• Es-tu prêt à faire un saut dans le temps ? Enfile ta toge et tes sandales, car une fabuleuse mission t'attend à Pompéi !Sauras-tu te repérer dans cette ville romaine pleine de mystères ? Tes connaissances en histoire seront-elles suffisantes pour te permettre de ne pas te tromper ? Feras-tu les bons choix pour échapper à l'éruption qui menace ?À chaque chapitre, c'est TOI qui prends les décisions !

  • Dans les années 300 après Jésus Christ, Delitis, homme de main sans scrupules, est payé pour faire disparaître une cassette volée dans une maison. Il s'apprête à la détruire lorsqu'une bribe de phrase lui revient en mémoire, « Tu as vu, toi, ce qu'il y a dedans ? ».
    La curiosité le pousse à ouvrir la cassette. Mais sa déception est de taille, nul trésor dans la boîte mais une simple coupe en pierre marron aux reflets orangés !
    Traqué, Delitis se débarrasse de sa découverte en croisant la route de nos amis Maximus, Titus et Aghiles.
    L'histoire prend alors des allures de polar : quel est ce vase ? À qui appartient-il ? Le sens de la justice, et la valeur évidente du vase, poussent nos amis à mener l'enquête et les mène à s'intéresser de près à la communauté chrétienne de Rome, persécutée par l'empereur.

  • Découvre le nouveau voyage de Jeanne, François, Louis et Bushmills à travers le temps ! Les trois cousins et leur chien sont projetés en 177 au temps de sainte Blandine. Alors que les chrétiens sont arrêtés et persécutés par les Romains, ils font la connaissance d'un jeune esclave, Matheus, et d'une famille de chrétiens qui se cachent. Vont-ils réussir à sauver leurs nouveaux amis ?Une formidable aventure dans la ville de Lyon, à l'époque romaine !

  • Treize histoires, treize femmes dans un portrait magistral de la « sororité noire », la fraternité entre femmes noires.
    Fil directeur de ces portraits pleins d'empathie : une narratrice en visite, qui toque aux portes pour écouter des histoires. Elle rencontre ces femmes qui acceptent de se conter et de se confier, librement, parfois pour la première fois. Et nous découvrons Shirley, Régina, Maria... Aux prises avec leurs rêves, angoisses, sexualités, défis et amours...
    La résignation ne trouve aucune place dans les vies de ces femmes : elles résistent, insoumises aux pressions et aux agressions du racisme, du sexisme et des conventions sociales d'une société encore patriarcale.
    Conceição Evaristo est la plus importante voix de la littérature afro-brésilienne, et plus particulièrement féminine. Ses deux précédents romans L'histoire de Poncia et Banzo, mémoires de la favela, se sont vendus à plusieurs dizaines de milliers d'exemplaires au Brésil.
    "Tout simplement magnifique" (Blog Lectures gourmandes")

  • 1865 : le 13e amendement abolit l'esclavage sur tout le territoire des États-Unis. 2008 : Barack Obama est élu à la Maison Blanche. Le président américain prononce dans la foulée son célèbre discours engageant les Afro-américains à prendre plus de responsabilités pour conquérir une vie meilleure. Une révolution culturelle est en cours.

  • On les imagine heureuses, coulant des jours tranquilles dans de splendides palais, mais la vie des reines et des princesses est rarement aussi parfaite que dans les contes de fées. De Cléopâtre, dernier pharaon d'Égypte, à Sissi, l'impératrice rebelle, en passant par Aliénor d'Aquitaine et Catherine II de Russie, voici les portraits de douze souveraines qui ont marqué leur temps. Règnes somptueux, crises politiques, ambitions démesurées... ce livre magnifiquement illustré offre une plongée fascinante au coeur de l'histoire.12 chapitres constitués chacun d'une fiche d'identité détaillée et d'un récit biographique !

  • Le sel des larmes est parfois doux raconte le périple de trois personnages à la recherche d'eux-mêmes et évoque par fragments l'histoire dont ils sont issus :
    1896. Le Padre Pinto abandonne un jour d'été son église de Castelo das Fontes au Portugal et va fuir jusqu'au Cap-Vert loin de la révélation qui l'a saisi d'effroi. L'Obscurci, un simple d'esprit d'un village voisin, se lance au même moment sur les routes de la Serra da Estrela au nord du Portugal. A des milles de là, dans l'archipel du Cap-Vert, Artémisia, une jeune métisse, esclave affranchie, décide de quitter la plantation de Campina Morna. A travers leurs cheminements se conjuguent et se répondent trois destins dont chacun fait écho à l'autre, où se tissent, indissociables, la recherche d'identité, la quête de vérité et le désir impérieux de liberté.
    D'une écriture élégante et délicate, l'auteur nous entraîne dans leur histoire nourrie de mémoire collective qui prend sa source quelques siècles plus tôt.
    Par l'auteur de L'enchanteur et illustrissime gâteau café-café d'Irina Sasson,(éd. Intervista).

  • Les auteurs mettent en exergue les nombreuses résistances à l'esclavage qui se sont manifestées pendant des siècles d'oppression ; ils estiment que ce sont toutes ces résistances qui constituent notre épopée, à nous peuples de la Caraïbe ; ils proposent l'établissement d'un jour spécial, le même dans tous les pays du monde qui ont participé ou vu sur le sol le phénomène esclavagiste ; de même que les juifs ont la Shoah, les noirs devraient avoir le Deuil noir.

  • « Je t'attends. Au Rideau d'Hosgard. »
    Le crépuscule se lève sur l'Île de Nuit et avec lui, la promesse de jours sombres. Les Ombres se révèlent au coeur du Royaume d'Infeijin et Ren s'est juré d'y opposer toute la force de sa détermination. Le jeune homme sait que malgré les épreuves déjà endurées, celles qui restent à venir seront déterminantes pour l'avenir de ce monde.
    Son chemin semble tout tracé, jusqu'à ce que le mystérieux prince de Ferin s'invite dans la partie et décide de bouleverser les règles du jeu. Les alliances établies risquent d'être rudement éprouvées et le moindre faux pas pourrait briser à jamais l'espoir d'une victoire.
    Ren devra chercher en lui une force oubliée et profondément enfouie avant que le Rideau d'Hosgard ne tombe et ne fasse tout sombrer dans le Néant.

  • La régence d´Alger, en particulier dans le premier quart du XVIIIe siècle, reste mal connue, car le nombre de sources trouvables pour cette période se limite à la parution de quelques ouvrages européens. Dans ce contexte de pénurie de sources, le manuscrit du père Francisco Ximénez était une aubaine. Le journal de ce trinitaire, intitulé Viaje y Diario de Argel y Túnez, de Francisco Ximénez de la ínclita y celestial Religión de la SS. Trinidad Redempción de Cautivos Cristianos, devenait un espoir de combler des lacunes, bien qu´il s´agisse encore d´une source extérieure. Connue, nul ne l´a cependant exploitée. Essentielle par sa forme comme par son contenu, elle était susceptible de coller au réel et d´échapper au discours organisé. La voici pour la première fois objet d´une étude. Notre essai utilise cette source, inscrite dans l´imaginaire du moment, pour mieux connaître une réalité révolue, celle de la régence barbaresque des années 1718-1720. Il vérifie, en confrontant texte et réalité, en incluant les positions identitaires, idéologiques et culturelles inconscientes de l´auteur, la fiabilité du texte et la validité des images collectives véhiculées à l´époque.

  • Humour, policier, science-fiction, fantastique, histoire vraie, sentiments... Les 10 histoires de ce livre abordent tous ces genres ! Autour du thème du football, voici de quoi s'embarquer dans d'extraordinaires aventures, aux côtés de héros qui ne manquent pas d'audace.Les auteurs : Patrick Cappelli, Barbara Castello et Pascal Deloche, Olivier Cognasse, Giorda, Bruno Muscat, Anne Sophie Stefanini, Emmanuel Viau

  • Sentiments, humour, frissons, policier, histoire vécue... Les 10 histoires de ce livre abordent tous ces genres ! Autour du thème de l'Antiquité, voici de quoi s'embarquer dans d'extraordinaires aventures, aux côtés de héros qui ne manquent pas d'audace. Les auteurs : Marie Bertherat, Patrick Cappelli, Barbara Castello et Pascal Deloche, Jacques Daniel, Giorda, Johan Heliot, Katherine Quenot, Emmanuel Viau.



  • Cette anthologie de textes consacrés à l'abolition de l'esclavage n'est pas celle des Lumières et de leurs philosophes. Elle rassemble les textes d'hommes du XIXe siècle, croyants et pragmatiques, scientistes et systématiques, généreux et paternalistes. De la Restauration à la Seconde République, au cours de ce siècle qui transcrit les problèmes sociaux en équations, la passion se mêle au scientifique, la philanthropie à la rentabilité, la générosité à la prudence méfiante.
    « De quoi s'agit-il en effet ? De l'abolition de l'esclavage. [...] Mais ici la question est plus grave encore ; car il s'agit de la race noire, qu'on veut appeler, avec le temps, au même état que la race blanche en la faisant participer à la jouissance des droits civils et des droits politiques, en lui donnant accès dans les emplois publics et place sous les drapeaux de l'armée, en la fusionnant pour ainsi dire avec la race blanche, et en s'exposant ainsi à verser dans le sang européen des altérations que les siècles pourront seuls effacer. » (Conseil spécial de la Martinique)
    « La République n'entend plus faire de distinction dans la famille humaine. Elle ne croit pas qu'il suffise, pour se glorifier, d'être un peuple libre. [...] Elle a pris au sérieux son principe. Elle répare envers ces malheureux le crime qui les enleva jadis à leurs parents, à leur pays natal, en leur donnant pour patrie la France et pour héritage tous les droits du citoyen français ; et, par là, elle témoigne assez hautement qu'elle n'exclut personne de son immortelle devise : Liberté, égalité, fraternité. » (Victor Schoelcher)

  • The Autobiography of Miss Jane Pittman (1971) est l'ouvrage le plus connu et le plus lu de l'écrivain louisianais Ernest J. Gaines (1933- ), également auteur de cinq autres romans et d'un recueil de nouvelles. Les huit articles réunis dans ce volume répondent aux questions que pose cette autobiographie fictionnalisée d'une ex-esclave dont le récit de vie, s'étendant sur plus de 100 ans, coïncide avec tout un pan de l'Histoire noire américaine : émancipation, reconstruction et début du Mouvement des Droits Civiques. Le statut générique problématique de cette « autobiographie » - néo-récit d'esclave, épopée du peuple noir, fresque historique, entretien ethnographique mis en fiction, histoire orale - renvoie à la pluralité des voix et des textes que l'écriture embrasse. La voix de Miss Jane s'entend plus qu'elle ne se lit dans l'illusion de la transcription graphique et de la construction du point de vue. La vie des petites gens des plantations est racontée dans un effort de vérisimilitude qui laisse toujours percer le travail de l'écrivain, débusqué dans ce tour de force qui consiste à faire croire à la transparence de l'écrit. Car Miss Jane réécrit à sa façon, celle d'une littérature populaire, régionale, circonscrite à la Louisiane, certaines interrogations de la littérature noire américaine. Tableaux de destins brisés. Résistance et résilience. Hommage aux vies « ordinaires ».

  • Fèt' Kaf

    Veronique Alhoune

    A travers l´itinéraire de Fê´Kaf, on découvre la vie d´un jeune réunionnais né dans les années 30, de l´enfance à la vieillesse en passant par le mariage et la vie de famille, l´épreuve du chômage et le mode de vie créole. Car les beaux paysages de la Réunion ont aussi été il y a plusieurs siècles le théâtre du pire des avilissements : l´esclavage. En mémoire de tous ceux que le sang africain a condamné au pire, Véronique Alhoune restitue à travers ce personnage emblématique le combat de toute une génération.

empty