seconde. Un de nos profs, peu autoritaire, était malmené par certains élèves provocateurs. Nous y assistions sans réagir, personne n'osait s'opposer à ces leaders. En en parlant autour de moi, je me suis rendue compte que de nombreuses personnes avaient vécu cette situation et que ce type de harcèlement méritait d'être abordé dans un récit destiné aux ados. » Adèle Tariel, autrice

  • - Attends, Mamie ! protestent les enfants. Il y a plein de monstres ici ! Quand on éteint la lumière, on voit des ombres à grandes dents.
    - Des monstres ? Des ombres ? Ça me rappelle une aventure extraordinaire. Mais je ne vais pas vous embêter avec cette vieille histoire...
    - Oh si, Mamie, raconte !
    Cette fois, c'est la grand-mère d'Ollie et Ludo qui s'occupe d'eux. Et en guise d'histoire du soir, elle leur raconte le plus étrange de ses souvenirs d'enfance : sa rencontre avec un monstre vraiment trouillard.
     
    La quatrième histoire d'une série qui démontre avec humour et imagination qu'il ne faut surtout pas craindre les monstres, car aux aussi ont peur de leur ombre et préfèrent les chansons douces pour s'endormir.

empty