• « S'incarner c'est arriver, au fil d'une vie, à lisser
    les aspérités qui se nichent entre l'âme et le corps. » Marie-Pierre Dillensenger nous donne des outils puissants et inédits pour relever ce défi.
    « S'incarner est un processus qui prend du temps. »
    En effet, la naissance n'est qu'une étape de notre voyage d'incarnation, que nous devons effectuer sans plan ni mode d'emploi. Cet ouvrage se veut une boîte à outils pratique, une boussole pour nous guider dans les étapes de notre existence, nous aider à identifier les épreuves à traverser, les parades et forces à déployer pour apprendre, se protéger, se défendre, s'élever, mais aussi découvrir et accepter qui nous sommes.
    Vous y trouverez des exercices pour mener les actions concrètes qui accompagnent un désir de changement, des exemples de la vie quotidienne, des analyses ludiques de films et de contes, le tout éclairé par la sagesse classique chinoise, dont l'autrice nous rappelle tout au long de l'ouvrage les concepts-clés. Cette lecture vous apprendra à relativiser, à vous focaliser sur le courage de se relever plutôt que la douleur de tomber.
    Un livre qui nous ramène à l'essentiel et poursuit le chemin ouvert par Oser s'accomplir : 12 clés pour être soi, paru chez Mama Éditions en 2019.
    Écrivaine et conférencière, Marie-Pierre Dillenseger décode le temps et décrypte l'espace comme un acupuncteur lit un pouls. Elle a développé une approche fondée sur l'autonomie individuelle et la pertinence décisionnelle.
    Ses outils font merveille aussi bien dans des situations quotidiennes que pour l'aide à la procréation, ou la clarification de liens karmiques et ancestraux.

  • Paris, 11 janvier 2019 : Valentine et Jean se sont donné rendez-vous. Ils ne se sont pas revus depuis neuf ans. Valentine a souhaité cette entrevue car le souvenir de cet amour-passion l'empêche d'être pleinement présente à sa nouvelle vie. Elle aimerait donc pouvoir "casser le mythe". Mais lorsque les anciens amants se retrouvent, la vérité les saisit : rien n'a changé, la distance et le temps n'ont rien effacé. Quelle est donc la nature de ce lien si spécial ? Que révèle-t-il de leur mission de vie ? Quel dernier choix vont-ils faire ?

    A travers dix destins croisés, de Paris à Venise, de la Rome Antique à San Fransisco, plongez dans la folle épopée de deux âmes qui tentent à chaque époque de s'aimer.

  • Est-il imaginable que la psychanalyse soit demeurée indemne du désastre engendré par le nazisme ? Outre l'émigration d'Est en Ouest de ses foyers vivants et la profonde modification du milieu d'origine de cette pensée et de cette pratique, l'atteinte provoquée par l'implacable bouleversement du socle culturel et langagier sur lequel reposait la théorie psychanalytique donne lieu tout d'abord à l'émergence d'une lutte pied à pied contre les fondements biologiques de l'identité et la « naturalité » de la race et du sol prôné par le nazisme. Puis, cette lutte laisse la place à un mouvement qui associe progressivement l'humanisation de la méthode, l'intersubjectivisme et la co-narrativité. Prenant pour voie d'entrée l'« indicible trauma », la réflexion analytique se penche dès lors majoritairement sur la pathologie des victimes. L'apparition de l'Ego Psychology, le retour au modèle traumatique (validé par la matérialité des faits historiques), l'omission du « délire de masse » tel que Freud et les analystes de l'immédiat-après-guerre l'envisageaient : les psychanalystes ont-ils pris la pleine mesure de la désorientation, clinique et théorique, infligée à leur propre champ par le déchaînement nazi ?

  • Après avoir longuement investigué les univers de l'après-vie, Anne Givaudan et Daniel Meurois ont eu la possibilité de se pencher sur ce qu'on pourrait définir comme étant le monde « d'avant la naissance ».
    À l'aide de la méthode de projection de conscience qui leur est familière, ils ont suivi, pendant les neuf mois que dure une grossesse, l'itinéraire de Rebecca, une âme qui s'apprête à revêtir un corps de chair.
    Jour après jour, semaine après semaine, ils ont fidèlement noté les multiples métamorphoses que vit l'être qui s'incarne.
    Leur témoignage, tel un reportage, s'attache donc à retracer les diverses mutations à la fois psychiques et physiques que chacun connaît dans le ventre maternel et dans les mondes qui y mènent.
    C'est par conséquent un nouveau regard qui est proposé ici sur la vie foetale ainsi que sur le processus de la réincarnation.
    D'une écriture simple et directe, ce livre, par son originalité et la somme d'informations qu'il offre, parlera sans nul doute non seulement à ceux qui s'apprêtent à donner naissance à un enfant ou qui l'ont déjà donnée, mais aussi à tous ceux pour qui la vie est une perpétuelle source d'émerveillement.

  • Réincarnation blues

    Michael Poore


    Le récit débordant d'imagination d'un homme qui connaîtra dix mille vies pour garder son plus grand amour : la Mort elle-même.

    Nous vivons. Nous mourons, puis... on peut retenter le coup, c'est ça ?
    Des essais, vous en avez même dix mille. Dix mille tentatives pour « aller au bout » : trouver une réponse aux interrogations métaphysiques les plus profondes, devenir un parangon de sagesse et ne plus faire qu'un avec le Grand Tout.
    Milo a déjà grillé 9 995 cartouches, aussi ne lui reste-t-il plus que cinq chances de fusionner avec l'Âmultime. S'il n'y parvient pas, c'est le Néant qui l'attend. Milo qui lui ne désire rien de plus que s'abandonner aux bras de la Mort... ou Suzie, comme il l'appelle.
    Plus que celle qui partage son coeur et son lit durant ses innombrables intermèdes dans l'Après-vie, Suzie est l'unique raison de vivre de Milo : chaque fois qu'il plonge vers une nouvelle incarnation, il prie pour revenir au plus vite à ses côtés et y demeurer à tout jamais.
    Mais ce récit représente bien plus qu'une grande histoire d'amour : du berceau à la tombe, chaque nouvelle existence offre à Milo une pièce du puzzle cosmique, et il ne tient qu'à lui de le reconstituer entièrement s'il souhaite enfin fusionner avec le Grand Tout, cette entité absolue plus infinie que l'infini lui-même.

    D'un charme aussi noir que les textes de Neil Gaiman et d'un humour dont la finesse évoque Kurt Vonnegut, ce roman raconte ce qui fait l'insondable richesse, la beauté, l'absurdité et l'émotion désarmante de la vie.

    « Charmant... étonnamment léger et inspirant... l'auteur s'amuse et nous aussi. » - New York Journal of Books
    « Des histoires d'hommes et de dieux, entre Neil Gaiman et Douglas Adams. » - Kirkus Review
    « Le récit le plus drôle que vous lirez à propos d'un homme qui a été à la fois tué dans un accident de catapulte et de voiture. » - NPR
    « Ce livre vous fera rire et pleurer à quelques pages d'intervalle. Rappelant Tim Robbins et Christopher Moore, Michael Poore trouve de l'humour dans l'absurdité humaine la plus noire. » - Chicago Review of Books

  • «Pendant tout le temps de la gestation, la mère doit créer consciemment autour de son enfant une atmosphère de pureté et de lumière afin de travailler en collaboration avec l'âme qui va s'incarner. Même si elle ne peut pas voir cette âme, elle peut au moins s'adresser à elle: «Voilà, je t'aiderai, je te donnerai les meilleurs matériaux, mais tâche, toi aussi, d'apporter des qualités et des vertus à mon enfant afin qu'il soit un être magnifique.»
    «Au moment où la mère prononce de tout son amour ces paroles qui sont puissantes, qui sont magiques, déjà il émane d'elles certaines particules, et l'esprit de l'enfant qui doit s'incarner les prend comme matériaux pour construire ses différents corps. L'enfant lui-même ne possède rien, il reçoit tous les matériaux de sa mère. C'est pourquoi elle doit être consciente et, par ses pensées et ses sentiments, ne lui donner que les particules les plus lumineuses, les plus pures.»
    Omraam Mikhaël Aïvanhov

  • Au fil de nos réincarnations, notre corps garde la trace des armes et des objets qui ont été à l'origine de notre mort physique ou qui nous ont blessés dans nos vies antérieures.
    Sylvie Nach nous présente ici une thérapie nouvelle, mais complémentaire d'autres existant déjà, qui permet souvent de comprendre l'origine de douleurs jusque-là inexpliquées et d'en venir à bout grâce à une action au niveau des corps subtils.
    Thérapeute depuis plus de vingt ans, l'auteur nous livre au travers de son expérience une série de témoignages édifiants liés à son travail de déprogrammation des mémoires karmiques.
    Toutes les histoires de vie racontées et les solutions apportées nous éveillent à la loi d'action-réaction, au karma, à l'équilibre qui s'instaure tout au long de nos différentes existences.Organisé en thèmes, l'ouvrage présente tour à tour des typologies d'objet qui correspondent chacune à un type de douleur physique.
    Chacun pourra ainsi s'interroger sur ses mémoires au travers de sa propre histoire, pour tendre vers un apaisement physique et spirituel.

  • Ce livre s'ouvre sur un pari, celui de lire philosophiquement les pères de l'Eglise et les médiévaux, jusques et y compris dans les objets de la théologie. Certes, on n'a pas attendu la phénoménologie pour interroger le corpus des textes patristiques et médiévaux, mais le rapport de l'une à l'autre est décisif et exemplaire : c'est le thomisme de Brentano, le concept d'intention chez Husserl, Heidegger et sa thèse sur Duns Scot, Max Scheler et le Cantique des créatures de frère François... jusqu'à Hannah Arendt et ses analyses de la philosophie médiévale. Le projet de l'auteur n'est pas de sonder les racines patristiques et médiévales de la phénoménologie, mais de faire travailler la phénoménologie dans le corpus de la théologie : de descendre dans les profondeurs pour réaliser une véritable pratique phénoménologique de la philosophie médiévale.

  • L'extraordinaire philosophie du corps développée par Maine de Biran dans les premières années du XIXe siècle est tributaire d'un travail phénoménologique préalable : si le corps est subjectif, sa nature dépend de celle de la subjectivité. Tant que cette dernière reste prise dans les postulats de la pensée classique, qui seront encore ceux de la phénoménologie contemporaine, tant que la « conscience » se résout dans la représentation, dans l'intentionnalité ou dans la Transcendance de l'Être, alors le corps lui-même est traversé par cette déhiscence où se défait son pouvoir : celui d'agir, d'être une force.
    À partir d'une conception entièrement neuve - non grecque - de la phénoménalité du corps, Maine de Biran a produit des descriptions admirables de sa constitution comme de sa représentation dans le corps objectif - descriptions qui renvoient toutes cependant à un Corps originel, non constitué, qui s'identifie en nous à l'essence de la vie. Unique héritier du cogito perdu de Descartes, Maine de Biran n'est pas un précurseur de la phénoménologie historique : il proposait un autre programme dont il nous est donné aujourd'hui d'apercevoir enfin la pertinence et la fécondité.
    - Michel Henry -

  • De quoi est-il question quand il est question de corps ou de corporéité ? Ontologies du corps est une recherche transdisciplinaire sur la diversité des figures sous lesquelles le corps est conçu, représenté, imaginé, socialisé : corps tombeau, corps machine, corps propre, image du corps, incarnation, chair du monde, corps libidinal, corps-obstacle, corps spirituel, corps à prodiges, corps monstrueux, corps mystique, corps posthumaniste. Dans la perspective de l'anthropologie philosophique, Jean-Marie Brohm rappelle l'importance des thèses fondatrices des auteurs qui ont marqué l'histoire de la philosophie par leurs réflexions sur les modes d'être du corps (Platon, Descartes, Spinoza, Maine de Biran, Husserl, Bergson, Sartre, Merleau-Ponty, Michel Henry). Il convoque aussi les apports décisifs des auteurs qui ont approfondi sa compréhension (Malebranche, Leibniz, Schopenhauer, Paul Valéry, Gabriel Marcel, Paul Ricoeur, Vladimir Jankélévitch). Il propose ainsi une sorte d'histoire philosophique de la corporéité en montrant les implications épistémologiques, politiques et métaphysiques de ces thèses pour les recherches actuelles sur le corps - en sociologie, ethnologie, psychanalyse, médecine, esthétique, bioéthique - toutes liées à des présuppositions ontologiques.

  • « [...] toute ma thèse repose sur l'expérience, et sur l'acceptation d'une catégorie de faits qui peuvent être vérifiés par quiconque, à condition de s'en donner la peine. » Sir Oliver Lodge

    Oliver Lodge fut d'abord un physicien de renom. Il s'intéressa aux phénomènes de syntonie, et produisit par ailleurs toute une série de travaux sur la foudre, les cellules photovoltaïques ou l'électrolyse. Il fut enfin l'inventeur de l'antenne discône et l'antenne biconique. Il fut récompensé pour ses travaux en sciences physiques et reçut en 1898, une distinction méritée en devenant lauréat de la Médaille Rumford.
    Sir Oliver Lodge fait parti de ces éminents savants, adeptes au départ du matérialisme et des méthodes positivistes, et qui découvrent peu à peu dans le spiritisme, une autre manière d'entrevoir la vérité.

    Principaux Chapitres : VUE COSMIQUE DE LA VIE ET DE L'ESPRIT - LES SEPT PROPOSITIONS - LA RECHERCHE PSYCHIQUE - EXPLICATION DE QUELQUES PHENOMENES PSYCHIQUES - LES METHODES DE COMMUNICATION OU LA MEDIUMNITE - SERAIT-IL POSSIBLE DE COMMUNIQUER AVEC LES MORTS ? Etc.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Les passions ne sont pas ce qu'on croit. Dans l'Antiquité la connaissance des passions est avant tout une connaissance de l'action sur les passions, il n'y a guère de place pour une consistance théorique autonome de la passion. A l'âge classique les passions sont prises comme objets de science, éléments constitutifs de l'homme. Cette conception théorique est constitutive d'une anthropologie. A la question antique "Comment agir sur les passions ?" se substitue la question moderne "Comment constituer une géométrie des passions ?"
    Ce volume est le premier d'une série consacrée à l'étude des passions, le legs antique et médiéval. Ce thème a fait l'objet de travaux organisés dans le cadre de l'Ecole normale de Fontenay Saint Cloud (mars - avril 1997).

  • Dans les écrits de Thèrèse de Lisieux, le Nom de Jésus est employé plus de mile six cents fois. Ce nom dit tout sur Dieu et sur l'homme, sur la création et le salut, le cosmos et l'histoire. Exprimée dans un langage simple et une forme littéraire pauvre, la christologie thérésienne est en réalité riche et profonde, articulant de façon très cohérente la théologie et l'anthropologie autour d'une même réalité : l'Amour.Créé à l'image et à la ressemblance de Dieu-amour, l'être humain est comme une fleur qui ne s'épanouit que dans l'Amour. En Jésus cet Amour infini de Dieu se révèle et se donne en s'abaissant, « le propre de l'Amour étant de s'abaisser ». Comme la pauvreté franciscaine, la petitesse thérésienne est la communion aimante à la kénose du Fils de Dieu dans les Mystères de l'Incarnation, de la vie terrestre, de la Croix et de l'Eucharistie, communion à l'Amour de ce Dieu qui s'est fait si pauvre et si petit.La christologie de Thérèse est évangélique et missionnaire, définie par son orientation : « Aimer Jésus et le faire aimer ». C'est une christologie typiquement féminine, concrète et incarnée, d'une grande richesse symbolique, s'exprimant surtout dans la forme narrative de l'autobiographie.Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • La collection « Jésus et Jésus-Christ » a déjà plusieurs fois manifesté son souci oecuménique en consacrant tel ou tel de ses numéros à Luther, à Calvin ou encore à ceux que l'on a pu regrouper sous le nom générique, et qui ne se veut en rien dépréciatif, de marginaux de la Réforme. Ainsi s'est trouvé à juste titre honoré le versant protestant de la christologie. Mais on restait dans l'attente d'un volume qui serait spécialement consacré à la grande tradition orthodoxe.Ce besoin est aujourd'hui comblé, grâce à cet ouvrage intitulé Chemins de la christologie orthodoxe. N'est-ce pas justice, alors même que la culture de l'Orient nous a non seulement donné la langue de l'Évangile, mais encore les grandes formulations christologiques des Conciles des premiers siècles ?On trouve ici réunie, grâce à la collaboration d'auteurs prestigieux du monde orthodoxe - laïcs, moines, évêques, mais tous théologiques - une série très complète d'articles présentant l'ensemble des mystères du Christ, depuis son appartenance à la Sainte Trinité, jusqu'à son Incarnation, sa Résurrection et sa présence dans l'Esprit-Saint à l'Église qu'il a fondée.Le Christ paraît à chaque page de cet ouvrage selon la grande tradition de la christologie des Conciles et des Pères, à laquelle le monde orthodoxe n'a jamais cessé de puiser.Une collection de référence en christologie sous la direction de Monseigneur Doré.

  • « Semons à profusion dans toutes les intelligences ces vérités consolantes qui nous ouvrent les merveilleux horizons de l'avenir, montrons qu'il existe pour tous les êtres une égalité absolue d'origine et de destinée, et alors nous verrons s'accomplir cette évolution morale et spirituelle qui doit amener l'être auguste de la régénération humaine par la pratique de la véritable fraternité. » G. Delanne

    'Delanne est trop connu du monde spirite pour en donner ici le moindre crayon. Ecrivain sincère, souvent éloquent, toujours érudit, il mène depuis de longues années, le bon combat contre le matérialisme... '

    Principaux Chapitres : L'INDE L'ÉGYPTE LES PREMIERS CHRÉTIENS L'ÉCOLE NÉO-PLATONICIENNE LES POÈTES LA VOYANTE DE PRÉVORST LA CORRESPONDANCE DE BILLOT ET DE DELEUZE LES RÉCITS DE CHARDEL AUTRES TÉMOIGNAGES LES EXPÉRIENCES DE CAHAGNET UNE ÉVOCATION LA VUE SPIRITUELLE, OU DOUBLE VUE ÉVOCATION DU DOCTEUR GLAS VISION D'UN ENFANT EXPÉRIENCES DE M. LE PROFESSEUR ROSSI-PAGNONI ET DU Dr MORONI TYPTOLOGIE ET VOYANCE LE PORTRAIT DE VIRGILE UNE APPARITION GOETHE ET SON AMI DÉPOSITION DE CROMWEL VARLEY LE DEVIN DE PHILADELPHIE UN VOYAGE PÉRISPRITAL SAINT ALPHONSE DE LIGUORI IMPRESSIONS PRODUITES PAR LES APPARITIONS SUR LES ANIMAUX APPARITION APRÈS LA MORT APPARITION DE L'ESPRIT DUN INDIEN APPARITION À UN ENFANT ET À SA TANTE EFFETS PHYSIQUES PRODUITS PAR DES ESPRITS DE VIVANTS PHOTOGRAPHIES DE DOUBLES LE CAS DE M. STEAD LA PHOTOGRAPHIE DES ESPRITS HISTOIRE DE KATIE KING LES EXPÉRIENCES DE CROOKES LE CAS DE Mme LIVERMORE ETUDE DU PERISPRIT etc.

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • Maranatha - meditations pour l'avent Nouv.

    Attendre Noël en méditant à la chaleur des plus grands écrivains catholiques, Péguy, Claudel ou Bernanos. Un opus inspirant, à mettre entre toutes les mains, pour vivre la fécondité de l'Avent. Maranatha ! Ce mot hébreu, si choyé des premiers chrétiens qu'ils l'ont intégré dans la liturgie de la messe, signifie tout à la fois selon sa prononciation
    " Viens Seigneur ! " et
    " Il est venu le Seigneur ! ". Un cri d'appel donc, et un constat joyeux de Salut. Il nous est devenu le symbole de l'Avent, cette période préparatoire à Noël où nous aspirons à la venue du Sauveur qui
    " est, qui était et qui vient " (Ap 1, 8). Ces trois méditations nous font entrer un peu plus dans le mystère de cette advenue à partir des trois " venues " du Christ relevées par les moines cisterciens du xiie siècle : sa venue dans la chair (Nativité), sa venue en gloire à la fin des temps (Parousie) et sa venue actuelle dans le coeur du chrétien (Eucharistie). Mieux les comprendre aujourd'hui peut nous offrir de vivre notre vie comme un véritable Avent. C'est le présent que voudrait vous faire ce petit livre.

  • After looking into the world of the afterlife for a long time, Anne Givaudan and Daniel Meurois were able to focus their attention on what might be called the world of "pre-birth".
    Using their familiar method of projecting consciousness, for the nine months which make up a pregnancy, they followed the path of Rebecca, a soul preparing to take on a body of flesh.
    Day after day, week after week, they faithfully recorded how the being to be incarnated went through many metamorphoses.
    Like a documentary article, their testimony retraces the various psychic and physical changes which everyone undergoes in the womb and the worlds which lead to it.
    This is a new way of looking at foetal life and the process of reincarnation.
    Written in a simple, direct style, the originality and amount of information the book offers make it a work that does not just speak to those who are to give birth to a child, or have already done so, but also all those for whom life is an everlasting source of wonder.

  • GABRIEL DELANNE et G. Bourniquel abordent différents sujets comme les visions et les incarnations. L'identification des esprits ou encore l'étude critique et les preuves expérimentales de la survie.

  • « La lumière est un obstacle à l'intensité des phénomènes. L'obscurité la décuple. Mais comme l'expérimentation dans l'obscurité peut présenter des dangers et surtout faciliter la fraude, il est bon de conserver une légère lumière. Pour surmonter la difficulté on installe, en général, un petit cabinet noir (par exemple un placard vide, fermé par une tenture épaisse), dans lequel, ou tout près duquel, se place le médium. Le point de départ des phénomènes se trouve alors dans le cabinet noir. Pendant les séances les assistants doivent rester calmes et ne pas interrompre un phénomène commencé. Ils doivent se conformer aux indications des « esprits » et ne pas leur imposer des conditions. »

    Par le Docteur E. Gyel qui fait parti de ces éminents savants, adeptes au départ du matérialisme et des méthodes positivistes, et qui découvrent peu à peu dans le spiritisme, une autre manière d'entrevoir la vérité.

    Contenant : AVANT-PROPOS - LA DOCTRINE SPIRITE 1. Causes et conséquences de l'évolution, 2. L'incarnation, 3. La Désincarnation - LES FAITS 1. Conditions de production des phénomènes, 2. Les phénomènes, . Explication des Faits, 4. Du contenu intellectuel des communications, 5. La théorie animique - PREUVES INDIRECTES - CONSEQUENCES DE LA DOCTRINE 1. Conséquences morales - CONCLUSION

    Format professionnel électronique © Ink Book édition.

  • « Aux mères, aux veuves, aux orphelins,
    A tous ceux qui ont perdu des êtres chers,
    Qui souffrent et qui pleurent,
    Puissent ces pages leur apporter la Lumière
    Qui sera leur consolation ! »
    Félix Rémo

    Contenant : Avant propos - La traversée de la vie - L'éducation - Les punitions corporelles - Evolution - La distraction - La colère - L'orgueil - La Terre - Ignorants et matérialistes - Le veau d'or - Dématérialisation - Douleur et consolation - L'amour dans l'Au-delà - La fin de l'être terrestre - Initiation spirite à l'usage de l'enfance - Nos bébés - Aux Mères - Première notion - Deuxième notion - Troisième notion - Quatrième notion - Enseignement de la doctrine aux humbles - Conversion de l'Eglise au Spiritisme - La misère - Vagabonds de l'erraticité sur la terre - Aux pionniers éducateurs - La propagande - La fraternité et la solidarité - La charité - Examen de conscience - L'heure de la conversion - Vivre en Dieu - Au Pays du rêve - La bohème spirite - Le chant du cygne - Adieux à la vie, salut à la mort
    Format professionnel électronique © Ink Book édition.


  • Dans ce deuxième tome de la saga Les Gardiens de l'onirisphère, Selma et
    Clovis quittent la Suède pour se rendre en Islande en vue d'empêcher
    Luzángela de prendre le contrôle de l'imaginaire collectif. Toutefois l'héritière
    de Lilith les devance sur l'île au milieu de l'Atlantique, et elle n'est pas seule!

    En pleine mer, ils affrontent une tempête dévastatrice, à l'image de celle qui
    déferle en eux alors que se nouent les liens du coeur...

    À Squirrel Cove, Matheo est frappé par des tragédies successives. Sa grand-mère
    perd la vie dans un acte noble et courageux, et il se retrouve seul au monde.
    Doit-il rejoindre son amie Aïsha à Dubaï?

    Vara, la partie humaine de la conscience artificielle le lui suggère, mais une
    menace inattendue pèse sur elle et Ygg. Vont-ils faire alliance pour le meilleur
    ou pour le pire afin d'éviter de retourner au néant? Comme Selma se le demande:
    n'est-il pas dans la logique de l'évolution que le destin de l'humanité soit
    d'engendrer des entités plus complexes à qui il faudra céder la place?

    Ce second opus des Gardiens de l'onirisphère, tout aussi passionnant que
    le premier, contient plusieurs scènes chargées d'émotion et de beauté qui
    conduisent à une rencontre aussi haletante que tragique qui laisse présager
    de nouvelles dimensions à cette saga unique en son genre.

  • Pourquoi une image choque-t-elle ? Une réponse s'élabore au fil des pages autour du concept de montage : agencement des regards et des lieux, des figures et des temps. La méfiance croissante face aux images du mal, la naissance de l'émotion pornographique, l'émergence du graffiti contestataire, la destruction d'images par l'autorité qui les a commandées, l'élaboration savante de l'inimaginable : autant de phénomènes qui éclairent la transformation du rapport aux images en Occident. Transgression et image forment ici un couple dont l'histoire est mise en perspective avec le présent. Ce faisant, c'est la croyance en un pouvoir des images qui est décryptée.

  • Iconoclasmes, écriture figurée et théologie de l'Incarnation chez les poètes métaphysiques. Le cas de George Herbert. Cet ouvrage propose une nouvelle lecture de l'ouvre poétique de George Herbert (1593-1633), poète « métaphysique » et pasteur anglican. Il est replacé dans le contexte de l'iconoclasme anglais des 16e et 17e siècles, et dans celui de la crise plus fondamentale de l'image qui obsède l'âge baroque en Europe. La rhétorique et l'imaginaire iconoclastes sont au fondement du projet littéraire et religieux de Herbert, qui cherche à convertir et à purifier la poésie. Il contribue ainsi à façonner une nouvelle langue poétique et une pensée analogique paradoxalement fondées sur la résistance de l'image. Il s'agit de restaurer cette ressemblance de l'homme à Dieu qui semble avoir été perdue. La poésie aura pour tâche de la reconstruire intérieurement par une poétique efficace, dont le modèle absolu est la théologie de l'Incarnation, elle-même théologie de l'image.

  • La seconde encyclique du pape Jean-Paul II.Dans cette encyclique sur la miséricorde divine, Jean-Paul II rappelle que, pour l'homme, image de Dieu, la justice ne suffit pas : l'amour est nécessaire.Retrouvez les 14 encycliques de Jean-Paul II rassemblées dans un seul livre numérique : Encycliques.

empty