Editions Persée

  • Le magma

    Claude Hoffalt

    L'homme est tel un volcan : même lorsqu'un volcan est endormi, les poussées magmatiques sont présentes ; le magma monte, monte, monter jusqu'à l'explosion. En résultent panique et désolation.

    Dans une société où il n'est pas toujours facile de vivre et de s'exprimer, les « poussées magmatiques » des êtres humains engendrent parfois des drames.

    La colère monte, et c'est l'explosion. À qui la faute ? Peut-être à nous-mêmes.

  • La crise a incité l'auteur à s'exprimer en raison des « dérives de l'interventionnisme » qui, en partie, ont accru les inégalités, l'endettement de l'État et l'évasion des capitaux dans le cadre de la dérégulation des marchés financiers. La France, avec les rigidités sociales et la monnaie unique, a perdu en compétitivité. L'auteur présente les solutions possibles et leurs conséquences pour sortir de l'impasse. Persuadé que l'Europe a un rôle important à jouer dans le monde, avec l'engagement des États dans le traité européen, une gouvernance économique et politique de la BCE et une coordination fiscale et sociale, il opte pour l'euro - autrement dit pour une « Europe unie » qui pèserait. Il termine par un manifeste, celui de la foi en l'homme, en la personne.

  • Michel Lerond est fasciné par la relation entre l'homme et la nature.

    Pourquoi cette relation est-elle si souvent antagoniste, conflictuelle, pour en arriver à la ligne de rupture devant laquelle nous nous trouvons aujourd'hui ? Ce questionnement a accompagné sa vie professionnelle d'écologue et consultant en environnement.

    Le monde, après avoir été défait, doit être refait !
    L'auteur, véritable « lanceur d'alertes », ouvre ici des pistes pour un message d'espoir auprès du grand public.

    Ce message n'est pas un programme de gouvernement, encore moins un dogme. Il s'agit, à l'issue d'une vie professionnelle, de faire le bilan, de tirer les conclusions de cette expérience et de les partager.
    L'objectif de l'auteur est simplement de formuler des orientations possibles pour le climat, la biodiversité, l'énergie ou l'économie, en gardant l'humain comme priorité absolue, et cela bien au-delà des frontières nationales.

    C'est ce que les psychologues appellent résilience, la capacité de réagir aux traumatismes violents, les surmonter et en tirer parti pour se dépasser.

empty