• Parle-moi de "Là-bas" ! Parle-moi surtout-surtout de la Marne, grand vent qui voyage sans répit de par le monde ! On dit que Théodore est mort dans une tranchée. Je ne comprends pas. Pourquoi l'armée de "Là-bas" se cachait-elle dans des trous au lieu de monter au front ? Pourquoi y attendait-elle que le Teuton fonde sur elle? Man Hortense a perdu son fils Théodore, coupeur de canne émérite, à la bataille de la Marne, pendant la guerre de 14-18. Mais elle ne comprend pas ce qui s'est réellement passé sur ce front si loin de la Martinique... Théodore faisait partie du "Bataillon créole" dans lequel des milliers de jeunes soldats s'enrôlèrent pour aller combattre dans la Somme, la Marne, à Verdun et sur le front d'Orient, dans la presqu'île de Gallipoli et aux Dardanelles. C'est du point de vue martiniquais, celui des parents des soldats, que Raphaël Confiant a choisi de nous faire vivre cette guerre. Il ya donc Man Hortense ; mais aussi Lucianise, qui tente d'imaginer son frère jumeau Lucien à Verdun : Euphrasie, la couturière, qui attend les lettres de son mari, Rémilien, prisonnier dans un camp allemand. Et, à leurs côtés, ceux qui sont revenus du front : rescapés, mutilés et gueules cassées créoles... Éloge de la mémoire brisée et sans cesse recousue, Le Bataillon créole donne la parole à ces hommes et à ces femmes qui, à mille lieues des véritables enjeux de la Grande Guerre, y ont vu un moyen d'affirmer leur attachement indéfectible à ce qu'ils nommaient la "mère patrie".


  • Un flic. Un tueur. Un face à face.

    Un commandant de police enfermé seul avec un tueur.
    La scène pourrait paraître banale.
    Elle l'est déjà un peu moins lorsqu'on sait que c'est la dernière nuit de service actif du policier et que, pour la première fois de sa longue et monotone carrière, il se retrouve enfin face à ce dont il a toujours rêvé : un tueur en série inconnu des forces de l'ordre.
    Sauf que, dans cette maison isolée, c'est le tueur qui pointe son arme depuis des heures sur le policier.
    Depuis des heures l'officier écoute et essaye de graver dans sa mémoire l'incroyable confession de celui qui se surnomme " l'archange de la mort " et qui lui raconte dans le détail son " oeuvre " : dix années de crimes impunis.
    Comment le flic en est-il arrivé là ? Comment une simple altercation au début de la soirée l'a-t-il mis sur la piste du tueur ? Et quelles sont ses chances de s'en sortir ?
    Patrick Chamoiseau nous livre ici un formidable roman noir, en même temps qu'il dresse un portrait déchirant d'une Martinique livrée à tous les débordements, en passe de perdre sa culture, sa magie et son humanité.

  • Le guide Ulysse numérique Explorez la Martinique est l'outil idéal pour planifier un voyage et tirer le maximum d'un séjour en Martinique : attraits, bonnes adresses de restos, boutiques, bars, hôtel
    Le guide Ulysse Explorez la Martinique est l'outil idéal pour planifier un voyage et tirer le maximum d'un séjour en Martinique, cette île de la mer des Caraïbes surnommée l'île aux fleurs, qui fait partie des Antilles françaises. Tout en couleurs et en photos, le guide de voyage Explorez la Martinique est aussi agréable à consulter qu'ultra-pratique grâce à son format de poche et sa structure facile à comprendre en un clin d'oeil. La première section, intitulée " Le meilleur de la Martinique ", met en lumière à l'aide de listes thématiques ce que la destination a de mieux à offrir et facilite l'organisation générale de son séjour selon ses envies tout en ciblant les incontournables. La section " Explorer la Martinique " propose ensuite huit itinéraires clés en main pour ne rien manquer des différentes régions de l'île : Fort-de-France, la pointe Sud-Ouest (incluant le Diamant, Trois-Îlets et la Pointe du Bout), la route des plages du Sud (incluant Sainte-Anne et la Grande Anse des Salines), la côte Sud-Atlantique (Vauclin, François, Robert), la côte Nord-Caraïbe (incluant Le Carbet et Saint-Pierre), la Route de la Trace et la montagne Pelée, la presqu'île de la Caravelle et la côte Nord-Atlantique (de Sainte-Marie à Grand'Rivière). Pour chaque itinéraire, un plan double-page clair et précis permet de se repérer dans la région couverte, avec localisation des attraits, activités, boutiques d'artisans, restaurants, bars, boîtes de nuit et lieux d'hébergement. Impossible de louper quoi que ce soit! Qui plus est, un système d'étoiles et les coups de coeur d'Ulysse guident le lecteur vers les adresses qui se démarquent. Le chapitre " Martinique pratique ", bourré de renseignements utiles pour mieux voyager, complète l'ouvrage. Cartes additionnelles en couvertures dépliantes - vue générale de la Martinique, environs de Fort-de-France, zoom sur Saint-Pierre.

  • Lorsque survinrent, au début de l'année 2009, de vastes mouvements de grève générale contre la vie chère à l'appel du Liyannaj Kont Pwofitasyon en Guadeloupe et du Kolectif 5-Févrié en Martinique, nombreuses furent les réactions d'étonnement face à la radicalité, l'ampleur et la durée de ces deux mobilisations. Que pouvait-il donc y avoir de si intolérable dans la cherté de la vie pour que, par milliers, les Antillais cessent le travail, descendent dans la rue et occupent les places ? Peu comprenaient, de l'extérieur, la volonté farouche de quelques organisations de travailleurs venues dénoncer la pwofitasyon, cette " exploitation outrancière, capitaliste et colonialiste ", en exhibant publiquement les rouages les plus secrets de la machine qui semblait s'être alors enrayée.
    /> S'appuyant sur une enquête sociologique et historique mêlant entretiens, observations de terrain et travail dans les archives, cet ouvrage revient sur le rôle du syndicalisme dans les mobilisations en Guadeloupe et en Martinique, depuis la période tumultueuse des luttes révolutionnaires et anticolonialistes des années 1960-1970 jusqu'à nos jours, et sur la grève générale de l'hiver 2009, moment demeuré ouvert à tous les possibles.


  • Description du livre


    La Martinique, ses habitants, ses pitons et ses plages sublimes n'attendent que vous ! Le créateur de la célèbre méthode Assimil a conçu pour vous le compagnon moderne et indispensable de votre séjour en Martinique.
    °Initiation à la langue : 21 leçons de créole martiniquais
    °Les phrases et les mots indispensables
    °Toute la prononciation
    °Toutes les situations du voyage





  • Un roman sur le refus des identités assignées, la mémoire de l'esclavage, le racisme, les diasporas par une écrivaine antillaise remarquée.
    De son père, Fèmi ne sait rien, ou presque. Face au silence de sa mère, la jeune Béninoise se lance à la recherche de ses origines. Après une étape en banlieue parisienne, elle gagne la Martinique, patrie de son père. Menant une enquête pour la réalisation d'un documentaire, Fèmi découvre une société en proie au malaise, traumatisée par la colonisation et l'esclavage qui rendent difficile la construction d'un récit sur ses origines.
    Sur place, elle apprend l'arrivée d'une délégation, composée d'administratifs et de scientifiques. Leur objectif ? Effacer la mémoire collective et individuelle des habitants pour briser leurs revendications liées aux réparations de l'esclavage et à la néo- colonisation qui s'accélère. Se met alors en place une farouche rébellion féminine...
    Du Bénin à Paris et de Paris aux Antilles, ce roman met en scène, entre amitiés, secrets de famille et souffrances, l'action de femmes décidées à forger un projet de vivre-ensemble compatible avec les tourments de la mémoire et les défis du présent.

  • Les moustiques sont souvent plus nuisants que dangereux, mais quand ils véhiculent des maladies, celles-ci peuvent être mortelles : ils sont responsables chaque année de plus de deux millions de décès dans le monde. Le moustique moderne, citadin et voyageur, parcourt le monde à vitesse de la voiture, du train et de l'avion, suivi de son cortège d'épidémies potentielles. Depuis quelques années, le moustique-tigre s'invite régulièrement à la une de l'actualité, en compagnie du zika et du chikungunya. La meilleure façon de s'en protéger reste une prévention attentive, qui sera d'autant plus efficace que l'on sera conscient des gestes simples à accomplir au quotidien. Saviez-vous par exemple qu'il faut changer l'eau des fleurs tous les trois jours ? Toujours fermer l'abattant des toilettes ? Que les oeufs de moustique résistent au froid, à la sécheresse et aux insecticides ? Notre bien-être et notre santé dépendent de choses aussi anodines que ces détails.

  • Le convoi

    Marijosé Alie

    À travers l'Amazonie et le long du Fleuve, un bruit court et enfle à la vitesse du courant : un convoi traverse la forêt, mais " personne ne sait ". Qui le dirige ? Où se rend-il ? Pourquoi toutes ces femmes ?
    À travers l'Amazonie et le long du Fleuve, un bruit court et enfle à la vitesse
    du courant : un convoi traverse la forêt, mais " personne ne sait ". Qui le
    dirige ? Où se rend-il ? Pourquoi toutes ces femmes ?
    Le petit village de Campan, au coeur de cette Amazonie et à l'orée du Bois
    Peut-Être, vit au rythme du soleil et du Fleuve. Il y a Marie qui ne souhaite
    rien d'autre que de voir sa mère sourire un jour, Félicité qui tient son bazar
    et donne sans vraiment compter, aux enfants, et aux hommes aussi. Il y
    a Tiouka, le guerrier blanc, qui a décidé de vivre à l'ombre d'un fromager
    pour oublier. Il y a Jonathan, le fils révolté du procureur...
    Tous vont sentir la rumeur approcher, emportant avec elle le goût du sang
    et le souffle de l'indicible. Tous vont voir leur vie bouleversée.

  • Vers 1930, le quotidien de la Guyane française est dominé par la présence du bagne. Trente ans plus tard, c'est la construction du Centre spatial guyanais qui marque le développement local et conditionne l'installation de nouvelles infrastructures. Jusque-là, faute de voies terrestres, le littoral et les fleuves sont les seules composantes du réseau intérieur, tandis que les rares liaisons extérieures sont le fait des armements métropolitains.
    De l'exploitation forestière à la recherche minière, en passant par l'aquaculture et la pêche, son évolution est faite de perspectives de développement, riches de promesses souvent non tenues.
    Piliers de la vie locale à qui ce livre rend un hommage appuyé, les seules constantes de l'histoire de la Guyane sont les nombreux petits armateurs et propriétaires de navires locaux qui, par leur courage et leur obstination, ont su faire face aux exigences de cette région si riche et si particulière.
    À partir de ses souvenirs, d'archives spécialisées et d'entretiens avec de nombreux professionnels du secteur maritime, l'auteur, homme de terrain, ni homme de lettres, ni historien, nous offre là une histoire maritime concrète des territoires français d'Amérique.

  • En 1941, l'île de la Martinique, colonie française, passe brutalement à l'heure de Vichy. Pour ses habitants, l'ordre nouveau a un nom : celui de l'amiral Robert, représentant de Pétain. C'est le début des années noires.Alors que l'île s'apprête à accueillir son nouveau maître, Mano, nègre-marron, ouvrier agricole, se rend coupable du meurtre d'un béké - un Blanc - propriétaire d'une plantation de canne à sucre. Ce geste n'a rien de politique. Pourtant, recherché par la police, Mano est à la fois un criminel en fuite et, par la force des choses, un rebelle. Un dissident". Car fuir la justice des hommes et l'ordre colonial, à la Martinique, c'est immanquablement chercher à passer à l'ennemi l'une des îles des Caraïbes sous contrôle anglais.Comment s'échapper de la barrière naturelle que dressent les récifs et les fûts de canne qui, depuis des siècles, font le malheur de tout un peuple? Comment quitter la terre à laquelle on appartient sang et âme?A la fois récit historique et roman, La lessive du diable est le cri de rage d'un hors la loi décidé à ne pas se soumettre à l'injustice."

  • Cyclones des Antilles

    Maryse Audoin

    • Scitep
    • 2 Février 2017

    Les îles des Antilles sont à la croisée de nombreux risques naturels majeurs, parmi lesquels les cyclones, ces formidables et dangereuses machines atmosphériques.
    Dans une société où le mythe du « risque zéro » est de plus en plus présent, il est vital de garder à l'esprit que quels que soient les progrès de la science et de la technologie, la nature gardera toujours sa supériorité sur la volonté de l'homme. Il ne reste par conséquent qu'à atténuer le risque, faute de pouvoir agir sur ses causes.
    Cela ne peut se faire que si chacun est correctement formé, informé et préparé, autrement dit conscient du danger et outillé pour l'affronter.
    C'est à cette action que nous avons voulu apporter notre contribution, en synthétisant dans un document unique les informations utiles à une bonne compréhension, non seulement du phénomène météorologique lui-même, mais aussi de sa gestion.

  • La forge de Zobel

    Charles W. Scheel

    • Scitep
    • 1 Décembre 2020

    De 1938 jusqu'en 1959, Joseph Zobel écrit pour Le Sportif de Fort-de-France des contes et des reportages. Le conteur amoureux du peuple de sa terre natale transparaît dès ses premiers textes, qui révèlent déjà un observateur lucide et un critique littéraire et artistique à la plume assurée.
    Après son départ pour la France en 1946, Zobel devient reporter de sa découverte de Paris et de la France rurale. À l'instar de José Hassam, le jeune héros de La Rue Cases-Nègres, cet écrivain martiniquais, né le 26 avril 1915 à Rivière-Salée, est issu du milieu noir très pauvre des plantations du sud de l'île. Comme lui, il fait des études secondaires à Fort-de-France et y décroche son bac.
    Mais si cette oeuvre célèbre est devenue un classique de la littérature antillaise, l'apprenti-écrivain Zobel restait à découvrir, la plupart de ces premiers articles n'ayant donné lieu à aucune publication ultérieure. C'est chose faite grâce au minutieux travail de collecte et d'assemblage de Charles W. Scheel, enseignant-chercheur à l'université des Antilles.
    Le Sportif, « Hebdomadaire sportif, littéraire et d'information » fondé par Fierrès Élisabeth a, à la fois, procuré au jeune Joseph un coin de forge où travailler des textes qui révèlent l'étendue de son talent et contribué à forger l'image de l'écrivain Zobel, par l'écho qu'il a donné à son oeuvre naissante.
    Né en Lorraine en 1952, Charles W. Scheel est comparatiste et professeur de littérature américaine. Il vit en Martinique où il enseigne à l'université des Antilles depuis 2012. Son domaine de recherche concerne les littératures modernes d'Europe et des Amériques.

  • Casimir Beaumanoir, inspecteur au commissariat de Fort-de-France, enquête sur la disparition d'un universitaire réputé, en pleines festivités du carnaval. On soupçonne un enlèvement par un groupe mafieux dont le disparu avait dénoncé les malversations. Mi-roman à clé, mi-polar débridé, le nouveau Confiant est arrivé !

    Enquête sur une disparition Une présidente d'université kidnappée en plein carnaval ! Lors du défilé de Mardi Gras, dans la capitale de l'île de Nadiland !Le commissaire Nobertin tente de dénouer les fils d'une affaire dans laquelle se mêlent détournements de fonds en bande organisée, délits de favoritisme et autres faux en écriture publique.Il ne tarde pas à découvrir que " la reine d'Abyssinie ", comme l'ont surnommée ses ravisseurs, s'était dressée contre les corrupteurs.Terre de cyclones, de séismes et d'éruptions, Nadiland serait- elle aussi celle des passe-droits, malversations et crimes rituels ?Entre campus novel, roman à clés et polar, Raphaël Confiant dévoile l'univers glauque et violent, quoique souvent cocasse, d'une mafia insulaire qui n'a rien à envier à ses cousines méditerranéennes.

  • Qui est Man Tina ? Que lui est-il arrivé pour paraître si sombre aux yeux de tous aujourd'hui ? À travers sa rencontre avec le Capitaine Karmon qui cherche à élucider le mystère autour de l'étrange disparition de Léna, le visage de Man Tina se dévoile sous un nouveau jour. De la Martinique contemporaine, dont elle semble si détachée, à la Guadeloupe, en passant par l'Hexagone ou encore la Colombie, Tina nous fait voyager, remonter le temps, levant ainsi le voile sur une vie pleine de rebondissements, traversant une époque tumultueuse faite de révolutions en marche et de bouleversements des sociétés. "Et si tout recommençait...?" dresse le portrait d'un personnage de l'histoire "Le jour se lève à nouveau", précédente nouvelle de l'auteur parue avec un second récit, "Soléna d'hier et d'aujourd'hui".

  • La catastrophe

    Michel Tauriac

    • Scitep
    • 1 Décembre 2020

    En cette fin de XIXe siècle, Saint-Pierre est une ville lettrée au commerce florissant et à la vie mondaine trépidante. La fine fleur intellectuelle de la Martinique s'épanouit dans des joutes sans fin relayées par une presse à la plume acérée et féroce. La haine raciale divise, les amours aussi.
    Dans ce « petit Paris des Antilles », les différentes strates de la société se côtoient, s'opposent et s'affrontent.
    Dans ce contexte, les lueurs qui ensanglantent le ciel et les sursauts qui agitent la terre intriguent et inquiètent, sans pour autant prendre le pas sur des querelles politiques exacerbées par l'imminence du scrutin le plus bipolarisé de la Troisième république.
    Une famille de planteurs blancs, un député mulâtre ambitieux ainsi qu'une foule de personnages, réels pour la plupart, s'acheminent vers un destin qu'ils n'imaginent pas : le 8 mai 1902, la montagne Pelée explose, effaçant le temps d'un souffle la ville et 30 000 de ses habitants. Cette tragédie, qui consternera le monde entier, marquera l'histoire au même titre que la destruction de Pompéi en l'an 79.

  • Commandeur du sucre

    Raphaël Confiant

    Janvier 1936 : la récolte de la canne à sucre commence à Bel-Évent, une plantation de Martinique. Le contremaître Firmin Léandor - le Commandeur du sucre" - s'est peut-être un peu trop avancé en promettant de livrer sept cents barriques de canne à l'usine...Redouté par ses hommes, méprisé par le maître, jalousé par le "géreur" du domaine et par les autres commandeurs de l'île, Firmin Léandor ne peut que répéter l'antienne de sa mère : "Canne, c'est maudition"...Il fallait, pour faire revivre les travaux et les jours de la Martinique agricole des années 30, la passion, la mémoire et le français gouleyant de Raphaël Confiant. Voici retrouvée la vie quotidienne des travailleurs, du "nègre-Congo" au "béké", et du mulâtre au "couli", voici leurs rêves et leurs souffrances, leurs haines et leurs joies."

  • On sait aujourd?hui tout, ou presque, des différents séjours de Paul Gauguin en Bretagne, à Panama ou à Tahiti. Un trou demeure pourtant dans la vie du peintre : ces quelques mois passés à la Martinique durant l?année 1887. De l?aveu même de Gauguin, ce fut une escale déterminante dans sa carrière. À la recherche des sources primitives de l?art, il découvre la lumière antillaise et les dieux créoles. Au contact du monde créole et des différentes influences dont il est imprégné, le peintre sentira se réveiller en lui le Barbare enchanté " qu?il n?a jamais cessé d?être, en dépit de son mariage avec une belle Danoise et des années florissantes qu?il passa à l?agence de change Bertin dans le Paris du milieu du XIXe siècle. S?aidant de témoignages oraux et des rares documents écrits concernant la vie de Gauguin à la Martinique, ainsi que d?une analyse poétique des toiles qu?il y a peintes, Raphaël Confiant brosse dans ce roman un portrait, imaginaire et coloré, de cet homme qui, à l?instar de Rimbaud son contemporain, fut à la recherche presque désespérée du sens de notre existence terrestre."

  • Zwazo

    ,

    Récit de vie d'un prêtre hindou commandeur d'habitation à la Martinique.
    Cet ouvrage est le récit de vie d'Antoine Tangamen, dit Zwazo (1902-1992). Sa compétence
    en matière d'hindouisme à la Martinique en fit l'interlocuteur principal de ceux qui s'intéressaient à cette religion. De ceux qui, ethnologues ou non, pressentaient qu'avec lui disparaîtrait tout un monde. Et surtout de ces dévots qui se pressaient la semaine devant sa porte pour le prier d'organiser leurs cérémonies. Car le dimanche, quand s'arrêtaient les tambours cultuels, l'homme dialoguait avec des dieux. Il a également vécu un siècle de reconfiguration hindoue, de condition indienne, de créolisation indienne dans un espace plantationnaire, une habitation du nord de l'île dont il fut un rouage essentiel : un commandeur, contremaître des récoltes de canne à sucre. Grand témoin d'un siècle et de ses mutations, il nous laisse ce document.

  • La dissidence

    Raphaël Confiant

    • Ecriture
    • 1 Février 2014

    Juin 1940. la débâcle de l'armée française surprend la Martinique en pleine récolte sucrière. Le gouverneur pétainiste de l'île, l'amiral Robert, entend y importer la Révolution nationale, alors que sévit pénurie alimentaire sans précédent. Mais Firmin Léandor, le contremaître de Commandeur du sucre et Régisseur du rhum, a d'autres soucis : comment continuer à produire du rhum si toutes les lignes maritimes sont coupées entre les Antilles et la métropole ? Dernier volet de la trilogie sucrière " de Raphaël Confiant, La Dissidence conclut ce pan d'histoire sociale de la Martinique sur un des épisodes les plus méconnus de son passé, servi par la langue exubérante et superbement maîtrisée d'un des maîtres de la littérature créole..."

  • Saint-Barthélemy et Saint-Martin, deux îles soeurs au parcours historique différent, sont évoquées ici à travers une véritable fresque composée de marins, de navires, d'événements de mer au dénouement parfois tragique et d'expéditions maritimes en mer des Caraïbes, voire bien au-delà des océans Atlantique ou Pacifique. C'est à un passionnant voyage dans le temps que nous convie Roger Jaffray, ancien capitaine au long cours.
    Fruit des longues et patientes investigations d'un archiviste consciencieux doublé d'un enquêteur talentueux, cet ouvrage est un hommage aux gens de mer, armateurs, capitaines ou marins, qui ont forgé l'histoire maritime de ces îles longtemps restées méconnues.
    Si certains lecteurs concernés y retrouveront les traces d'un passé encore proche, d'autres y puiseront les clés nécessaires pour comprendre le présent.

  • Jusqu'au tout début du XXe siècle, la ville de Saint-Pierre, en Martinique, surnommée " le Petit Paris des Antilles ", était le centre économique et culturel le plus important de la région après La Havane. De 1900 à 1918, ce roman suit la première génération des Saint-Aubert, famille patricienne dont le chef, Ferdinand, est avocat. Marié à Marie-Élodie et père de Saint-Just, Tertullien, Euphrasie et Fulbert, progéniture avec laquelle il aura fort à faire, il périra dans l'éruption de la montagne Pelée, le 8 mai 1902, éruption qui fit passer de vie à trépas les 30 000 habitants que comptait Saint-Pierre et réduisant cette dernière à un amas de ruines. Contraints d'émigrer à Fort-de-France, les Saint-Aubert tenteront d'y refaire leur vie lorsque éclatera la Première Guerre mondiale, à laquelle participera Tertullien au sein du " Bataillon créole " et qui reviendra amputé. Saint-Just, l'aîné, deviendra instituteur et Fulbert bijoutier alors que leur mère, Marie-Elodie, s'enfonce peu à peu dans la folie. Ils tenteront de se réinstaller à Saint-Pierre, mais n'y parviendront pas, à l'instar de la plupart des habitants de la ville qui avaient échappé à l'éruption parce qu'ils ne s'y trouvaient pas ce jour-là.Le premier volume d'une fresque aux allures balzaciennes dans un monde colonial marqué à la fois par les relents de l'esclavage et par les idéaux républicains d'une classe sociale qui cherche à s'imposer par le biais de l'instruction et de l'action politique.

  • L'ordre des libellules n'avait pas encore fait l'objet d'étude complète dans les Antilles françaises. L'ouvrage pose d'abord le décor (cadre géographique, habitats, vies aquatique et aérienne, écologie, protection, techniques d'études, etc.) puis aborde en détail chacune des 41 espèces présentes.
    Des clés richement illustrées viennent faciliter l'identification des adultes, larves et exuvies. Répartition, distribution et abondance bénéficient de 4 cartes successives permettant une vision très complète, depuis le continent américain jusqu'aux Antilles françaises. Une sélection d'itinéraires de découverte, avec plan d'accès, pour observer les libellules dans les meilleures conditions.

  • Dans l'" univers plantationnaire " de la Martinique, la rigidité des assignations raciales le disputait à une débauche de vitalité frisant le carnavalesque. L'émerveillable chute de Louis Augustin est la métaphore d'une société que le choc de la modernité ébranle. Dans Supermatozoïde, deux amis, dont l'un a fait un gros héritage, s'envolent vers Paris ; l'avion, en plein océan, semble prêt à piquer du nez...Ironie mordante, tendresse, suspense... Servies par une langue baroque, qui mêle archaïsmes, emprunts au créole et néologisme, les nouvelles de Raphaël Confiant certaines traduites du créole par lui-même dépaysent et déroutent agréablement, ouvrant au lecteur les portes d'un imaginaire que la vision exotique des îles antillaises a trop souvent occulté. Centrés autour de personnages emblématiques de la société insulaire, figures tutélaires et fous à lier, amoureux transis et sorciers ayant passé un pacte avec le Diable, femmes debout dans le vent de la déveine et " vieux-corps " chargés d'ans et de souvenirs, ancrés dans un lieu matriciel, le village de Grand-Anse du Lorrain, ces courts récits nous donnent à voir un monde attachant en dépit de la violence qui a présidé à sa naissance et qui a longtemps continué à le travailler.

  • Le regard, élément constitutif de l'appréhension du moi, et donc la connaissance de notre propre personne, mais aussi lien vers l'extérieur, de représentation du monde, est étudié sous la lumière de la poétique. Une poétique qui a ici ses propres bornes. Spatiales tout d'abord, avec une limite aux territoires de la Martinique, Guadeloupe et Guyane, mais aussi temporelles avec une amplitude de trente-sept années entre 1945 et 1982. L'auteur tend à mettre en relation la vie des auteurs avec leur oeuvre, les thématiques mises en scène et les méthodes utilisées pour venir à leurs fins.

empty