• Qu'est-ce que la logistique ? Quels sont les acteurs d'une supply chain ? Comment concilier logistique et développement durable ?
    Clair, pédagogique et accessible, ce manuel :


    expose les grands concepts de la logistique


    en transmet les connaissances essentielles.

    Il aborde la logistique comme une discipline, une fonction cruciale pour les entreprises, et une activité économique clé à l'échelle de la planète.
    À la fois complet et modulaire, le livre est composé de 18 chapitres, qui peuvent être lus séparément. Chaque chapitre :


    poursuit des objectifs d'apprentissage précis


    contient des exemples d'entreprises


    se termine par des exercices.

    L'ouvrage est largement illustré et comprend 55 focus, 50 tableaux et 61 schémas réalisés par un infographiste.
    L'intégralité des schémas est accessible en ligne sur https://www.vuibert.fr/site/406566
    Public :


    Étudiants des universités (IUT, IAE, facultés d'économie et de gestion...) et élèves des écoles de management et d'ingénieurs


    Enseignants en sciences de gestion


    Professionnels de la logistique et de la supply chain


    « Une vision panoramique de la logistique. »
    Jean-Christophe Machet, CEO de FM Logistic


  • Croissance rapide de nouvelles formes de vente, stratégies de mutualisation des ressources logistiques, phygitalisation, plateformisation, politique de réenchantement des points de vente... Autant de bouleversements du paysage économique qui font désormais de la distribution une fonction clé de la gestion des entreprises. Comprendre et expliquer à la fois sa dynamique et ses enjeux revêt, à ce titre, une importance majeure. Rédigé par trois spécialistes reconnus du sujet, l'ouvrage se fixe pour objectif d'aborder de façon pédagogique les principales dimensions de la distribution : la relation avec l'acheteur final, la gestion des interfaces entre industriels et distributeurs, et les enjeux stratégiques liés à l'organisation du canal.
    En rapprochant les plus récentes recherches internationales de l'analyse approfondie des pratiques et stratégies du secteur, la troisième édition de ce livre, devenu un « classique » dès sa sortie, et abondamment cité depuis lors, propose une synthèse originale et ambitieuse sur un certain nombre d'interrogations très actuelles. Etayé de très nombreux exemples et illustrations, il s'adresse à un large public d'étudiants, de chercheurs et de praticiens qui souhaitent prendre connaissance des tendances d'évolution les plus significatives en matière de management de la distribution et de comportements de ses principaux acteurs.

  • À cause de ses incroyables mutations, le cinéma russe des années quatre-vingt-dix et celui du xxie siècle devait être abordé dans un ouvrage collectif à la fois à travers ses thématiques, ses inventions formelles, mais également ses rapports avec l'État. Comment le cinéma russe contemporain repense son passé soviétique et s'inscrit dans la Russie d'aujourd'hui, comment il négocie sa place face aux goûts des spectateurs et aux exigences étatiques, comment il invente ou réinvente ses formes génériques et quelle place il laisse aux cinéastes singuliers et à leurs univers cinématographiques, voilà les questions auxquelles l'ouvrage proposera des réponses. Écrits par les spécialistes russes, européens et américains, les textes abordent le cinéma sous des angles différents : juridique et économique, mais également historique et esthétique. Premier ouvrage collectif en français sur le cinéma russe contemporain, ce volume se veut une exploration d'une cinématographie riche et protéiforme, encore trop peu connue aujourd'hui en France.

  • Logistique

    ,

    Cet ouvrage présente l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour mener à bien une fonction logistique dans une entreprise. Cette nouvelle édition intègre les répercussions logistiques des dernières évolutions technologiques (plate-forme numérique) et économiques (mondialisation des flux).
    Ce livre s'adresse :

    aux étudiants des filières logistiques, gestion et économie (IUT, BTS, écoles de commerce)
    aux étudiants en filières scientifiques (informatique, mathématiques appliquées, écoles d'ingénieurs)
    aux professionnels (logisticiens, gestionnaires, ingénieurs, directeurs de production)



  • Une nouvelle ère du commerce s'ouvre, un changement majeur est en marche, de la même ampleur que celui qui a mis fin à l'industrie du disque ...


    Apres Amazon, Uber et autre Airbn'b un nouveau type d'acteurs du net est en train de changer radicalement notre rapport aux marques et à la consommation


    Dénommées DNVB (pour Digitally Native Vertical Brands car spontanément digitales et gérés verticalement (sans intermédiaires) ces nouvelles sociétés bouleversent les normes et usages du luxe, de la mode, des cosmétiques et au-delà, des biens de consommation courante.

    Warby Parker, Casper, Bonobos, Dollar Shave Club, ou Glossier aux États-Unis, Le Slip Français Gemmyo, Sezane, BonneGeule en France, sont des marques extrêmement novatrices tant dans leur démarche sociétale que dans leurs structures. Dans ce livre pour la première fois ces nouvelles sociétés sont étudiées profondeur S'étant livrée a une enquête détaillée, l'auteure offre au lecteur une véritable plongée au coeur de ces sociétés phares du commerce actuel

    Donnant l'ensemble des clés pour comprendre l `esprit de ces DNVB et l'originalité de leur business model, ce livre passionnera non seulement les professionnels mais aussi tous ceux qui veulent participer à la révolution du digital



  • Le saviez-vous ?

    Le duo initial prévu par Francis Véber pour La Chèvre était Lino Ventura et Jacques Villeret !
    Les distributeurs français de Davy Crockett ont jugé préférable de changer le prénom de l'acteur principal : Fess Parker est devenu Fier Parker !
    Marthe Villalonga joue la mère de Guy Bedos dans deux films d'Yves Robert alors qu'elle n'a que deux ans de plus que lui.
    Anecdotes de tournages, traductions hasardeuses de titres rattrapées in extremis, révélations inattendues, castings envisagés à l'origine... Faites une incursion côté plateau pour votre plus grand plaisir !



  • L'histoire du luxe remonte aux 17e et 18e siècles avec le développement des premières manufactures qui se prolonge au 19e siècle où émerge des entreprises d'envergure industrielle, puis poursuit son odyssée au 20e siècle avec l'apparition des marques à l'attractivité planétaire. En quatre siècles, le luxe s'est « désennobli », déridé, décoincé, popularisé, tombant des parquets à la Versailles des salons aristocratiques au bitume des rues les plus commerciales.


    Le luxe est plus que jamais une valeur étalon de la consommation d'aujourd'hui et de demain, parce qu'il sait faire vibrer la corde sensible de la posture sociale contemporaine : être cool. Un phénomène universel qui insuffle des modèles de comportements, une forme de philosophie de vie, un état d'esprit et même une idéologie sociale. Eva Illouz directrice d'études de l'EHESS (CESSP) a promu l'idée de « emodities », un néologisme anglais qui contracte « emotions » et « commodities », les émotions et les produits, un concept qu'incarne à merveille le luxe. Un secteur économique majeur qui a su se débarrasser de la trivialité de la consommation pour s'intéresser à l'épanouissement de ses clients qui ne rêvent que d'une chose : être bien dans leurs baskets griffées !


    Ce livre raconte comment les marques de luxe explorent nos désirs d'apesanteur et de bonheur, suggérés par un consumérisme cool.

  •  La distribution en tant qu´activité managériale couvre un champ varié d´activités et de secteurs économiques. Car avoir créé un produit ou un service ne suffit pas, encore faut-il savoir comment le mettre à la portée du consommateur, au bon endroit, au bon moment et au bon prix ! Désormais, la distribution est devenue centrale pour l´industrie alimentaire, le textile et l´habillement, mais aussi pour les services comme la banque, la téléphonie mobile, le transport aérien.  Les exemples présentés ici constituent un échantillon de cette variété de cas gérés par les professionnels de la distribution. Ils peuvent être liés à l´utile (des meubles), au nécessaire (les produits sanguins) ou au superflu (des fleurs). De même, la distribution devant rendre unique une expérience d´achat, l´ouvrage traite des compléments de service (ambiance en boutique, éventail de produits en rayon).  Rédigé par des enseignants-chercheurs, coordonné par Xavier BRUSSET, Professeur associé en logistique et supply chain management à l´ESSCA Ecole de management, ce livre est à la fois pédagogique et pratique. Chaque cas est composé :  o d´un énoncé complet et de ses annexes présentant les concepts, les données, l´entreprise et ses produits ;
    O d´une série de questions destinées à provoquer la réflexion de l´apprenant et la prise en compte d´une réalité simplifiée pour appliquer les concepts présentés ;  o d´un corrigé avec explications détaillées, extensions et pistes de réflexion complémentaires.

  • L'hypermarché... au-delà de son rôle économique évident, il est devenu le dernier lieu de mixité dans nos sociétés contemporaines, une sorte de place du marché (post-) moderne. Il constitue aussi le parfait reflet des profondes mutations qui remettent en question la pérennité économique et l'utilité sociale des distributeurs.

    C'est sous une perspective socio-culturelle que les auteurs de cet ouvrage proposent d'étudier ces bouleversements. Leurs regards se posent sur ce « producteur de symboles » qu'est le distributeur mêlant les notions de (co-)construction et d'expression d'identités individuelle et familiale, d'ethnicité, de sous-cultures, de compétences voire d'idéologies qui sont attachées au point de vente. Comme le souligne Eric Arnould dans la préface : « Le commerce constitue un champ d'action et d'interprétation où sont exprimés des valeurs, des identités, des rôles, et des projets politiques et civiques ».
    Cet ouvrage collectif revisite donc les stratégies et les modèles qui ont fait le succès de la distribution par le passé, afin de fournir des clés pour mieux comprendre le présent et envisager la place et les rôles que la distribution pourrait tenir dans la société de demain. « Il y a beaucoup de "signaux faibles" dans cet ouvrage. Aux chercheurs et aux managers de capter ceux qui ouvriront au commerce de détail de nouvelles voies pour échapper à l'enlisement dans le "Big Middle" (Levy et al., 2005) », explique Marc Filser dans la postface.
    Véritable agenda de recherche pour développer la perspective culturelle de la distribution, ce livre propose avant tout des pistes de réflexion et d'action aux praticiens, qui sont encouragés à contacter l'équipe des auteurs pour poursuivre les échanges.

    Coordonné par Isabelle Collin-Lachaud, avec les contributions de Olivier Badot, Ahmed Benmecheddal, François Bobrie, Samuel K. Bonsu, Baptiste Cléret, Bernard Cova, Pascaline Defives, Delphine Dion, Marie-Hélène Fosse-Gomez, Delphine Godefroit-Winkel, Hélène Gorge, Maud Herbert, Jean-François Lemoine, Carol Leroy, Cristina Longo, Aurélia Michaud-Trévinal, Nil Özçaglar-Toulouse, Lisa Peñaloza, Fatima Regany, Eric Rémy, Isabelle Robert, Florent Saucède, Luca M. Visconti.

  • Supply chain, chaîne logistique globale, logistique étendue..., autant de concepts dont on ne sait jamais précisément ce qu'ils recouvrent. Pourtant, de nombreuses fonctions de l'entreprise - ingénierie, production, logistique, transports, finance, marketing, commercial... - dépendent de l'efficacité et de l'optimisation des rouages de la supply chain grâce à un dénominateur commun : satisfaire les exigences des clients de l'entreprise.
    En reprenant la méthodologie du modèle SCOR, qui repose sur quatre processus de management - planifier, approvisionner, produire et livrer -, le but de cet ouvrage est de :


    Préciser les concepts qui sous-tendent chacun des grands processus de la supply chain.
    Faciliter en 50 outils la gestion quotidienne des opérations.
    Offrir en 20 outils des leviers de performance destinés à optimiser ces quatre processus.
    En bref : Introduction à la supply chain. Planifier : gestion des opérations (prévisions, planification, approvisionnements) et leviers de performance. Approvisionner : gestion des opérations (stratégie achats, gestion d'un appel d'offres, sélection et pilotage de la relation fournisseur) et leviers de performance. Produire : gestion des opérations (production, maintenance) et leviers de performance. Livrer : gestion des opérations (entrepôt, transport, retours) et leviers de performance.

  • Créées en 1997, les éditions EMS diffusent des connaissances en gestion, management et sur l'actualité de notre société sous différentes formes : livres, cas pédagogiques, contenus gratuits, thèses, mémoires, etc.
    Reconnues nationalement, les publications d'EMS s'adressent principalement aux enseignants, chercheurs, étudiants, consultants, aux formateurs ou responsables d'entreprises.
    Découvrez dans ce catalogue nos dernières parutions.

  • Pour arriver à sa position de Thoma Professor of Operations, Information and Technology à la Stanford Graduate School of Business en 2002, Hau L. Lee a cumulé plus de vingt années de recherche, d'enseignement et de conseil. Les réalisations et les efforts fournis par Hau Lee lui ont valu une renommée internationale concrétisée par plus d'une vingtaine d'honneurs et de distinctions, tels que l'admission à la National Academy of Engineering en 2010 ou encore le Wickham Skinner Best Teaching Innovations Award décerné par la Production and Operations Management Society en 2011. Même si tout un livre ne pourrait cerner d'une manière exhaustive la réflexion et les travaux d'un tel auteur, nous tenterons à travers ce chapitre d'en faire ressortir les idées les plus influentes. Ainsi, nous nous focaliserons sur ses deux principales contributions dans le domaine, à savoir la réflexion autour du partage de l'information et du Bullwhip Effect, ainsi que celle mettant en avant la notion de Supply Chain triple-A (assurant Agilité, Adaptabilité et Alignement).



  • Richard C. Lamming est reconnu comme un pionnier du management de la Supply Chain et de la fonction achats, très prolifique depuis trente ans, avec plus d'une centaine d'articles académiques publiés, et très fréquemment cité. Il a orienté ses recherches vers la logistique amont et la gestion des relations client-fournisseur compte tenu de son intérêt pour la conception, l'animation, l'évolution, le pilotage et la performance des réseaux logistiques, tant sur le plan économique et commercial que sur le plan social et environnemental. L'innovation occupe un rôle central dans ses travaux, qu'elle concerne les produits, les processus ou les organisations, qu'elle soit incrémentale ou radicale, opérationnelle ou relationnelle.

  • Andrew Cox est l'un des auteurs de référence dans l'étude des relations inter-organisationnelles et dans le management des Supply Chains (SC). Ses travaux le conduiront à proposer une approche conceptuelle et originale du management stratégique des achats, en affichant une réelle hétérodoxie qu'il n'aura alors de cesse de défendre à travers sa propre explication des causes du succès ou de l'échec des entreprises. Le contexte des affaires dans lequel les entreprises évoluent est pour lui au coeur des relations client-fournisseur au même titre que le pouvoir de domination que peut exercer un acheteur sur son (ses) fournisseur(s). La première partie de ce chapitre traite du contexte des affaires dans la relation client-fournisseur, élément central dans la pensée d'Andrew Cox. Cela l'amène très rapidement à intégrer le pouvoir dans la gestion de ces relations, tel est l'objet de la deuxième partie. Enfin, la troisième partie met en perspective l'influence mais aussi les limites des travaux d'Andrew Cox dans le champ du Supply Chain Management (SCM) .

  • Martin Christopher a consacré une large partie de ses recherches à appréhender l'incertitude dans l'environnement qui amène les entreprises à remettre perpétuellement en cause leur manière de gérer et influence leurs résultats, leurs processus de prise de décision ou leur structure. D'abord Professeur de marketing à l'Université de Bradford dans les années 1970, il s'intéresse en particulier à la distribution physique des produits (le 4e P du marketing mix ). Il constate que les chercheurs comme les professionnels du marketing ont peu conscience de l'importance des processus logistiques alors que ceux-ci ont un impact sur le niveau de service au client final. Rapidement, il se positionne à l'interface de ces deux disciplines et adopte une posture en marketing-logistique qui a plus tard trouvé sa justification dans le développement de connaissances en SCM. Dès le début des années 1990, Martin Christopher propose, dans un ouvrage majeur, un changement de paradigme qui positionne les enjeux concurrentiels entre SC et non plus entre entreprises (Christopher, 1992). Ces deux axes serviront de colonne vertébrale à ce chapitre et alimenteront notre réflexion autour des contributions de Martin Christopher dans le champ du SCM.

  • Jacques Colin est incontestablement l'initiateur d'une « école à la française » en ce qui concerne la compréhension et l'analyse de la logistique et, plus particulièrement, du pilotage des chaînes logistiques. S'il fallait retenir un seul mot pour caractériser les travaux de cet auteur majeur, qui a toujours pris soin de disséminer son savoir hors la tour d'ivoire universitaire par de multiples interventions auprès de professionnels, c'est probablement « éclectisme » qui conviendrait le mieux. Le chapitre se fixe pour objectif de présenter les contributions essentielles de Jacques Colin dans l'analyse des chaînes logistiques et de leur pilotage en mettant l'accent sur les apports les plus originaux et fondateurs pour la discipline.

  • Lisa Ellram a contribué très tôt et de façon importante à la recherche dans la logistique et le Supply Chain Management. Ses premiers travaux datent de la fin des années 1980. Avec Martha Cooper, Lisa Ellram est l'une des premières femmes à s'être intéressée au domaine du Supply Chain Management (SCM). Ses premiers travaux se sont intéressés à la structuration du champ de la logistique et du Supply Chain Management au travers du questionnement des relations client-fournisseur. Elle étudie plus particulièrement les partenariats amont, notamment au travers de la sélection et de l'évaluation des fournisseurs. Une seconde orientation importante de ses recherches a été de questionner la logistique et le SCM selon différents prismes : théorique (théorie des coûts de transactions, théorie des parties prenantes) et méthodologique (étude de cas, enquête). C'est autour de ces deux grandes orientations que nous allons organiser la suite de notre chapitre.



  • Paul Cousins défend l'idée qu'il n'existe pas un modèle unique et optimal, mais que la relation doit être adaptée aux objectifs poursuivis et aux résultats recherchés. Dans ses recherches, qui s'appuient principalement sur des analyses d'enquêtes, il va alors approfondir le lien entre stratégie d'entreprise et stratégies achats et propose d'adapter les modèles relationnels aux situations : il contribuera ainsi à montrer la nécessaire congruence entre les relations d'une entreprise avec ses fournisseurs et la stratégie des entreprises (cf. partie 1). Paul Cousins s'intéressera par la suite aux leviers qui permettent aux entreprises d'améliorer leurs performances en s'appuyant sur leur réseau de fournisseurs. Il reprend le concept de socialisation qu'il décrit comme un actif intangible que l'entreprise mobilise pour développer ses relations et mieux intégrer ses fournisseurs (cf. partie 2).

  • Durant toute sa carrière, Yossi Sheffi s'est intéressé à de multiples thèmes importants de la logistique et du Supply Chain Management (SCM). Yossi Sheffi est surtout connu pour avoir diffusé et popularisé le concept et les pratiques de résilience auprès des managers, des étudiants et du monde académique. Mais, comment les recherches de Yossi Sheffi ont-elles évolué au fil de sa carrière, dans leur méthodologie et dans leurs thèmes, en passant d'un positionnement ancré dans les sciences de l'ingénieur aux sciences de gestion et au management de la chaîne logistique ? Nous allons tenter de répondre à cette question dans ce chapitre.

  • Jay W. Forrester est principalement connu comme le fondateur de la dynamique des systèmes (Systems Dynamics). La dynamique des systèmes a d'abord été appliquée par Jay Forrester aux systèmes industriels (Industrial Dynamics, 1961), puis utilisée pour comprendre les dynamiques urbaines (Urban Dynamics, 1969) et le fonctionnement global du monde (World Dynamics, 1971). Spécialiste des systèmes de défense, Jay Forrester est également pionnier des servomécanismes et de l'informatique. S'il est l'une des figures majeures de la recherche contemporaine en sciences de l'ingénieur et en sciences sociales et clairement un « grand auteur », Jay Forrester n'a cependant jamais utilisé explicitement au sein de ses travaux les termes de logistique ou de Supply Chain Management (SCM). Comment expliquer alors qu'il ait été érigé par la communauté, notamment anglo-saxonne, comme un théoricien incontournable pour notre discipline ? C'est cette question que nous cherchons à éclairer au sein de ce chapitre.

  • Marshall L. Fisher s'est tourné vers la logistique et le Supply Chain Management (SCM), après de nombreux travaux très reconnus dans le domaine de la recherche opérationnelle. Ses recherches en logistique et SCM sont variées et couvrent à la fois des problématiques de modélisation en logistique (niveaux de stocks, transports...) et des questions stratégiques de SCM (conception de la Supply Chain, définition des critères de performance à atteindre, type de relations avec fournisseurs...). De façon générale, Marshall Fisher s'est principalement intéressé à l'exploitation des données de la demande dans différents secteurs. Sa conviction profonde repose sur le fait que des informations bien utilisées peuvent permettre de concevoir des stratégies Supply Chain optimales pour n'importe quel produit. Dans ce chapitre, nous allons tout d'abord explorer les principales contributions de Marshall Fischer au travers de deux questions ayant structuré ses travaux de recherche : 1) Quelle Supply Chain pour quels produits ? Et 2) Comment améliorer la performance de la Supply Chain grâce aux outils et systèmes d'informations ? Ensuite nous essayerons d'analyser l'influence que l'auteur a eue sur le champ du SCM, aussi bien que les prolongements et les critiques de ses travaux.

  • Craig R. Carter fait partie des auteurs incontournables en logistique et Supply Chain Management (SCM). Il est l'un des premiers auteurs à s'être intéressé à la dimension environnementale et sociale de la logistique à travers l'étude de la Reverse Logistics et du comportement éthique des entreprises dans le management de leurs fournisseurs. Les travaux de Craig Carter peuvent être structurés en deux grandes dimensions : le SCM durable et les phénomènes comportementaux préparant la prise de décision au sein de la Supply Chain.



  • Lorsque l'on cite le nom de Dale S. Rogers, il est habituellement associé uniquement au concept de

    Reverse Logistics

    (logistique inversée). Nonobstant le fait que la contribution de Dale Rogers à cette thématique soit indéniable, il serait très incomplet de limiter ses apports à la logistique et au Supply Chain Management (SCM) à cette seule question de la

    Reverse Logistics

    (RL). En effet, comme nous allons en discuter dans ce chapitre, Dale Rogers a choisi sciemment tout au long de sa carrière professionnelle d'adopter une approche globale de la Supply Chain (SC), en recherchant en permanence comment appliquer de manière opérationnelle les décisions stratégiques.

  • Joseph Sarkis est un pionnier dans le domaine du MSCD. Ses travaux se sont tout d'abord essentiellement concentrés sur les dimensions environnementales et économiques. Les problématiques sociales n'ont fait leur apparition que récemment dans les travaux de l'auteur. Dans ce chapitre, nous étudierons les travaux de l'auteur et nous mettrons en avant ses contributions essentielles. La première section se concentre sur les motivations et les impacts liés à l'adoption de pratiques de MSCD. La deuxième met l'accent sur la mesure de la performance durable d'une Supply Chain. La troisième section met en avant l'influence de l'auteur dans le champ de la logistique et du Supply Chain Management. Enfin, la dernière section propose une rapide synthèse et une conclusion.

empty