Religion & Esotérisme

  • La proclamation de l'évangéliste Jean « Le salut vient des juifs » n'a guère retenu l'attention de l'Église pendant de nombreux siècles. Pour les chrétiens, le salut ne vient-il pas de Jésus-Christ ? Cette apparente contradiction ne peut se dépasser que par une meilleure connaissance du judaïsme. C'est précisément le propos de cet ouvrage.
    Tout en retraçant l'histoire tragique des relations entre juifs et chrétiens, l'auteur présente la plus ancienne religion monothéiste, sa référence à la Tora, ses fêtes, ses rites. Le lecteur redécouvre ainsi « le lien qui, selon le concile Vatican II, relie spirituellement le peuple du Nouveau Testament avec la lignée d'Abraham ».
    Les déclarations de repentance de la hiérarchie catholique - et des églises chrétiennes dans leur ensemble - ont ouvert le chemin de la réconciliation. Cependant, la question d'une meilleure prise en compte de la judéité de Jésus par les chrétiens demeure. Accessible à tous, cette nouvelle édition actualisée constitue une référence pour comprendre le judaïsme et son lien avec l'Église.
    Dominique de La Maisonneuve est religieuse de Notre-Dame de Sion. Diplômée de l'Université hébraïque de Jérusalem, après vingt ans à l'Institut catholique de Paris, elle enseigne aujourd'hui l'hébreu et le judaïsme au Collège des Bernardins.

  • Que signifie croire dans un monde qui n'est plus séparé en deux, d'un côté le profane et ses contingences matérielles et de l'autre le sacré et ses préoccupations spirituelles ? De quoi peut témoigner la foi chrétienne dans une société où « la Bourse est devenue un temple et le foot une grande messe » ? C'est à cette question essentielle que se confronte Albert Rouet, celle de la sécularisation.
    En se démarquant de la volonté de constituer des citadelles chrétiennes pour faire face à l'indifférence, l'ancien archevêque de Poitiers trace une voie autre : faire du dialogue avec Dieu, le lieu où l'existence se creuse, une expérience où l'insatisfaction du désir n'est pas comblée par la possession et la consommation toujours plus grandes d'objets. Car, « quand les hommes disent ne plus croire à rien, il leur reste encore à mieux devenir des humains ».
    Dans un climat où l'indifférence massive à l'égard de la religion suscite l'exaltation identitaire, Albert Rouet propose une voie singulière : vivre la foi chrétienne dans des gestes quotidiens, désirables, c'est-à-dire bons pour vivre.

  • « Nous ne pouvons plus avoir confiance dans les forces aveugles et dans la main invisible du marché. » Cette citation n'est pas tirée du manifeste d'un parti politique, mais d'une exhortation apostolique du pape François, signée en 2013. Loin de faire du souverain pontife un prélat marxiste, ce propos s'inscrit dans la lignée d'une doctrine sociale de l'Église qui a toujours considéré avec méfiance les credos de l'économie capitaliste. Pourquoi, dès lors, les positions du magistère catholique en matière d'économie restent-elles aussi peu lisibles, aussi peu discutées, à l'inverse de celles concernant la bioéthique et la morale sexuelle ?

  • En quelques années, la société française a été profondément bousculée par deux événements majeurs : la vague d'attentats terroristes commis par des personnes invoquant l'islam et l'afflux vers l'Europe de réfugiés fuyant les conflits guerriers ou la pauvreté. Par ailleurs, l'accentuation des inégalités et de la précarité sociale vont de pair avec la montée de
    pouvoirs autoritaires et de partis ouvertement xénophobes. La mondialisation des échanges et des cultures, l'aspiration des femmes à l'égalité et les transformations des familles modifient les façons de vivre. La menace climatique interroge radicalement les choix de société. Que signifie être chrétien dans ce contexte ?
    La nécessité de la sécurité et l'exigence de fraternité sont-elles compatibles ? L'hospitalité à l'égard de l'étranger est-elle facultative ? L'Église doit-elle considérer qu'il existe un seul modèle de famille ou doit-elle accueillir leur diversité ? L'attachement à la nation peut-il être compatible avec le fait que la Terre est notre maison commune ? Le métissage des cultures est-il un signe des temps ? Les chrétiens doivent-ils s'engager dans un parti politique spécifique ? Développer la démocratie relève-t-il de leur mission ?
    En s'appuyant sur les enseignements de l'Église catholique, notamment ceux du pape François, Mgr Jean-Luc Brunin propose des repères pour vivre sa foi au coeur d'une société questionnée sur sa finalité. Ce livre est une invitation à se mettre en chemin pour rejoindre l'immense chantier d'un monde à rendre habitable par tous.

  • Et voilà que s'installe un grand silence à l'annonce du nom du successeur de Benoît XVI...Stupeur : Qui est-ce ? D'où vient-il ? Les commentateurs bafouillent. Puis, à ses premiers mots, un frémissement dans la foule et bientôt un enthousiasme généralisé : quelle fraîcheur, quel souffle, quelle beauté dans la simplicité évangélique ! « Appelé du bout du monde », sera-t-il le pasteur qui guidera l'Église affrontée à l'énigme du monde postmoderne, sur le chemin de la renaissance ? Déjà pointe une humilité que l'on pressent redoutable, dès que l'essentiel est en jeu... Mais au fond, qui est-il ? Que pense-t-il ? Vers quelle autre rive va-t-il conduire la barque de Pierre ?Dans ce livre, Jorge Mario Bergoglio répond lui-même à ces questions en prêchant une retraite aux évêques espagnols au long de la Semaine sainte. En suivant les exercices spirituels de saint Ignace de Loyola, il médite sur les défis et les enjeux de la vocation épiscopale et, ce faisant, il nous offre sa vision de l'Église, dessinant les bases de ce qui pourrait bien être le programme de réformes du pape François. C'est un texte dense, exigeant, toujours fort et souvent décapant. Et c'est entraînant : on a envie d'en être !Au fond, aujourd'hui, ce livre est une invitation que le pape François lance à chacun d'entre nous : « Et si vous acceptiez de vivre cette retraite avec moi, afin d'être prêts à me suivre dans les pas du Seigneur ? »

  • « Né en 1090 à Fontaines-les-Dijon dans une famille aristocratique, Bernard décide de quitter le monde à 22 ans, et se fait moine là où la règle bénédictine est appliquée à la lettre, c'est à dire dans le monastère de Citaux, fondé à la fin du XIème siècle. Trois ans après, il est chargé d'établir un nouveau monastère à Clairvaux sur la rive gauche de l'Aube. Mais ce moine qui a choisi la solitude et le silence fut bientôt un homme d'action, un prédicateur qui consacra sa vie à la réforme de l'Église. Celui qui se voulait humble fut impérieux et passionné pour convertir à la vie évangélique pape, évêques, clercs, moines, rois, chevaliers. Malgré une activité débordante il trouva le moyen d'écrire de nombreux traités qui firent de lui "le dernier Père de l'Eglise" pour reprendre le mot de Jean Mabillon (...)On aurait pu redouter une évocation poétique de Bernard voire hagiographique. Il n'en est rien, car l'auteur a longuement lu l'oeuvre de saint Bernard et les écrits des contemporains. Il s'est imprégné de tout ce qui touche ce "maître de la vie intérieure" (...)Tout en sympathisant profondément avec son héros, il ne tombe jamais dans les travers de bien des hagiographes, sait les limites humaines de Bernard, n'hésite pas à dire par exemple que, dans la controverse avec Abélard, l'abbé de Clairvaux n'est pas sorti grandi (...)Enfin, faut-il le dire, Irénée Vallery-Radot écrit fort bien. Sans lourd apparat critique, sans se cacher, comme il le dit joliment, derrière son "arbre à fiches" qui risquerait de masquer la forêt, il nous donne un récit qui a su concilier l'exactitude et les poésie. Je souhaite au lecteur autant de plaisir que celui que j'ai eu en lisant ce beau livre. »
    Pierre RICHÉ

  • Alors que le monde entier et les médias l'adulent, au sein du Vatican, le pape François agace. Dans cette institution bimillénaire et européenne, l'Argentin va trop vite et bouscule le protocole. Présent sur tous les fronts, il a entamé une révolution en profondeur de l'Église, faisant souffler sur Rome un air de Vatican II.
    Les chantiers ouverts sont colossaux : réforme de la curie, réflexion sur les bouleversements contemporains de la famille, accueil dans l'Église des homosexuels et des divorcés remariés, prise en charge du problème de la pédophilie, assainissement des finances du Vatican... Le pape va bien au-delà de la mission que les cardinaux souhaitaient lui confier. Aujourd'hui, les critiques vont bon train et une crise de confiance menace le Vatican. Les ennemis à l'intérieur sont nombreux...
    Qui sont ceux qui l'attaquent ? Quelle est sa marge de manoeuvre ? Va-t-il réussir à imprimer durablement sa marque ?
    En proposant des réponses à ces questions essentielles, Virginie Riva esquisse un portrait singulier du pape, bien souvent à contre-courant de la perception que les médias français en donnent.

    Docteure en science politique, Virginie Riva est aujourd'hui correspondante d'Europe 1 à Rome. Elle est l'auteure de L'Europe, avec ou sans Dieu ? Héritages et nouveaux défis (avec Bérengère Massignon, Éditions de l'Atelier, 2010) et Converties (Le Seuil, 2015).

  • Le catéchisme de référence de l'Église catholiqueLe catéchisme catholique de référence fait le point sur "toute la doctrine chrétienne, tant sur la foi que sur la morale".Il comprend :la profession de foi : exposé du contenu du Credola célébration du mystère chrétien : les sacrementsla vie dans le Christ : la morale chrétiennela prière chrétienne, avec un commentaire du Notre Père.Un document incontournable pour comprendre et connaître la foi catholique.




  • Largement méconnue, la doctrine sociale de l'Église est parfois considérée comme suspecte ou jugée inopérante et dépassée. Elle n'en demeure pas moins une référence que les chrétiens ne peuvent ignorer. Touchant à des questions qui nous concernent tous, elle interpelle les croyants sur la pertinence à donner de l'Évangile pour le monde. Mais quelle est son histoire ? Comment peut-on la juger face à une société en crise ? Est-elle véritablement en mesure de se renouveler ?


    En allant à l'essentiel, l'ouvrage de Christian Pian veut apporter une contribution à l'histoire de la doctrine sociale de l'Église tout en interrogeant son actualité et le potentiel qu'elle peut constituer pour discerner et agir. Et si la pensée sociale de l'Église constituait un véritable outil dont les chrétiens pouvaient se saisir ?






    Christian PIAN

    est diacre et docteur en théologie. Maître de conférences au Theologicum (Faculté de Théologie et de Sciences Religieuses de l'Institut catholique de Paris), il dirige aussi l'Institut théologique d'Auvergne. Il a publié avec Laurent Villemin Les funérailles aujourd'hui. Aspirations des familles. Propositions de l'Église, (les Éditions de l'Atelier, 2009) et avec Robert Peloux : Les Religiosité populaires, archaïsme ou modernité (les Éditions l'Atelier 2010).

  • Prêtres mariés, prêtres célibataires: le sujet est délicat, tabou dans l'Église catholique. Il n'en finit pas pourtant de faire l'objet de prises de position dans les communautés catholiques. La question de l'ordination de viri probati (hommes mariés ayant fait leurs preuves) ne cesse de resurgir. Le présent ouvrage apporte une contribution originale dans ce débat. Des prêtres "partis" et des prêtres "restés" racontent leur parcours. Des chapitres d'analyse et d'information complètent le tableau. L'enjeu principal, cependant, n'est pas l'obligation du célibat, d'ailleurs toute relative, dans l'Église catholique romaine, mais bien l'avenir des paroisses en Europe occidentale, avec la célébration régulière de l'eucharistie, source et sommet de la vie chrétienne. Le célibat consacré, librement choisi, est certes un bien précieux, mais le service des communautés et de l'eucharistie est, lui, indispensable. Aujourd'hui déjà, il n'est plus garanti. Demain, il risque de l'être encore moins. C'est l'un des principaux défis que l'espérance chrétienne doit aujourd'hui relever, activement.

  • Le pape François ne cesse d'impressionner par sa détermination et l'audace de la révolution douce qu'il opère. Mais, au-delà des réformes amorcées, quel est son projet pour l'Église catholique ?
    Víctor Manuel Fernández, théologien argentin, connaît bien le pape François. Considéré comme l'un de ses très proches collaborateurs, il examine dans cet ouvrage les grandes lignes du pontifi cat actuel à la lumière de l'exhortation Evangelii gaudium.
    « Où ce pape veut-il nous emmener ? » l'interroge Paolo Rodari, le journaliste qui conduit l'entretien. C'est en fin connaisseur des préoccupations du pape - il a travaillé avec lui lors de la Ve Conférence générale de l'épiscopat latino-américain en 2007 - que Víctor Manuel Fernández lui apporte des éléments de réponse, en soulignant et commentant les idées fortes du texte : l'importance de l'annonce de l'Évangile et la mise à distance de principes moralisateurs ; la nécessité d'une Église missionnaire et ouverte à tous, et notamment aux plus éloignés ; les résistances ecclésiastiques face aux propositions de changement du pape ; la notion de « peuple » qui structure toute la pensée de François et permet de comprendre son attention indéfectible envers les plus pauvres.
    Les nombreuses clés de lecture données dans cet entretien pour comprendre Evangelii gaudium et percevoir le sens des mutations engagées par ce pape « venu du bout du monde » font toute la richesse de cet ouvrage.

    Víctor Manuel Fernández est recteur de l'Université catholique pontificale de Buenos Aires. Il a été parmi les premiers à être nommé archevêque par le pape François. Il a rédigé avec le futur pape François le Document d'Aparecida lors de la Conférence épiscopale d'Amérique latine qui avait pour objectif de défi nir l'orientation pastorale de l'Église catholique sur le continent latino-américain.
    Paolo Rodari est journaliste au quotidien italien La Repubblica.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueComment les chrétiens prétendent-ils accéder à la Vérité que Dieu révèle ? Le Concile Vatican II se penche sur la Révélation divine et répond : dans l'Écriture sainte est consigné ce que Dieu a voulu enseigner à l'homme en vue de son bonheur. Grâce à l'Esprit, la tradition de l'Église permet de puiser dans ces textes de l'Écriture un enseignement construit.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueLe texte du Concile Vatican II qui présente les enjeux et les bases d'une éducation catholique. Il situe l'école catholique dans sa finalité tout en reconnaissant la pertinence d'autres voies éducatives.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueCe beau texte marque la reconnaissance officielle par l'Église des valeurs constituées par les religions non chrétiennes ; elles ont quelque chose à faire connaître de Dieu, les chrétiens doivent y être attentifs. On retiendra notamment l'accent mis sur le lien fondamental entre les chrétiens et les juifs et sur l'invitation au dialogue fraternel.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueUn grand texte du Concile Vatican II qui déclare que "la personne humaine a droit à la liberté religieuse" et qu'il est du devoir essentiel du pouvoir civil de protéger cette liberté. Ce respect des consciences est implicitement une condamnation sévère de toutes les inquisitions, manipulations de foules et autres dictatures.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueDépassant l'appel traditionnel à la mission lointaine, ce texte invite l'Église tout entière, là où elle est, à évangéliser, c'est-à-dire à annoncer à tous les peuples, à tous les pays, à toutes les cultures, le bonheur que Dieu promet à l'homme et qu'il lui assure en Jésus-Christ.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiquePar ce décret d'application de la constitution Lumen Gentium sur l'Église, le Concile Vatican II en précise et développe divers points relatifs aux laïcs dans l'Église. Il invite notamment à la mise en place, à tous les niveaux (depuis la paroisse jusqu'au Saint-Siège), de conseils des laïcs où ceux-ci puissent exercer leur part de responsabilité dans l'Église. Il décrit les diverses formes d'apostolat des laïcs et appelle les laïcs catholiques à prendre leur responsabilité dans la société.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueBrisant la traditionnelle uniformité entre les séminaires et renvoyant à la responsabilité de chaque conférence épiscopale nationale le soin de mettre en oeuvre un programme adapté à la formation de ses prêtres, ce texte du Concile Vatican II insiste en même temps sur la formation biblique et patristique et sur l'ouverture d'esprit des futurs prêtres.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueCe texte du Concile Vatican II appelle à la rénovation et à l'adaptation de la vie religieuse en s'appuyant sur les sources des institutions religieuses, la première d'entre elles étant l'Évangile et la seconde, l'intuition du fondateur.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueCe texte du Concile Vatican II complète le texte de la constitution Lumen Gentium sur l'Église à propos de la notion de collégialité des évêques. Il précise ou instaure les structures qui permettent à chaque évêque d'être à la fois vraiment responsable de son diocèse et, collégialement avec le pape et tous les évêques, coresponsable de l'Église universelle. C'est ce décret qui a institué le synode des évêques.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueVéritable charte du dialogue oecuménique, ce texte du Concile Vatican II est tout à la fois prudent - car il rappelle que l'Église catholique se considère comme dépositaire de la plénitude des richesses de la Révélation - et audacieux en reconnaissant les valeurs propres aux autres Églises et en souhaitant une union qui ne soit pas un pur alignement sur Rome. C'est la première prise de position officielle de l'Église en faveur de l'oecuménisme.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiqueEn Orient, il existe des Églises séparées de Rome et des Églises qui lui sont unies ; elles ont les mêmes rites. La difficulté permanente pour l'Église romaine réside dans la nécessité pour elle de soutenir et d'encourager les Églises qui lui sont unies, sans pour autant creuser davantage l'écart avec les Églises qui ne le sont pas. Ce décret du Concile Vatican II s'y emploie en appelant à l'unité de tous les chrétiens, tout en réaffirmant solennellement les valeurs propres aux traditions des Églises d'Orient.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Un texte historique de l'Église catholiquePar ce décret, le Concile Vatican II reconnaît que les moyens de communication sociale sont la place publique du monde moderne et il invite en conséquence les chrétiens à en tenir compte. Avec Communion et Progrès, que le Vatican publie en 1971, il pose les bases d'une communication moderne.Retrouvez aussi les 16 textes du Concile Vatican II rassemblés dans un seul livre numérique : Tous les textes de Vatican II.

  • Tous les textes du Concile Vatican II !Pour la première fois disponibles en format numérique, retrouvez dans ce livre les 16 textes historiques du Concile Vatican II :Inter mirifica (Décret sur les moyens de communication sociale)Gravissimum educationis (Déclaration sur l'éducation chrétienne)Nostra Aetate (Déclaration sur l'Église et les religions non chrétiennes)Dignitatis humanae (Déclaration sur la liberté religieuse)Optatam totius (Décret sur la formation des prêtres)Perfectae caritatis (Décret sur la vie religieuse)Apostolicam actuositatem (Décret sur l'apostolat des laïcs)Ad Gentes (Décret sur l'activité missionnaire de l'Église)Orientalium Ecclesiarum (Décret sur les Églises orientales catholiques)Unitatis redintegratio (Décret sur l'oecuménisme)Lumen Gentium (Constitution dogmatique sur l'Église)Dei Verbum (Constitution dogmatique sur la Révélation)Sacrosanctum Concilium (Constitution sur la liturgie)Gaudium et spes (Constitution pastorale sur l'Église dans le monde de ce temps)Christus Dominus (Décret sur la charge pastorale des évêques)Presbyterorum ordinis (Décret sur le ministère et la vie des prêtres)Retrouvez également chacun de ces textes en version numérique.

empty