Sciences humaines & sociales

  • La relation maître-disciple " défie toute étude d'ensemble ", a écrit George Steiner, tant elle se singularise par la tension entre ses cadres multiples et son caractère unique. Socle de l'édifice social, elle s'incarne entre deux personnes, tout en constituant le médium de la pensée en partage.C'est en multipliant les angles et en diversifiant les domaines où cette relation s'exerce que pareil phénomène peut être approché. Tel est le propos de cet ouvrage rassemblant philosophes, historiens et ethnologues. De l'Académie d'Athènes à l'enseignement dans les institutions scolaires et universitaires en Europe contemporaine, de filiations spirituelles et musicales hindoues à des pratiques chamaniques de Chine, les auteurs s'interrogent sur les acteurs de la transmission – orale ou livresque, parlée ou muette, gestuelle ou musiquante –, et l'intimité de ces " passeurs de question ". Confucius dit transmettre mais ne pas innover, tout en considérant que de l'ancien émane la nouveauté ; Fichte fait du rapport maître-disciple la condition de l'éclosion du savoir. Autant de situations dans des civilisations et des temps différents qui déploient toutes les facettes de cette rencontre interpersonnelle. Autant d'occasions de mettre en lumière la continuité, la perdurance de l'objet à transmettre.Une réflexion stimulante sur un phénomène social mal connu : la transmission du savoir.

  • Ce premier ouvrage, issu des conversations régulières du Beurdin et du Jacqui, est consacré à Bourbon-Lancy, « La ville du Dieu Borvo ». Vous y découvrirez comment ce Dieu gaulois est toujours présent ici... Vous revivrez notre ville au temps des Romains, avec ses thermes et ses voies rectilignes ; puis au tournant fatidique de l'An 1000, grâce au concours de Frère Jacqui, squelette au Musée St Nazaire ! Vous retrouverez les reines de France qui « venaient aux eaux » à Bourbon ; et bien d'autres choses encore, venues du passé ou témoins du présent ! Avec, dans la bouche du Beurdin, les vieux mots et la façon de parler de l'ancien temps. C'est à la fois un livre d'histoire et un livre d'histoires !

  • La catastrophe survenue dans la langue, en notre temps, généra pour l'auteur un doute lancinant envers la parole. Comment retrouver une parole fondatrice, après l'effondrement ? Comment retrouver le sens ? Où diriger ses pas, l'Avant de tous les chemins de mots, raviné par « l'Ange noir » ouvrant sur le Néant ? Marcher, marcher dans l'obscurité, porté par la Mémoire, porté par le Silence, jusqu'aux fragiles lumières des rencontres salvatrices.

  • Quatre essais consacrés depuis 1983 au poète, essayiste et traducteur.

  • Voici l'histoire de Passay par ses habitants. Si rares sont les villages qui racontent leur histoire. Ce sont les spécialistes - historiens, ethnologues, journalistes - qui, le plus souvent, retracent le passé de ces communautés. Et pourtant, chaque femme, chaque homme a des connaissances, vit des expériences qui éclairent l'histoire de son village. Les Passais dévoilent ici ce qu'ils veulent bien de la culture de leur communauté au bord du lac de Grand-Lieu. Jacques André, Marie-Jo Coulon et Claude Naud ont su avec une grande finesse se faire les passeurs de ces récits simples et pudiques des familles, paroles singulières qui, suscitant l'émergence d'une parole plurielle, engagent un processus de réappropriation collective de l'histoire du lieu.

empty