Sciences humaines & sociales

  • Depuis le début des années 1970, le terrorisme est devenu une dimension majeure des relations internationales. Mis en oeuvre par des groupes palestiniens, par des États du Moyen-Orient agissant de façon clandestine ou par des services spéciaux obéissant à des hommes politiques tortueux, il a le plus souvent frappé des populations civiles sans défense. Durant trois décennies, il a constitué une constante préoccupation des services de sécurité occidentaux, devenant leur priorité absolue depuis le 11 Septembre et la revendication de la terreur par des fondamentalistes musulmans sans aucune implantation réelle.

    Quelles sont les clés permettant de décrypter ces phénomènes ? Pourquoi les services secrets ont-ils mis tant de temps à les comprendre ? Qui sont les véritables idéologues du terrorisme moderne, ses commanditaires, ses financiers ? C´est à ces questions que répond dans ce livre Alain Chouet, devenu l´un des meilleurs spécialistes mondiaux du problème après sa carrière de trente ans au sein des services secrets français, la DGSE. Grâce à son expérience du terrain et à sa fine connaissance des sociétés musulmanes, dont il expose ici l´histoire avec un sens aigu de la pédagogie, il donne à voir une réalité aux antipodes des discours de désinformation qui accompagnent trop souvent l´actualité du « terrorisme islamiste », du Maghreb au Machrek, de l´Algérie à l´Afghanistan.

    Avec une grande liberté de propos, il fait partager aux lecteurs ses inquiétudes, mais surtout sa clairvoyance sans oeillère. Un témoignage de choix et des révélations chocs sur les vraies racines d´un mal profond.

  • Il aura fallu la révolte du jeune Edward Snowden, informaticien travaillant pour la National Security Agency (NSA) américaine, pour que le monde entier découvre l'étendue de la surveillance menée en secret par les États-Unis. Écoutes téléphoniques, interception d'e-mails, espionnage d'entreprises et de gouvernements alliés : depuis juin 2013, Edward Snowden, puis ses relais Glenn Greenwald, blogueur britannique, et Laura Poitras, documentariste américaine, ont distillé dans la presse internationale les documents les plus secrets de la première puissance mondiale.
    Créant un mouvement d'indignation parmi les citoyens, ces révélations poussent les gouvernements à s'interroger : la sécurité nationale est-elle la seule finalité des écoutes de la NSA ? Comment et pour qui travaille l'agence américaine ? Pourquoi la NSA emploie-t-elle les multinationales américaine à faire d'internet un espace de surveillance généralisée ? Relatant les dessous méconnus de cette incroyable histoire, ce livre permet de comprendre les motivations de ses acteurs, l'enjeu des secrets révélés et leurs conséquences sur la marche du monde.

  • Malgré les coups portés aux « cartels » colombiens, jamais les drogues latinoaméricaines - cocaïne, héroïne, drogues de synthèse - n'ont envahi aussi massivement les marchés européens et nord-américains : la « guerre contre les drogues » lancée par Washington est en passe d'être perdue. Les mafias locales se sont réorganisées, d'autres (mexicaines, chiliennes, nigérianes et dominicaines...) sont apparues, les gangs et les mafias du Nord jouent désormais un rôle crucial dans l'importation et la distribution des stupéfiants. Et des milliards de dollars « blanchis » ont rendu les systèmes bancaires européen et américain « narcodépendants ». Ce sont les coulisses méconnues de ce nouvel univers de la drogue que le lecteur découvrira dans ce livre : comment les « narcos » colombiens et mexicains ont acheté des jets commerciaux pour transporter des centaines de tonnes de drogue ; comment les gangs nord-américains ont contrôlé le narcotrafic aux États-Unis ; comment les héritiers d'Escobar maintiennent des comptes au Liechtenstein ; comment une grande banque américaine a fermé les yeux sur des transferts douteux ; comment la mafia marseillaise a ouvert de nouvelles routes d'importation en Europe... Et l'auteur apporte des révélations spectaculaires sur la manière dont les « narcos » ont réussi à infiltrer l'État mexicain. De Santiago à Tokyo, en passant par Bogota, Mexico, New York, Paris et Moscou, un voyage étonnant, fruit d'une quinzaine d'années d'enquêtes, qui remet en question vingt ans de stratégies erronées.

  • Le 16 avril 2004, le journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer disparaît à Abidjan, capitale économique de la Côte-d'Ivoire, alors qu'il enquêtait sur l'argent du cacao. On ne le reverra plus. Quand son frère Bernard est informé de sa disparition, d'abord, il n'y croit pas. Avant que sa confirmation ne le plonge dans l'angoisse, puis la colère. Il se lance alors dans une enquête au long cours pour tenter de connaître la vérité sur le sort de " GAK ", sur ceux qui l'ont enlevé et, très probablement, tué. C'est le récit de cette quête de vérité, très personnelle, que propose Bernard Kieffer dans ce livre. GAK enquêtait sur les malversations de responsables ivoiriens impliqués dans le pillage organisé des finances publiques du pays, et il se savait menacé. Par qui et pour quelles affaires ? Pourquoi les autorités françaises sont-elles restées si frileuses depuis l'enlèvement ? Les réponses à ces questions, comme il le raconte dans ces pages poignantes, Bernard Kieffer ne les découvrira que très progressivement. Malgré les pièges tendus et les opérations de désinformation, il va se forger une conviction au fil des années : à Abidjan comme à Paris, nombreux sont les responsables politiques et économiques haut placés qui ont tout intérêt à étouffer la vérité sur les causes de la disparition de son frère. Raison de cette double omerta : la force des vieux réseaux de la " Françafrique ", qu'il découvrira peu à peu. Et que le journaliste Benoît Collombat, fin spécialiste de la question, éclaire dans sa préface à ce livre très personnel, aux nombreuses révélations.

empty