Alicia Éditions

  • L'Art de LIRE

    Emile Faguet


    Émile Faguet, grand écrivain et critique français, s'est attaqué dans cet ouvrage à la question importante de la lecture, de sa nécessité jusqu'au plaisir qu'elle procure. Il nous aide à comprendre à quel point LIRE est un moyen d'épanouissement et de développement personnel tout en étant également essentiel aux rapports que nous entretenons avec les autres. Il insiste notamment sur la notion de lire lentement et de choisir ses lectures.


    Dans nos sociétés modernes, où le temps manque, où tout s'accélère, il est plus que nécessaire de réhabiliter cette saine activité dont les effets bénéfiques sur l'homme ne cessent d'être démontrés par de nombreuses études scientifiques.


    Ce livre, par la profondeur et la clarté de ses idées, l'heureuse abondance de ses formules et la parfaite sincérité de ses conclusions, nous invite donc à LIRE.



    EXTRAIT : « On lit très peu, disait Voltaire, et, parmi ceux qui veulent s'instruire, la plupart lisent très mal. De même un épigrammatiste inconnu, du moins de moi, disait, au commencement, je crois, du XIX

    e


    siècle :




    Le sort des hommes est ceci :




    Beaucoup d'appelés, peu d'élus ;




    Le sort des livres, le voici :




    Beaucoup d'épelés, peu de lus.




    Savoir lire, on le sent, est donc un art et il y a un art de lire. C'est à quoi songeait Sainte-Beuve quand il disait : « Le critique n'est qu'un homme qui sait lire et qui apprend à lire aux autres. »




    Mais en quoi cet art consiste-t-il ? Je crois que nous voilà tous embarrassés.





    Un art se définissant d'après le but qu'il se propose, nous avons sans doute à nous demander pourquoi nous lisons. Est-ce pour nous instruire ? Est-ce pour juger des ouvrages ? Est-ce pour en jouir ? Si c'est pour nous instruire, nous devons lire très lentement, en notant plume en main tout ce que le livre nous apprend, tout ce qu'il contient d'inconnu pour nous - et puis, nous devons relire, très lentement, tout ce que nous avons écrit. C'est un travail très sérieux, très grave et où il n'y a aucun plaisir, si ce n'est celui de se sentir plus instruit de moment en moment.





    »

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique.




    Cet ouvrage est un texte de référence,
    essentiel à la bonne compréhension de la mythologie grecque et romaine
    dans son ensemble. Après une description claire et précise de chacun des Dieux primaires (Jupiter, Apollon, Junon...), il aborde les Dieux secondaires (Éole, La Fortune, La Mort...) puis les Héros ou Demi-Dieux (Atlas, Hercule, Thésée...). Une section est ensuite dédiée aux principaux personnages de l'Iliade, de l'Odyssée et de l'Énéide (Pâris, Achille, Andromaque...) et une autre aux métamorphoses diverses d'après Ovide (Midas, Europe, Narcisse...). La dernière partie de ce livre est consacrée aux contes et aux faits qui leur sont attachés (Psyché, Pygmalion, Sisyphe...) ainsi qu'à la mythologie égyptienne (Osiris, Anubis...).


    Ce livre, très complet tout en étant facile à lire, vous permettra de mieux aborder les grands textes poétiques d'Homère et d'Ovide
    . La mythologie ou l'histoire des Dieux, Demi-Dieux et Héros de l'antiquité païenne, expliquée ici par Jean Humbert, laisse apparaitre aussi qu'elle cache sous ses multiples allégories une réelle philosophie de vie.


    EXTRAIT : « La poésie anima ainsi toute la nature, et peupla le monde d'êtres fantastiques ; et comme le dit élégamment Boileau :



    Chaque vertu devient une divinité :




    Minerve est la prudence, et Vénus la beauté...




    Écho n'est plus un son qui dans l'air retentisse,




    C'est une nymphe en pleurs qui se plaint de Narcisse.



    Quoique la mythologie soit presque un tissu continuel de fables, elle ne laisse pas d'avoir une incontestable utilité. Elle nous met en état d'expliquer, en les admirant, les chefs-d'oeuvre des peintres et des sculpteurs ; elle rend facile et intéressante la lecture des poètes ; elle éclaircit l'histoire des nations païennes ; elle fait connaître dans quelles ténèbres étaient plongés les Égyptiens, les Grecs, les Romains, et à quel degré d'égarement peut arriver l'homme, abandonné à ses seules et faibles lumières. Sans doute une grande partie des fables qui la composent sont invraisemblables et absurdes : des dieux boiteux, aveugles, matériels, se battant entre eux ou contre les hommes ; des dieux pauvres, exilés du ciel et obligés d'embrasser sur la terre la profession de maçon ou de berger, doivent paraître ridicules. Mais la mythologie offre çà et là des fables morales, où l'on trouve, sous le voile de l'allégorie, d'excellents préceptes et des règles de conduite. »

  • Cet ebook bénéficie d'une mise en page esthétique optimisée pour la lecture numérique. VERSION INTÉGRALE TOME I ET II

    Cet ouvrage de référence est essentiel à la bonne compréhension de la mythologie grecque et romaine dans son ensemble. Une introduction très instructive sur l'idolâtrie à travers l'histoire des peuples débute le tome I. Il est ensuite constitué d'une description des différentes divinités classées par typologie : Ciel (Jupiter, Apollon, Venus,...), Eaux (Océan, Neptune, Protée, ...), Terre (Démogorgon, Pan, Midas, ...), Enfers (Pluton, Cérès, Proserpine, ...), divinités particulières (Comus, Esculape, ...). Le tome II est consacré aux Héros ou Demi-Dieux ainsi qu'à leurs fables et leurs aventures historiques. En conclusion, l'auteur aborde les religions des peuples du Nord (Odin, les Valkyries, Le Loup de Fenris, ...) en s'intéressant notamment aux pratiques druidiques.
    Ce livre, très complet tout en étant facile à lire, vous permettra de mieux aborder la mythologie ou l'histoire des Dieux, Demi-Dieux et Héros de l'antiquité païenne.
    EXTRAIT : « La vanité fut une des premières sources des fables. On ne trouva point la vérité assez surprenante, assez belle ; on la para d'ornements étrangers ; et l'on crut agrandir les héros en leur supposant des actions qu'ils n'avaient jamais faites. Peut-être même crut-on porter plus puissamment vers la vertu, en proposant de grands exemples imaginaires ; mais on se laissa tellement entraîner par le goût du merveilleux, que l'on finit par ôter aux hommes célèbres tout le mérite qu'ils pouvaient avoir. Par exemple, lorsque Persée tue Méduse, il la surprend pendant son sommeil ; s'il délivre Andromède, il a les ailes de Mercure. Achille est couvert d'armes invulnérables forgées par Vulcain. On alla jusqu'à prodiguer aux héros tous les attributs des dieux. C'est ainsi que la vanité et les autres passions humaines nous aveuglent, et par leurs excès dépassent le but qu'elles veulent atteindre.
    Avant que l'usage des lettres fut introduit, les grands événements et les belles actions n'avaient d'autres monuments que la mémoire des hommes, ou tout au plus quelques hiéroglyphes obscurs. La tradition conservait donc le souvenir des grandes actions ; mais l'expérience nous prouve combien il est rare de ne point mêler aux récits les plus simples des circonstances qui les embellissent. Lorsque, par la suite des temps, on a voulu écrire ces actions, on n'a plus trouvé que des traditions confuses ; et, en les consacrant dans les histoires, on a, en quelque sorte, éternisé les fables.
    La fausse éloquence et l'envie de louer les morts ont aussi produit des fables. Si l'on composait aujourd'hui l'histoire de la plupart des grands hommes d'après les seuls éloges de leurs panégyristes, on verrait souvent la fable l'emporter sur la vérité. Ces fables cependant étaient d'autant plus dangereuses dans les premiers temps, qu'elles s'unissaient presque toujours à des devoirs religieux ; de sorte qu'une fois admises elles devenaient sacrées, et l'on n'osait plus les combattre. »

  • De la Nature des Choses (De rerum natura) apparaît comme l'un des textes importants de la philosophie épicurienne. Lucrèce joua en effet un rôle essentiel quant à la diffusion de cette doctrine dans la mesure où son ouvrage, qui possède une ambition pédagogique, vise ici à traduire et à rendre accessible une philosophie qu'il était alors difficile de lire en raison de sa complexité. Constitué de six livres, on y retrouve ainsi développés des thèmes tels que la mort, le sentiment amoureux, la vie psychique ou l'histoire de l'humanité.

empty