• - 50%

    Méfiez-vous, le Syndrome E est certainement en vous0300 Au même moment, le commissaire Franck Sharko, ancien de la Criminelle et analyste comportemental à l'OCRVP (Office Central pour la Répression des Violences aux Personnes, Nanterre) suit un traitement par stimulations magnétiques au cerveau à cause d´une schizophrénie tenace. Il cède à l´appel du terrain à la demande de son supérieur et contre l´avis d´Eugénie, la petite fille imaginaire qui le suit depuis la mort de sa femme et de sa fille. Dans le Nord de la France, cinq corps d´hommes impossibles à identifier ont été retrouvés deux mètres sous terre. Mains coupées, dents et yeux arrachés, boîte crânienne tranchée, cerveau disparu, tous en état de décomposition avancé.
    Alors que Lucie découvre les horreurs que cache le film, un mystérieux Québécois l´informe par téléphone du lien ténu qui existe entre cette bobine et l´histoire des cinq corps. Une seule et même affaire grâce à laquelle Lucie et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier, vont se rencontrer...

    Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années 1950, les deux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu baptisé le syndrome E. Un mal d´une réalité effrayante qui révèle que nous pourrions tous être capables du pire...En Bonus dans l'édition numérique: une couverture animée ET le prologue deGataca, le prochain roman de Frank Thillez à paraître en avril 2011 !

  • Sont régulièrement réunis les professionnels (pédagogues, psychistes, élus municipaux, travailleurs sociaux, animateurs, éducateurs, ...) afin de travailler ensemble autour d'initiatives concrètes mises en place dans les lieux des enfants (écoles, lieux d'accueils, collèges...) pour prévenir les phénomènes de violence. C'est ainsi que différents dispositifs comme le « jeu des trois figures », les ateliers philos, les cafés de parents fonctionnent avec efficacité dans les quartiers difficiles.

    Des Etats généraux de l'enfance sont organisés périodiquement pour faire le point sur ces expériences lilloises et inviter des acteurs de France et d'Europe à venir témoigner de leurs inventions au sujet de la prévention de la violence chez les enfants. Ces moments sont l'occasion d'associer les parents aux travaux des professionnels et d'inviter des conférenciers autour des grandes questions sociétales actuelles (harcèlement, violence entre enfants, maltraitance, développement de l'enfant d'aujourd'hui...).

    Des cycles de formation sont également proposés aux professionnels afin de les aider à comprendre les processus en jeu dans ces problématiques complexes.

    L'ouvrage raconte les étapes de cette histoire ponctuées de chapitres théoriques sur les questions de violence dans l'enfance, sur le plan anthropologique, psychologique, pédagogique, social et politique.

  • Carnaval de Bâle, la nuit noire, fifres et tambours.
    Tu vas mourir, pauvre hère, et celui qui te fera la peau porte un masque de bon Samaritain.
    C'est vrai, le sort des exclus et des deshérités ne laisse pas M. Durrieu indifférent. La preuve, chaque cinq du mois, il pousse son amour du prochain juqu'au meurtre...
    De Bâle à Lille, de Toulouse à Paris, le détective Simon Rose aura bien du mal à démasquer ce phliantrope en série.
    Deuxième volume des enquêtes de Simon Rose.

  • À Lille, le commissaire Dezuiver et son équipe sont chargés d'enquêter sur la mort de Redouane Ben Diff, un jeune délinquant au casier judiciaire extrêmement chargé. La piste d'un tueur solitaire en quête de vengeance émerge quand d'anciens complices de la victime sont assassinés à leur tour.


  • Manuel pour devenir un Ch'ti accompli !

    On va pas vous raconter des carabistoules !

    Connaissez-vous vraiment le Nord ? En route pour une virée en pays ch'ti à la découverte d'une culture de la convivialité et de ses habitants qui n'ont pas la langue dans leur poche ! Vous comprendrez vite que le Nord est the place to ch'ti !
    Tous les dictons enfin expliqués ! « I vaut miu péter in société qué d'mourir tout seu. » Plus on est de fous, plus on rit.
    Les incontournables du ch'ti calendrier : Carnaval de Dunkerque, Bain des givrés, Festival international de la soupe, Fête des Harengs...
    Et bien d'autres outils pour se faire passer pour un ch'ti !
    Techniques de survie dans un pub lillois, les 7 commandements du ch'ti, la prière du ch'ti...
    LA TUT-TUT EXCLU : LA RECETTE TOP SECRÈTE DE LA FRICADELLE ENFIN DÉVOILÉE !

  • La joie de vivre, c´est le soleil des gens du Nord ! Elle se manifeste dans leur sens de la fête, mais aussi dans la musique de leurs mots, l´usage qu´ils font du français et la malice qu´ils expriment en picard. Comme disait André Stil : « C´est un pays haut en couleur humaine » ! Il est bien loin le temps de Germinal de Zola, de la courée dans laquelle grandit Van der Meersch, et de la ville « où, sans fin, vomissant le charbon, l´usine en feu dévore un peuple moribond... ! » (Albert Samain). Ces auteurs importants s´écartent aujourd´hui de l´imaginaire du pays et laissent éclore une littérature du Nord, joyeuse et optimiste comme ses habitants.

    « Cette région est comme le bonheur, s´exclame Jacques Duquesne : on ne sait son prix que lorsqu´on l´a perdu. »

  • L´espace urbain a toujours été le lieu de la manifestation d´utopies ou d´expérimentations qui sont la traduction de recherches prospectives quant à l´habiter, de la demeure individuelle ou collective, aux édifices publics, religieux ou profanes. Ces prospectives dans lesquelles l´esprit et l´art des lieux s´affirment par une forte identité sont aussi souvent liées à des mouvements artistiques et/ou des avantgardes d´idées. Par définition, elles sont porteuses d´intentions fortes qui suscitent une interrogation sur leurs sens multiples, alimentant un débat public intense. L´argumentaire mis au jour à cette occasion constitue une part importante de leur communication-médiation.

  • Paru en 1942, en pleine tourmente, ce passionnant ouvrage présente l'histoire de la capitale des Flandres françaises depuis ses origines jusqu'à la Révolution. La première partie nous mène des origines connues jusqu'à la fin de la domination espagnole au XVIIe siècle. Ville de marchands dès ses origines, fidèle à son comte (de Flandre) contre les visées des rois de France, un temps annexée à la Couronne, elle est ensuite ballottée au gré des successions de la maison de Flandre à partir du XIVe siècle : Bourgogne, Autriche, Espagne ; avec son cortège de conflits interminables entre la France, l'Espagne et la maison d'Autriche. La seconde partie couvre le XVIIe et XVIIIe siècle : par la campagne de 1667 qui voit Louis XIV assiéger et occuper militairement la ville. Fortifiée par Vauban, Lille est néanmoins reprise par les Hollandais en 1708. Elle redeviendra française en 1713, et ce définitivement. Suit une évocation précise de la vie politique locale, économique, morale et intellectuelle à Lille entre 1667 et jusqu'à la veille de la Révolution.
    Alexandre de Saint-Léger (1866-1944), né à Dunkerque, professeur d'histoire, titulaire de la chaire d'histoire régionale à l'université de Lille, fondateur et directeur de la Revue du Nord. On lui doit de nombreuses publications historiques sur la région, notamment : Les mines d'Anzin et d'Aniche pendant la Révolution ; La Flandre maritime et Dunkerque sous la domination française (1659-1789) ; Notre Pays à travers les âges : Histoires de Flandre et d'Artois, etc.
    Précédemment parue en deux tomes (2007), cette passionnante histoire de Lille est proposée ici en un seul volume.

  • Né dans la banlieue lilloise au début du XXe siècle, Péri (Grand-Père Henri) y mourra en 1976 après une vie de dur labeur remplie d'embûches et de chemins escarpés. Plus que le destin d'un homme, ce roman retrace le parcours de sa vie à travers l'histoire d'une région et les temps forts qui ont marqué le XXe siècle. Entre l'histoire personnelle et l'histoire commune à tous, le petit-fils d'Henri, qui a écrit ce roman, témoigne ici son amour pour son grand-père et sa passion pour le Nord.

  • Images de Brest pendant les bombardements, enquête sur les mystères de la libération à Bordeaux, tableau du marché noir à Lille, réalité de la résistance à Nantes...
    Interviews, reportages, témoignages... Voyage dans la France occupée réunit les enquêtes que des journalistes et correspondants de L'Express ont fait sur la période 1940-1945 dans les villes du territoire français. L'ensemble de ces petites touches précises forme un tableau particulièrement vivant de la vie quotidienne des Français sous la botte et sous les bombes.
    Textes extraits des archives de L'Express.

  • Créé en 2003 à Lille, l'établissement d'enseignement privé musulman Averroès nourrit les plus vives rumeurs. Il serait infiltré par les Frères musulmans, il serait une menace contre notre République, financé par le Quatar. Plus grave, les filles seraient séparées des garçons, certaines matières ne seraient pas enseignées... Pour conforter ces rumeurs, les articles, les livres, les tribunes se succèdent. Cela entretient une petite musique de fond qui brouille l'image de l'établissement et de ses élèves.
    VOICI ENFIN LE LIVRE QUI RETABLIT LA REALITE.
    Pas une réalité fantasmée par des pseudos experts. Mais une réalité basée sur l'expérience d'un enseignant qui fréquente au quotidien l'établissement depuis plus de 5 ans. Un témoignage sans complaisance, et des questions précises, libres, qui amènent à se questionner sur la France d'aujourd'hui. Une France où tout le monde dit que le vivre ensemble est mort. Alors qu'Averroès prouve tous les jours que c'est possible.

    Ecrivain-citoyen, historien, Valéry G. Coquant s'affirme de plus en plus comme un fin observateur de notre société. Sans langue de bois, sans détour.


  • Lille, mai 2019.

    La capitale nordiste est frappée par une série de meurtres sanglants qui n'ont à première vue aucun lien entre eux. L'enquête est confiée à la capitaine du SRPJ de Lille, Twila Camara, et au commandant Ian Livingstone.
    Un duo inédit que tout oppose : le caractère bien trempé et le langage fleuri de Camara sont aux antipodes du flegme britannique et des manières aristocratiques de Livingstone.
    Très vite, les deux enquêteurs doivent apprendre à travailler ensemble, car les meurtres se multiplient, et il s'avère qu'ils ont affaire à un serial killer aussi inventif que méthodique.
    Parviendront-ils à dépasser leurs différences pour arrêter la folie meurtrière du serial killer qui tue toutes les 48 heures ?

    Ce thriller détonnant, mêlant humour et meurtres, ne vous laissera pas indifférent.

  • De la difficulté naît l'évolution, le dépassement de soi, et d'un handicap émerge une chance. Alain Jean Borie a pour mission de guider son peuple dans la foi de l'Eglise. Quand la maladie le frappe, celle-ci donne encore davantage de sens à sa vocation. D'hymnes en prières, l'auteur édifie une homélie conférant courage et force à ceux qui l'écoutent.

  • Au milieu du siècle dernier, nombreux étaient ceux qui ressentaient la nécessité de rétablir en France les Universités, telles qu'elles avaient existé avant leur suppression, juste après la Révolution française en 1794.Leurs efforts aboutirent et c'est ainsi que purent être recréées, à Lille, quatre facultés d'État dont l'inauguration, grandiose, fut réalisée au mois de juin 1895.Il était plus que judicieux, un siècle plus tard, de célébrer l'anniversaire de cet événement.

  • Simples machines à délivrer les grades ou lieux de conférences mondaines, les facultés des lettres sont profondément rénovées à partir de 1880, sous l'égide des Républicains désormais maîtres du pouvoir. Il s'agit de les transformer en véritables foyers de science, sur le modèle allemand, mais aussi en foyer d'esprit public au service de la nation. Les facultés de province, peu étudiées par les chercheurs, bénéficient de ces efforts polymorphes de l'État républicain et se voient dotées de moyens conséquents. Les acteurs majeurs de ce renouveau sont bien cependant les enseignants qui, au quotidien, animent la vie des facultés, forment les étudiants et font avancer la recherche. La faculté des lettres de Douai, transférée en 1887 à Lille, est un remarquable exemple de cette promotion de l'enseignement supérieur sous la Troisième République. Après avoir présenté l'évolution des effectifs enseignants littéraires entre 1870 et 1940, tout en décrivant l'évolution catégorielle et disciplinaire, l'ouvrage propose une étude des principales caractéristiques de la microsociété littéraire septentrionale (origines sociales, professionnelles, formation universitaire) avant de s'attacher aux liens multiples qui se tissent entre ces enseignants, l'espace local et la nation. La fin de l'ouvrage propose alors les notices biographiques des 93 enseignants titulaires (professeurs et maîtres de conférences) de la faculté des lettres entre 1870 et 1940 ainsi que quelques notices sur les chargés de cours les plus importants.

  • Ce travail a été réalisé avec les précieux conseils de Bernard Delmaire et de Roger Berger Le volume contient après un commentaire introductif sur les sources, l'édition intégrale du premier registre aux Bourgeois de Lille (1291-1355). Un tableau par noms complète l'étude, ainsi que trois index et en pièce annexe la liste échevinale de Lille de 1285 à 1369.

  • La Bande Noire

    Andre Valmont

    De retour d'une enquête l'ayant mené à Ostende, Alain BARROIS, le Roi des Détectives, fait un détour par Lille pour rencontrer son ami l'inspecteur Cormans.
    Il trouve celui-ci fort agité à cause d'une affaire épineuse, celle de « LA BANDE NOIRE », un groupe de malfaiteurs qui menace, vole et tue les habitants de la région depuis quelques semaines.
    Alain BARROIS accepte d'aider le policier à mettre la main sur des criminels sur lesquels la justice n'a, pour l'instant, aucun élément pour les identifier...

  • En rage de toi

    Adeline Dias

    Juliette et Josselin, deux passés troubles et deux caractères qui vont se heurter dès la première rencontre. Ils ne savent pas qu'ils vont, chacun, bouleverser la vie de l'autre.

  • Martine Warnier a publié en 2004, un cri de douleur qu'elle avait intitulé « Le Vieux ». Aujourd'hui, ce texte retravaillé, devient un cri de triomphe « Ma victoire sur l'inceste ». Cette victoire, elle veut la partager pour sensibiliser le public et briser le tabou de l'inceste. L'auteur, alors âgée de 45 ans, sort du déni et se confronte à l'horreur étouffée de sa vie le jour où elle dé-couvre que sa propre fille a également subi dans son enfance les tortures de l'inceste du même individu, son père. Ce livre nous permet de vivre avec elle, sa fille et ses proches, le combat pour l'émancipation des blessures internes de leur vie.

  • Le présent ouvrage rend compte du colloque Continu et discontinu dans l´espace géographique tenu à la «Maison des Sciences de la Ville» de Tours en novembre 2002. On n´y lira pas le grand combat des « continuistes et des discontinuistes » mais une occasion de dialogue entre sciences de la nature et sciences sociales pour tenter de penser les deux concepts dans leur opposition, forme classique, et aussi dans leur complémentarité, ce qui est plus novateur. Au départ, un ensemble de travaux menées à l´initiative de Michel Lecompte autour du Bassin méditerranéen et dans les Alpes a ouvert la voie à une relecture de la géographique de la végétation aux échelles moyennes de l´espace biophysique. La « phytoclimatologie dynamique » qui en est issue a mis en lumière l´importance de l´analyse des configurations spatiales, du monde de variation - continu ou discontinu - des phénomènes biologiques et physiques dans l´espace géographique. Cette interrogation participe à celle de la géographie, considérée comme un tout, auquel d´autres champs de réflexion se trouvent, de fait, associés, puisque l´espace géographique n´est pas seulement affaire de géographes. De cette expérience, de la volonté d´en rendre compte à l´ensemble de la communauté des géographes et, au-delà, à tous ceux que l´organisation de l´espace géographique ne laisse pas indifférent, est ainsi né le désir de réunir les personnes qui ont pu se poser des questions semblables dans l´autres domaines que celui de la biogéographie. Après une longue introduction, l´ouvrage propose vingt textes de vingt-huit auteurs (surtout géographes mais aussi écologues, archéologue ...). Les écrits sont certes variés puisque la géomorphologie fluviale côtoie l´urbain, la dimension technique la fête, la frontière les réseaux et la cartographie les représentations, mais toujours accordées au sujet, débordant largement du factuel pour proposer des réflexions riches. Le découpage en quatre parties permet un cheminement cohérent. D´abord, six auteurs s´attaquent à « saisir les formes de l´espace géographique ». Ensuite, cinq autres discutent du continu et du discontinu au sein des « interactions sociétés-nature ». La troisième partie composée de quatre écrits, ne peut éviter de s´interroger sur « frontières et limites » où continu et discontinu sont si prégnants. Enfin, ils sont cinq également à tenter d´aller « au-delà du dualisme continu-discontinu », entreprise certes pas toujours évidente mais qui fournit ici quelques pistes subtiles, dialectiques et relativistes.

  • Armand est officier de police de nuit à Lille. Au cours d´une de ses vacations nocturnes, il intervient sur un banal incendie de cave où il fait une découverte inquiétante qui le mènera sur les traces d´un étrange tueur en série. Ce dernier va le faire courir bien au-delà des limites de Lille... Depuis quelques mois, sa vie a basculé dans les ténèbres pour toujours : il est devenu un vampire. Comment le prince de Paris, souverain de la société vampirique de France, va-t-il réagir à ces événements ? Événements qui ne laisseront d´autre choix à Armand que de s´associer au tueur qu´il pourchasse...

  • Depuis mars 2006, un tueur sévit dans la région lilloise. En quatre mois, il a commis quatre meurtres, un par mois. Il tue indifféremment garçon ou fille, le seul lien les reliant étant leur jeune âge. Il dépèce ses victimes afin de pouvoir transporter leurs restes dans des sacs-poubelles. Au préalable il les a amputées de leurs yeux et de leurs reins. A-t-on affaire à un trafic d'organes ou à un fétichiste, à un tueur qui agit délibérément pour le simple plaisir de tuer ou à un fou ? Pourquoi kidnappe-t-il ses futures victimes à Lille pour cacher ensuite leurs cadavres sur la côte d´Opale ? Le commissaire Jean-Michel Leroy et son équipe sont sur les dents. Combien faudra-t-il de meurtres avant de trouver le coupable ? Commettra-t-il enfin une erreur qui lui sera fatale ?

  • ous-titré : « ...et pays circonvoisins, Lille, Valenciennes, Arras, Douai, Cambrai, Dunkerque, Anvers, Hesdin, Condé-sur-Escaut, etc. », ce petit recueil de légendes - issues des régions historiques du Nord de la France -, a été édité initialement en 1945. Sur ce thème, A. Mabille de Poncheville y fait oeuvre de « rassembleur » de textes de divers auteurs : J. Lestocquoy, H. d'Outreman, J. Lavergne, Ch. Deulin, S.-H. Berthoud... et lui-même.
    Pour redécouvrir le merveilleux et le surnaturel des légendes flamandes et artésiennes... au fil de l'Escaut.
    André Mabille de Poncheville, né à Valenciennes (1886-1969) a été, sa vie durant, un inlassable défenseur et illustrateur des pays du Nord de la France : Flandres, Artois, Hainaut, Picardie, et, - du fait de leurs liens séculaires - des provinces qui ont formés l'actuelle Belgique. On lui doit notamment : Petite histoire de la Flandre française, les Saints de Flandre et d'Artois, Histoire de l'Artois, Lille en Flandre, Promenades avec Verhaeren, etc.

empty