• Frontière belge

    Nicolas Freeling

    La réédition des enquêtes de l'inspecteur Van der Valk, le Maigret hollandais. La série télévisée - librement inspirée des romans de Nicolas Freeling - est diffusée sur France 3. " Le meilleur détective de fiction en Europe depuis Maigret. " The New York Times Book Review
    Intello, iconoclaste et gourmet, l'inspecteur Van der Valk, du Bureau central de police d'Amsterdam, est le héros d'une série de romans exceptionnels à plus d'un titre : études de moeurs, description d'un pays, intrigues issues de conjonctures humaines dramatiques.
    Ce roman se déroule dans les années 1960 quand il existait encore des frontières entre la Belgique, la France et les Pays-Bas. Van der Valk y croise Lucienne Englebert alors que son père, chef d'orchestre de renom, vient d'être victime d'un accident de voiture.
    Puis l'inspecteur l'oublie, accaparé par plusieurs affaires, dont l'assassinat a priori banal d'un homme. A priori seulement, car cet individu aux identités multiples obligera notre atypique policier hollandais à se rendre en Belgique, où il démantèlera un drôle de trafic transfrontalier...
    Une enquête menée à l'ancienne, où l'inspecteur prend son temps pour saisir la psychologie de la victime, s'en imprégner. Et au cours de laquelle il croisera de nouveau la belle et désinvolte Lucienne.

  • Octobre 1959. Le commissaire Raffini reçoit un courrier de province. De Besançon. On lui annnonce le décès d'une femme, une petite antiquaire. Pour Raffini, ça pourrait être la routine. Mais cette femme-là, c'est son ex-femme : Nini. Et cette enquête-là, elle va être bien difficile, commissaire aguerri ou pas...

  • " C'était chaque fois la même chose. Il avait dû soupirer en se couchant : -; Demain, je fais la grasse matinée. Et Mme Maigret l'avait pris au mot, comme si les années ne lui avaient rien enseigné, comme si elle ne savait pas qu'il ne fallait attacher aucune importance aux phrases qu'il lançait de la sorte. Elle aurait pu dormir tard, elle aussi. Elle n'avait aucune raison pour se lever de bonne heure. "Ces nouvelles ont été écrites entre 1947 et 1950.
    Seule une des trois nouvelles du recueil, "Un Noël de Maigret", met en scène le célèbre commissaire.
    Simenon en numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, les très "noirs' Romans durs et les nouvelles.

  • De tous les détectives finauds et autres enquêteurs rusés qui peuplent les fictions policières, le commissaire Maigret, le célèbre héros de Georges Simenon inventé en 1931, est peut-être l'un des plus singuliers. Son attitude, des plus placides, est avant tout celle d'un brave fonctionnaire de police soucieux de bien faire son travail. Il scrute, il observe, il absorbe les données multiples de l'environnement psychosociologique du crime.Quelles sont au juste les méthodes de ce commissaire ? Pour répondre à cette question, l'enquête doit se mener dans le coeur des romans comme des films et séries qui ont popularisé le flair de l'énigmatique policier du Quai des Orfèvres. Alors, peut-être, pourra-t-on savoir si Maigret est bien l'homme ordinaire qu'il prétend être...

    /> Jean-Baptiste Baronian a consacré sa vie au monde du livre et à la littérature. Éditeur, dès l'âge de 26 ans, aux Éditions Marabout, il s'impose rapidement comme une autorité dans le domaine des littératures fantastiques et policières. Romancier (sous le pseudonyme, entre autres, d'Alexandre Lous), essayiste et biographe, il est l'un des plus grands connaisseurs au monde de Georges Simenon, à laquelle il a consacré de nombreuses parutions (dont Simenon, l'homme à romans, Éditions Textuel, 2002).

  • Près de deux cents romans, huit mille personnages cadrés dans mille huit cents lieux de par le monde, dix mille rencontres féminines, trois mille pages de souvenirs...
    Ces chiffres ne signifient rien si on ne raconte pas comment le garçonnet, puis le jeune journaliste de Liège est devenu l'un des romanciers les plus lus, traduits et adaptés à l'écran, ni comment il s'est fait le créateur de Maigret et de cette atmosphère si caractéristique qui absorbe le lecteur dès la première page.
    En quittant la Belgique, en découvrant Paris, la France, les États-Unis, le monde entier, en voulant vivre mille existences différentes, Georges Simenon n'a cessé d'élargir ses cercles de vie. Sans se couper de ses racines, il a dépassé l'écrivain local et l'auteur de romans populaires qu'il a été pour devenir le romancier universel qui se penche, avec empathie, sur « l'homme de partout ».

  • Héritière de la Lieutenance générale, la police judiciaire parisienne s'installe au 36, quai des Orfèvres dans la seconde moitié du XIXe siècle, après l'incendie du palais de justice qui a ravagé durant la Commune les anciens locaux de la police criminelle rue de Jérusalem. Dirigée par des hommes charismatiques tels que Vidocq, Canler ou Goron, l'adresse devient celle d'une véritable institution en 1913 avec la naissance d'une direction autonome sous l'impulsion de Célestin Hennion, le successeur de Louis Lépine.
    Liée à nombre d'événements tragiques des IIIe, IVe et Ve Républiques (affaires Stavisky, Petiot, Ben Barka, attentat du Petit-Clamart, Action directe, etc.), la « maison de la mort » traverse un XXe siècle politiquement instable où les réussites largement médiatisées de la Brigade criminelle et de l'antigang créée en 1964, mais aussi les nombreux romans de Simenon et les films de Clouzot et de Marchal, rendent le lieu tour à tour mystérieux, effrayant ou mythique.

  • ATTENTION ÉVÉNEMENT : Découvrez en exclusivité numérique la toute nouvelle collection CHRONIQUE D'UN JOUR !

    Plus qu'une éphéméride, retrouvez la Chronique d'un jour sur toute l'histoire de l'humanité.
    Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur votre jour de naissance ou sur une date clef qui a marqué l'Histoire.
    Des ouvrages précis et élaborés par les meilleurs auteurs des Éditions Chronique, réputées pour leur sérieux depuis plus de 30 ans.

    Une collection à prix découverte unique pour apprendre sans se ruiner.

  • " Pour le coup de téléphone de sept heures, il n'y avait pas de doute : Marcel l'avait bien donné de son journal. Germaine venait à peine d'arriver au restaurant franco-italien, boulevard de Clichy, où ils avaient l'habitude de dîner et où ils se retrouvaient automatiquement quand ils ne s'étaient pas donné rendez-vous ailleurs. Ils y avaient leur table réservée, près de la fenêtre. Cela faisait partie de leur home. "Ces 10 nouvelles ont été écrites entre 1939 et 1948.
    La première édition de ce recueil ainsi que de nombreuses autres affichaient sur la couverture le titre
    Maigret et les petits cochons sans queue alors que le titre original était correctement indiqué sur la page de titre. En effet, le personnage du commissaire Maigret intervient seulement dans deux des huit nouvelles de ce recueil : "L'homme dans la rue" et "Vente à la bougie".
    Simenon en numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, les très "noirs' Romans durs et les nouvelles.

  • « La Cabretto », c'est la Cour des Miracles.
    Le propriétaire, Sylvain Sylva, pour fêter ses cinquante ans, a réuni sur son domaine, outre la Duchesse Reine, sa maîtresse, une exploratrice et sa danseuse de compagne, un peintre, un retraité, un ancien acrobate difforme à la suite d'une chute d'un trapèze, un agent immobilier martyrisé par son épouse et un adonis simplet vêtu d'un pagne qui aime sauter du haut des rochers dans la mer et se battre avec les chiens de garde.
    Quelques domestiques sont là pour servir Sylvain Sylva et ses invités.
    Mais le lendemain, un nouveau convive débarque, le commissaire Jules TROUFFLARD, qui va se faire un plaisir à interroger tous les hôtes, car, le matin, Sylvain Sylva a été découvert sur son lit, un couteau planté dans le coeur !

  • J'ai été témoin d'un crime.
    L'affaire a fait beaucoup de bruit à l'époque où elle a été découverte. « Le mystère de la troisième blessure » a intrigué les foules. Il n'a d'ailleurs jamais été éclairci.
    Nous sommes deux à connaître le mot de l'énigme : moi et mon vieil ami Jules TROUFFLARD, commissaire de la Brigade Mobile... et bientôt, vous !

  • Alléché par une affiche, le commissaire Jules TROUFFLARD décide d'assister à une représentation de « La Tosca » à l'Opéra du Puy.
    Les actes s'enchaînent pour le plus grand plaisir des spectateurs jusqu'à la scène finale qui voit l'exécution de Mario Cavaradossi suivi du suicide de la Tosca.
    Mais quand le rideau se ferme, l'acteur tenant le rôle de Mario ne se relève pas, son corps a été criblé de véritables projectiles...

  • C'est l'émoi, rue Vieille-du-Temple, un double crime vient d'être perpétré dans l'échoppe « Aux cent mille bouquins » du père la Calotte. Le pauvre commerçant a été retrouvé criblé de balles parmi ses vieux papiers. À ses côtés, une dame du monde gît, elle aussi, tuée par arme à feu, mais de calibre différent.
    Le commissaire Jules TROUFFLARD, chargé de l'enquête, va devoir s'imprégner de l'ambiance du quartier afin de faire connaissance avec les voisins qui sont tous des suspects potentiels.
    Heureusement pour le policier, un témoin, Isidore, a assisté aux meurtres. Or, celui-ci s'avère peu coopératif, voire même agressif envers les inconnus. De toute façon, il ne sera guère bavard, Isidore étant le chat du bouquiniste...

  • " Il faisait bon, un peu lourd, dans la vaste salle de Police-Secours où Maigret était venu se réfugier. Un peu plus tôt, il se trouvait dans son bureau du quai des Orfèvres. Il devait attendre un coup de téléphone de Londres au sujet d'un escroc international que ses inspecteurs avaient repéré dans un palace des Champs-Elysées. La communication pouvait aussi bien venir à minuit qu'à une heure du matin, et Maigret n'avait rien à faire en attendant ; il s'ennuyait, tout seul dans son bureau. "Ces 4 nouvelles ont été écrites entre avril et août 1946.
    Le nom de Malgracieux ayant été jugé impropre il avait été remplacé dans le titre et dans le texte par Malchanceux. Le bon titre sera rétabli à la demande de l'auteur en 1954.
    L'ensemble des nouvelles du recueil ont été adaptées pour le cinéma ou la télévision française.
    Simenon en numérique : les enquêtes du célèbre commissaire Maigret, les très "noirs' Romans durs et les nouvelles.

  • "Un polar qui ne manque pas de souffle."

    Des bénévoles découvrent le corps d'une femme pendant le populaire Tour de l'île de Montréal. Face aux indices contradictoires, la détective Rachel Toury mettra tout en oeuvre pour attraper l'assassin.






    Agnès Ruiz est l'autrice de plusieurs best-sellers vendus à plus de 370 000 exemplaires. Elle a remporté un immense succès dès son premier roman "Ma vie assassinée" Elle écrit aussi bien pour les adultes que pour la jeunesse. (Oublie la nuit, L'ombre d'une autre vie, Mon affreux maillot beige, Pom-pom girls, Elias Sparte). Ses nouvelles sur les enquêtes de la détective Rachel Toury connaissent également un vif succès autant en Europe qu'Outre-Atlantique. Elle est traduite en plusieurs langues.

empty