• Ce livre qui s'est vendu à plus de 200 000 exemplaires et traduit dans plusieurs langues est un incontournable. Il s'adresse à ceux et celles qui vivent une perte quelles qu'elles soient. Grandir les accompagne sur la route qui s'ouvre alors devant eux.

  • Ce livre audio, vibrant témoignage du vécu d'une personne qui a beaucoup souffert, répond à des questions que se posent la plupart de ceux qui sont affectés par une épreuve difficile à traverser : maladie, dépression, épuisement professionnel, dépendance ; perte d'un être cher, d'un emploi, de capacités ; échec, impuissance, rejet, abandon, humiliation, trahison, etc.

  • Champion et Ooneemeetoo, ce sont deux frères cris nés d'aurores boréales, élevés au rythme des rires et des sabots de caribou martelant le sol de la toundra. Un jour, ils sont envoyés très loin dans le sud dans un pensionnat autochtone, où une tout autre réalité les attend. Heureusement, la Reine blanche veille sur eux. Imprégnés à la fois de la magie et de l'humour de la culture crie, et du potentiel rédempteur de l'art, les frères se fabriqueront, l'un par la musique et le théâtre, l'autre par la danse, une liberté nouvelle.

    Véritable oeuvre d'équilibriste, le roman dépeint les rêves et les écueils que vivront ces garçons écartelés entre deux univers, et livre un hommage saisissant au pouvoir des récits.

    Dans la préface inédite à cette réédition, le romancier Louis Hamelin écrit qu'«?on ne peut qu'admirer le caractère terriblement prémonitoire de ce Champion et Ooneemeetoo?» paru plusieurs années avant les excuses of?cielles du Parlement canadien pour la création des pensionnats autochtones et l'Enquête nationale sur les femmes et les ?lles autochtones disparues et assassinées.

    Publié en anglais en 1998 sous le titre «Kiss of the Fur Queen» puis en français par Prise de parole en 2004, «Champion et Ooneemeetoo» connaît un succès qui ne se dément pas. Servi par une traduction extraordinaire signée Robert Dickson, il s'agit du seul ouvrage traduit de la collection BCF, qui pérennise les classiques de la littérature franco-canadienne.

  • Le deuil, accepter, laisser partir et choisir la vie est le second ouvrage d'une série de trois qui portent sur le processus du deuil (le premier évoquait la blessure relationnelle et le troisiè-me traitera de la renaissance, de créer sa vie). Il démontre com-ment, à travers un processus relationnel, c'est-à-dire à l'aide d'une personne signifiante - professionnel ou proche - l'endeuillé peut en venir à accepter la perte, faciliter le « laisser partir », à travers des rituels intimes ou publics, afin de résolument se tourner vers l'autre polarité du deuil, la lumière et la vie qui continue... Comment choisir la vie ? L'auteure expose les différents mécanismes qui permettront à l'endeuillé de trouver un sens à sa nouvelle vie sans l'autre, et le bonheur qui est au bout du chemin. Émaillé de nombreuses « paroles d'endeuillé », de témoignages, de moments de réflexion et d'exercices pratiques, l'ouvrage, écrit avec beaucoup de chaleur et d'empathie par une spécialiste renommée du deuil, conduit l'endeuillé, à son rythme, vers l'ouverture et la création d'une nou-velle réalité, de laquelle jaillira la lumière, tout en conservant un sou-venir précieux mais non plus souffrant, du disparu.

  • La valeur du respect fait l'unanimité. Pourtant, à l'aube de ce nouveau siècle, après avoir rejeté avec légitimité certaines valeurs de l'autoritarisme puis avoir testé celles qui ont mené au règne des enfants-rois, beaucoup de parents, d'enseignants et d'éducateurs se retrouvent démunis dans leur quête d'une relation empreinte de respect avec leurs enfants, leurs adolescents ou leurs élèves.
    Pourquoi certains éducateurs se font-ils respecter alors que d'autres n'ont pas cet impact, se font ridiculiser, ignorer et même attirent de l'irrespect ? Comment inspirer le respect de nos enfants et leur transmettre?
    Le respect ne s'impose pas. Il s'attire. Il ne résulte ni d'une prise de pouvoir sur l'autre ni d'un laisser-faire total au nom de la liberté mais d'une capacité pour le parent-éducateur à s'assumer dans son rôle de leader dans le respect de l'enfant et dans le respect de lui-même.

  • Ce 5e ouvrage de Colette Portelance sera sans doute comme les précédents un autre best-seller.

    Forte de près de 40 années de vie de couple heureuse et réussie avec le même conjoint, l'auteur nous convie à la mise au grand jour des secrets de ceux qui cultivent encore le sentiment amoureux après de nombreuses années de vie communes. Elle affirme qu'à l'aube du 3e millénaire il est toujours réaliste de rêver d'une vie de couple durable et satisfaisante. Pour elle, la relation amoureuse peut traverser l'épreuve du temps, l'amour, le désir et la passion n'étant pas uniquement réservés à l'enfance des relations de couple.

    En écrivant ces pages, Colette Portelance veut donner l'espoir à ceux qui s'aiment, à ceux qui veulent une vie de couple plus harmonieuse mais qui connaissent des difficultés relationnelles et à ceux qui sont seuls. Ce livre fournit à toutes ces personnes qui rêvent d'une vie de couple réussie, des bases solides et réalistes sur lesquelles ils pourront construire leur relation amoureuse de façon à ce qu'elle gagne chaque jour en profondeur sans perdre en sensibilité, en intérêt et en liberté.

    «en nourrissant nos yeux et nos coeurs d'images réelles et encourageantes en rapport avec la relation de couple, nous sèmerons un espoir constructeur dans le coeur des hommes et des femmes qui veulent être heureux ensemble et nous contribuerons ainsi plus facilement à former des couples qui s'aiment assez pour offrir à leurs enfants et à leur entourage des modèles d'épanouissement et de réalisation.»

  • Martine, adolescente, habite un village qu'elle souhaite plus que tout délaisser pour la grande ville. Elle sent que si elle ne s'évade pas, sa vie sera sans envergure et désespérément prévisible, ce qu'elle refuse de tout son être. Mais avec l'arrivée de Nadine, citadine charmeuse, dégourdie et audacieuse, débute une amitié envoûtante et troublante. Elle inclut forcément Antoine, l'ami et complice de Martine depuis l'enfance. L'inévitable arrive : Nadine ensorcelle le bel Antoine et Martine est ballottée par ses réactions vives et confuses.

    Ce roman initiatique plaira aux adolescents, mais ses ambiances finement évoquées interpellent aussi les adultes. Car ceux-ci ne sont pas à l'abri des aspirations irréconciliables et des conséquences imprévues de leurs choix.

empty