• Cet ouvrage est une synthèse et une référence pédagogique précieuse portant sur les questions importantes et complexes engendrées par les relations monétaires internationales.
    L'approche combine une dimension technique (fonctionnement du marché des changes), une dimension économique (rôle des questions monétaires internationales dans le domaine macroéconomique) et une dimension historique (étude des systèmes monétaires internationaux).Le manuel  intègre la dimension mondiale des questions monétaires et la construction monétaire européenne.

  • Gaya Dewaele, trente ans et célibataire, dirige une société qui produit de fabuleux spectacles à Villers-la-Ville. Traumatisée par un accident de la route qui lui a valu nombre de séjours à l'hôpital, elle fuit toute intimité, tout contact physique. Solitaire et farouche, elle consacre son énergie au travail, dévorée par l'ambition et le souci de perfection. Gaya traverse les ruines magiques de Villers comme elle traverse la vie, sans rien en voir, sans rien en retirer. Pourtant, la découverte inopinée d'un anneau d'or puis d'un souterrain oublié vont bouleverser son existence et éveiller sa sensualité. Et si le monde des hommes était plus tendre que ne le croit Gaya ?

  • Cet ouvrage est le fruit de l'une des premières « expertises collégiales » coordonnées par l'Institut de recherche pour le développement (IRD). Il fait le bilan des connaissances sur la présence, préoccupante, du mercure en Amazonie, sur ses effets sur l'environnement et la santé. Il se conclut par un certain nombre de recommandations opérationnelles. Il existe deux modes spécifiques de contamination humaine par le mercure : l'exposition des travailleurs de l'or (orpailleurs ou raffineurs) aux vapeurs de mercure dégagées lors des opérations d'enrichissement du minerai aurifère et de purification des lingots ; l'exposition de la population à un dérivé du mercure, le méthylmercure, principalement par la consommation de poissons eux-mêmes contaminés. Le premier mode, direct, de contamination peut entraîner des troubles de la santé du fait d'expositions prolongées et répétées. Ceux-ci concernent les voies respiratoires, le système gastro-intestinal et le système nerveux central, ce dernier pouvant être l'objet d'altérations irréversibles. Le caractère souvent clandestin et précaire des activités d'orpaillage ne favorise pas l'usage de techniques qui éviteraient ou du moins réduiraient cette contamination. La seconde forme d'exposition est beaucoup plus difficile encore à maîtriser. La méthylation du mercure, issu de l'orpaillage mais aussi contenu dans les sols à l'état « naturel », relève d'activités bactériennes dans des milieux aquatiques privés d'oxygène et riches en matière organique. L'exportation du mercure est facilitée par la déforestation - les sols dénudés favorisent sa libération - et par l'aptitude de ce métal à se complexer aux fines suspensions argilo-organiques véhiculées par les eaux. La contamination des poissons est l'étape suivante de la chaîne de transfert vers l'homme : comme, pour beaucoup de populations amazoniennes, leur consommation représente la source essentielle de protéines, elle constitue un agent d'exposition quasi quotidienne au méthylmercure dans l'ensemble de l'Amazonie et non dans les seules régions d'orpaillage. Cette imprégnation continue entraîne essentiellement l'apparition, tant chez l'adulte que chez l'enfant, d'atteintes neurologiques sévères, plus graves encore chez le foetus au moment de la formation des organes. À partir de ces constats, un certain nombre de recommandations sont avancées : la mise en place d'un observatoire amazonien de surveillance, la création d'une structure d'encadrement de l'orpaillage, l'usage généralisé d'équipements de protection contre les vapeurs de mercure, diverses mesures techniques destinées à réduire l'impact du mercure dans l'environnement, une meilleure diffusion de l'information de base sur les risques encourus, l'adoption d'habitudes alimentaires prévenant l'exposition régulière au méthylmercure, une amélioration des suivis sanitaires.

  • L'ouvrage propose une réflexion critique à la fois sur la géographie et sur la région caribéenne comme elle a trop souvent été enseignée et décrite. Pour ce faire, cet espace est appréhendé à la fois dans sa globalité et dans le détail, au travers de nombreuses études de terrain menées par l'auteur durant les dix dernières années (Suriname, Haïti, Cuba, etc.). Le géographe Romain Cruse rejette ici d'emblée le mythe de la neutralité en sciences humaines, qui amène trop de chercheurs à décrire le monde qu'ils étudient du point de vue des classes moyennes occidentales. Fort des années passées dans les quartiers pauvres et les villages de pêcheurs de Trinidad, de la Dominique ou encore de la Jamaïque, il choisit volontairement d'adopter le regard des classes populaires caribéennes - regard à la fois inspiré des observations sur le terrain et fondé sur un travail de recherche minutieux dans les bibliothèques universitaires de la région. La Caraïbe ainsi décrite n'est donc ni un éden touristique, ni un modèle de libre-échange, ni une région de forte croissance économique. On découvre plutôt des sociétés profondément divisées selon des clivages ethniques et sociaux hérités du colonialisme, des bidonvilles abandonnés derrière des décors de carte postale, la manipulation des masses par les élites locales et les investisseurs étrangers, et un regard différent sur la condition caribéenne contemporaine. Une condition qui se nourrit d'un environnement particulier, d'une histoire singulière et de traits démographiques propres tels que la créolisation et le pluralisme.

  • Cette nouvelle fait partie de l'anthologie Or et Sang. Elle se compose de 10 pages.

  • La Mine de Querns de David Osmay
    Cette nouvelle fait partie de l'anthologie Or et Sang, elle comporte 10 pages

  • Mercenaires, larmes divines et ex-petites amies rancunières de Lucile Garrigoux fait partie de l'anthologie Or et Sang
    17 pages

  • Les deux Orfèvres de Cécile Duquenne fait partie de l'anthologie Or et Sang. Cette nouvelle a été finaliste du prix Merlin 2010. Elle comporte 25 pages.

  • Or, Sang, Soleil de Henri Bé est une nouvelle appartenant à l'anthologie "Or et Sang", elle comporte 8 pages.

  • Michel Dziwak nous rappelle que le débat sur les rapports entre l'alchimie et la chimie est ancien mais de nouveaux éléments de réponse obligent aujourd'hui à reconsidérer des visions parfois trop exclusives.
    Donc, sans qu'il soit question de retracer l'histoire de l'alchimie tant comme on a pu le souligner, la difficulté du sujet est immense et l'entreprise "périlleuse". Il convient cependant, pour expliciter les rapports qui peuvent exister entre la science et l'alchimie, de retourner à ses origines et d'examiner ensuite quel statut elle aura au moment où elle pénètre en Europe pour la première fois.
    Dans une deuxième partie, nous verrons que les liens entre la science et l'alchimie ne seraient pas relâchés puisqu'on présente parfois l'un de ses derniers représentants du XXème siècle comme un scientifique. Fulcanelli, car c'est de lui dont il s'agit, offre en quelque sorte une caution à l'alchimie par son double statut de philosophale adepte et d'homme de science aux yeux d'un certain nombre d'alchimistes contemporains.
    Si depuis un siècle son identité résiste aux multiples tentatives d'élucidation, son oeuvre révèle certains aspects de son savoir et de sa personnalité, si tant est que le personnage ne soit pas une entité regroupant plusieurs individus. Les multiples témoignages allégués au fil des siècles concernant les transmutations effectuées, laissant derrière elles un certain nombre de médailles et monnaie d'or et d'argent servent d'autant de pièces à conviction pour attester de la réalité de l'alchimie.
    Dans la dernière partie, nous verrons si les quelques rares analyses physico-chimiques effectuées sur certaines d'entre elles peuvent apporter un supplément d'information.

  • Impair et manque fait partie de l'anthologie Or et Sang
    14 pages

  • Trois Ors de Audrey Herreman appartient à l'anthologie Or et Sang
    9 pages

  • De l'or plein les mains fait partie de l'anthologie Or et Sang
    13 pages

  • Débarqués en Floride, Dylan et Kija sont toujours à la recherche d'or. Ils suivent le vieux Séminole Coccha dans un dangereux labyrinthe qui pourrait bien causer leur mort, en quête du magot d'El Paso.
    Ce dix-septième tome des aventures de Dylan Stark est préfacé par Hergé.


  • Le Sang du Soleil de Lia Vilore fait partie de l'anthologie Or et Sang
    Cette nouvelle comporte 28 pages

  • Confessions nocturnes de Stéphane Soutoul fait partie de l'anthologie Or et Sang. Elle comporte 15 pages.

  • Ombres et Or de Gwenaelle Durand est une nouvelle appartenant à l'anthologie "Or et Sang", elle comporte 24 pages.


  • Philippe Péan a reçu une formation scientifique puis a été tour à tour constructeur d'ouvrages d'art et de grands bâtiments, navigateur, maire et écrivain. Ces quelques domaines lui ont permis d'accumuler une grande expérience du monde et des hommes.


    Il a parcouru la Guyane. Il a remonté ses différents fleuves. Il a rencontré les Indiens sur le haut Maroni puis une tribu Oyampi sur un bras brésilien de l'Oyapock.


    La Source et le Delta, les deux mondes est son troisième roman.

    Pierre est parti à la recherche de l'or. Il s'est enfoncé dans l'immensité de la forêt amazonienne, mais tout ne se passa pas comme il l'espérait.
    L'Occidental qu'il était s'est trouvé brutalement plongé dans un monde qu'il croyait primitif, car il était composé d'hommes, de femmes et d'enfants vivants en dehors de notre modernité.
    Son microcosme était ordinaire. Le leur l'est aussi, mais les femmes ou les hommes de pouvoir ont un pied dans l'invisible... et il va y pénétrer de plain-pied.

  • Cette nouvelle fait partie de l'anthologie Or et Sang. Elle a été finaliste du Prix Merlin 2010

    Quand l'or et le sang se rencontrent...

    Les éditions du Petit Caveau vous proposent de découvrir sa première anthologie sur le thème de l'Or et du Sang.
    Seize textes déclinent ce thème avec originalité. Suivez les parcelles dorées pour voyager sur les ruines d'une civilisation inca ou dans les profondeurs d'une mine désaffectée. Découvrez les addictions d'un vampire pour le jeu ou l'humour d'un anti-héros aux canines acérées. Vivez au coeur de l'Antiquité ou dans un impitoyable univers parallèle...

    Un voyage à travers le temps et les continents, seize histoires sombres et envoûtantes sur les chemins de l'or et du sang...

  • Ce deuxième volume des Études d'économie médiévale aborde les principaux problèmes concernant les métaux depuis la fin de l'empire ; romain jusqu'au déclin du monde musulman, dans le monde alors connu. L'examen se poursuit tour à tour dans l'Occident décadent du Ve siècle, dans le monde sassanide, chez les peuples de la steppe, dans l'empire byzantin, dans le monde musulman enfin. Grâce au vaste réseau de routes terrestres et maritimes qu'il a su établir, le monde musulman parvient à suffire à la consommation de ses grandes métropoles et de ses ateliers monétaires. Que ce réseau vienne à se défaire au XIe siècle, et la puissance métallurgique passera à l'Occident. Également disponibles : - Monnaie et histoire d'Alexandre à Mahomet - Les textiles dans l'Ancien Monde du VII au XIIe siècle

  • L'or est soit un objet, soit un mythe de cet objet. L'objet-or est soit un métal, minerai ou épuré, soit un bijou à éventail de multiples significations dont celle de monnaie. Le mythe part de l'éclat solaire qu'avive le traitement au feu du métal-minerai ; il aboutit par cet éclat, par la consistance, l'utilité, les formes du bijou, les charmes de cette luminosité, à porter la joie et l'espérance du monde d'outre-nuit où le soleil qu'il symbolise ne se couche pas. Ainsi la longévité et la ductilité de cet objet-mythe lumineux évoque à l'homme son rêve d'immortalité. Car tout mythe est une réalité de sentiments que les hommes font reposer sur des objets réels en se servant d'heureuses apparences qui leur symbolisent les qualités de l'invisible. L'or est ainsi lumière et bonheur éternel ; les chefs et les femmes le portent avec prédilection comme certains enfants, tandis que le guerrier, ut sic, préfère le fer, et la forge. L'art de l'or, et celui de l'argent fort proche, est ainsi aux confins de l'économie et de la religion, une structure de médiation, une médio-structure toujours liée au roi : orfèvre de ses trésors et de sa liturgie ou monnayeur de sa puissance. D'Aristote à Thomas d'Aquin, on a toujours su distinguer le métal d'orfèvre et le signe monnayé, le trésor et la monnaie, le mythe et l'utilité fonctionnelle.

  • Lieux chargés d'histoire, l'Auvergne et le Bourbonnais ont beaucoup inspiré les conteurs. Du Cantal aux Combrailles, des Monts du Forez au Velay, l'auteur, puisant au coeur d'une riche tradition orale, a recueilli des contes qui sont autant de petits chefs-d'oeuvre d'esprit et de poésie.




    Le lecteur retrouvera des endroits qui lui sont familiers et les légendes qui leur sont associées : l'histoire du loup arverne et du renard romain, l'or de la Jordanne, le tombeau du bon saint Menoux, les menettes et le cabrétaïre, le château de l'Ours, le pape de l'an Mil, et Bibendum...



    Maguelonne TOUSSAINT-SAMAT, historienne médiéviste et membre de l'Académie culinaire de France, s'est spécialisée dans l'étude des comportements alimentaires et des coutumes populaires. Elle est l'auteur de nombreux ouvrages, notamment Histoire naturelle et morale de la nourriture (Éditions Le Pérégrinateur), Histoire de la cuisine bourgeoise des origines à nos jours (Éditions Albin Michel), Contes du Périgord et Contes de Provence (Éditions Sud Ouest).




  • Au rythme du balancement des pagaies, l'embarcation traçait un long sillon dans l'eau endormie du fleuve.


    Le long de la berge, des rangées de palétuviers enchevêtrés aux racines crampons et aériennes s'inclinaient devant Ernest. Les arbres touffus le saluaient, agitant leurs branches au gré de la brise.


    Les loutres folâtres s'ébattaient dans l'eau tiède et limoneuse.


    Les crapauds-buffles soufflaient sous les feuilles mortes.


    Les papillons, d'un bleu étincelant, voltigeaient autour des orchidées épanouies.


    Les perroquets, au plumage irisé, jacassaient.


    Les singes hurleurs emplissaient l'air de leurs cris tonitruants.


    L'aigle majestueux tournoyait dans le ciel ensoleillé.


    Tous, à leur manière, lui souhaitaient la bienvenue.

empty