Langue française

  • Un roman du réel sur le désir, le plaisir, et les femmes qui en font des outils d'empowerment.

    Mona, comédienne de trente ans, pousse la porte du Cabaret Oz pour y mener une enquête, en marge d'un spectacle qu'elle est en train d'écrire. Elle se fait embaucher comme strip-teaseuse et y devient Mara, son double extraordinaire. Nue et perchée sur de hauts talons, elle plonge avec passion dans la danse.
    Derrière le rideau rouge, c'est un monde merveilleux et inattendu qu'elle découvre, peuplé de femmes puissantes, d'hommes aux fantasmes incongrus, d'instantanés délirants. Un microcosme qui n'est qu'un reflet exacerbé du monde. L'humanité en condensé, qui se dévoile précisément là où elle a l'habitude de se cacher.
    Mona ouvre grands les yeux afin de graver ces instants, à la fois crus, drôles et tendres, avant que ceux-ci ne s'effacent...
    « Somewhere over the rainbow... The dreams that you dare to dream really do come true... » Bienvenue à Oz !
    Laure Giappiconi a été formée à l'École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT). En tant qu'actrice, elle privilégie les créations auxquelles elle participe activement, le plus souvent dès l'écriture.
    Elle écrit aussi des spectacles et performances (La sortie se trouve à l'intérieur, Le Projet Beat, Le Kinky Brainy Show) et des films. Tandis que je respire encore, coréalisé avec La Fille Renne et Elisa Monteil, a été présenté en 2020 aux festivals de Sundance et de Rotterdam. Avec Romy Alizée, elle signe la série : Romy & Laure (Le Secret de l'Homme Meuble, Le Mystère du Plug enchanté, etc.)


  • Un homme crie dans le désert. Sans arrêt ses hurlements jusque dans l'oreille du dormeur. Faire taire le braillard tel est le souhait des dormeurs. D'abord en y mettant les formes. Puis moins. Puis plus. Jusqu'à ce qu'à la toute fin Celui qui ne dort jamais - vous l'aurez voulu - s'en mêle. Non sans dégâts, mirifiques les dégâts. Comme toujours lorsque Celui qui ne dort jamais - vous l'aurez voulu - s'en mêle.
    D'après Le Livre de Job.

  • Approche globale de l'univers de Blake. Découverte de l'aspect mythologique, prophétique et poétique de ce génie visionnaire.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Produit de la création psychédélique, le récit de Pierre Tallian apparaît à la fois comme un prodigieux happening, un appel à la compréhension, à l'amour et à la tolérance, une aventure passionnante enfin, frappée aux sceaux du symbole et du rêve. Chacune des péripéties qui jalonnent le chemin de Joseph Junior et rapprochent l'homme aux miracles de son destin met aux prises des forces contraires : aux lachrymen de la police, aux interdits des patchs ou gens en place, s'oppose le triomphant cortège des pâles, disciplines de Joseph, de la paix et de l'art d'aimer. De cette guerre d'influence, qui sortira vainqueur ? Quels seront, au soir de la grande journée, les élus conviés au spectacle de l'apothéose ? Scènes d'amour violentes, corps à corps devenus des étreintes, revendications - mais aussi, et partout, communion, allégresse, exaltation. A travers les événements qui marquent Le Grand Jour de Joseph Junior, Pierre Tallian définit en fin de compte les critères de l'ordre nouveau.

  • Rien de moins romanesque que la vie d'un pasteur dans sa paroisse. Il y a la terre et ses saisons. Il y a la pluie, il y a le soleil. Il y a surtout des hommes et des femmes avec leurs travaux et leurs habitudes, leurs secrets et leurs histoires. Parmi eux le pasteur prêche chaque dimanche, visite les familles, instruit les enfants et préside les cérémonies religieuses qui ponctuent la vie, du berceau à la tombe. Cela implique beaucoup de soucis, beaucoup de tasses de café bues dans toutes les fermes et beaucoup de randonnées à bicyclette. Mais le pasteur de Lignie n'est pas seul dans ces courses. Est-ce Dieu qui l'accompagne ? Peut-être - mais sous la forme paradoxale d'une question lancinante : ce que je fais conserve-t-il un sens ? Notre religion est-elle encore le vase où l'Évangile est contenu ? Ou bien l'Église n'est-elle plus qu'une ruine qu'ont désertée tout à la fois l'Esprit et les hommes vivants ? Et chaque épisode de la vie paroissiale renouvelle la même inquiétude... Le pasteur de Lignie trouvera-t-il son chemin ? Sa paroisse lui deviendra-t-elle hostile ? Au milieu des contradictions et des souffrances, l'homme cherche à tâtons sa route. Ce livre est une question posée aux chrétiens d'aujourd'hui. Il faudrait cependant demander aux lecteurs catholiques de bien vouloir ne pas juger le protestantisme français d'après un pasteur si peu typique. Il faudrait aussi assurer aux lecteurs protestants que les personnages de ce livre sont imaginaires. Je donne ce double avertissement en pensant à une paroisse véritable, inoubliable pour moi, et que je ne voudrais pour rien au monde voir confondre avec celle de Lignie, dont ce livre parle mais qu'aucune carte, aucun registre ne mentionnent. Quant au reste... Force est de laisser ces pages courir leur chance comme on laisse aller dans la vie un enfant chétif et mal doué. Les coups qu'il recevra et qu'on prévoit d'avance, comment les lui épargner, puisqu'il vit ?

  • Et si notre fantastique légendaire breton n'était pas si loin de nous ? Et si notre banal quotidien croisait sa route ? Et s'il était ancré au plus profond de notre Histoire et de nos luttes ? Et s'il était partie prenante dans Bretagne en devenir ? Et si, pour réveiller le roi qui dort, nous n'avions pas encore crié assez fort ? Et si à chaque aube ressurgissait Ys quelque part chez nous ? Et en nous ?

  • Les Saintes Écritures relatent l'histoire de Job, un homme riche et béni de Dieu auquel celui-ci impose une série d'épreuves pour prouver à Satan que cet homme lui restera fidèle. Hans-Jürgen Greif reprend cette histoire en retraçant d'abord la généalogie de Job depuis Adam et Ève en passant par Abraham, Noé et Jacob. Par le biais de la joute qui oppose Job à ses deux tortionnaires, l'auteur nous invite à réfléchir sur le rapport entre le l'humain et le divin. Le ton est volontiers irrévérencieux, le rire parfois grinçant.

  • Rescapé de la guerre de 14-18, Augustin Garadel entre dans les chemins de fer. Il travaille au dépôt de la Chapelle, dans l'univers noyé de fumée et de suie des trains à vapeur. À la « Maison du Nord » où il demeure, il vit entouré de collègues, dont Fanch, son neveu, émigré de Bretagne où il a laissé sa femme. Survient une autre guerre mondiale. Fanch accepte de conduire des trains militaires allemands. À partir de là, la microsociété - la famille - de la Maison du Nord va exploser sous les effets multiples et croisés des passions humaines - amoureuses, adultérines et incestueuses - provoquées par la guerre, l'Occupation, la Collaboration, la Résistance... À vitesse accélérée, le drame approche.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Après les maquis du centre Bretagne, Jud a connu les rizières d'Indochine. Il serait revenu de tout si ne le hantait l'image du Petit Homme exécuté neuf ans plus tôt par des soudards déguisés en héros. La belle jeunesse de Denise suffira-t-elle à lui redonner le goût de vivre ? Ou lui faudra-t-il attendre Leda, l'autre victime de ce jour de haine ? Derrière le parcours amoureux du soldat paysan, se profile le dilemme du justicier : jusqu'où un homme doit-il aller pour garder son âme et que vive sa terre ? Pour que ne s'éteignent les derniers feux de la vallée.

empty