Littérature traduite

  • Le pape François ne cesse d'impressionner par sa détermination et l'audace de la révolution douce qu'il opère. Mais, au-delà des réformes amorcées, quel est son projet pour l'Église catholique ?
    Víctor Manuel Fernández, théologien argentin, connaît bien le pape François. Considéré comme l'un de ses très proches collaborateurs, il examine dans cet ouvrage les grandes lignes du pontifi cat actuel à la lumière de l'exhortation Evangelii gaudium.
    « Où ce pape veut-il nous emmener ? » l'interroge Paolo Rodari, le journaliste qui conduit l'entretien. C'est en fin connaisseur des préoccupations du pape - il a travaillé avec lui lors de la Ve Conférence générale de l'épiscopat latino-américain en 2007 - que Víctor Manuel Fernández lui apporte des éléments de réponse, en soulignant et commentant les idées fortes du texte : l'importance de l'annonce de l'Évangile et la mise à distance de principes moralisateurs ; la nécessité d'une Église missionnaire et ouverte à tous, et notamment aux plus éloignés ; les résistances ecclésiastiques face aux propositions de changement du pape ; la notion de « peuple » qui structure toute la pensée de François et permet de comprendre son attention indéfectible envers les plus pauvres.
    Les nombreuses clés de lecture données dans cet entretien pour comprendre Evangelii gaudium et percevoir le sens des mutations engagées par ce pape « venu du bout du monde » font toute la richesse de cet ouvrage.

    Víctor Manuel Fernández est recteur de l'Université catholique pontificale de Buenos Aires. Il a été parmi les premiers à être nommé archevêque par le pape François. Il a rédigé avec le futur pape François le Document d'Aparecida lors de la Conférence épiscopale d'Amérique latine qui avait pour objectif de défi nir l'orientation pastorale de l'Église catholique sur le continent latino-américain.
    Paolo Rodari est journaliste au quotidien italien La Repubblica.

empty