Langue française

  • « Tu es venu, sans me prévenir, c'est drôle comme il m'est plus facile de t'écrire, alors que, lorsque tu es là, près de moi, je suis incapable de te parler. [...] Je n'ai jamais descendu des escaliers aussi vite, je n'ai même pas fait attention à la façon dont j'étais vêtu, alors que ma belle-soeur était au dehors ; juste un caleçon court de coton blanc et un polo de la même couleur, même si octobre a déjà presque fini son parcours, il ne fait pas si froid ! Et tes bras m'ont tenu chaud, tout de suite, j'étais bien. »

  • Süd

    Stéphane Renaud

    « Voilà, c'est fait, l'incident est clos. Il reste le maître de la situation, de notre couple, sans le briser néanmoins. Mais il impose d'emblée sa loi, à laquelle il sait que je me soumettrai. Il sait que je suis amoureux, donc jaloux, mais il veut que je sache qu'il me trompera autant de fois que son seul plaisir lui commandera. Il est le maître, je suis l'esclave, soumis à son bon plaisir. Il accepte ma passion qu'il a comprise, à condition de la trahir, en demeurant libre de moi. Peut-être là, d'ailleurs, réside son plaisir véritable. Non de jouir avec un autre, mais de jouir en me trompant, en sachant que je souffre. »

  • « C'était l'époque aussi où, timidement, les médias commençaient à aborder le thème de l'homosexualité. Par rapport à maintenant, c'était un sujet tabou en famille, on n'en parlait pas ou bien peu, ou alors on évoquait le sujet sous l'angle de la raillerie, voire de la bêtise humaine, avec une bassesse d'esprit qui ne faisait honneur à personne, telle une pathologie incurable aux dires de certains. Les années passèrent en continuant ce petit jeu dans une semi-clandestinité, sans que les miens en souffrent, m'étant promis de ne pas faire éclater la cellule familiale tant que mes enfants ne seraient pas en âge de comprendre, si je puis dire. Ainsi, parallèlement à cela, je me retrouvais certains soirs à dispatcher mon temps disponible sur une plage horaire pour satisfaire mon épouse, satisfaire mon amant et en troisième posture satisfaire le petit ami de mon amant... » Mais qui peut se targuer de connaître toutes les facettes de quelqu'un ? Car chacun a ses secrets, l'auteur décide de remonter le temps et de se raconter, lui, cet inconnu : de son enfance à sa double vie, de son mariage singulier à ses amours masculines, il se livre sans faux-semblants, sans langue de bois, dévoilant enfin, à soixante-dix ans passés, ses multiples visages.

  • « Elles se regardèrent longuement, chacune sut lire dans les yeux de l'autre. Elles s'embrassèrent tendrement. Elles savaient toutes les deux qu'elles n'avaient pas prévu de s'aimer, mais elles savaient aussi que le chemin serait difficile. » Claire Vaugier et Kate Cooper se rencontrent dans des circonstances délicates. Elles se lient d'amitié jusqu'au jour où tout bascule. Tourmentées, Claire et Kate s'interrogent, doutent, appréhendent. C'est décidé. Les deux femmes surmonteront ensemble les aléas de la vie. Mais l'amour est-il plus fort que tout ? Mireille Dalissier s'applique à transmettre un message de tolérance, d'espoir, et mêle avec talent les émotions et les rebondissements romanesques.

  • «?-?Chérie ! demanda-t-il à Isabelle, sa femme depuis quatre ans, tu connais une dénommée Andrea ? Ou... ou peut-être un certain... Charles, oui Charles, c'est bien ça ! dit-il en lisant une fois de plus le carton. Nous avons reçu, au courrier, un carton d'invitation pour la célébration de leur mariage ! -?Leur mariage, dis-tu ? répondit Isabelle étonnée, en essuyant son front en sueur d'un revers de la main gauche, son économe en céramique dans la main droite. Fais-moi voir ça, dit-elle en regardant à son tour le petit mot sur le bristol. Non, je ne connais pas, ni d'Andrea ni même de Charles d'ailleurs, toi non plus ? répondit-elle en regardant son époux. Mais Étienne, tu saignes !?» Rares sont les secrets qui restent enterrés. Étienne reconstruisait paisiblement sa vie avec Isabelle lorsque, après avoir reçu une invitation pour le mariage d'un couple qu'il prétend ne pas connaître, il fait un malaise. Les analyses médicales révèlent de nombreuses tumeurs cancéreuses, obstruant sa mémoire, alors que plusieurs zones d'ombre surgissent de son passé. Face à cette double tragédie qui la frappe, Isabelle doit mener l'enquête. Un drame familial doux et moderne.

empty