• Patiente Nouv.

    L'hypnose peut-elle vous implanter de faux souvenirs ?Un père. Une fille. Un Trauma. Découvrez le nouveau thriller de Vincent Ortis.
    La vérité se trouvait dans mon cerveau, mais je n'y avais pas accès. Toute la période qui précédait et suivait le suicide de ma fille avait disparu de ma mémoire. La cause en était le choc émotionnel. Or depuis peu, le coffre-fort dans mon cerveau se déverrouillait lentement. J'avais des flashs. Et avec eux surgissaient des questions qui m'épouvantaient. Ces visions, contradictoires comme de faux souvenirs, étaient-elles la conséquence de mon nouveau traitement, mêlant hypnose et médicaments ? Ou est-ce que je cachais au plus profond de moi des secrets intolérables ?

  • Printemps 2017. Ghjulia Boccanera découvre à Nice le cadavre d'un jeune Érythréen. Si l'enquête de police est confiée à son ex, le commandant Santucci, Diou décide de remonter elle-même la piste pour découvrir l'identité du mort. Une piste qui la mène du côté du village-frontière de Breil sur Roya, sur la route des réfugiés qui fuient la terreur de leurs pays d'origine et tentent de passer en France pour atteindre l'Allemagne ou l'Angleterre, nouvelles terres promises.
    Automne 1943. Un jeune garçon emprunte régulièrement le sentier qui traverse la frontière franco-italienne pour faire passer en Italie des Juifs traqués par l'occupant nazi.
    Près de trois-quarts de siècle séparent ces deux histoires qui se font écho lorsqu'il s'agit de franchir une frontière pour sauver sa vie.

    Michèle Pedinielli, née à Nice d'un mélange corse et italien, est « montée à la capitale » pour devenir journaliste en presse écrite pendant une quinzaine d'années. Aujourd'hui de retour à Nice, elle a déjà publié, chez le même éditeur, Boccanera.

  • Il est des bergeries dans lesquelles même le loup n'ose pas entrer.
    À mille mètres d'altitude au-dessus de Grasse s'étend le plateau de Caussols, lunaire et envoûtant. En son coeur : la bergerie de Jean-Michel Auban, accusé de cannibalisme et désormais sous les verrous. La première fois qu'il s'y rend, Samuel Steiner, qui est pourtant un commandant de police aguerri, est saisi de vertige. Car la bergerie a été le théâtre d'horreurs indicibles et de nombreux corps y seraient enterrés, dont celui de son père.Pour comprendre comment ce dernier a pu se retrouver parmi les victimes, Samuel va questionner l'ancienne compagne du tueur. Mais en plongeant dans l'histoire de ce couple lié par la terreur et le sang, il se verra contraint d'affronter un fauve surgi de son propre passé.Librement inspiré de l'affaire du " berger de Caussols ", l'un des plus effroyables faits divers français." On est pris au piège de Fabio Mitchelli : Magistral ! " Marina Carrère d'Encausse, " Le Magazine de la santé ", France 5.

  • Quand Lilou décide de quitter Paris pour Nice avec son fils Marius, elle ne se doute pas que son arrivée dans le Sud sera plus mouvementée que prévue !
    Entre ses cours de yoga un peu particuliers, sa vie de mère célibataire, son original de père et son métier d'agent de bibliothèque, la jeune femme n'a pas le temps de chômer.
    Pourtant, c'est avec beaucoup de douceur qu'elle discute avec Aurore, une vieille dame de 90 ans rencontrée dans le parc voisin. Aurore qui attend toutes les semaines son grand amour, Albert, parti à New York tenter sa chance après la guerre.
    Lilou décide alors de tout faire pour retrouver le grand amour de son amie. Mais à trop vouloir remuer le passé, c'est le présent qui va la rattraper...
    Clarisse Sabard est née en 1984 dans une petite ville située en plein coeur du Berry. Après un bac littéraire, elle s'oriente vers le commerce. Un AVC la rattrape et elle décide de réaliser enfin son rêve : écrire.
    Passionnée de littérature et de voyages, elle vit aujourd'hui à Nice et se consacre à l'écriture. Son premier roman, Les Lettres de Rose, a reçu le Prix du Livre Romantique 2016, et connaît un beau succès (+ de 24 000 ex. vendus).
    Elle est également l'auteure de La Plage de la mariée (+ de 20 000 ex. vendus) et du Jardin de l'oubli parus aux éditions Charleston.

  • Ghjulia Boccanera est détectivée privée. D'origine corse, elle vit et travaille à Nice. Viscéralement indépendante, elle a choisi cette voie pour n'avoir de comptes à rendre à personne - ou presque. Elle est engagée pour enquêter sur une série de meurtres, peut-être homophobes, particulièrement violents. Entre la directrice d'un grand groupe, un réfugié syrien, un travesti et un inspecteur du travail, ses interlocuteurs sont pour le moins variés, les mobiles restent flous.
    Avec Boccanera, le lecteur arpente les ruelles du Vieux Nice, longe la Promenade, se balade sur le port. Elle n'a pas froid aux yeux et est entourée d'une multitude de personnages atypiques et forts en gueule. Point de départ d'une série qui s'annonce prometteuse...

    Michèle Pedinielli, née à Nice d'un mélange corse et italien, est « montée à la capitale » pour devenir journaliste en presse écrite pendant une quinzaine d'années. Aujourd'hui de retour à Nice, elle a décidé de se mettre à l'écriture suite à la sélection de sa première nouvelle par le festival Toulouse Polars du Sud.
    Boccanera est son premier roman, point de départ d'une série noire se situant à Nice.

  • Sur la plage, à l'été 1967, Alice rencontre Alexandre. Alice n'a que dix-huit ans, veille sur son frère et sa soeur et est vendeuse dans la droguerie de Mme Ginetta, dans le quartier où elle a grandi et qu'elle n'a jamais quitté. Alexandre est fils de médecin, beau, sûr de lui, étudiant à la faculté d'histoire et embrasse les idées révolutionnaires qui vont bientôt secouer la France. Séduite par la fougue du jeune homme qui lui ouvre d'autres horizons : la liberté, l'amour, la révolte aussi, Alice flotte alors entre deux mondes.
    À l'entrée dans la vie adulte, elle devra faire des choix, dictés par ses propres désirs !

  • En Écosse, un jeune thésard parti étudier un site mégalithique se volatilise. En Arménie, c'est un touriste niçois qui disparaît. Le commissaire Théo Payardelle part pour Édimbourg, Marthe Sénard, son ex-adjointe, s'envole vers Erevan. Les deux affaires ont-elles un lien ?
    L'Arménie et ses paysages aussi mystérieux que stupéfiants, l'Écosse et son histoire aussi curieuse que passionnante, Le Haut-Var et ses petits villages aussi charmants que secrets...
    Le commissaire Théo Payardelle, héros de Un charmant petit village et de La Caresse des orties, est de retour pour une enquête qui s'annonce aussi passionnante que dépaysante.

  • Book Description Visiting Paris, Nice or the French countryside ? The creator of the famous language-learning method has developed this indispensable companion for your break or business trip to France.

    °Getting started with French : 21 mini-less

  • Elle s'appelait Asfaneh et elle débarquait de Téhéran avec une seule idée en tête : faucher le trésor de guerre de son oncle.
    Facile... sauf qu'avant de faire le rentier à Nice, le tonton faisait boucher en Iran pour le compte de sa majesté le Shah et que c'était pas du pognon qu'il planquait sous son bureau...

    Patrick Raynal a été le directeur de la Série Noire.

  • Munera

    Eric Calatraba

    Un cadavre est repêché à Nice. Cela arrive. Mais dans un sac, en compagnie d'un coq, d'un singe, d'un chien et d'un serpent, c'est beaucoup plus rare. Le SRPJ est immédiatement saisi ; le capitaine Raphaël Larcher et son coéquipier Ugo Lucchi sont mis sur l'affaire. La chasse à l'homme est lancée, mais les deux super flics ne savent pas encore à quel point cette expression va prendre tout son sens lors de cette enquête hors norme. A travers l'Histoire et le monde, ils vont aller de surprise en surprise. Après le plébiscité Haïku, Eric Calatraba ne relâche pas la pression, maintient le rythme et nous livre un véritable page turner.

  • Cendrine

    Paul Blanchot

    Paul BLANCHOT


    CENDRINE


    Roman qui flirte avec l'épouvante, « Cendrine » vous entraîne dans un drame familial entre une mère et ses deux filles. Chacune de ces trois héroïnes cache de lourds secrets, et poursuit une quête qui vous glacera les sangs. Vous allez aimer les détester !




    Dixième roman de Paul Blanchot, « Cendrine » met l'accent sur les personnages féminins. Les dialogues sont incisifs, les situations réalistes et les affrontements dantesques.




    À découvrir absolument...



    />
    Originaire de Nice, Paul Blanchot est diplômé d'un master de jeux vidéo, Management et Game Design, et il écrit des romans avec passion depuis l'adolescence (il vous aurait presque dit : "toujours" mais il faudrait entrer dans les détails, est-ce que les cahiers d'écolier qu'il remplissait en primaire comptent ?!). En tout cas, ces deux métiers sont très intimement imbriqués : création de personnages, de lieux, d'intrigues... auxquels se rajoute une grande part de magie ! Ce petit quelque chose qui altère la réalité et lui confère une bien plus vaste envergue.




    Ses univers puisent à de nombreuses cultures, depuis la science-fiction, ayant adoré "Dune" ou Asimov et Gibson, en passant par la fantasy, dont Mathieu Gaborit, ou encore l'épouvante, car il est un grand fan de Stephen King.

  • Paru en 1820, l'Essai sur l'histoire des comtes souverains de Provence retrace, en fait, l'histoire de la Provence depuis ses origines historiques connues jusqu'à son rattachement définitif au royaume de France à la fin du XVe siècle. C'est un ouvrage capital qui n'avait jamais été réédité depuis lors, comme si les Provençaux ne s'intéressaient pas - ou plus - à leur histoire ancienne !...
    La présente réédition comblera utilement cette longue lacune et permettra certainement de mettre, à la disposition du plus grand nombre, l'histoire de la Provence - état souverain - depuis l'Antiquité, en passant par le royaume d'Arles, les comtes catalans de la maison de Barcelone, les comtes des première et seconde maisons d'Anjou et leurs extraordinaires aventures italiennes de Naples et de Sicile, ainsi qu'une biographie plus poussée du célèbre bon roi René.
    La redécouverte du passé permettant toujours de mieux comprendre et appréhender le présent, cet ouvrage sera apprécié par les Provençaux curieux de « leur » histoire « régionale ».
    Joseph-Amédée-Xavier de Boisson de La Salle (1755-1823), né à Aix-en-Provence, conseiller au Parlement de Provence sous l'Ancien régime, historien de la Provence.

  • Alors que s'y déroule un congrès mondial de la plus haute importance, une grave explosion ravage un célèbre palace monégasque où officie le grand chef Alain Viard. Bilan : 110 morts et 53 blessés. Le grand chef a disparu. Volatilisé. En cuisine, seul Jérémy, son protégé, a survécu. L'affaire fait la Une de toute la presse. Que s'est-il passé ? Accident, sabotage ou attentat ? Le commissaire Valandrin et son équipe mènent l'enquête... Ils ne sont pas au bout de leur surprise !

  • À Nice, Nathan Godfine, commissaire de police, enquête sur le meurtre d'Isaac Van Jong, un célèbre baryton de l'opéra, survenu quelques heures avant le début de la représentation. Une étrange poupée est découverte à côté du corps de la victime.
    Cet indice replonge alors le commissaire quinze ans auparavant lors de sa première investigation.

  • La Déposition

    Pascale Robert-diard

    « Quand Guillaume Agnelet a quitté la barre, j'ai baissé la tête, je tremblais. Sur mon carnet j'ai griffonné mise à mort d'un homme. Deux jours après la déposition du fils, la cour d'assises a déclaré son père, Maurice Agnelet, 76 ans, coupable de l'assassinat de sa maîtresse et l'a condamné à vingt ans de réclusion criminelle. L'affaire avait trouvé son épilogue judiciaire. Mais une autre histoire était venue la culbuter, tout aussi dense et douloureuse. Elle se passait juste à côté, elle avait duré presque aussi longtemps et on n'en avait rien su, rien deviné. J'avais la scène sans les coulisses. La lumière, sans les ombres. J'ai voulu comprendre. »

  • Succombez aux mille et une couleurs des pays méditerranéens ! Offrez-vous une croisière sur la grande bleue en brodant des panoramas idylliques et des motifs éclatants. Accordez-vous une pause gourmande en Italie, admirez les plus beaux azulejos et baladez-vous dans les allées des souks orientaux. Carnaval de Venise, symboles de la dolce vita, folklore andalou, splendeurs du littoral... recréez chez vous ces ambiances chaleureuses et festives !

  • Le tenor hongrois

    Patrick Raynal

    « Le bar était presque désert et elle était seule à le tenir. C'était elle, aucun doute là-dessus. Les yeux de sa grand-mère, l'allure de son grand-père. Elle est venue vers moi en souriant. Sa silhouette dansait dans la lumière et j'ai su que j'étais arrivé quelque part. » Car, au fond, dans ce recueil de nouvelles, c'est bien de cela dont il est question... arriver quelque part. Là on cherche des ornithorynques (Un ornithorynque dans le tiroir). Ailleurs, on poursuit un meurtrier et on découvre l'immense amour d'une épouse (Feed back). Ailleurs encore, on avoue son désir (Monsieur), ou l'on pénètre dans les cauchemars de sa mère pour mieux l'en débarrasser (Le Ténor hongrois). Entre Paris, New York, Nice ou le Montana, tous les personnages qui jalonnent ces nouvelles de Patrick Raynal sont en quête d'une vérité, celle qui permet d'entrevoir la sérénité, de vivre, encore. Et cette quête prend tous les chemins, toutes les couleurs, toutes les musiques ; d'une nouvelle à l'autre, on se balade tranquillement entre polar et dérive, cynisme et émotion, chaque fois sur un thème nouveau. Les personnages évoquent enfance et rock'n' roll, évoluent dans des villes rongées par la décrépitude qui servent de toile de fond aux confessions les plus surprenantes.

  • Bien que le sort du comté de Nice paraisse lié depuis plusieurs siècles à celui de la Savoie, ce serait une erreur de penser que leurs histoires se confondent. Le comté de Nice a eu depuis ses origines une vie particulière, mouvementée et, même lorsque les hasards politiques l'ont rapproché de la Savoie, il a poursuivi son évolution propre, sa destinée déterminée par des raisons géographiques et ethniques. L'originalité du comté de Nice résulte de sa complexité. Une suite de vagues humaines sont venues se briser sur ses côtes... La géographie est en partie responsable de cette complexité. Ce pays serait en effet un des plus tourmentés, des plus inextricables et des moins accessibles qui soient s'il n'avait sa côte aux fines articulations et aux baies admirablement abritées. Cette côte a tenté successivement des peuples commerçants désireux de fonder des comptoirs, des pirates cherchant des ports d'attache pour en faire le point de départ de razzias, les comtes de Provence qui revendiquaient le pays de Nice comme leur appartenance la maison de Savoie soucieuse d'assurer à ses états continentaux un débouché sur la mer, enfin la France qui voit à juste titre dans la Rivière de ponent le complément de son littoral méditerranéen et qui a su l'adapter aux exigences raffinées d'une époque de bien-être... (extrait de la Préface, édition originale de 1932).
    Robert Latouche, né au Mans (1881-1973), historien, archiviste, professeur d'université à qui l'on doit de nombreux ouvrages historiques dont une Histoire du Comté du Maine (Xe-XIe siècle) ; Mélanges d'histoire de Cornouaille ; La vie en Bas-Quercy du XIVe au XVIIIe siècle, etc. Archiviste du département des Alpes-Maritimes de 1920 à 1928, il publie en 1932 cette Histoire du Comté de Nice qui reste un classique du genre.

  • Avec les « Légendes et Chroniques insolites dans les Alpes-Maritimes », Edmond Rossi, nous offre un recueil d'une centaine de récits où se confondent la vérité historique et l'imaginaire de la légende. Pour tous ceux qui désirent connaître non plus une Côte d'Azur artificielle mais une terre pétrie de culture et de mémoire, ce recueil constitue une promenade originale puisée aux meilleures sources.
    Les Alpes-Maritimes possèdent ce particularisme né d'un isolement géographique, terre de contraste. Elles offrent une tradition enracinée dans un passé fertile en anecdotes souvent ignorées. Merveilleux voyage que ces récits qui vont des légendes des origines aux chroniques d'un millénaire de défis naturels, se poursuivant vers des villages du bout du monde pour y traverser un passé où se croisent les silhouettes d'illustres personnages et l'ombre inquiétante des sorcières. Laissons-nous conduire dans les coulisses secrètes de ce théâtre factice qu'est la Côte, vers l'intérieur de ce pays d'Azur, à quelques pas du littoral, pour en découvrir et en pénétrer l'âme.
    Edmond Rossi, historien niçois passionné par le passé et les traditions d'une région qu'il connaît parfaitement, nous offre en plus la part d'imaginaire qui entoure ces vieilles pierres. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages traitant de l'Histoire des Alpes-Maritimes et de la mémoire de ses habitants.

  • 14 juillet 2016, attentat terroriste à Nice. Un poids lourd fonce dans la foule. Population abasourdie, autorités impuissantes, la nation va être la proie d'un second massacre, ciblant une crèche municipale.

    Vingt-trois enfants et neuf membres du personnel, tous confrontés à des fanatiques. Pas de négociation possible, ceux-ci se déchaîneront dès leur arrivée. Tirs à vue, pistolets semi-automatiques et fusils d'assaut, jusqu'à l'intervention des unités d'élite, où ils déclencheront leurs explosifs.
    Ce carnage, un homme va passer une nuit à s'en persuader.

    Dix ans auparavant, il perdait sa fille et sa femme dans une tuerie où police comme justice avaient failli. Atteint du syndrome Asperger, et désormais en proie à une dépression sévère, il décide d'agir seul, et se rend sur les lieux.

    Il est neuf heures lorsqu'un premier individu franchit les portes de la crèche.

  • Les actes du Colloque international qui a commémoré le sixième centenaire de la dédition de Nice à la Savoie envisagent l'événe­ment de 1388 jusque dans son historiographie et dans ses consé­quences modernes. Ils se placent dans une perspective pluridiscipli­naire, unissant les approches historique, politique, philologique et sym­bolique et dans un horizon géographique aux dimensions des ambi­tions et des pouvoirs des dynasties angevines et savoisienne. Le particularisme niçois est né de ce bouleversement, il trouve son origine dans le choix dynastique de Charles III de Duras et se renforce dans les liaisons entre parti duraciste et défenseurs du pape romain, dans une conjoncture marquée par le schisme, les insurrections des Tucchins et par les premières interventions des Valois et des Orléans en Italie du Nord. La déditlon volontaire de 1388 signale la réussite d'un État moder­ne, le comté de Savoie, "Prusse alpine" aux structures fortes et souples, et l'échec de la principauté provençale, dont l'effondrement laisse des traces profondes : la frontière du Var, les solidarités entre Nice, Coni et Turin, la circulation des milieux nobiliaires, des administrateurs et des juristes à travers les Alpes, et jusqu'aux irrédentismes d'hier et aux familiarités d'aujourd'hui.

  • Lenka Zajlonek, artiste peintre renommée, d´origine tchèque, est retrouvée morte dans son appartement de Nice. Elle a été tuée d´une balle en pleine tête ; l´absence d´arme auprès d´elle, conduit la police à écarter la thèse du suicide. Romain Delcroix confirme l´identité de la victime ; il était son compagnon il y a quelques mois encore. Profondément troublé, il se lance dans une quête effrénée qui très vite dresse contre lui Renée Mariotti, la jeune policière chargée de l´enquête. Un vieil homme retrouvé à Prague, une jeune femme croisée à Londres, un mystérieux corbeau mettront ses certitudes à mal perdu dans le labyrinthe d´une effarante énigme, il échappera de justesse à la mort. Une histoire d´amour et de passion, autour d´un secret enfoui quelque part... au-delà des apparences.

  • A la fin du XIXe siècle, l'engouement pour les traditions populaires qui sont en train de disparaître rapidement est à son comble. L'ancien avocat américain, établi à Menton, collecte, auprès de divers informateurs de Menton, Roquebrune et Sospel, un trésor de contes traditionnels en dialecte provençal qu'il transcrit scrupuleusement : « Les contes suivants ont été recueillis de la bouche des gens du pays. J'ai pris toutes les précautions pour n'avoir que des récits traditionnels. J'aurai voulu faire imprimer, en même temps, les textes originaux dans leur dialecte, mais le travail aurait été long, pénible [...] J'ai cherché dans les traductions surtout la fidélité, ce qui expliquera quelques imperfections de style et même de fond. Je n'ai voulu ni ajouter ni retrancher, craignant de modifier la signification, et de perdre le cachet populaire qui constitue une garantie d'origine » (extrait de la Préface).
    Voilà une belle corbeille de contes, magiques et fantastiques, qui amuseront, surprendront ou raviront tous ceux qui ont conservé un peu de cette âme d'enfant qui sait recréer l'émerveillement...
    James Bruyn Andrews, né à New York (1842-1909), avocat, sa santé délicate l'amène bientôt en Europe du Sud. Il sera consul à Valence (Espagne), il se mariera à Pau et s'installera définitivement en 1871 à Menton. Membre de la Société des lettres, sciences et arts des Alpes-Maritimes, il s'intéresse passionnément aux traditions populaires de la Côte d'Azur, effectue des collectages et publie divers ouvrages sur le sujet, dont, en 1892, les Contes ligures recueillis entre Menton et Gênes (dans la collection de Contes populaires de toutes les Nations).

  • Première affectation à Nice pour le juge Bastien De La Roche Vivier et premier meurtre. Grand et athlétique, ce brun aux yeux vert indéfinissable se crée vite une réputation de play-boy à la répartie toujours affûtée. Son collaborateur l´inspecteur Garriguette va lui faire découvrir les méandres d´une ville où chaque mètre carré aiguise les appétits. Et quand le juge s´approchera de la vérité, certains n´hésiteront pas à s´attaquer à son entourage le plus proche, son compagnon.

empty