Religion & Esotérisme

  • Gautier de Coinci, moine bénédictin du début du XIIIe siècle, est l'un des tout premiers (et un des plus grands) trouvère de langue d'oïl. Son oeuvre est composée de récits de miracles et de chansons, regroupés. A sa mort en 1236, il laisse derrière lui un corpus de près de 30'000 vers, Cet ouvrage, édité par Frédéric Koenig, met pour la premimère fois à disposition du public une des oeuvres capitales de la littérature médiévale.

  • Fondée en 1950 par Eugénie Droz, la collection des Travaux d'Humanisme et Renaissance a réuni, en soixante-cinq ans, plus de 550 titres. Elle s'est imposée comme la collection la plus importante au monde de sources et d'études sur l'Humanisme (Politien, Ficin, Erasme, Budé...), la Réforme francophone (Lefèvre d'Etaples, Calvin, Farel, Bèze...), la Renaissance (littéraire et artistique, Jérôme Bosch ou Rabelais, Ronsard ou le Primatice...), mais aussi la médecine, les sciences, la philosophie, l'histoire du livre et toutes les formes de savoir et d'activité humaine d'un long XVIe siècle, des environs de 1450 jusqu'à la mort du roi Henri IV, seuil de l'âge classique. Les Travaux d'Humanisme et Renaissance sont le navire-amiral des éditions Droz.

  • Dans les huit essais rassemblés ici, Heiko Oberman évalue un demi-siècle de recherche sur le Calvinisme. Il explore les prémices de la pensée de Calvin - lorsque celui-ci appelle les églises persécutées de France et les communautés d´exilés partout en Europe - et par ce retour aux sources de la Réforme, Heiko Oberman cherche à identifier en quoi le Calvinisme a été le mouvement le plus rallié du Christianisme Protestant vers la fin du seizième siècle. Incisif dans ses arguments et perspicace dans son point de vue, les découvertes d´Oberman ont grandement contribué à la forme actuelle de la recherche sur Calvin et sur le Calvinisme.

  • Si la représentation d'Adam et Eve connaît au XVIe siècle une actualité particulière, c'est sans doute parce que l'histoire des premiers parents suscite l'intérêt d'un siècle fasciné par la question de l'origine et offre à la peinture d'histoire sacrée l'occasion bien rare de représenter un homme et une femme nus. Mais il n'est pas indifférent que l'intérêt porte tout particulièrement sur le récit du péché originel, en Genèse 3, qui cristallise une série d'oppositions fondamentales. La faute provoque la chute dans notre humanité, puisqu'elle marque le passage de l'éternité à un temps arrêté par la mort. Mais elle constitue aussi le moment de la naissance des corps, souffrants et jouissants, marqués par la différence sexuelle. Elle opère enfin le basculement d'un monde régi par la transparence des signes, du langage, vers un monde marqué par l'opacité, le brouillage entre la vérité et le mensonge. Dès lors, la représentation du péché originel semble offrir à toute oeuvre un miroir apte à réfléchir les moyens dont celle-ci dispose pour énoncer la vérité et pour la transmettre au lecteur/ spectateur.

empty