• Le dernier volet de l'inoubliable saga des Déracinés : roman de l'engagement et de la résilience, Un invincible été clôture avec passion une fresque romanesque bouleversante.Depuis son retour à Sosúa, en République dominicaine, Ruth se bat aux côtés d'Almah pour les siens et pour la mémoire de sa communauté, alors que les touristes commencent à déferler sur l'île.
    Gaya, sa fille, affirme son indépendance et part aux États-Unis, où Arturo et Nathan mènent leurs vies d'artistes. Comme sa mère, elle mène son propre combat à l'aune de ses passions.
    La tribu Rosenheck-Soteras a fait sienne la maxime de la poétesse Salomé Ureña : " C'est en continuant à nous battre pour créer le pays dont nous rêvons que nous ferons une patrie de la terre qui est sous nos pieds. "
    Mais l'histoire, comme toujours, les rattrapera. De l'attentat du World Trade Center au terrible séisme de 2010 en Haïti, en passant par les émeutes en République dominicaine, chacun tracera son chemin, malgré les obstacles et la folie du monde.
    Roman de l'engagement et de la résilience,
    Un invincible été clôt avec éclat une fresque romanesque impressionnante.

  • BUG-JARGAL

    Victor Hugo

    Racontant la révolte des esclaves de Saint-Domingue en 1791, le premier roman de Hugo est un roman d'aventures visionnaire, foisonnant et baroque. En même temps que Bug-Jargal se bat pour l'affranchissement des siens, Hugo entend se libérer de l'esclavage des conventions littéraires. Un livre sur la révolte doit s'écrire dans une langue révoltée. Dans ce roman riche en abîmes et fertile en monstres, Hugo est révolutionnaire, et ne le sait pas encore.

  • Voie négative

    Valère Novarina

    Un jour de septembre, il y a assez longtemps, après m'être nourri pendant quinze mois du théâtre de Stéphane Mallarmé - théâtre que l'on ouvre de ses mains ; scènes que l'on ressuscite ; lettres à qui nous redonnons vie en les respirant - je lus, dans mes initiales : Voie négative et pensai donner un jour ce titre à un livre... Le voici. Quatre textes, ou plutôt creusements, quatre variations sur une idée fixe.  
    Écrit dans l'air, récit d'une rencontre avec huit acteurs venus d'Haïti. L'acte de la parole, descente dans notre langue jusqu'au latin et parfois bien plus bas. Niement, suite de notes prises au cours de quatre promenades dans la montagne. Entrée perpétuelle, version théâtrale, orchestrée (et pythagoricienne ?) du Vivier des noms.

  • Haïti, janvier 2011. Fito Belmar est architecte-urbaniste et écrivain. Après le succès de son premier livre, il vit aujourd'hui de ses rentes et mène une existence rythmée par les soirées bien arrosées avec ses amis... Mais il cache aussi un lourd secret : certaines nuits, il se faufile dans le camp de Canaan et approche de toutes jeunes filles que la misère vend au plus offrant. Gigantesque camp de réfugiés créé juste après le séisme de janvier 2010, Canaan est devenu depuis un immense bidonville regroupant quelque 80 000 personnes vivant dans la précarité, la violence et le dénuement.
    Lorsqu'il accueille Tatsumi, une journaliste japonaise avec laquelle il n'a communiqué que par messagerie électronique, Fito doit jouer l'hôte parfait. Il n'est pas insensible au charme gracile de la Japonaise et un rapprochement amoureux semble possible. Tatsumi saura-t-elle ramener Fito vers une existence plus lumineuse ?

  • Longtemps après, lorsque les douleurs se seraient refermées, que les survivants raconteraient lévénement sans que lémotion vînt leur nouer la gorge, certains jureraient avoir senti la veille une forte odeur de soufre dans latmosphère. Dautres diraient lavoir humée depuis trois jours, sans toutefois y avoir prêté attention. Peut-être, allez savoir, lodeur navait-elle existé que dans leur imagination, ou navait-elle pas été assez persistante pour quon sen alarmât.

    Avril 2009 : la terre tremble en Italie. Dans un village des Abruzzes, un couple mixte, Azaka et Mariagrazia, attend dans la joie larrivée de son premier bébé. Sous le regard réprobateur des uns, opposés à la présence des étrangers dans la région, et la curiosité bienveillante des autres.
    Si les secousses tendent à exacerber les tensions, elles viennent rappeler à Azaka un épisode traumatisant de son enfance : un autre séisme, à lautre bout du monde, pendant lequel il fut enseveli sous les décombres. Lhistoire se répéterait-elle? Où quil soit, doit-il redouter la colère de la Terre? Des questions que pour lheure il refuse de se poser : bientôt il sera père, le bonheur ne lui échappera pas Entre chronique au quotidien et commedia dell'arte, Ballade dun amour inachevé revisite les séismes de L'Aquila et d'Haïti, auxquels lauteur sest retrouvé mêlé. Comme souvent chez Louis-Philippe Dalembert, l'humour et la force de vie dominent tout au long du roman.

  • Tous les enfants sont gaux et ont les mmes droits. Telle est la devise que l'on peut lire sur les murs du foyer fond par le pre Miguel Port-au-Prince. Pourtant, en Hati, de nombreux enfants sont exploits. Confis par leurs parents des familles de la ville dans l'espoir de leur offrir une vie meilleure, les restaveks, comme certains les appellent, sont rapidement astreints de lourdes tches domestiques, dscolariss, maltraits, humilis... Le pre Miguel, n dans la campagne hatienne, a dcid de combattre ce flau. En 1989, il fonde le Foyer Maurice Sixto afin de venir en aide ces enfants domestiques, parfois mme esclaves, et leur donner une chance de s'en sortir. Aujourd'hui, il raconte son engagement. Avec passion, il nous confie les difficults, les obstacles, les tragdies - le foyer fut en partie dtruit au cours du tremblement de terre de 2010 -, mais aussi les grands moments de joie. Et il dmontre que, dans ce pays frapp par le destin et la mort, la solidarit est la plus puissante des armes

  • À 36 ans, Jerk veut réaliser quelque chose avant d´être trop vieux. Il plaque tout pour tenter sa chance en République dominicaine. L´oeuvre de sa vie, ce sera une crêperie. Ben oui, pourquoi pas. Au fil des rencontres loufoques de notre héros, le projet avance, recule, avance. Un peu comme les fesses des filles qui dansent. Dans la chaleur moite et au rythme de la bachata, Jerk apprend surtout à goûter le présent. Et c´est déjà pas mal. À la fin du xve siècle, Luis s´embarque avec Christophe Colomb pour implanter une colonie sur l´île. C´est la même histoire : celle de l´espoir que Là-bas, ce sera mieux.

  • Corps mêlés

    Marvin Victor

    La narratrice, Ursulla Fanon, est une Haïtienne de 45 ans.
    Elle raconte sa vie dans le village de La Baie-de-Henne. Le récit commence par l'accouchement difficile de sa mère, entourée de pauvres hères plus ou moins alcooliques qui constituent sa famille. Ursulla grandit dans la pauvreté et la saleté dont elle portera à jamais l'odeur. Elle rencontre un jour Simon Madère, comme elle issu d'un milieu fruste et violent. Il deviendra photographe, et elle le retrouvera plus tard à Port-au-Prince, alors qu'elle est devenue mère d'une jeune fille destinée à devenir prostituée.
    Dans la capitale, elle aura du moins une amie : Roseline, femme généreuse et volcanique. Roseline et la fille d'Ursulla mourront dans un tremblement de terre. L'univers de Marvin Victor baigne dans une sensualité violente qui ne peut pas laisser indifférent. La première scène du roman, qui décrit un accouchement, est extraordinaire. De nombreux passages sont d'une force étonnante, entièrement due à l'efficacité d'un style ample et lyrique, parfois grinçant, déroulant le récit en longues phrases chargées d'images et de formules inattendues, excellant à restituer les odeurs, les saveurs, les sensations troubles des corps livrés à eux-mêmes.

  • Est-il possible qu'une simple lettre change toute une vie?? Confinée avec sa famille dans un bidonville du Sud, Gabriella Vellera se tourne vers son amie Normande Viau, marraine humanitaire de son fils Jo'no, pour le sauver de la délinquance. La Canadienne accepte spontanément d'accueillir l'adolescent dominico-haïtien à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario. D'abord ébloui par les grands espaces, l'abondance de nourriture, le confort et les richesses infinies du Canada, Jo'no en découvre bientôt le versant plus sombre. Lié d'amitié avec Billy, un jeune autochtone, il comprendra la misère des réserves, qui lui rappelle avec désarroi les injustices et les préjugés qui règnent dans les bateyes dominicains où il a grandi et souffert. Le séjour du filleul à Kapuskasing ne se vivra pas en toute tranquillité. L'adolescent sera témoin du mensonge et de la violence qui s'immiscent peu à peu entre Normande et son mari, des deuils vécus par son ami Billy, des difficultés que vivent sa famille et leur protecteur, le père Mark. Les personnages d'Hélène Koscielniak se métamorphosent au gré des rencontres et des bouleversements?: ils se retrouvent au carrefour des grandes décisions et entament une existence nouvelle... Mais cette existence sera-t-elle plus heureuse??

empty