Presses de l'Ifpo

  • En étudiant la ville et la femme dans l´oeuvre d´al-Ujaylî, la réflexion suit un double cheminement. La façon dont l´auteur a donné corps à son espace est, en effet, un premier fil conducteur. Cette démarche d´approche sociocritique conduit vers des considérations plus fondamentales touchant à la référence identitaire des espaces concernés.
    Aller à la rencontre de la femme et de la ville est le second fil d´Ariane, présenté d´abord comme une mise en relation des partenaires : le héros et la ville, le héros et la femme, celle-ci et celle-là. Cette conduite d´analyse s´est étoffée pour cernet les visées de l´auteur : quelles valeurs conférer à ce désir de ville, à ce désir de femme, à ce désir de femme en ville ?
    Ces deux grands mouvements de la réflexion se nouent dans l´appréciation du message qu´al-Ujaylî essaie de délivrer et, plus exactement, dans ce que l´on a pu en discerner.
    En mettant en scène la ville et la femme, ce ne sont pas deux aspirations parallèles qui sont évoquées mais, par leurs combinaisons, bien des espérances et bien des désenchantements de l´homme arabe, donc d´une société. C´est à proprement parler la thèse défendue tout au long de ces pages. La combinaison ville-femme a une vertu d´exemplarité des problèmes contemporains du monde arabe. En ce sens, Abd al-Salâm al-Ujaylî, écrivain néoclassique et réaliste, place au premier rang de son oeuvre l´homme dans la société.

empty