Langue française

  • Comme son adaptation au cinéma sous le titre Chambre avec vue l'a montré, le charme qui se dégage de ce roman d'apprentissage amoureux, écrit par le grand écrivain britannique E. M. Forster (1879 - 1970), n'a rien perdu de son intensité au fil du temps. C'est que l'initiation à l'amour est un thème éternel, et lorsqu'il est traité avec l'humour et la fine psychologie de l'auteur de Route des Indes, il n'est pas près de passer de mode. C'est ainsi qu'entre un baiser volé parmi les cataractes de violettes sur les ravins de Fiesole, un autre baiser raté par un fiancé au pince-nez d'or et un troisième arraché par un amoureux passionné sur un sentier étroit, la jeune Lucy va se libérer du carcan victorien de son milieu pour devenir une héroïne qui fait rêver aujourd'hui encore, comme elle a enchanté et enthousiasmé ses lecteurs voici un siècle.

  • Après Les Trois Grosses Dames d'Antibes, on retrouve avec bonheur dans ces vingt-quatre histoires très différentes les unes des autres l´univers singulier de Somerset Maugham.
    Écriture, fragilité du pouvoir, tragédie de l´existence, haine des conventions sont quelques-uns des thèmes qui baignent ces nouvelles, et que Maugham décline dans un style à la fois incisif et empreint d´une grande tendresse. L'Angleterre, bien sûr, l'Europe, mais surtout les voyages et les colonies ont la part belle dans ce recueil, et sont évoqués au travers de portraits au scalpel de ceux qui ont fait le choix des îles.
    On découvre ou redécouvre au fil de ces histoires la morale immoraliste de l´auteur, pour qui les mariages légitimes sont souvent boiteux, tandis que les couples socialement mal assemblés sont parfaitement heureux. Ainsi cette nouvelle où une veuve vieillissante épouse, au grand dam de son milieu, un jeune homme de vingt-sept ans son cadet, et qui lui brisera le coeur quand elle décidera de divorcer : ce texte comme tant d'autres est ancré dans un anticonformisme radical, que Maugham affiche comme sien avec insolence et légéreté.
    Souvent drôles, pleines de fantaisie et empreintes d´une certaine nostalgie, ces nouvelles parlent aussi de ce monde ancien qui est celui de Maugham, et qui est sur le point de basculer et de disparaître.

  • Après les deux premiers volumes des nouvelles qui ont permis de redécouvrir la plume cinglante du plus français des grands écrivains anglais du XXe siècle, ce troisième volet est l'occasion de retrouver l'univers anticonformiste et cosmopolite de Maugham.
    D'abord paru sous une forme romanesque, Mr. Ashenden, agent secret se déploie, une fois n'est pas coutume, autour d'un même thème, le contre-espionnage, et d'un même personnage, Mr. Ashenden, inspiré de la propre expérience de Maugham dans les services secrets anglais pendant la Première Guerre mondiale. Somptueusement écrites, riches de descriptions et de poésie, ces nouvelles nous emmènent d'un pays à l'autre de l'Europe en guerre, et brosse les portraits corrosifs et drôles des personnages qu'Ashenden croise au gré de ses aventures, et qui se révèlent être tous espions - ou presque.
    Sans rien ignorer des lois du genre, Maugham évite soigneusement les pièges du pittoresque de convention et joue, ironique et mordant avec les codes et méthodes de l'Intelligence Service, marquant la naissance du roman d'espionnage moderne, et assumant la paternité de célèbres espions à venir, au nombre desquels James Bond et son humour so british.

  • Juliet, naked

    Nick Hornby

    À Gooleness, petite station balnéaire surannée du nord de l'Angleterre, Annie, la quarantaine sonnante, se demande ce qu'elle a fait des quinze dernières années de sa vie... En couple avec Duncan, dont la passion obsessionnelle pour Tucker Crowe, un ex-chanteur des eighties, commence sérieusement à l'agacer, elle s'apprête à faire sa révolution. Un pèlerinage de trop sur les traces de l'idole et surtout la sortie inattendue d'un nouvel album, Juliet, Naked, mettent le feu aux poudres. Mais se réveiller en colère après quinze ans de somnambulisme n'est pas de tout repos ! Annie est loin de se douter que sa vie, plus que jamais, est liée à celle de Crowe qui, de sa retraite américaine, regarde sa vie partir à vau-l'eau... Reste plus qu'à gérer la crise avec humour et plus si affinités...
    " Vous avez devant vous un auteur à son apogée... " The Times Magazine

  • " Je crois que je n'ai jamais rien écrit de mieux ", a dit Graham Greene à propos de ses nouvelles.
    Pour la première fois, les voici réunies intégralement en deux volumes.
    Si Graham Greene a été acclamé pour ses romans, il fut un nouvelliste tout aussi virtuose. Ses nouvelles, écrites entre 1929 et 1990, ont été publiées dans divers recueils - " Un certain sens du réel ", " Pouvez-vous nous prêter votre mari ? ", " Seize nouvelles " - et à la suite de certains de ses romans, mais n'avaient jamais été réunies en une seule édition. La collection " Pavillons Poche " les rassemble donc pour la première fois en deux volumes et les présente dans l'ordre chronologique. Cette édition compte également les nouvelles inédites parues dans la collection " Bouquins " en 2011 dans La Chaise vide et autres récits inédits.
    Dans ces quelque cinquante-deux textes, pareils à des instantanés photographiques collectés dans un album, Greene offre un tableau cynique et réaliste de la société qui l'entoure. Les sentiments humains y sont disséqués et décrits avec un humour féroce et parfois nostalgique. Trahison, obsession, ardeur, fantastique, rêve, peur, pitié, violence, déchéance... tels sont les nombreux thèmes abordés.
    Dans " L'homme qui vola la tour Eiffel ", qui donne son titre au second recueil (le premier, Mr Lever court sa chance, a paru en avril 2013 dans la même collection), Greene montre la superficialité des hommes et leur indifférence à l'égard de ce qui les entoure : un homme, passionné par la tour Eiffel, la vole durant quelques jours pour l'emmener faire un tour à la campagne. Or, personne ne remarque l'absence du monument.

  • Le château du village de Bellingford, au coeur de la campagne anglaise, vient d´être vendu. Ses mystérieux acquéreurs sont deux messieurs de la ville, sans lien de parenté... De quoi exciter la curiosité des habitants de cette bourgade sans histoires. Lorsqu´ils réalisent que Richard, riche producteur de théâtre de soixante-dix ans, et Bless, son jeune amant, ont choisi cet écrin de verdure pour vivre leur histoire d´amour, ils sont tous embarqués dans un tourbillon de situations inattendues et cocasses. Selon certains habitants hostiles à tout ce qui sort de l´ordinaire, comme le général Jerrold, les nouveaux occupants du château ont des moeurs « contre nature » et côtoient des personnages étranges et pour le moins extravagants. Un vent de folie souffle alors sur le village jusqu´alors tranquille, et les malentendus, quiproquos et situations absurdes se succèdent à une allure vertigineuse. C´est sur le mode de l´humour joyeux et bon enfant que William Corlett choisit de raconter la confrontation entre deux univers que tout oppose. Mais ce roman drôle et vaudevillesque est aussi bourré de tendresse. Les différences s´estompent peu à peu, et parfois même les masques tombent...

  • Dans l´Espagne postfranquiste, le père Quichotte se lie d´amitié avec Zancas, le maire communiste de sa ville, qu´il appelle affectueusement Sancho. Le supérieur du prêtre, un évêque dépité par la mort de Franco et par la transition politique qui a suivi, voit cette amitié d´un très mauvais oeil. Aussi, lorsque Quichotte est nommé« Monsignore » par le Pape, l´évêque saute sur l´occasion et l´envoie en congé dans le but de le remplacer par un prêtre affiliéà l'Opus Dei. Au même moment, le maire perd les élections et décide de quitter le village. Le prêtre catholique et le maire communiste, devenus des compagnons de voyage pour le moins saugrenus, s´embarquent ensemble sur les routes d´Espagne. Leur parcours initiatique est un long dialogue sur la foi et la politique, traversé par les doutes et l´incertitude des deux personnages sur leurs idéologies respectives. Munis de caisses de vin et de bon fromage, les deux hommes vivent des aventures rocambolesques et souvent hilarantes. Graham Greene signe un roman savoureux, plein de rebondissements, dont le ton léger sert au mieux le sujet philosophique plus grave qui reste le fil rouge de l´histoire.

  • En 1947, sur les conseils de sa tante Patience, une redoutable vieille fille, Margaret Durrell l'aventurière ouvre une pension de famille prétendument BCBG à Bornemouth, ville respectable du bord de mer britannique. Un divorce, deux enfants àélever, la menace d'un désastre financier : c'est assez pour tenter l'aventure, malgré les sarcasmes de ses frères. Au seuil de cette maisonnée, les péripéties et les quiproquos des locataires vont succéder aux aventures hilarantes : calme et bonnes manières ne seront plus qu'illusion. Ce portrait d'une fine équipe est un condensé d'humour anglais : le peintre Edward et son modèle, le beau Gordon, une schizophrène, les infirmières Blanche et Judy, deux musiciens de jazz, un bigame basané, une femme battue et son fils obèse. Sous le regard narquois des voisins, la pension de famille de Margo tourne à la ménagerie humaine. S'ajoutent à ce joyeux désordre les visites de Gérald, son frère, qui ramène une troupe de singes et un énorme python. Elle ne se laissera pas démonter pour si peu... et s'embarque même dans une histoire d'amour clandestine avec un joueur de trombone.

  • Pinkie Brown, redoutable petite frappe de dix-sept ans, tourmenté, sexuellement inhibé et déjà mégalomane, veut venger le meurtre de Kite, son chef de gang et, par la même occasion, s'imposer comme leader.
    Fred Hale, journaliste auDaily Messenger, soupçonné par Pinkie d'avoir assassiné Kite, séduit Ida Arnold dans un bar pour ne pas se retrouver seul face au dangereux gangster. Alors qu'elle s'éloigne de lui un court instant, il disparaît. Lorsque la police découvre le cadavre de Fred Hale et conclut à une crise cardiaque, Ida, mondaine épanouie et pleine d'humanité, craint qu'il y ait anguille sous roche et décide de mener son enquête.
    À cause de la maladresse d'un de ses complices, Pinkie a peur d'être dénoncé par Rose, jeune serveuse malheureuse et sans grâce. Celle-ci tombe facilement sous le charme envoûtant de l'odieux assassin qui l'épouse pour qu'elle ne puisse jamais témoigner contre lui.
    C'est une course contre la montre qui a commencé pour Ida dont le seul but sera de rétablir la vérité et de stopper les agissements meurtriers de Pinkie.

    Rocher de Brightoncommence comme un polar au charme désuet mais se transforme vite en un roman plus ambitieux et ambigu sur le Bien et le Mal.

  • La quarantaine passée, fatiguée par son métier harassant de médecin et un mariage qui a perdu toute saveur, Kate décide de demander le divorce. Dans l'espoir de la retenir, David, son mari, va alors changer radicalement : renouant avec ses idéaux de jeunesse, l'homme irascible devient un modèle de bonté, prêchant la redistribution des richesses et recueillant des SDF. Déstabilisée par ce changement soudain et ces initiatives aussi généreuses que maladroites, Kate se retrouve face à une situation inédite et explosive... À partir de quand est-on quelqu'un de bon et jusqu'où peut-on aller pour le rester ? Dans cette comédie aux mille facettes, Nick Hornby tacle le politiquement correct et interroge ce qui fait la solidité d'un couple.
    " Nick Hornby a un sens de la formule unique et le don de rendre comique des situations qui ne le sont pas du tout. " Olivia de Lamberterie, Elle Traduit de l'anglais par Isabelle Chapman

  • 31 songs

    Nick Hornby

    Comment expliquer les résonances que trouvent certains morceaux dans nos vies ? On savait depuis Haute Fidélité que Nick Hornby était un fan de musique pop. 31 songs nous le confirme sous forme d'un témoignage unique autour de ses trente et une chansons " favorites parmi les favorites ". Une véritable profession de foi où la musique pop s'élève au rang de religion...
    " Sous la forme d'une exégèse personnelle et débridée consacrée à ses chansons préférées, Nick Hornby décline une fois encore passion, humour et tendresse dans un style d'exception. " Frédéric Valion - Rolling Stone

  • La vie de Constantin Stassos, l'immigrant grec devenu promoteur immobilier dans le New Jersey, et de la belle Mary, épousée durant la grande utopie des années cinquante, semble incarné le Rêve américain.
    Très tôt, pourtant, vient le désenchantement : Mary accepte mal l'étroitesse de son quotidien ; Constantin se révèle un mari maladroit, un père aimant mais violent. Avec Susan, l'aînée, sa relation frôle l'inceste ; pour Billy, un garçon émotif, vulnérable, il n'a qu'incompréhension et mépris, surtout lorsque celui-ci découvre son homosexualité. Zoé, la cadette, choisira de vivre à Manhattan, où elle s'adonne à la drogue, puis, enceinte d'un amant de passage, sera adoptée par un travesti qui l'aidera à élever son fils.
    Sous la façade respectable, le scandale est absolu. Interrogation sur le sens de la vie, récit d'une ascension sociale et d'un démantèlement familial, ce roman est aussi la chronique des espoirs, puis des désillusions, de la société américaine dans la dernière moitié du XXe siècle.

  • L'histoire drôle et poignante d'une bangladaise émigrée à londres.
    Un roman généreux, foisonnant et épicé sur le choc des cultures, les désenchantements de l'exil et les mirages de l'intégration. une formidable galerie de personnages. une écriture étincelante. un pur joyau. en 1967, dans un village de l'est du pakistan, une femme croit donner le jour à une enfant mort-née. mais nazneen survit et devient " celle qui a été livrée à son destin ". un destin qui l'attend à londres, auprès de l'époux choisi par son père : chanu, la quarantaine bedonnante, ennuyeuse et pontifiante, des rêves en pagaille, sans les moyens de ses ambitions.
    Isolée dans ce pays dont elle ne parle pas la langue, nazneen n'a d'autre choix que se soumettre. dans la cité de brick lane où règnent racisme ordinaire, fondamentalisme rampant et trafics en tous genres, elle découvrira pourtant la solidarité, la débrouillardise et l'amitié. tiraillée entre traditions ancestrales et espoirs insensés, nazneen va peu à peu prendre le contrôle de sa vie, jusqu'à franchir le pire des interdits...
    Et comprendre que s'octroyer le droit au bonheur a un prix.

  • Une Plum sous le sapin Un beau matin, Stephanie Plum découvre un homme dans sa cuisine : il est apparu là, comme par magie. Il est costaud, beau gosse, un peu sauvage et répond au prénom de Diesel. Il est venu aider Stephanie à remettre la main sur le fugitif qu'elle recherche, un certain Pierre Nauël, un petit vieux qui refuse de se présenter devant le juge et s'est mis en tête de fabriquer des jouets pour les petits enfants, avec l'aide de vrais lutins. Noël approche, la course aux cadeaux est lancée : Stephanie et Diesel vont devoir affronter des hordes de nains en furie, les foudres d'un type méchamment survolté et tous les marchands de sapin de Trenton...
    /> Recherche Valentin désespérément Quelques mois plus tard, Diesel réapparaît dans la cuisine de Stephanie. Cette fois, il vient la prévenir que la fugitive qu'elle recherche n'est plus disponible. Si Stephanie veut lui mettre le grappin dessus, elle devra d'abord résoudre les dossiers de coeur dont elle s'occupait. Stephanie n'a pas le choix : elle va devoir trouver l'âme soeur qui correspond aux cinq dossiers que Diesel lui a mis dans les mains, avant que n'arrive le jour de la Saint-Valentin. Elle va alors servir de conseiller conjugal à un boucher timide, à une mère de famille à la tête d'une tribu de gosses et d'une ménagerie, à une trentenaire vierge, à un vétérinaire débordé et... à son futur beau-frère, Albert Kloughn, que l'idée du mariage effraie au point de lui faire perdre tous ses moyens. Et, pour ne rien arranger, un tordu est lâché dans les rues de Trenton, doté du pouvoir surnaturel d'infliger des poussées d'urticaires à tous ceux qui ne lui plaisent pas. Stephanie va jouer les marieuses et les entremetteuses, jusqu'à simuler son propre mariage pour permettre à l'Amour avec un grand A de triompher !

  • Aujourd'hui, les filles bataillent pour choisir entre rester fortes et honnêtes envers elles-mêmes et se conformer aux attentes de la société dans le désir de plaire : On leur apprend à ne pas être trop passionnées, trop intelligentes, trop bienveillantes.
    On les encourage à étouffer leur instinct, leur indignation, leurs désirs, à obéir aux règles. Je suis une créature émotionnelle célèbre la voix authentique qui se trouve en chaque fille et les exhorte avec inspiration à s'exprimer, suivre leurs rêves et devenir la femme „ qu'elles ont toujours voulu être. Sous forme de monologues, de poèmes incantatoires et de conversations, Eve Ensler se glisse, tour à tour, dans la peau de ces adolescentes, et dévoile la vie secrète des filles autour du monde.

  • Dans la banlieue de San Francisco, une femme et un homme se livrent une guerre sans merci pour une petite maison. L'Américaine Kathy Lazaro a été expulsée de chez elle à la suite d'une erreur administrative kafkaïenne. Quant au colonel Behrani, c'est un Iranien ruiné par la révolution islamique. Ces deux exclus de la société souffrent et s'accrochent aux murs de la maisonnette comme à une bouée de sauvetage. La tragédie n'est pas loin... Encensé par la critique et le public, adapté au cinéma en 2002 avec Jennifer Connelly et Ben Kingsley dans les rôles principaux, ce livre au suspense psychologique hors pair dresse le portrait dur et violent d'un pays en proie à la névrose.

  • Que Graham Greene (1904-1990) ait été l'un des plus grands romanciers de son siècle, voire de toute l'histoire de la littérature anglaise pourtant riche en talents, voilà ce qu'aucun de ses lecteurs ne voudra contredire. Son art de raconter, de divertir le lecteur, de le séduire, lui a assuré un très vaste public à travers le monde. Il fut aussi un homme de passions resté jusqu'en ses derniers jours à la recherche de l'humain, du vrai, du bien et prompt à pourfendre l'injustice.
    Tout comme L'Espoird'André Malraux peut être considéré comme l'une des meilleures clés pour comprendre la guerre civile espagnole, Les Comédiens enseigne et renseigne sur l'Haïti de Papa Doc et des tontons macoutes. À travers l'histoire de quatre personnages - un couple d'Américains venu prôner le régime végétarien comme remède à la violence, le propriétaire d'un hôtel qui veut sauver son bien et retrouver une douce amie, et le major Jones enfin, escroc ou agent secret -, Graham Greene nous offre une de ces comédies tragiques passionnantes à l'humour très british dont il a le secret.

  • Matt a deux ans quand il tient Ellie dans ses bras pour la première fois, dix-sept quand il lui donne son premier baiser, et trente-trois quand il l'épouse enfin.
    Le couple semble alors tout avoir pour être heureux : Matt est neurochirurgien, Ellie professeur à l'université après une brillante carrière d'astronaute. Tout, sauf un enfant...


    Quand un accident plonge Ellie dans un coma irréversible, Matt est dévasté. Il sait toutefois que sa femme n'aurait pas voulu qu'on la maintienne en vie artificiellement. Mais c'est sans compter ce qu'il va découvrir : après des années d'attente et de faux espoirs, Ellie est enceinte.


    Peut-il aller contre les volontés de sa femme pour garder le bébé en vie ? Qu'aurait voulu Ellie pour leur enfant ? Le dilemme vire au cauchemar quand l'entourage du couple et les médias s'en mêlent. Et bientôt les familles de Matt et de Ellie se déchirent entre combat pour la vie et droit à mourir dans la dignité...

  • Un détenu est chargé par la police de faire avouer à son compagnon de cellule où se cachent les diamants qu'il a volés, et le jeu de dupes commence.LA PRESSE :

    " L'économie et la précision de la prose de Jeffrey Archer séduisent à tous les coups. Le criminel n'est pas toujours puni pour son crime et la justice ne l'emporte pas forcément, mais le lecteur, lui, sort gagnant à tous les coups, à chaque histoire. " Publishers Weekly " Pleines d'esprit, de style et toujours passionnantes... Jeffrey Archer a un don naturel pour les nouvelles. " The Times " Jeffrey Archer joue subtilement au chat et à la souris avec le lecteur dans des nouvelles qui finissent toujours par nous défriser les moustaches de surprise. " The New York Times

  • Eddie Rake va mourir. Pendant trente ans il a été le coach de l´équipe de foot du lycée de Messina, petite ville du Sud des États-Unis. Tandis que la nouvelle de son agonie se répand, les joueurs qu´il a entraînés au cours de sa longue carrière reviennent dans la ville en prévision des funérailles. Dans le stade vide de Messina où ils ont jadis connu la gloire, Nelly, Nat, Jesse et les autres se retrouvent pour attendre ensemble la dernière heure de leur coach. Ils se souviennent alors de leurs belles années... qui furent aussi les plus dures de leur vie. Et la question soudain surgit : faut-il aimer ou haïr Eddie Rake ? Lui doivent-ils le meilleur ou le pire de leur existence ? Neely a cru qu´il deviendrait un grand joueur professionnel ; mais une blessure au genou en première année de fac l´a renvoyéà l´obscurité dont il était sorti trop jeune. De retour à Messina pour la première fois depuis l´accident, il se demande s´il doit pardonner à Eddie Rake d´avoir instrumentalisé sa jeunesse... Autour de lui, il y a Nat, le seul homosexuel avoué de Messina, le premier à avoir compris l´humanité qui se cache sous les méthodes de tortionnaire de Rake ; Jesse, qu´on va sortir du pénitencier où il purge ses vingt ans de prison pour lui permettre d´assister aux obsèques de son coach ; ou encore Mal, qui se rappelle avoir appliqué l´enseignement d´Eddie Rake pour survivre au Vietnam.Pendant ces quelques heures passées dans le stade vide, les héritiers d´Eddie Rake seront tous transformés par ce " dernier match "...

empty