Express Roularta

  • Entre le 13 février 1960 et le 27 janvier 1996, la France a effectué 210 essais nucléaires - certains au Sahara et la majorité en Polynésie. Au nom de la grandeur de la République, on a aussi mis en danger des populations locales, sous-informé les appelés, techniciens et civils des risques réels des retombées radioactives.


    Ce livre fait la lumière sur les conditions dans lesquelles les essais se sont déroulés. Jean-Philippe Desbordes enquête sans relâche depuis quinze ans sur le sujet. Face à la multiplication des cancers rares des appelés, des maladies radio-induites observées chez les populations locales, les langues des vétérans des essais nucléaires se sont déliées. L'auteur a retrouvé des documents passionnants, est allé à la rencontre des vétérans et de leurs familles pour reconstituer l'immense puzzle de leurs témoignages et mettre au jour la réalité du prix humain qu'ils ont eu à payer. Son enquête dévoile ce que l'État a cherché à minimiser, voire à dissimuler : passage des appelés sur les bases atomiques retranchées de leurs états de service, dosimétrie des soldats falsifiée, secrets bien gardés... Un document sans concession.- Le plus de ce livre au format ePub - Une navigation dans le texte facilitée grâce aux différents liens actifs et au sommaire Au fil de la lecture visualisez des photographies et documents d'archives Accédez en 1 clic aux références et ressources en ligne Effectuer des recherches par mot clé...

  • Les parrains. Leurs noms et leurs histoires se déclinent comme des mythes. "Savonnette", "le Grand", "le Mat", "le Chinois", "le Belge", "l'Anguille", "Lucky Luke"... Ils signent leurs exploits d'un alias chèrement conquis au champ d'honneur. Des surnoms de renom qui en disent long sur leurs faits d'armes, leurs états de service, leur adresse à déjouer les rets tendus par la police ou leur habileté à asseoir leur autorité. A travers les destins de ces personnages hauts en couleur, Bruno Aubry nous convie à une histoire de la mafia made in France. Qu'ils soient parrains, simples gangsters ou caïds, leurs aventures ont défrayé la chronique mais elles impressionnent toujours car elles se mêlent avec le pouvoir, celui des politiques, de l'argent ou du show-biz. Au rebours d'anecdotes drôles ou tragiques, Bruno Aubry raconte la saga du grand banditisme avec son cortège de cadavres, de voyous, de règlements de comptes et de victimes innocentes. Il dresse un portrait sans complaisance d'une nouvelle pègre confrontée à la précarité et à la mondialisation, à la fois moins professionnelle plus expéditive et plus violente. Une enquête journalistique minutieuse et sans concession, qui captive comme un roman.

  • " Je jure que, si je ne respecte pas ce serment, je serai tué de la façon la plus atroce. " Rituel d'initiation à la 'ndrangheta Les mafias résistent au temps et réussissent à préserver leurs valeurs grâce à leur formidable adaptabilité. Sa capacité à utiliser les nouvelles technologies permet à l'" honorable société " de s'étendre et de recruter partout dans le monde. Avec son nom difficile à prononcer, la 'ndrangheta constitue désormais une menace mondiale, détenant une grande partie du marché européen de la cocaïne, avec un chiffre d'affaires de 44 milliards d'euros. C'est à elle que s'adressent chefs d'entreprise, hommes politiques ou membres de professions libérales dans un pays, l'Italie, qui semble ne plus pouvoir se passer de leurs stocks de votes ni de leur argent.
    S'appuyant sur une masse énorme de documents - écoutes, pizzini (petits billets que s'échangent les mafieux), procès-verbaux et actes judiciaires - Nicola Gratteri et Antonio Nicaso illustrent ici de manière inédite et édifiante ce monde criminel. Ne se sachant pas sur écoutes, ses membres parlent librement d'affaires, de voix aux élections, des lâches et, au contraire, de ceux qui " n'ont pas baissé la tête ". Verbatim et dialogues dessinent de manière vivante les rites, normes et préceptes de la 'ndrangheta. Ses dix commandements sont aussi impératifs que cyniques. Parmi eux :


    " Le traître brûlera comme l'image pieuse " " La famille est sacrée et inviolable " " Tout passe, même la prison " " Qui vivra, vivra et qui mourra, mourra "...


    Cet ouvrage constitue un témoignage fondamental, car si l'on veut combattre la Mafia et sa violence qui ronge l'économie et terrorise la population, il faut en connaître tous les mythes et démasquer la fausse rhétorique de l'honneur et la culture de l'omerta.

empty