• Aujourd'hui, Prune et Séraphin ont revêtu leurs habits de fête : ils vont au mariage de leur grande cousine Capucine. Le mariage, c'est la fête de l'amour et Dieu, c'est le champion de l'amour, comme dit Séraphin. La joie habite tous les coeurs ! Alléluia !

  • Les féministes ont accusé les hommes d'être responsables de tout ce qui allait mal sur cette planète et que c'était à cause d'eux si les femmes se retrouvaient dans des situations socioéconomiques défavorables. Elles leur ont dit qu'ils étaient tous des violeurs et des violents en puissance, qu'ils ne communiquaient pas, qu'ils étaient insensibles et inexpressifs, qu'ils ne pensaient qu'au sexe, qu'ils étaient des pères absents et quoi d'autre encore !

    Beaucoup d'hommes ont copié et confirmé ces discours mis de l'avant par les féministes des années 60-70. Les hommes sont, à l'heure actuelle, le seul groupe contre lequel on peut déblatérer publiquement sans que personne, ni eux-mêmes, n'ose prendre leur défense. L'homme a laissé dire parce que lui-même en est venu à croire qu'aujourd'hui être homme, c'est tout ce qu'il ne faut pas être. De héros, les féministes en ont fait des zéros.

    Pour la première fois, un homme, psychologue, sexologue, mari, père et heureux de vivre, ose se lever pour rétablir les faits. Pour la première fois, un homme attire notre attention sur les apports bénéfiques de l'homme sur le couple, la sexualité, les enfants et l'évolution de la société et de l'humanité. Il dénie plusieurs grands postulats du féminisme : le patriarcat, la non-communication des hommes, sa non-expression émotive, son non-engagement. Il réhabilite la masculinité aux yeux des hommes. Il dit aux hommes comment se tenir debout devant leur compagne !

  • Un Mari pacifique

    Tristan Bernard

    • Bookelis
    • 2 Novembre 2018

    Bernard Tristan - Un Mari pacifique : Pour Daniel Henry, quelques temps après son mariage avec Berthe Voraud, la vie continue comme elle avait commencé. Il a obtenu un poste peu contraignant dans l'entreprise de M. Voraud, la passion de Berthe s'estompe peu à peu et un bébé arrive... S'il est toujours étriqué et conformiste, se coulant dans le moule de ce que l'on attend de lui, un événement va le réveiller : Berthe a une liaison avec son meilleur ami. La critique sociale, par Tristan Bernard, de la vie des bourgeois de son temps est ici plus subversive qu'humoristique dans cette suite des Mémoires d'un Jeune-Homme rangé.

    Proche de Léon Blum, Jules Renard, Lucien Guitry, Paul Gordeaux, Marcel Pagnol, et de bien d'autres, célèbre pour ses jeux de mots, ses mots croisés et son théâtre de boulevard, écrivain-chroniqueur-sportsman-gastronome, Tristan Bernard fut aussi un écrivain romanesque à succès. Il contribua au genre policier par son recueil Amants et Voleurs (1905) et plusieurs autres romans. Arrêté comme juif en 1943 et interné à Drancy, il échappe de peu à la déportation. Parue dans La Presse en 1900, cette phrase de Francis de Croisset résume fort bien notre auteur: « Il a l'observation minutieuse et analytique. Il scrute le coeur humain à coups d'épingles. Il le fouille de ses ongles courts, avec le plaisir aigu et chatouilleur qu'on ressent à gratter un bouton. »

  • « Pour Elizabeth, Darcy restait cet homme qui se rendait odieux envers tout le monde et qui n'avait pas daigné l'inviter à danser. » Retrouvez les aventures d'Elizabeth Bennet dans ce chef-d'oeuvre illustré de la littérature classique.

empty