Belle Feuille

  • Dans Récit d´un fumeur de cannabis, face aux avis des experts, pour qui le cannabis semble un mal absolu, notre ami Stéphane persiste et signe. Source de plaisirs et de créativité intarissable, remède instantané contre l´ennui, outil de travail incomparable, Stéphane fume du pot, convaincu en son for du bien-fondé de ses choix. Il nous raconte, en prose et en vers, sa petite histoire.

  • Amalg'âme

    Angeline Bouchard

    Amalgâme est le premier récit de cette tendre aventure où je me suis arrêtée sur le parcours de ma vie ainsi que sur la voie du rêve et de limaginaire. Ce recueil est né du plaisir même du voyage et du désir de le partager. Qui sait, peut-être bien que quelque part dans lune ou lautre de ces haltes poétiques nous pourrons nous rencontrer.

  • Ce livre raconte lhistoire de Soleil et de sa famille à travers les épreuves. Cette magnifique petite fille dune beauté éblouissante aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Sa beauté attirait les regards. En lisant les pages qui suivent, vous serez témoin de son dur combat. Est-ce qu'elle va gagner ou perdre?

    Pour protéger lhistorique de cette vie et celle de sa famille, jai donné aux personnages des noms fictifs. Ce récit est quand même véridique. Jai écrit ce livre dans le but de pouvoir aider les gens qui, dans leur enfance ont été victimes de mauvais traitements et qui ont vécu l'horreur dans la solitude.

    Vous serez à même de constater qu'il y a des gens qui viennent au monde profondément bons. Malheureusement, il y en a d'autres qui arrivent au monde mauvais jusqu'au plus profond de leur être. La bonté d'un humain pourra toucher au moins vingt personnes d'un seul coup. Par sa méchanceté, un être malfaisant peut détruire des membres de sa famille et indirectement plusieurs autres.

    Si dans un sac de pommes, il y en a une de pourrie, il faut la retirer et la jeter. Si ce n'est pas fait, elle va faire pourrir les autres pommes. C'est pareil pour les humains, il faut éloigner le mauvais sujet. Est-ce que cette petite fille va se préserver de cette règle? Est-ce que ses frères et surs éloigneront le malheur?

    En lisant ces pages, vous serez peut-être septique, vous vous direz ça ne se peut pas, elle ajoute des faits pour rendre l'histoire captivante. Non, je puis vous assurer que je dis la vérité. Une fois que vous aurez terminé votre lecture, votre attitude devant la vie va changer. Vous ne vous plaindrez plus d'un petit mal de tête. Vous réaliserez quelle chance vous avez de vivre normalement. N'est-ce pas merveilleux?

  • Recueil de poésie vivant.
    de magnifique témoignage.

  • Contes pour toutes occasions et Noel.
    Pierre Barbès se voit comme un artisan de paix engagé dans le développement de l'esprit civique. Il le fait à travers les cercles (Mouvement vers l'esprit communautaire) et la formation à la sociocratie (Sociogest). Il maintient sa participation à l'éducation à la foi d'adultes et au soutien pastoral de sa communauté chrétienne.

    Au plan professionnel, il est titulaire d'une Maîtrise ès arts en didactique (1997), d'un baccalauréat en criminologie (1970) et d'une licence en théologie (1967) de l'Université de Montréal.

    Au cours de sa carrière, il a assumé diverses fonctions : professeur en Techniques d'assistance sociale et d'éducation spécialisée à deux Cégeps, coordonnateur départemental, responsable des stages. Il a été membre du Comité des relations de travail, de la Commission pédagogique, du Comité de perfectionnement et du Comité du programme d'aide au personnel. Il a été conseiller et secrétaire-trésorier de l'Association québécoise de pédagogie collégiale (1984-1990).

    Il est aussi l'auteur de recherches : «Niveau conceptuel et apprentissage» (1983) et «J'apprends quand je fais : l'intégration théorie-pratique chez les élèves, vers la construction d'un savoir professionnel» (1997).

  • Lorsque nous questionnons le sens de lexistentialité de lêtre humain sur la planète, les pensées divergent. Certains dentre-nous soutiennent J.J. Rousseau dans le fait que lhomme est fondamentalement bon et dautres, à linstar de Darwin considèrent que lhomme nest que le fruit dune évolution où seuls les plus forts survivent. Serait-il possible en fait que lhomme soit fondamentalement bon, mais déconnecté de sa nature humaine et de sa sensibilité parce quil est stimulé à vivre comme un imbécile? La théorie de cette philosophie nous laisse penser que cest le contexte de nos modes de vie qui rendrait la vie parfois difficile à lhomme au point de le pousser à commettre des gestes irréparables. Dans Vivre sur Terre, le prix à payer, celui-ci serait fondamentalement bon et se déstabilise par des influences externes à lui. Ce livre développe précisément cette théorie en fonction de notre époque. Sapplique-t-elle à nous aujourdhui ?

empty