• De l'annonce de sa naissance à son ascension dans le Ciel, Jésus n'a jamais eu une vie ordinaire. Une enfance comme fils de charpentier à Nazareth, une vie d'adulte sillonnant les routes de Palestine, des miracles, des paraboles, de profondes amitiés... une histoire hors du commun à lire comme un roman. Riche de très nombreux détails historiques et ancré dans le message de l'Évangile, ce roman permet au lecteur de marcher aux côtés de Jésus et de le découvrir de façon plus intime. Auteur à succès, Béatrice Égémar est une vraie passionnée d'histoire. Elle a remporté de nombreux prix pour des romans à destination de la jeunesse (notamment avec sa série Un parfum d'histoire). Elle signe ici un roman personnel où la précision historique et l'exigence littéraire sont au service de la foi.

  • De tous les moments de la vie de Jésus rapportés par les évangiles, sa Passion est, croit-on, le plus connu. Les tableaux, récits et films les plus divers foisonnent, au point que tout paraît limpide dans cet épisode : accusé, jugé, mort sur la croix, mis au tombeau, Jésus est apparu à ses disciples qui ont proclamé sa résurrection...
    Mais que disent au juste les récits évangéliques de tout cela ?
    S'interrogeant sur les raisons de l'affirmation de saint Paul « le fils de Dieu m'a aimé et s'est livré pour moi », Albert Rouet effectue une passionnante enquête à partir des récits évangéliques en laissant résonner de multiples questions : Jésus était-il menacé de mort dès le début de sa vie publique ? Quels sont les différents groupes qui voulaient l'assassiner et quels étaient leurs mobiles ? Le péché dont Jésus libérerait l'humanité est-il de nature morale ou d'un autre ordre ? La foule qui l'acclame lors de son arrivée à Jérusalem est-elle réellement la même que celle qui, quelques jours plus tard, réclame sa mort ? Pourquoi est-il crucifié et non pas lapidé ? Quelle est la nature des événements relatés dans les évangiles à propos de sa résurrection ?
    Dans cette fresque extraordinaire de précision et appuyée sur les sources évangéliques, l'événement de la Passion de Jésus prend une ampleur humaine et spirituelle inattendue.

  • Livre le plus mystérieux de la Bible, l'Apocalypse suscite les interrogations et les interprétations les plus folles. Mais comment la lire, la décrypter et la comprendre pour ce qu'elle dit vraiment ? Un volume très spécial des " ABC ".
    C'est Régis Burnet, ancien élève de l'École normale supérieure et professeur à l'université catholique de Louvain, qui se fait ici votre guide pour entrer dans le livre de l'Apocalypse.
    Identification de l'auteur, contexte scripturaire, historique, culturel et rédactionnel, analyse littéraire, structure et résumé, examen détaillé des grands thèmes, étude de la réception, de l'influence et de l'actualité, lexiques des lieux et des personnes, chronologie, cartes géographiques, bibliographie : un grand spécialiste de l'Écriture se fait votre tuteur sur l'un des textes les plus mystérieux de l'histoire humaine.
    " Mon ABC de la Bible ", ou la boîte à outils d'une lecture informée et vivante du Livre des Livres.

  • Zachée, la Samaritaine, Pierre, Marie-Madeleine, Paul. Cinq hommes et femmes ordinaires, qui
    ont un jour rencontré Jésus et dont la vie a été transformée.
    Au gré de ces cinq rencontres, l'auteur nous entraîne dans un passionnant voyage au coeur du Nouveau
    Testament et dans notre propre coeur. À notre tour, nous sommes invités à nous approcher du Christ, à découvrir la soif qui nous habite, à abandonner nos masques afin de répondre de tout notre être à la question : « Pour vous, qui suis-je ? »
    Ainsi pourrons-nous connaître Jésus en vérité et devenir pleinement nous-mêmes.

  • En attendant la fin du monde, il était temps que le voile soit levé sur le plus énigmatique des textes bibliques. Une vraie révélation sur la Révélation. Jamais le livre de l'Apocalypse n'a autant inspiré notre culture occidentale : au cinéma, en littérature, dans l'histoire de l'art ou même en politique, il fait l'objet de tous les fantasmes. L'image zodiacale des douze étoiles n'est-elle pas constitutive du drapeau européen ? Que dire des mouvements millénaristes, souvent violents et radicaux, inspirés par l'une ou l'autre des pages du livre ? Sans religion ni Dieu, ne les retrouve-t-on pas jusque chez nous, dans la plus proche actualité, sous la forme de groupes aux velléités d'insurrection ?
    Dans un langage crypté mais apte à traverser siècles et cultures, l'Apocalypse énonce un diagnostic profond et décisif des maux structurels de l'humanité, qui débouche sur une vision d'espérance pour le monde d'aujourd'hui. André Paul nous offre ici une nouvelle traduction pour expliquer l'un des plus grands textes de l'humanité.
    Un livre à lire et à relire.

  • Jésus se dit dans ses paraboles. Il y est entier et toutes se rapportent à lui. Ces paroles exemplifient chacune la Parole divine. Contre les réductions, une méthode de compréhension et d'emploi qui permet de redécouvrir la nouveauté de l'Évangile.
    Lorsque Jésus veut parler de Dieu et de ce qu'il espère des humains, pourquoi choisit-il de raconter des histoires ? Les courts récits fictifs, à portée symbolique, que sont les paraboles sont ciselés pour ouvrir de nouveaux champs de réflexion. Elles visent à secouer l'apathie et susciter une action fraternelle selon une visée universelle et attentive aux plus faibles, aux plus pauvres, aux bannis de la société.
    Camille Focant présente ici une interprétation des 32 récits paraboliques des évangiles, offrant au lecteur un commentaire complet des différents genres de paraboles que l'on y rencontre.
    Un livre indispensable pour mieux comprendre l'enseignement de Jésus.

  • Le dernier tome de la collection Les Messagers de l'Alliance !

    À peine revenus auprès de leurs parents, Nacklas, Caroline et Frédéric sont appelés dans le passé. À Jérusalem, les Apôtres et leurs amis sont en danger. Ceux qui étaient hostiles à Jésus s'attaquent maintenant à ses disciples. Le plus acharné d'entre eux est un certain Saül, né à Tarse.
    Cet ultime saut dans le temps réserve bien des surprises à nos trois héros qui vivront les premiers temps de l'Église aux côtés d'un infatigable voyageur.

  • Si traduire c'est trahir, l'Évangile aura été alors le livre le plus dénaturé du monde. Refaisant l'histoire des travestissements les plus spectaculaires, Alain Riou nous faut redécouvrir les paroles de Jésus avec des yeux nouveaux. Décapant.
    Si " traduire, c'est trahir ", l'Évangile aura été le livre le plus dénaturé du monde. Mais il y a encore de l'inouï et du non encore entendu dans la Bonne Nouvelle.
    Relevant certains des travestissements les plus frappants, Alain Riou nous fait redécouvrir les paroles de Jésus avec des yeux neufs. Les passages les plus familiers du Nouveau Testament révèlent des directions oubliées au gré des transpositions. Que signifie vraiment le " heureux " des béatitudes ? De quel bonheur s'agit-il ? Pourquoi changer la traduction du Notre Père ? La fin des temps, quelle est-elle ?
    Par la fréquentation des Évangiles dans leur langue originelle, le grec, Alain Riou en fait émerger la vigueur enfouie et appelle à poursuivre l'investigation de leur inépuisable et surprenante nouveauté.
    Un livre pour redécouvrir la puissance vivifiante de la Parole de Dieu.

  • Le récit de la vie de Jésus et la naissance des premières communautés chrétiennes, dans la traduction de la Bible de Jérusalem.
    Des textes essentiels pour comprendre les origines judéo-chrétiennes de notre culture. Des introductions, des notes, un glossaire, des cartes éclairent la lecture du Nouveau Testament, précisant ce qui appartient à l'Histoire. Un cahier culturel en couleurs offre des clés pour permettre au lecteur de décrypter et d'apprécier les oeuvres artistiques que le Nouveau Testament a inspirées au fil des siècles.

  • Le mot de Jésus à Pierre dit tout de la formation du Nouveau Testament. Évangiles canoniques, évangiles apocryphes, paroles du Christ : voici comment la première communauté croyante a fixé le livre le plus lu au monde.
    Comment le Nouveau Testament a-t-il été constitué ? Pourquoi et comment les évangélistes ont-ils écrit ? Que s'est-il passé dans l'Église du ier siècle qui a vu l'apparition progressive des textes témoignant d'une foi nouvelle ?
    En moins de trois générations, le Nouveau Testament est passé du stade oral (30-50) au stade épistolaire (50-70) puis au stade narratif (70-100).
    " Plus tard tu comprendras " : ce mot qu'adresse Jésus à Pierre au moment de lui laver les pieds annonce une foi en devenir, assimilant graduellement le sens de ce qui a été reçu durant la vie terrestre du Christ. Ainsi ces étapes sont révélatrices d'une maturation et d'un approfondissement du mystère. De l'une à l'autre, quelle part de continuité et de dépassement peut-on observer ? En expert de ces questions, Michel Gourgues s'attache à la transmission des points fondamentaux du noyau de la foi : la considération apportée à la croix de Jésus, la mort de Jésus comme événement de salut et le mystère pascal de Jésus.
    Une rencontre avec la foi des tout premiers chrétiens.

  • Qu'est-ce que le Nouveau Testament ? Comment comprendre les quatre siècles de silence qui ont séparé l'Ancien et le Nouveau Testaments et comment est-il parvenu jusqu'à nous ? Comment Jésus y est-il raconté et qui sont les autres grands hommes et femmes remarquables du Nouveau Testament ? Que faut-il comprendre des Évangiles ?Grâce à ce livre en format poche, pénétrez au coeur du Nouveau Testament et découvrez la vie de Jésus, de sa naissance à sa mort en passant par les grands moments de sa vie et de son oeuvre. Vous appréhendrez également les enjeux de cette seconde partie du récit biblique, avec les lettres des apôtres et des missionnaires, ainsi que les prophéties sur la fin des temps. Vous découvrivrez aussi la chronologie de l'écriture des textes, ainsi que l'histoire de leur transmission jusqu'à notre époque. Enfin, vous en saurez plus sur les enseignements de Jésus, les grandes étapes et les personnages majeurs de ces textes sacrés.Si vous souhaitez revenir aux débuts de l'expansion du Christianisme ou si vous avez besoin d'un outil pour pouvoir lire la Bible et la comprendre, alors ce livre vous indiquera la voie à suivre.

  • Tout oeuvre littéraire suppose la mémoire d'autres textes. En Suisse romande les textes de l'Ancien et du Nouveau Testament ont continué de représenter une réserve fondamentale d'images et d'histoires jusque dans les années 1970. Cela, aussi bien pour ce qui relève de l'imaginaire que pour le travail sur la langue.

    En quoi Ramuz, Cendrars, Bouvier, Corinna Bille ou Jean-Marc Lovay, autant d'inventeurs de langue, sont-ils empreints du matériau biblique ? Sylviane Dupuis, à l'aide de nombreux exemples, explore les traces des Écritures. Et constate qu'elles constituent une véritable matrice aux textes littéraires. Elle propose plusieurs pistes pour comprendre pourquoi les grands écrivains romands n'ont eu de cesse de retisser - ou déconstruire et subvertir la Bible.

    /> Sylviane Dupuis, née à Genève de père français, a publié sept livres de poésie, six pièces de théâtre, des essais, et plus de trente études critiques sur la littérature suisse francophone. Jouée au théâtre en plusieurs langues, lauréate de nombreux prix, elle a enseigné à l'Université de Genève de 2005 à 2018 : cet essai est issu de sa « leçon » finale.

  • La vie de Jésus présentée comme un roman.
    - Un récit vivant et haletant d'un disciple de Jésus : du baptême de Jésus à sa Résurrection.
    - Un texte fidèle aux évangiles.

  • En quelques chapitres synthétiques, voici une initiation au contexte juif des évangiles. Tout en retraçant les conditions historiques de leur composition, cet ouvrage présente les principales sources littéraires juives de l'époque et ce qu'elles apportent à la lecture des textes fondamentaux pour la foi chrétienne.
    L'auteur approfondit la démarche d'audacieux savants de notre temps qui - en 2012 pour la première fois de l'histoire - ont publié une édition du Nouveau Testament entièrement annotée par des Juifs. Ce Miroir s'adresse donc à toute personne de bonne volonté désireuse d'oeuvrer, avec intelligence, à la compréhension mutuelle entre Juifs et chrétiens aujourd'hui et de promouvoir leur coopération au service du bien commun.

  • Le témoignage de Thomas nous offre une lumineuse représentation de Jésus, irrésistible si on l'aborde l'esprit ouvert et sans préjugés. Le cinquième évangile nous parle d'un Christ non seulement divin mais aussi humain, tendre, drôle, aimant la joie, maître de la Connaissance.
    L'évangile de Thomas est l'évangile de l'Amour : l'amour de la connaissance pour tous les hommes de toute époque et de tout lieu, de la recherche infinie de la vérité.
    Sa datation et son incommensurable valeur historico-spirituelle en font le premier évangile. Toutefois, il a pendant très longtemps été relégué parmi les écrits apocryphes, comme tous les codex retrouvés à Nag Hammadi.
    Cette version restitue le texte copte original et en propose une traduction fidèle. Mario Pincherle nous fait le don d'un extraordinaire document spirituel dans toute sa splendeur.
    JÉSUS A DIT : « Que celui qui cherche ne cesse pas de chercher jusqu'à ce qu'il trouve. Lorsqu'il trouvera, il sera troublé. Et, étant troublé, il fera des choses merveilleuses et régnera sur le Tout. »

  • Toute l'Histoire du Peuple de Dieu, en 548 vignettes illustrées pour les enfants.Collection historique fondée en 1947, « Belles histoires belles vies » présente aux enfants les plus beaux exemples de sainteté du christianisme !À partir de 7 ans.

  • Comment se mettre au service de l'autre ? Pour un chrétien, que signifie « servir son frère » ? Ce livre invite, avec l'évangéliste Luc, à méditer sur la figure du Serviteur et à tracer une géographie spirituelle de la diaconie. Gilles Rebêche questionne l'acte du service et du don de soi à partir de quatre textes bibliques qui sont aussi quatre chemins : celui emprunté par les pèlerins d'Emmaüs, qui tardent à reconnaître Jésus marchant à leur côté ; celui parcouru par le diacre Philippe, qui, croisant un homme sur la route de Gaza, sait se rendre disponible à son cheminement intérieur ; celui de Jéricho, au bord duquel un Samaritain trouve un homme blessé ; celui de Damas, enfin, qui mène Paul à la conversion. Quatre chemins, car c'est en cheminant qu'on devient serviteur.

  • Cet essai sur la rédemption et le salut, publié en 1988, a rencontré un tel succès qu'il devenait nécessaire d'en présenter une nouvelle édition.
    Nombre de questions demeurent sur ce mystère central de la foi chrétienne: le salut chrétien est-il une oeuvre de vie ou une oeuvre de mort? L'idée d'un Dieu vengeur qui exige la mort de son Fils pour satisfaire sa propre justice a été alimentée par la théologie et la prédication de ces derniers siècles. Elle habite encore les consciences. Qu'en est-il exactement?
    Le salut des hommes, c'est-à-dire à la fois leur libération du mal et leur entrée dans une communauté pleine de vie avec Dieu et entre eux, est l'oeuvre de l'unique médiateur, Jésus, le Christ. Cette médiation s'accomplit selon deux mouvements croisés: l'un, descendant, allant de Dieu vers nous dans le Christ qui nous aime à en mourir; l'autre, ascendant, allant de nous à Dieu par le Christ qui, Chef de l'humanité, aime le Père à en mourir. La mort reste le fait des hommes pécheurs, dont Jésus convertit l'oeuvre de mort en oeuvre de vie.
    Ce travail de mémoire doctrinale, si éclairant soit-il, ne peut suffire. Aussi, l'auteur propose-t-il, dans un second tome, un essai sur "l'histoire du salut", à travers les récits de l'Ancien et du Nouveau Testament. L'enquête menée dans la tradition est ainsi prolongée à partir d'une lecture nouvelle de l'Écriture, "âme de toute la théologie" selon Vatican II.

  • Jésus annonçait l´avènement du Royaume de Dieu, et à la fin de l´Apocalypse saint Jean le décrit sous la forme d´une ville, la Nouvelle Jérusalem qu´il voit descendre du ciel. Cette nouvelle Jérusalem est évidemment symbolique : elle représente les transformations que les humains ont à réaliser en eux-mêmes afin de former ensemble une société idéale où tous vivront dans la fraternité et la paix. Mais même si elle ne s´est pas encore réalisée dans le monde, chacun peut déjà en goûter les bénédictions en travaillant à devenir lui-même une nouvelle Jérusalem.



    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Le cardinal Carlo Maria Martini a choisi de lire quelques pages importantes de la seconde Lettre aux Corinthiens pour mettre en relief la façon dont Paul accomplissait son ministère, affrontait les épreuves, envisageait la collaboration avec ses "frères" dans le service. Bien des problèmes de vie commune, bien des difficultés - et parfois ce qui semble être une impasse - sont étudiés, éclairés, transfigurés.

    Sans doute, Paul est un apôtre, un missionnaire, un prêtre, mais ce qu'il dit et que commente le cardinal Martini, avec sa profonde sagesse, son sens de l'humain, peut nous aider dans notre propre vie de chrétiens, appelés à témoigner de l'Évangile, pour transformer notre milieu de vie, toutes nos relations humaines, que ce soit en famille ou au travail.

  • Cet ouvrage permet de lire l'évangile de Jean autrement. L'auteur prend le texte tel quel dans son état final, en laissant à d'autres spécialistes le soin de reconstituer, le cas échéant, les hypothétiques étapes de sa formation. Il relève le défi de montrer la cohérence insoupçonnée, non seulement de l'ensemble de l'évangile, mais de chacune de ses sections et de leurs composantes, jusque dans le menu détail. Ainsi le texte, traduit très littéralement, se présente d'un bout à l'autre en tableaux, de manière telle que le lecteur perçoive aisément son architecture et ses articulations. Une interprétation très rigoureuse en découle, toute tirée du texte lui-même. À l'expertise qu'il a développée pour appliquer et faire évoluer la méthode dite structurelle, l'auteur a ajouté au fil des ans une autre corde importante à son arc : l'étude des symboles. Il en profite pour enrichir l'interprétation du texte par le texte, en faisant ressortir constamment le surplus de sens que l'évangéliste attribue à nombre de mots et d'expressions. Marc Girard est prêtre diocésain, professeur émérite de l'Université du Québec à Chicoutimi (Canada) et professeur invité à l'École Biblique et Archéologique de Jérusalem depuis 2012. Il a été membre de la Commission Biblique Pontificale de 1996 à 2008.

  • Cet ouvrage permet de lire l'évangile de Jean autrement. L'auteur prend le texte tel quel dans son état final, en laissant à d'autres spécialistes le soin de reconstituer, le cas échéant, les hypothétiques étapes de sa formation. Il relève le défi de montrer la cohérence insoupçonnée, non seulement de l'ensemble de l'évangile, mais de chacune de ses sections et de leurs composantes, jusque dans le menu détail. Ainsi le texte, traduit très littéralement, se présente d'un bout à l'autre en tableaux, de manière telle que le lecteur perçoive aisément son architecture et ses articulations. Une interprétation très rigoureuse en découle, toute tirée du texte lui-même. À l'expertise qu'il a développée pour appliquer et faire évoluer la méthode dite structurelle, l'auteur a ajouté au fil des ans une autre corde importante à son arc : l'étude des symboles. Il en profite pour enrichir l'interprétation du texte par le texte, en faisant ressortir constamment le surplus de sens que l'évangéliste attribue à nombre de mots et d'expressions. Une oeuvre destinée à toutes les personnes intéressées à la Bible : exégètes, théologiens, amants de l'Écriture pour motifs spirituels ou simplement culturels, pasteurs et catéchètes soucieux d'une
    évangélisation renouvelée.

    - Un plan global beaucoup plus strict que les divisions thématiques habituelles, et qui a toutes chances de rejoindre l'intention même de l'évangéliste.
    - Une clarification de la notion johannique de « signe ».
    - Une délimitation des péricopes et des unités qui les composent basée sur des critères littéraires objectifs fournis par les textes eux-mêmes.
    - Une explication riche du sens des textes à tous les niveaux, avec un zoom particulier sur la signification des symboles.

    Marc Girard est prêtre diocésain, professeur émérite de l'Université du Québec à Chicoutimi (Canada) et professeur invité à l'École Biblique et Archéologique de Jérusalem depuis 2012. Il a été membre de la Commission Biblique Pontificale de 1996 à 2008.

  • Pour parler du Christ et montrer que c'est de lui que vient le Salut, les auteurs du Nouveau Testament et les Pères de l'Église puisent sans cesse dans l'Ancien Testament et en renouvellent complètement la lecture. Cela est particulièrement vrai pour le livre des Psaumes: livre de l'Ancien Testament le plus cité dans le Nouveau, commenté fréquemment par les Pères, il devient l'une des bases de la prière et de la méditation de l'Église.
    L'ouvrage de Pierre Grelot est une enquête sur les différentes lectures des Psaumes cités dans le Nouveau Testament et sur un certain nombre de leurs commentaires chrétiens. Il contribue à ouvrir l'exégèse et la théologie modernes à la question des "différents sens de l'Écriture".

  • Dieu est-il bête et méchant ?
    On pourrait le croire si l'on se réfère à certains dogmes de l'Église catholique. Mais il n'en est rien si l'on en croit le théologien François Brune qui remet dans cet ouvrage le christianisme dans sa perspective originelle.


    Dieu le Père n'a jamais exigé la mort atroce de son Fils pour pouvoir nous pardonner !


    C'est une invention de nos théologiens en Occident.


    Les chrétiens d'Orient - donc les Églises orthodoxes - n'ont jamais connu cette théologie épouvantable.


    Dès les premiers siècles, ils ont élaboré une autre explication du mystère de notre salut. C'est ainsi que se sont développées en Orient et en Occident deux traditions théologiques parallèles, sans aucun rapport entre elles.


    Ces deux conceptions différentes de notre Rédemption ont entraîné deux formes différentes de christianisme, très juridique dans tous les domaines en Occident, beaucoup plus mystique en Orient.


    Ce n'est pas par hasard que nos mystiques, en Occident, ont retrouvé, à travers leurs expériences, la tradition mystique de l'Orient.


    L'Occident chrétien, tant catholique que protestant, devra remettre à plat toute sa théologie, depuis les origines, sinon, malgré tout l'amour du Pape François, elles continueront de se vider jusqu'à disparaître complètement. Tel est message diffusé dans ce livre par le père François Brune.

empty