Culture commune

  • Abracad'Allah

    Anor

    Abracad'Allah
    Anor
    Roman de 270 000 caractères, 46 000 mots. Le livre papier fait 200 pages.
    Fayçal, celui qui choisit en Arabe, n'a rien choisi.
    Ni son père musulman ni sa mère catholique.
    Ni de manger du porc ni d'être circoncis.
    Parlons-en de sa circoncision. Elle le fait souffrir, il lui manque ce quelque chose qui fait de lui un homme.
    Parlons-en des hommes. Fayçal aime les hommes, cela ne facilite rien.
    Fayçal doit trouver sa place entre Faustin, son ami d'enfance, Thomas, le grand gaillard écossais au physique idyllique dont il est tombé amoureux et Richard le riche fils à papa.
    Heureusement, dans ces tumultes, un havre de paix, sa cousine Nora avec laquelle il partage tout.

empty