• En juin 2000, un tremblement de terre provoque un changement du niveau des eaux du lac de Kleifarvatn et découvre un squelette lesté par un émetteur radio portant des inscriptions en caractères cyrilliques à demi effacées. Le commissaire Erlendur et son équipe s´intéressent alors aux disparitions non élucidées dans les années 60, ce qui conduit l´enquête vers les ambassades et les délégations des pays de l´ex-bloc communiste et les étudiants islandais des jeunesses socialistes boursiers de l´université en Allemagne de l´Est, pendant la guerre froide. Tous ces jeunes gens sont revenus du pays frère brisés par la découverte de l´absurdité d´un système qui, pour faire le bonheur du peuple, jugeait nécessaire de le surveiller constamment. Erlendur, séduit par un indice peu commun, une Ford Falcon des années 60, et ému par l´amour fidèle d´une crémière abandonnée, s´obstinera à remonter la piste de l´homme du lac dont il finira par découvrir le terrible secret. Indridason nous raconte une magnifique histoire d´amour victime de la cruauté de l´Histoire. L´écriture, tout en retenue, rend la tragédie d´autant plus poignante.Prix Polar Européen du Point.

  • Le Père Noël a été assassiné juste avant le goûter d´enfants organisé par l´hôtel de luxe envahi de touristes, alors s´il vous plaît, commissaire, pas de vagues. C´est mal connaître le commissaire Erlendur. Déprimé par les interminables fêtes de fin d´année, il s´installe à l´hôtel et mène son enquête à sa manière rude et chaotique. Les visites de sa fille, toujours tentée par la drogue, ses mauvaises fréquentations, permettent au commissaire de progresser dans sa connaissance de la prostitution de luxe, et surtout il y a cette jolie laborantine tellement troublante qu´Erlendur lui raconte ses secrets. Le Père Noël était portier et occupait une petite chambre dans les sous-sols depuis vingt ans, la veille on lui avait signifié son renvoi. Mais il n´avait pas toujours été un vieil homme, il avait été Gulli, un jeune chanteur prodige, une voix exceptionnelle, un ange. Le 45 tours enregistré par le jeune garçon, cette voix venue d´un autre monde, ouvre la porte à des émotions et des souvenirs, à des spéculations de collectionneurs, à la découverte des relations difficiles et cruelles entre les pères et les fils. Un roman dense et fort qui émeut profondément. Ce roman a obtenu le Prix Trophée 813 (2007) et le Grand Prix de Littérature Policière Roman étranger (2007).

  • "Dans un appartement à proximité du centre-ville, un jeune homme gît, mort, dans un bain de sang. Pas le moindre signe d´effraction ou de lutte, aucune arme du crime, rien que cette entaille en travers de la gorge de la victime, entaille que le légiste qualifie de douce, presque féminine. Dans la poche de sa veste, des cachets de Rohypnol, la drogue du viol... Il semblerait que Runolfur ait agressé une femme et que celle-ci se soit ensuite vengée.
    Un châle pourpre trouvé sous le lit dégage un parfum puissant et inhabituel d´épices, qui va mettre Elinborg, l´adjointe d´Erlendur et cuisinière émérite, sur la piste d´une jeune femme. Mais celle-ci ne se souvient de rien, et bien qu´elle soit persuadée d´avoir commis ce meurtre rien ne permet vraiment de le prouver. Des indices orientent les inspecteurs vers d´autres sévices soigneusement tenus secrets.
    En l´absence du commissaire Erlendur, parti en vacances, toute l´équipe va s´employer à comprendre le fonctionnement de la violence sexuelle, de la souffrance devant des injustices qui ne seront jamais entièrement réparées, et découvrir la rivière noire qui coule au fond de chacun."

  • Le commissaire Erlendur est parti en vacances sur les lieux de son enfance, il ne donne aucune nouvelle, on a retrouv? sa voiture abandonn?e en rase campagne. Mais son ?quipe continue ? travailler. Tandis qu'Elinborg, la fine cuisini?re, s'occupe d'une affaire de viol, Sigurdur Oli, le jeune homme moderne form? aux Etats-Unis, reconna?t par hasard dans la rue l'un des t?moins d'une affaire de p?dophilie en partie r?solue et le suit. Dans le m?me temps, un ami lui demande d'aider discr?tement un couple de jeunes cadres qui, pratiquant l'?changisme, fait l'objet d'un chantage. Troubl? par son divorce, surveill? de pr?s par sa hi?rarchie qui n'appr?cie pas ce type d'aide, Sigurdur Oli va aller jusqu'au bout d'une histoire surprenante, r?v?lant la cupidit? qui s'est empar?e de la soci?t? islandaise avec l'expansion mondiale des mod?les financiers. Commenc? comme un polar classique, tissant les trames de plusieurs affaires, ce roman montre au lecteur comment, ? l'image de la muraille de lave, au pied de laquelle un remous violent engloutit toutes les embarcations qui l'approchent, et surnom donn? au si?ge d'une grande banque ? l'architecture sombre et aux pratiques discutables, l'impudeur de l'amour de l'argent peut entra?ner dans son tourbillon la perte de tout crit?re moral.

  • Un soir d'automne. Maria est retrouvée pendue dans son chalet d'été sur les bords du lac de Thingvellir. Après autopsie, la police conclut à un suicide. Quelques jours plus tard, Erlendur reçoit la visite d'une amie de cette femme qui lui affirme que ce n'était pas "le genre" de Maria de se suicider et qui lui remet une cassette contenant l'enregistrement d'une séance chez un médium que Maria était allée consulter pour entrer en contact dans l'au-delà avec sa mère. Celle-ci lui avait promis de lui envoyer un signe. Aussi dubitatif que réticent, le commissaire Erlendur, troublé, se sent obligé de reprendre l'enquête à l'insu de tous. Il découvre que l'époux de Maria n'est pas aussi fiable qu'il en a l'air, et ses investigations sur l'enfance de la suicidée, ses relations avec une mère étouffante vont le mener sur des voies inattendues semées de secrets et de douleur. Obsédé par la disparition, sceptique, bourru au coeur tendre, Erlendur poursuit sa recherche sur lui-même et rafle tous les suffrages des lecteurs.

  • " Les loups-garous peuvent être dangereux si vous vous mettez en travers de leur chemin.
    Ils ont un talent extraordinaire pour dissimuler leur véritable nature aux yeux des humains. Mais moi, je ne suis pas tout à fait humaine. " En effet, Mercy Thompson n'est pas une fille des plus banales. Mécanicienne dans le Montana, c'est une dure à cuire qui n'hésite pas à mettre les mains dans le cambouis et à sortir les griffes quand le danger frappe à sa porte. Mais ce n'est pas tout : son voisin très sexy est le chef de meute d'une bande de loups-garous, le minibus qu'elle bricole en ce moment appartient à un vampire, et la vieille dame très digne qui lui rend visite vient jeter des sorts sur son garage.
    Au coeur de ce monde des créatures de la nuit, Mercy se trouve mêlée à une délicate affaire de meurtre et d'enlèvement...

  • Mercy Thompson doit faire face à un ennemi mortel pour défendre tout ce qui lui est cher...

    Mon nom est Mercedes Athena Thompson Hauptman, et je suis mécanicienne. Et changeuse coyote... Et la compagne de l'Alpha de la meute du bassin du Columbia.
    Mais rien de tout ça ne poserait de problème si je n'avais pas accepté d'endosser la responsabilité de protéger tous ceux qui vivent sur notre territoire. Sur le moment, ça semblait être la chose à faire.
    Ça aurait dû se limiter à traquer des gobelins tueurs, des chèvres zombies et un troll de temps à autre. Au lieu de cela, notre foyer est à présent considéré comme une zone neutre où les humains peuvent négocier avec les faes sans danger.
    En réalité, rien ni personne n'est en sécurité. Tandis que généraux et politiciens affrontent les Seigneurs Gris des faes, une tempête approche... Et son nom est la Mort.
    Mais nous sommes la meute, et nous avons donné notre parole. Qu'importe le prix.

  • Le livre « Il n´y avait plus de vivace en moi que la haine. Je mau-dissais la cruauté et l´injustice d´un monde qui m´avait réduit à cette condition misérable. » Ainsi s´exprime le jeune Antoine, âgé d´à peine dix-sept ans, accusé à tort du meurtre de sa fiancée. Le salut viendra d´une rencontre faite avec des gentilshommes de fortune sur une grève loin de chez lui. Ces hommes de mer, portés par les turbulences mêmes de l´aventure, cherchent l´argent, tuent, trahissent pour certains, et meurent sans regret. Antoine, plutôt que d´être pendu, part avec eux vers les Caraïbes. Le récit de sa vie ira bien au-delà de ce que promettent d´ordinaire les récits de pirates...
      L'auteur Né le 25 janvier 1910 à Brive-la-Gaillarde, Robert Margerit a été journaliste à Limoges de 1931 à 1941. Il assumera de 1948 à 1952 les fonctions de rédacteur en chef du Populaire du Centre, auquel il restera par la suite attaché en tant que chroniqueur. L´Île des Perroquets, paru en 1942, de facture impeccable, lui permet d´envisager une carrière d´écrivain qu´il poursuivra avec bonheur en publiant Mont-Dragon en 1944, Le Vin des vendangeurs en 1946 et Le Dieu nu qui obtint le prix Renaudot en 1951. Cette production très riche sera complétée en 1958 par La Terre aux Loups puis, en 1963, par une fresque historique ambitieuse, La Révolution (quatre volumes) qui reçoit le Grand Prix du roman de l´Académie française. Robert Margerit, enraciné au Limousin dans ses romans comme dans la vie, s´est éteint à Limoges le 27 juin 1988.


     

  • Dans un paysage dominé par une usine chimique abandonnée, au milieu de bois empoisonnés, l'Intraville, aux immeubles hantés de bandes d'enfants sauvages, aux adultes malades ou lâches, est devenue un modèle d'enfer contemporain. Année après année, dans l'indifférence générale, des écoliers disparaissent près de la vieille usine. Ils sont considérés par la police comme des fugueurs. Leonard et ses amis vivent là dans un état de terreur latente et de fascination pour la violence. Pourtant Leonard déclare que, si on veut rester en vie, ce qui est difficile dans l'Intraville, il faut aimer quelque chose. Il est plein d'espoir et de passion, il aime les livres et les filles. Il y a dans ce roman tous les ingrédients d'un thriller, mais le lecteur est toujours pris à contrepied par la beauté de l'écriture, par les changements de points de vue et leur ambiguïté, par le raffinement de la réflexion sur la façon de raconter les histoires et les abîmes les plus noirs de la psychologie. On a le souffle coupé, mais on ne sait pas si c'est par le respect et l'admiration ou par la peur. On est terrifié mais aussi touché par la grâce d'un texte littéraire rare.

  • "Grâce à la science, les bûchers de sorcières, ordalies et autres lynchages publics appartiennent au passé.
    En contrepartie, le citoyen modèle, rationnel et respectueux de la loi, n'a pas à s'inquiéter des créatures qui errent dans la nuit. Je voudrais parfois être l'un de ces citoyens modèles..." La mécanicienne auto Mercedes Thompson a des amis un peu partout... y compris dans des tombeaux. Et elle doit une faveur à l'un d'entre eux. Pouvant changer de forme à volonté, elle accepte de prêter main-forte à son ami vampire Stefan pour remettre un message à un autre mort-vivant.
    Mais ce vampire inconnu est loin d'être ordinaire... tout comme le démon qui le possède.

  • Un policier historique à suspense, que vous ne quitterez plus avant la dernière page. 1682 : la République de Strasbourg vient de déposer les armes aux pieds du Roi Soleil. Elle lui livre l'Alsace : une région dévastée par les guerres et les disettes depuis plus d'un siècle, ce "pays des cendres" arraché au Saint-Empire Romain Germanique. Dans la petite seigneurie de Barr, Armand Bertaut, chevalier de France et officier du roi, assiste à la découverte du corps sans vie d'un forestier. À qui profite le meurtre de cet homme ? Qui est Franz Müller, ce négociant brutal qui ne quitte plus Margarete, l'ancienne compagne du mort ? Que vient faire ce jeune pasteur arrivé de la lointaine Mulhouse ? Le chevalier Bertaut aurait eu raison de s'en aller à temps. Mais, pris au piège par la beauté de Margarete, il ne peut désormais plus échapper à l'issue mortelle vers laquelle l'entraîne cette histoire... où il perdra presque tout. « Tous les ingrédients d'un bon polar, sans ordinateur, téléphone portable et police scientifique sont réunis : crime, mystère, vengeance, amour et haine » (Dernières Nouvelles d'Alsace) « L'écheveau de cette énigme se déroulera patiemment et intelligemment jusqu'aux dernières pages, laissant, à la manière d'Agatha Christie, le champ libre à tous les possibles » (Revue Alsacienne de Littérature)

  • En compagnie du Capitaine Meister, dit le "Cow-Boy", Claude Lemmy, Conseiller Principal d'Education, accourt à Mulhouse, au secours de son ex-femme, Lisa, qui a reçu d'étranges menaces.
    Dès leur arrivée, ils sont confrontés à une mystérieuse série de cadavres qui jalonnent les musées de la ville. Quels liens autres que fortuits y a-t-il entre le cheminot mort sur les rails du Musée du Chemin de Fer, la femme électrocutée à Electropolis, la SDF du Musée du Papier Peint ?.... Et la liste n'est pas terminée. Qui est ce criminel aussi odieux que génial ? Quels sont ses mobiles ? Toute la police de Mulhouse, capitale européenne des musées techniques, est sur les dents. D'autant qu'on est à la veille de l'ouverture du 7e Festival Automobile et qu'on attend de voir défiler la Rolls de Lénine.

  • Sur les rives du lac Vert, sur les hauteurs des Vosges, un jeune couple est retrouvé. Enlacés dans la mort, les deux jeunes gens semblent avoir succombé à une overdose.
    Pourquoi, alors, se sont-ils habillés et installés comme saint Jean et la Vierge Marie sur le panneau central du Retable d'Issenheim ? Ce suicide en est-il vraiment un ?
    Pour Claude Lemmy commence une des enquêtes les plus étranges de sa carrière. En compagnie de son ami, le capitaine Meister, il va remuer tout Colmar à la recherche d'un tueur qui semble mettre en scène chacun de ses crimes en se référant à ce fameux retable.
    Car les morts vont se succéder, et les couples en danger se multiplier, jetant dans le désespoir les enquêteurs eux-mêmes...

    Un roman noir au suspens inquiétant, qui sonde les âmes et les coeurs.

  • Découvrez le livre suivi par plus de 18 000 lecteurs sur Facebook !

    Youssef Bekri, jeune homme de vingt-cinq ans surnommé « You », est un banlieusard tourmenté. Il voit sa vie se transformer un peu plus après le meurtre brutal de son meilleur ami.

    Anéanti, il se replie sur lui-même et ne croit plus en un avenir heureux. Sa vie oscille désormais entre religion, activités illicites et deuil. Seules quelques « petites meufs » tentent du mieux qu'elles peuvent de lui maintenir un semblant d'humanité.

    Malgré tout, You va essayer de trouver une raison de vivre en enquêtant sur l'assassinat de son ami. Mais cette quête ultime, destinée à retrouver les coupables et à refréner sa haine, engendrera plus de drames que de satisfactions...



    Note de l'éditeur : Le terme "Thug" est un acronyme inventé par Tupac Shakur, un célèbre rappeur américain mort assassiné, pour désigner une certaine catégorie de voyous. Il signifie "The Hate U (you) Give" ("La haine que tu transmets"). On parle de "Thug Life" pour désigner le mode et code de vie de certains voyous dans les ghettos américains.

  • Le dossier Stork

    Joël Henry

    Journal TV BBC News / Flash spécial -17 août
    « L'affreuse nouvelle tombe à l'instant : Bob Dickens, le chanteur, guitariste et leader de Stork est mort. Il était huit heures trente ce matin quand son secrétaire particulier a découvert son corps sans vie dans son manoir, une merveille du onzième siècle nichée dans les collines du Dorset à quelques miles de Dorchester. »
    Quand les vieilles gloires du rock mondial sont assassinées, la police anglaise fouille intensément leurs finances, leurs relations, leur passé... qui peut très bien la mener à appeler à l'aide l'équipe du commissaire Yacine Belkala, dit Pénélope, à Strasbourg.

    Une plongée haute en couleurs dans le monde de la musique et du rock progressif des années 70.

  • Armand Schneider-Schmidt, dit « ASS », est le modèle même de la réussite : adjoint au maire de la ville de Strasbourg, "issu de la société civile", il dirige également Alsafood, leader mondial de l'alimentation canine...
    Aussi, quand son corps est repêché dans les eaux troubles de l'Ill, la question est inévitable : suicide ou crime ? L'homme, curieusement, était en proie à une grosse dépression. Était-elle liée à cette affaire étrange de rachat d'une société allemande ? À ses relations avec son épouse ?
    Obligé de se mêler à un milieu de puissants qui lui est étranger, le commissaire Belkala doit marcher sur des oeufs... Mais celui que son équipe appelle affectueusement "Pénélope" parce qu'il mène ses interrogatoires en brodant des reproductions d'oeuvres d'art au canevas ne manque pas de ressource.

    Joël Henry nous offre ici un polar drôle et maîtrisé, aux ramifications multiples, mené sans le moindre temps mort, et superbement humain.

  • Le coup de feu avait claqué. Une deuxième balle avait fendu l'air et frappé le tronc sur sa droite faisant gicler des morceaux d'écorce. Paco était déjà loin lorsqu'il avait entendu le coup suivant. Courbé sur sa machine, il zigzaguait entre les taillis et les branches basses qui lui griffaient le visage et accrochaient ce fichu sac qu'il portait dans le dos. Une seule chose comptait : fuir ! Pour sauver sa femme malade, Paco accepte de tremper dans un sordide trafic international. Mais la livraison se passe mal, et tout dégénère... Paco échappera-t-il au tueur fou lancé à ses trousses par ses commanditaires ? L'adjudant-chef Neymard, gendarme découragé flanqué de son vieux père aux caprices imprévisibles, parviendra-t-il à lui venir en aide ? Claude Peitz signe ici une course-poursuite haletante de part et d'autre du Rhin... Ce thriller rythmé à grand spectacle vous tient en haleine du début à la fin. Avec une grande maîtrise, il déroule les destins croisés de personnages tour à tour attachants, drôles ou graves... On tremble pour leur vie, on partage leurs émotions... et on rit de bon coeur aux facéties de l'auteur !

  • Enlevée par l'un des plus puissants vampires au monde, retenue en otage afin de manipuler son mari, le loup-garou Adam, et la reine des vampires des Tri-Cities, Mercy parvient à échapper à son ravisseur de justesse. Seule et désarmée au beau milieu de l'Europe, à des milliers de kilomètres des siens, Mercy doit se frayer un chemin entre ennemis et alliés potentiels, et éviter de déclencher la guerre qui gronde entre loups-garous et vampires, et dresseraient les meutes les unes contre les autres. Et au coeur de la cité millénaire de Prague, les fantômes rôdent...
    « J'adore ces livres ! » - Charlaine Harris, auteure de True Blood

  • Des enfants jouent sur un rivage, et aperçoivent un corps échoué. C'est celui de Monsieur M. - une énigme à résoudre, jusques et y compris dans la fable qui peu à peu devient fantastique, mêlant l'enfermement de qui écrit à ce qui l'oppose aux mots d'ordre hurlés. Les voix qu'il entend dedans la page encore à écrire, et celles d'un dehors devenu carcéral, vociférant ordres et mots d'ordre. Aux mises en abyme successives qu'organise le récit, aux labyrinthes d'une bibliothèque - vide de tous ses livres brûlés, sauf un seul encore à écrire -, aux jeux de miroirs que peu à peu le geste d'écrire fait naître de lui-même, le roman vient proposer, comme autant de nouveaux reflets, l'écho de portraits successifs.


    Ils viennent comme démultiplier, dans leur champ propre, l'interrogation que porte le récit, que porte peut-être tout récit. Dans la clôture d'une chambre, que peuvent écrire ou peindre ? Les deux actes, entiers dans leur geste, viennent, chacun à leur mesure, dépasser la condamnation qu'ils portent en eux-mêmes. Un papillon noir, fasciné par la flamme du rêve dans un rêve, vole vers la nuit elle-même.

    Jean-Yves Fick

  • À Wintzenhausen, un village de la route des vins d'Alsace, se prépare l'union de deux grandes maisons viticoles, Lamy et Fritz.
    Cette union étrange entre un gros négociant et une viticultrice indépendante fait beaucoup jaser. Mais la fête est gâchée avant l'heure par des actes de vandalisme, et rapidement par un cadavre...
    Bien malgré lui, Valentin Schwartzenberger, professeur de lettres, va mener l'enquête entre petits trafics et grosses affaires, entre tradition et modernité.

  • Comme tous les soirs, Oscar Klunck, riche viticulteur de Rebendorf, part faire le tour des remparts du village. Mais cette fois, sa chienne rentre seule...
    Le dossier est confié à Ronald Fuchs, juge d'instruction au tribunal de Colmar, qui se serait bien passé de cette affaire délicate et médiatisée.
    Qui, à Rebendorf ou ailleurs, a pu enlever celui qu'on surnomme le roi du Riesling ? Sa jeune épouse ? Un de ses collaborateurs ? Un jaloux ? Un déséquilibré ?

    Pierre Kretz campe ici une savoureuse galerie de personnages. Il croque avec finesse les petits et grands travers des tribunaux, les délices de la campagne alsacienne, son amour pour le dialecte, et l'omniprésence du passé douloureux de cette région.

  • À quelques mois de la retraite, le commandant Filier se retrouve à la tête d'une affaire comme il en existe fort peu : un tueur psychopathe tue des mères de famille sous le regard de leur enfant de 7 ans. De quoi défrayer la chronique et attiser les peurs enfouies. Afin de l'aider sur l'affaire, le commandant fait appel au professeur Bareuil et à l'une de ses anciennes étudiantes, Jeanne, elle-même mère d'un enfant. Car il faut arrêter le psychopathe avant que celui-ci ne cause de nouvelles victimes. Les crimes sont odieux, cruels mais que cachent ces horreurs ? Alors que les indices commencent à apparaître que les éléments commencent à se rejoindre, le meurtrier gagne du chemin. Bientôt, ce sera Jeanne qui sera dans sa ligne de mire. Les enquêteurs devront faire preuve de courage et de force pour sauver la jeune femme et mettre un terme à ces tueries.

  • En ce jour de Yom-Kippour, toute la communauté juive de Strasbourg est rassemblée à la grande synagogue. Mais Shimon Lévy, le 'hazàn, le tout nouveau chantre à la voix magnifique, n'est pas là. Et pour cause : il a été poignardé juste avant la célébration.
    C'est Adrien Blum, le vice-président de la communauté, qui guide à la synagogue le commissaire Jean-Pierre Schweitzer, chargé de l'enquête. Les deux hommes vont rapidement sympathiser.

    Fais ta prière, Shimon Lévy est un polar plein d'humour et de rebondissements, qui nous entraîne à la suite du commissaire Schweitzer dans une année de rites, de fêtes et de vie de la communauté juive de Strasbourg.

empty