• Les frontières au-delà des cartes ; sécurité, migrations, mondialisation Nouv.

    Les frontières structurent notre espace de mouvement et en même temps constituent des lieux où s'actualisent représentations, identités et pouvoir. Lieux de la mondialisation, elles s'effacent pour favoriser les échanges. Lieux des migrations, elles trient les individus, discriminent et rejettent les indésirables. Lieux barrière contre les épidémies, elles enferment et confinent...
    Les frontières sont des repères et nous permettent d'appréhender le monde. Or, de l'univers hyper connecté qui nous englobe, elles apparaissent comme beaucoup plus complexes qu'une simple ligne sur une carte. Y a-t-il des frontières naturelles ? Les États sont-ils seuls à définir les frontières ? Quid des frontières maritimes ? De l'effet du terrorisme sur les frontières ? Les murs frontaliers freinent-ils l'immigration ? La mondialisation effacet-elle vraiment les frontières ?
    À travers de multiples exemples, cet ouvrage démonte quelques idées reçues et ouvre le débat, en convoquant l'histoire, mais aussi en écoutant les acteurs des frontières et en observant les pratiques et les politiques frontalières. Oscillant entre flux et contrôle, les frontières d'aujourd'hui constituent un prisme original pour appréhender le monde dans lequel nous vivons et les rapports que nous entretenons entre nous.

  • Frontières de fer ; le cloisonnement du monde Nouv.

    Du mur que le président Donald Trump entend ériger à la frontière avec le Mexique au mur de séparation édifié par Israël dans le cadre de son projet colonial en passant par Frontex et les multiples murs de l'Europe forteresse, tout indique que nous assistons à ce que l'auteur appelle le «nouveau cloisonnement du monde».
    Ces «murs» érigés le long des frontières internationales représentent aujourd'hui plus de 10% du linéaire mondial de frontières.
    Ces murs sont la partie émergée de systèmes de surveillance et de contrôle plus vastes. On trouve aujourd'hui ces dispositifs sur tous les continents. S'ils sont
    généralement justifiés par la lutte contre les trafics et le terrorisme, la plupart sont en fait des barrières anti-migrants et ont pour objectif de limiter ou contraindre la
    mobilité des êtres humains.
    Les frontières contemporaines tendent ainsi à devenir de nouveaux «rideaux de fer»: des «frontières de fer».
    Comment, à la vision «ouverte» et positive des frontières, qui culmina avec la chute du mur de Berlin, le 9 novembre 1989, a succédé une ère de soupçon, de peur et de violences symbolisée par la multiplication de ces « murs » ?
    Au bout du compte, c'est la question du rôle et de l'impact de ces installations qui sera au coeur de cet ouvrage.
    Des expérimentations de l'époque coloniale à la création néolibérale d'un vaste marché de la sécurité, l'auteur souligne l'augmentation des décès liée au contournement de ces dispositifs, le coût en vies humaines de ce monde muré.
    Les nombreuses cartes qui enrichissent cet ouvrage en font un véritable guide pour comprendre cette nouvelle segmentation de la planète.

  • Le mot « démographie » est apparu pour la première fois en 1855 sous la plume de Guillard. La démographie, écrivait-il, est l´« histoire naturelle et sociale de l´espèce humaine ». En nous renseignant sur les caractéristiques de la population d´un territoire donné, elle perpétue la grande tradition de l´arithmétique politique et l´éclairage qu´elle apporte constitue un guide indispensable pour l´action des pouvoirs publics. On ne peut donc en aucun cas la réduire à une comptabilité abstraite, puisqu´elle repose sur la vie et la mort des hommes.
    L´objectif de cet ouvrage consiste à présenter les principaux acquis, outils et lois de la démographie, et d´introduire aux grands débats que suscitent les changements de la population.

  • Dès la fin du XVIIIe siècle, Santiago de Cuba accueillit des milliers de réfugiés de Saint-Domingue qui fuyaient les violences des révolutions française et haïtienne. Les colons espéraient s'installer pour développer des plantations. Ils furent expulsés en 1809, en raison de la guerre franco-espagnole, mais certains d´entre eux revinrent quelques années plus tard, suivis par d´autres Français, venant parfois directement de métropole. Ces mouvements migratoires furent essentiels pour la région orientale de Cuba. Les colons purent se redresser et jouer le rôle de moteur de la transformation économique de la région d´accueil. Leur réussite s´appuie sur la reconstruction d´une communauté sur le modèle de la société coloniale de Saint-Domingue, unie par un sentiment partagé d´être Français.

  • . . 1982 . . . ( ) .

    5 Autres éditions :

  • Après un volume consacré à Industrialisation et changement sociaux dans l´Orient arabe, Beyrouth, 1982, le Centre d´édutes et de recherches sur le Moyen-Orient contemporain présente une série d´études sur les migrations liées aux mouvements de main-d´oeuvre provoqués à travers la péninsule arabique, dans le Golfe et au-delà par l´exploitation des hydrocarbures, la mobilisation de la rente pétrolière et les phénomènes d´industrialisation, d´urbanisation et de «tertiairisation» qui en découlent: Migrations et changement sociaux... Il s´agit ici encore d´éclairer quelques-uns des aspects de la mutation des sociétés de l´Orient arabe. Échanges entre régions peuplées mais disposant de peu de capitaux et régions manquant de travailleurs mais regorgeant souvent de moyens de paiement, échanges entre sociétés riches de leurs institutions de formation et sociétés en rupture de tradition: les migrants sont aussi bien ici des travailleurs peu qualifiés recrutés en Asie, ou dans les anciennes sociétés paysannes locales, que des ouvriers des villes récemment grossies dans la région ou des cadres et des ingénieurs souvent originaires eux-mêmes de l´Orient. Monographies de filières migratoires, analyses d´entreprises, présentation de cas nationaux, rappel d´ascensions sociales, discussions sur la nature des rapports entre capital et travail, interrogations sur les relations entre migrations et développement: ce livre apporte une contribution supplémentaire à la connaissance d´une partie du monde en pleine transformation et fournira des points de repère utiles dans le débat relatif à l´échange inégal et aux transferts ce technologie.

  • Brasilía a incarné la ville moderne avant-gardiste et idéale des années 1950. Ce projet utopique, confié à un urbaniste, Lucio Costa, et un architecte, Oscar Niemeyer, résiste au temps car, près d´un demi-siècle après sa fondation, la ville jouit toujours d´une aura puissante. L´Unesco a classé le site patrimoine mondial de l´humanité en 1987 mais Brasilía est aujourd´hui au coeur d´une agglomération de trois millions d´habitants d´une incroyable vitalité. Elle surprend par sa composition spatiale distendue, dispersée et répétitive, sa communication urbaine essentiellement automobile et une apparente et inquiétante anomie sociale. Mais où donc et sous quelle forme les populations de Brasilía font-elles aujourd´hui société ? Comment d´un projet de ville délimitée et finie a-t-on pu aboutir à une telle urbanisation diffuse et ségréguée de l´environnement régional ? Les auteurs de cet ouvrage proposent une analyse de cette expérience urbanistique et sociale unique, et s´interrogent sur le sens du développement local et le dilemme urbain du XXIe siècle entre libéralisme inégalitaire et projet social régulateur. Brasíla encarnou a cidade moderna, avanguardista e ideal dos anos 1950. Este projeto utopico, confiado ao urbanista Lucio Costa e ao arquieto Oscar Niemeyer, resiste ao tempo apos meio-século de sua fundação, pois a cidade continua a possuir una auréola potente, que fascina ou repulsa o visitante. A UNESCO, a classificou Patrimônio da Humanidade em 1987, porém Brasíla é hoje o coração de uma aglomeração urbana de 3 milhões de habitantes que apresenta una incrível vitalidade. Ela surprende por sua composição espacial descontínua, dispersa e repetitiva, por sua comuniçacão urbana essencialmente calcada no automõvel e por una aparente e inquietante anomia social. Mas em que lugar e sobre qual modo as populações de Brasíla forman atualmente una sociedade ? Como um projeto de cidade delimitada e acabada pôde chegar a uma urbanização difusa e segregada do meio-ambiente regional ? Portanto, planos foram elabarados para congregar todos no seio da cidade... um verdadeiro espaço público de encontros urbanos heterogêneos existia no momento mesmo da fundação urbana de Brasíla, nos canteiros de obras, nos acampamentos... Os autores desta obra propõem uma analise desta experiência urbanística e social única e interrogam-se sobre o sentido do desenvolvimento local e do dilema do século XXI, que oscilam entre liberalismo fator de desigualdades e projeto social regulador. From its inauguration in 1960 to its registration by the UNESCO in the World Heritage List in 1987, Brasilia has been the universal materialization of the project of the modern city: avant-garde and ideal. Nowadays it has become an urban concentration of 3 million inhabitants, vast and fragmented. It surprises by its sprawl, its widespread and repetitive spatial patterns, its urban networks relying mostly on automobile, its residential enclosure and the huge gap between the social classes - the poorest bearing the burden of an unequal access to centrality and development. Yet, at its foundation it was meant as a true public locus of urban encounter, on its building site as well as its workers´ settlements. Nowadays where and how do the populations of Brasilia develop an integrated society? How could a project of an integrated city, delimited, with its own boundaries, conceived as the melting pot, turn into such a fragmented society, with a widening gap between the social classes, a widespread urbanisation and an environment far too open to individual housing initiatives? Could this urban and social shift of Brasilia, from a closed city, product of a totally utopian ideal of social integration, to an open and segregated city, be interpreted as an exemplary testimony of the primacy of economic dynamics over urban designs? From an urban environmental perspective, crossing Brazilian and French urban geographies, the authors address the crucial question of the conservation of Human Heritage represented by Brasilia´s inner city and the multiple risks the agglomeration has

  • Après trois décennies de politiques marquées par l´hégémonie du paradigme du développement, la Syrie s´était elle aussi engagée dans un programme de réformes néolibérales, de privatisation et de décharge de l´État sur des acteurs non étatiques. Ce recueil rassemble des travaux visant à revisiter la notion de développement telle qu´elle a évolué dans la seconde moitié du 20e siècle en Syrie, jusqu´à la veille du soulèvement de 2011. L´hypothèse qui le sous-tend est qu´une telle relecture peut éclairer les facteurs à l´origine de la crise, mais aussi aider à penser les défis de la reconstruction. Quelle que soit l´issue du conflit en cours, la question sera en effet posée des modèles économiques et sociaux qui seront promus, de la conception de l´aide qui sera mobilisée par les institutions internationales et les agences de coopération. Quels choix seront faits, quelle conception du « développement » sera proposée, quel sera le rôle de l´État ? des acteurs de la société dite civile ? Les analyses proposées ici des échecs et des limites des politiques mises en oeuvre à la veille de la crise avec le soutien des bailleurs internationaux devraient inciter à la prudence et à la réflexion. Ils rappellent l´importance du monde rural et de l´équilibre entre villes et campagnes

  • L´éthique des relations internationales est un domaine de recherche relativement nouveau qui explore la nature et le rôle des valeurs morales, des enjeux et des dilemmes éthiques dans les relations internationales. Ancrée dans le réel, elle s´intéresse autant à des questions concrètes, comme l´usage de la force, la justice globale, c´est-à-dire la répartition et le partage des biens mondiaux, l´environnement, la santé, la migration, les institutions judiciaires, le commerce ou l´humanitaire, qu´aux fondements éthiques et politiques de la mondialisation et au type de théorie le mieux adapté à la compréhension de la société internationale. Réunissant les meilleurs spécialistes internationaux de chacun de ces sous-domaines, ce livre offre pour la première fois en français une réflexion complète et structurée sur l´éthique des relations internationales aux étudiants et aux universitaires confrontés à ces questions.

  • La plupart des pays d'Europe mais aussi du reste du monde sont confrontés aux difficultés liées aux migrations internationales et à l'intégration des minorités. Il revient en premier lieu aux villes de concevoir et de mettre en oeuvre des politiques favorisant la cohésion communautaire et présentant la diversité culturelle comme un facteur de développement plutôt que comme une menace.



    Ce guide est destiné aux responsables municipaux et aux praticiens qui souhaitent tirer profit du projet pilote des cités interculturelles, mené conjointement par le Conseil de l'Europe et la Commission européenne, pour le développement d'une approche interculturelle de la gestion de la diversité et de l'intégration. Cette approche repose sur l'expérience de dizaines de villes qui ont réorienté leurs politiques et réorganisé leur gouvernance pour garantir l'égalité des chances et faire de la diversité un avantage.



    Cet ouvrage indique des étapes à franchir et des mesures à prendre pour contribuer à l'élaboration d'une stratégie interculturelle et assurer le suivi de sa mise en oeuvre. Il illustre les éléments d'une telle stratégie par des analyses, des suggestions et des exemples de pratiques de différentes villes européennes.



    Une ville qui s'engage sur la voie des cités interculturelles doit être confiante et inventive pour éventuellement adapter les actions et concepts généraux décrits dans ce guide aux circonstances locales.



    Voilà pourquoi ce guide n'est pas un manuel d'instructions mais plutôt un aide-mémoire qui assistera les villes au fur et à mesure qu'elles traceront leur propre trajectoire.

  • L'histoire de la production de cacao dans le monde est celle des migrations de millions d'hommes et de femmes partant à la recherche des terres pour l'or brun. Ces terres sont presque toujours couvertes de forêt tropicale. L'histoire du cacao est donc aussi celle de la déforestation : perte irréversible d'un patrimoine mondial ou changement écologique ouvrant au changement économique et social. Malgré les spécificités culturelles, sociales et politiques de chaque pays, un modèle semble se reproduire. Cet ouvrage scientifique propose une interprétation des migrations cacaoyères et des cycles économiques qui y sont associés.

  • Les migrations internationales sont devenues l'un des enjeux majeurs des rapports entre les États. Dans ce cadre, les mouvements de réfugiés et de déplacés liés aux conflits politiques, identitaires ou territoriaux témoignent de la fragilité de constructions nationales encore si souvent contestées. Les principales modalités d'accueil des réfugiés montrent bien les obstacles à l'intégration comme les limites d'une assistance humanitaire dont l'action reste plus curative que préventive. Mais la paix revenue, le retour et la réintégration des réfugiés dans leur pays d'origine se heurtent encore à des difficultés politiques, juridiques et économiques qui sont autant de freins à la reconstruction nationale et qui, par là même, dessinent les migrations internationales du futur. Tels sont quelques-uns des grands thèmes évoqués dans les différentes contributions de cet ouvrage, dont certaines, comme celles sur les camps palestiniens du Liban, sur la revendication territoriale des Sahraouis ou encore sur le difficile retour des réfugiés cambodgiens, sont d'une actualité toujours brûlante. International migration has become one of the major issues in relations between states. Within this framework, movements of refugees and displaced persons resulting from political, identify or territorial conflicts show the fragility of national constructions that are still so frequently contested. The main procedures for hosting refugees clearly show the obstacles to integration and the limits of humanitarian aid, whose action is more curative than preventive. However, when peace is restored, the return and re-integration of refugees in their home countries still corne up against political, legal and économie difficulties that ail hinder national reconstruction and also indicate the pattern of future international migration. These are some of the major themes mentioned in the various contributions to this study, some of which are still extremely topical, such as those concerning the Palestinian camps in the Lebanon and the territorial daim of the Sahraouis.

  • De villages libanais vers les pays du Golfe, vers leurs possibilités et leurs richesses, allaient les espoirs d'entrepreneurs, marbriers, serruriers, métalliers, ou autres, qui, dans les succès de leur migration, n'oublient pas le sol natal. Leurs filières migratoires sont envisagées ici, ainsi que les relations de ces migrants avec les intermédiaires locaux obligés et avec la main d'oeuvre nécessaire, souvent importée elle-même du tiers-monde pour leurs chantiers et leurs usines.

  • La récente émergence du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère) rappelle la vulnérabilité de l´homme face aux maladies infectieuses. La diffusion possible de certains virus à l´échelle planétaire, liée au développement des transports et à leur rapidité croissante, fait que nous sommes désormais tous concernés. À travers de nombreux exemples, cet ouvrage présente le concept de virus émergents et analyse les facteurs qui favorisent cette émergence. L´homme y tient une place déterminante par les modifications majeures qu´il apporte à l´écosystème et par l´évolution très rapide de ses modes de vie (urbanisation, politiques de santé, pratiques socio-culturelles). Sont également exposées les propriétés évolutives des virus - en particulier des virus à ARN - au niveau biologique et moléculaire, qui jouent un rôle important dans leur adaptation à l´homme et leur diffusion. Quelles menaces pour le futur ? L´un des risques majeurs réside dans l´extrême diversité des virus découverts dans les zones tropicales, virus potentiellement responsables des maladies émergentes de demain. Seule l´implantation durable de centres de recherche et de surveillance dans ces zones peut permettre la détection précoce de ces nouveaux agents. L´expansion des viroses existantes est également analysée, ainsi que les risques entraînés par l´apparition de virus mutants, susceptibles de provoquer une nouvelle pandémie de grippe.

  • La géopolitique

    Pascal BONIFACE

    • Lizzie
    • 13 Août 2020

    50 chapitres thématiques et documentés pour comprendre les enjeux géopolitiques du monde contemporain.La géopolitique, en tant qu'étude des relations internationales, rend compte du phénomène de la mondialisation tout en analysant ses mécanismes.
    Pédagogique, ce guide commence par définir la géopolitique.
    Pratique, il propose ensuite 50 chapitres thématiques et documentés pour dresser un panorama des conflits, des problématiques et des tendances du monde actuel. Il constitue une synthèse d'introduction et de référence sur le sujet.
    Table des matières :Partie 1 Qu'est-ce que la géopolitique ?

    Chapitre 1 Les définitions classiques
    Chapitre 2 Un déterminisme géographique ?
    Chapitre 3 La naissance d'une discipline
    Chapitre 4 Une discipline diabolisée puis réhabilitéePartie 2 Les 10 défis géopolitiques

    Chapitre 1 La gouvernance mondiale
    Chapitre 2 Le terrorisme
    Chapitre 3 La prolifération nucléaire
    Chapitre 4 La permanence de la guerre
    Chapitre 5 Le réchauffement climatique
    Chapitre 6 Le choc des civilisations
    Chapitre 7 Les États faillis
    Chapitre 8 Les guerres de l'espace
    Chapitre 9 Les cyberguerres
    Chapitre 10 Les migrationsPartie 3 Les principaux conflits et crises

    Chapitre 1 Chine/États-Unis : le piège de Thucydide ?
    Chapitre 2 Ukraine - Russie
    Chapitre 3 L'État islamique
    Chapitre 4 Israël - Palestine
    Chapitre 5 L'Iran
    Chapitre 6 La Syrie
    Chapitre 7 Le Yémen
    Chapitre 8 La Libye
    Chapitre 9 L'Afghanistan
    Chapitre 10 L'Inde et le Pakistan
    Chapitre 11 La Chine et Taïwan
    Chapitre 12 Tensions en mer de Chine
    Chapitre 13 Le Tibet et le Xinjiang
    Chapitre 14 La Corée
    Chapitre 15 Le Mali et le Sahel
    Chapitre 16 Le SoudanPartie 4 Les 10 tendances structurelles

    Chapitre 1 La fin de l'hyperpuissance américaine
    Chapitre 2 La fin du monopole occidental de la puissance
    Chapitre 3 Les États-Unis basculent vers le Pacifique
    Chapitre 4 La prolifération étatique
    Chapitre 5 La Chine, prochaine première puissance mondiale
    Chapitre 6 La montée en puissance de l'opinion publique
    Chapitre 7 Le soft power
    Chapitre 8 La redéfinition de la puissance
    Chapitre 9 La justice internationale
    Chapitre 10 La démocratie progressePartie 5 Les 10 questionnements

    Chapitre 1 La fin des frontières
    Chapitre 2 La mondialisation universelle
    Chapitre 3 L'impuissance de la puissance militaire
    Chapitre 4 Les NTIC : transparence démocratique ou nouveau totalitarisme ?
    Chapitre 5 L'obsolescence des États
    Chapitre 6 La privatisation de la guerre
    Chapitre 7 Les matières premières
    Chapitre 8 Les compétitions sportives mondialisées
    Chapitre 9 L'Europe est-elle en déclin ?
    Chapitre 10 La crise du multilatéralisme

  • Most countries in Europe and indeed around the world are facing the challenges of international migration and integration of minorities. It falls primarily upon cities to design and implement policies that foster community cohesion and turn cultural diversity into a factor of development rather than a threat.This guide is designed for city leaders and practitioners wishing to learn from the Intercultural Cities pilot project run by the Council of Europe and the European Commission in developing an intercultural approach to diversity management and integration. This approach has been built on the basis of experience in dozens of real-life cities in redesigning their policies and reshaping their governance to ensure equal opportunities and realise a diversity advantage.The guide recommends steps and measures to help develop an intercultural strategy and monitor its implementation. It illustrates the elements of such a strategy with analytical questions, suggestions and examples of practice in various European cities.It is expected that any city embarking on the Intercultural Cities agenda is a confident and competent entity that is able to creatively adapt the general concepts and actions contained in this guide to local circumstances.This guide is therefore not an instruction manual but rather an aide-memoire to support cities as they create their own trajectory.

  • Con este libro el autor se propone exponer las diversas facetas de la historia de la presencia francesa en el Perú desde los inicios del siglo XVIII hasta los años 1930 (lo que sugiere la expresión «del Siglo de las Luces a los Años Locos»). Las fuentes inéditas utilizadas nos muestran no solo a comerciantes, sino también a muchos artesanos, ingenieros, médicos, profesores, artistas, fotógrafos, etc., que acompañaron la transformación de la sociedad peruana. Mientras que artesanos y comerciantes contribuyeron a la introducción de nuevos gustos y referencias culturales nuevas, otros trajeron consigo conocimientos o savoir faire, trasmisores de una cierta «modernidad». Lo mismo podríamos decir de los artistas o de aquellos que ejercían algún oficio artístico, quienes en ocasiones contribyeron a la difusíon de nuevos soportes de creacíon o establecieron un puente entre dos horizontes: por un lado capturando imágenes de un Nuevo Mundo «exótico» y, por el otro, importando los ecos del «Alegre París» o aquello que en principio lo representaba. Estaba comunidad puso igualmente en marcha diversas iniciativas asociativas que ocuparon un lugar promordial en la vida social, al popularizar ciertas prácticas de sociabilidad, o al legar organizaciones colectivas y urbanas aún vigentes. Sin excluir las tensiones que pudieron ocurrir en algunos momentos de su historia, esperamos haber mostrado a lo largo de estas páginas que esta presencia, por más pequeña que haya sido, dejó una huella apreciable en la sociedad peruana.

  • After a long period of neglect and apparent abandonment by many scholars, the study of ethnicity in Nigeria and other parts of Africa has been revived, and with as much vigor as that which attended its ascendancy in African studies in the 1960s. The reasons for the reawakening are not surprising: economic depression and consequent migration have forced people back to interest-begotten weapons like ethnicity, in the desperate struggle to survive; democratic processes have resurrected old unsettled issues of nationhood, power sharing and resource allocation, much of which was swept under the carpet by authoritarian regimes, or simply wished away. Civil wars and violent conflicts have heightened ethnic tension and conflicts in several states; and, of course, there is an increasing recourse to the ethnic weapon by major competitors for state power, some of whom openly condemned ethnicity in the past. All these have rekindled the fire of ethnicity, finally blowing off the safety-valve in countries like Côte d´Ivoire and the Benin Republic which were previously considered safe from ethnic poison!

  • With an estimated population of about 130 million and over 250 ethnic nationalities, Nigeria ranks the most populous country in black Africa. It is also one of the most resource-endowed countries in the continent, having an enormous stock of natural resources that include petroleum, bitumen, gold, coal, and bauxite. Its soil and climate are suitable for an all-year round farming and there is ample distribution of rivers for commercial fishing. Many observers (Achebe, 1983; Ayida, 1990; Fasanmi, 2002) have therefore argued that, given the vast pool of human and natural resources at its disposai, Nigeria should have emerged one of the richest countries not only in Africa but in entire the world.

  • Dans ce nouveau numéro, Circuit porte un regard sur le métier de compositeur dans le contexte québécois en ce début de XXIe siècle, et aborde en filigrane les questions de l'identité, de la singularité et celle de l'exercice de cette profession, notamment selon le milieu où elle est exercée. Dirigé par le compositeur Simon Bertrand et illustré par l'artiste peintre Rita Ezrati, ce numéro intitulé « Réflexions sur le métier de compositeur : identité et singularités » génère, par la même occasion, des réflexions et des questionnements d'ordre sociologique sur le milieu de la création musicale au Québec et ses racines; celles, encore fragiles, du passé, et celles qu'il reste à inventer. Paul Bazin, Simon Bertrand, Estelle Lemire et Danick Trottier, entre autres, contribuent à ce numéro par le biais de divers portraits, enquêtes, analyses d'oeuvres et textes d'opinion mettant en relief les démarches artistiques ou sociales de compositeurs et de compositrices représentant plusieurs générations.

  • Cet ouvrage regroupe les communications au séminaire "Villes et Migrations" qui s'est tenu à l'I.R.

  • « Regarder en arrière, en amont, avant moi. Scruter les branches de mon arbre. Tenter d´apercevoir celles que je n´ai jamais vues, cachées par les entrelacs les plus proches, ceux là mêmes qui m´étouffent. Comprendre les couleurs dont je suis peint et les matériaux dont je suis construit. »

empty