• Votre été sera corsé ! Eté 1989 La Corse, presqu'île de la Revellata, entre mer et montagne. Une route en corniche, un ravin de vingt mètres, une voiture qui roule trop vite... et bascule dans le vide. Une seule survivante : Clotilde, quinze ans. Ses parents et son frère sont morts sous ses yeux. Eté 2016 Clotilde revient pour la première fois sur les lieux de l'accident, avec son mari et sa fille ado, en vacances, pour exorciser le passé. A l'endroit même où elle a passé son dernier été avec ses parents, elle reçoit une lettre. Une lettre signée de sa mère. Vivante ?

  • Dans un village corse perché loin de la côte, le bar local est en train de connaître une mutation profonde sous l'impulsion de ses nouveaux gérants. À la surprise générale, ces deux enfants du pays ont tourné le dos à de prometteuses études de philosophie sur le continent pour transformer un modeste débit de boissons en "meilleur des mondes possibles". Mais c'est bientôt l'enfer en personne qui s'invite au comptoir, réactivant des blessures très anciennes.

  • Un guide Lonely Planet 100% testé sur le terrain, et riche en secrets locaux, pour découvrir le meilleur de la Corse

    Une maquette renouvelée, pour des guides de voyage tout en couleurs toujours plus inspirants !
    NOUVEAU : Un cahier avec l'itinéraires de la Grande Traversée à vélo (GT20), du cap Corse à Bonifacio.
    NOUVEAU : 10 suggestions d'itinéraires sans voiture, d'un grand week-end à 15 jours, pour prendre le temps d'explorer la région de façon plus écolo à pied, à vélo, en train, en bateau...
    NOUVEAU : Des pastilles vidéo à lire sur son smartphone, pour avoir un avant-goût de la région
    NOUVEAU : Des pistes audio pour écouter des pages d'histoire et de littérature
    Ce guide couvre l'ensemble de l'île selon un découpage simplifié en 5 chapitres : 1) Bastia, cap Corse et le Nebbio ; 2) La Balagne ; 3) De Porto à Ajaccio ; 4) Le Sud ; 5) Le Centre et l'Est.
    Les incontournables traités en profondeur : archipel des Lavezzi, réserve de Scandola, San Michele di Murato...
    Un chapitre présente les principales activités à pratiquer avec des enfants.
    Des encadrés " Vaut le détour " : forêt de Bonifato, le Liamone, le site archéologique de Filitosa.
    Des balades dans la nature proposées sous forme d'encadrés ou de listes, et une page sur le GR®20.

  • Corse

    Collectif Lonely Planet

    Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir la Corse

    Des centaines d'adresses et de pépites inédites découvertes par les auteurs.
    Des pistes pour explorer la Corse autrement, hors des sentiers battus, et une couverture nettement plus étendue du territoire corse que tous les autres guides.
    Plus de 100 pages sur la randonnée, avec notamment le GR®20 qui a été à nouveau parcouru de bout en bout par un auteur (et randonneur !) chevronné pour cette édition. Des dizaines d'autres sentiers pour des balades d'une heure à une journée.
    Un chapitre consacré à la plongée : conseils techniques, spots, clubs...
    Un accent particulier mis sur les vacances en famille, et une couverture en profondeur des plages (les plus pratiques pour les enfants, les plus calmes en été...).
    Une grande variété de circuits ainsi qu'une sélection très pratique d'itinéraires pour découvrir le meilleur de la région, quel que soit le temps ou le budget disponible.

  • Un auteur d'altitude descend vers l'île-montagne, la Corse, sa passion secrète, et suit la ligne rouge et blanche tracée sur son épine dorsale qui dessine le plus beau sentier d'Europe : le GR20 de la mer à la mer.
    Une île, une montagne : double promesse. Trente ans après avoir traversé la Corse hors saison par son sentier vedette, Gilles Modica en reprend les étapes sous un soleil de sirocco. Une aventure sportive de 180 kilomètres entre deux mers. Une itinérance pour retrouver l'énergie du granit et des vents, le bonheur des sources, les bergeries oubliées ou les sangliers dans les jungles d'aulnes.
    Passionné d'histoire et des cimes insulaires, l'auteur remonte le temps et les paradoxes du plus beau sentier d'Europe. Au rythme des crêtes et des rencontres du GR20, son récit convoque l'hiver, les premiers explorateurs de sommets et les motifs de sa fascination.

  • "Diou" Boccanera, la détective privée aux éternelles Docs, va devoir quitter Nice pendant quelque temps. Son ex, Jo Santucci, a besoin d'elle. C'est donc pour la Corse du sud que Boccanera s'envole, afin d'enquêter sur l'assassinat tragique de la belle Letizia, nièce de Jo, que Diou a vu grandir avant que son couple vole en éclats. Depuis, elle n'avait plus posé un orteil sur l'île. Et voilà qu'il lui faut tout affronter : les retrouvailles avec ceux qui ont été un jour les siens, le deuil, et le besoin de comprendre ce qui s'est passé. Qui tue froidement une jeune journaliste avant de mettre le feu à sa voiture ? Pourquoi ? Letizia avait-elle découvert quelque chose que d'autres ont voulu faire taire à jamais ? Ou faut-il plutôt creuser du côté de la vie privée de la jeune femme ?

    Michèle Pedinielli, née à Nice d'un mélange corse et italien, est «montée à la capitale» pour devenir journaliste pendant une quinzaine d'années. Aujourd'hui de retour dans sa ville natale, elle a décidé de se consacrer à l'écriture. Elle a déjà publié, chez le même éditeur et dans la même série, Boccanera et Après les chiens.

  • La Corse. C'est là qu'Agathe va fuir après avoir entassé dans sa voiture leurs bagages et annoncé à sa fille qu'elles allaient prendre quelques jours de vacances.
    Cette chirurgienne sans histoire vient de rendre la justice elle-même. L'homme qui avait agressé sa fille, détruit l'équilibre de leurs vies, a été relâche, et elle lui a réglé son compte, définitivement. Mais ce type au casier déjà bien chargé, avait lui aussi une famille qui a l'intention de rendre les coups.
    Sur les routes de Corse s'engage alors une traque à mort où les femmes et leurs poursuivants se feront tantôt proies, tantôt prédateurs.
    Dans ce roman noir au rythme implacable, Marie Van Moere nous offre une sorte de Thelma et Louise débridé où une mère et une fille accomplissent une vengeance qui les conduira sur les chemins les plus obscurs.

  • Un vaste mouvement citoyen destiné à combattre l'emprise mafieuse se développe dans l'île de Beauté. L'assassinat du militant écologiste Maxime Susini en 2019 a déclenché une véritable prise de conscience collective. Ce livre est une pierre supplémentaire à l'édifice de la résistance : des citoyens - maires, anciens élus ou responsables associatifs - brisent l'omerta en témoignant à visage découvert. Une marque de courage. Face aux agissements de ces organisations criminelles et à leurs connexions avec les milieux politiques et économiques insulaires, ils dénoncent non seulement la passivité des nationalistes au pouvoir, mais aussi celle d'un État jugé trop souvent défaillant. L'enjeu : l'avenir de la démocratie en Corse.

  • La collection « En toute nature » propose au lecteur une découverte de la flore et la faune des îles françaises. Destinés à tous les curieux et amateurs de nature, habitants ou touristes, ces guides proposent une approche écologique des lieux incontournables mais aussi des balades hors des sentiers battus. Le lecteur y trouvera de nombreuses informations sur les associations locales de défense de la nature, les bons gestes, les initiatives inspirantes. 

    La Corse en toute nature ouvre cette collection. À partir des principales villes, ce guide illustré de photos, propose des excursions originales ou des balades en pleine nature accessibles à tous, pour découvrir les particularités de l'île de Beauté, la richesse de ses paysages, sa biodiversité. Pour chaque itinéraire sont indiquées son niveau de difficulté et sa durée.    

  • Ghjulia Boccanera est détectivée privée. D'origine corse, elle vit et travaille à Nice. Viscéralement indépendante, elle a choisi cette voie pour n'avoir de comptes à rendre à personne - ou presque. Elle est engagée pour enquêter sur une série de meurtres, peut-être homophobes, particulièrement violents. Entre la directrice d'un grand groupe, un réfugié syrien, un travesti et un inspecteur du travail, ses interlocuteurs sont pour le moins variés, les mobiles restent flous.
    Avec Boccanera, le lecteur arpente les ruelles du Vieux Nice, longe la Promenade, se balade sur le port. Elle n'a pas froid aux yeux et est entourée d'une multitude de personnages atypiques et forts en gueule. Point de départ d'une série qui s'annonce prometteuse...

    Michèle Pedinielli, née à Nice d'un mélange corse et italien, est « montée à la capitale » pour devenir journaliste en presse écrite pendant une quinzaine d'années. Aujourd'hui de retour à Nice, elle a décidé de se mettre à l'écriture suite à la sélection de sa première nouvelle par le festival Toulouse Polars du Sud.
    Boccanera est son premier roman, point de départ d'une série noire se situant à Nice.

  • La vengeance des héritiers de la Brise de Mer.C'est l'histoire de trois garçons. Trois fils. Trois orphelins. Leurs pères ont été tués à quelques mois d'écart, en Corse, à la fin des années 2000. Chacun a décidé de venger le sien et de ressusciter la Brise de Mer, clan criminel mythique vieux d'un demi-siècle, fondé une génération plus tôt.
    Flics, juges, avocats, ils pensaient avoir tout vu. Ils restent sidérés par les ressorts de cette vendetta corse mûrie dans la tête d'orphelins fous de haine. On voyage de bar en palace parisien, du Bastia des années 1980, berceau de la Brise et de ses fondateurs, à Ajaccio et Marseille en passant par le Paris chic. On croise sur le chemin une matonne amoureuse et fan de polars, un espoir du football, un repenti vivant désormais sous une nouvelle identité, l'un des voyous les plus craints de l'île, alias " le Mat " (le fou), des veuves inconsolables. " Honorer nos pères ", disent-ils. La détermination des fils est totale.
    Entre témoignages inédits, archives historiques, écoutes effarantes,
    Vendetta offre une plongée dans la vérité de la criminalité corse et de ses dérives mafieuses où rien ne s'oublie, rien ne se pardonne. Et c'est plus haletant que n'importe quel roman noir.

  • Je ne sais pas comment j'ai fait, mais je l'ai fait. M'emmêler. Me fondre. Me mélanger. Ses yeux dans les miens, sa bouche dans ma bouche. Et son reste dans mon reste. C'était la première fois.

    Agnès de Lestrade a publié son premier roman jeunesse en 2003 à L'École des loisirs. Depuis, elle est l'autrice de plus de 170 livres, parmi lesquels : Le chienchien à sa mémère (Sarbacane, 2016), Celui qui manque (Alice jeunesse, prix Tatoulu 2014) et, chez Talents Hauts, Ma mère est un hamster dans la collection Livres et égaux (2016).

  • Une histoire de violence, de vengeance. Une histoire corse.Dans cette famille, un soir de novembre 2011, sur le parking d'une résidence cossue, assise à l'arrière d'une voiture, une fillette de 11 ans, Carla-Serena est blessée par plusieurs balles de kalachnikov lors d'une tentative d'assassinat qui vise son père, Yves Manunta, un ancien nationaliste reconverti dans les affaires. À l'avant sur le siège passager, touchée à la hanche et à la cuisse, sa mère va perdre l'usage d'un pied.
    Mère et fille portent en elles les stigmates de cette violence, des fragments de balles de kalachnikov que les médecins n'ont pu extraire de leurs corps.
    Après cette tentative ratée, la menace continue de planer. L'appartement familial, avec vue imprenable sur le golfe d'Ajaccio, se transforme en bunker. Comme dans le petit village d'Amérique du Sud de "Chronique d'une mort annoncée' de Gabriel Garcia Marquez, où tout le monde sait que Santiago Nasar va être tué, à Ajaccio une macabre rumeur bruisse : Manunta est un homme à abattre. Il sera finalement assassiné le 9 juillet 2012. Déjà en 1996, en pleine guerre entre nationalistes, alors militant nationaliste actif, il avait échappé à 98 tirs de pistolets mitrailleur, et avait gagné un surnom : " Robocop "... Aujourd'hui c'est sur le fils , qui vit désormais loin de la Corse, que pèsent les menaces.
    C'est l'étoffe d'une tragédie. La famille Manunta ne semble pouvoir échapper à un destin dramatique.
    Des années romantiques du nationalisme aux guerres fratricides, du temps des affaires jusqu'aux dérives mafieuses et affrontements sanglants entre groupes armés, cette affaire de famille illustre la difficulté de l'Etat à esquisser une vérité judiciaire sur une île en proie à la violence, qui n'épargne même plus les femmes et les enfants.

  • Corse, 1850. Deux frères de l'Alta Rocca - région montagneuse du sud de l'île - se voient forcés de fuir leur village. Derniers hommes de la lignée des Manghjà Orso, ils sont traqués pour cela. Orso prend le maquis, et n'aura de cesse de restaurer son nom, mais il lui faudra d'abord pactiser avec le diable, en la personne de Santo, bandit sanguinaire et avide de pouvoir. De son côté, Giovanni, l'aîné, las de la spirale infernale des vendettas, quitte l'île et part sur les traces de leur père, vers les Etats-Unis d'Amérique. Il faudra attendre quarante ans pour que leurs destins se rejoignent à nouveau.

    Sous la plume enlevée de Philippe Pujol, la politique et la violence, aux racines de la tragédie corse, se font personnages à part entière.

  • Napoléon croyait-il en Dieu ? Avait-il peur de la mort ? Pourquoi portait-il un uniforme de colonel alors qu'il était général ? Fut-il le fossoyeur de la Révolution ? Comment a-t-il géré la dette publique ? Son armée était-elle la meilleure du monde ? A-t-il ruiné la France ? Napoléon est l'un des personnages préférés des Français. Malgré la profusion de biographies, il demeure un mystère. En cent questions à la fois simples et insolites, évidentes comme inattendues, qui explorent le Napoléon intime et s'interrogent sur le bilan de son action, Thierry Lentz fait le point sur cet empereur fascinant. Son ouvrage n'est pas une biographie de plus, mais un puzzle en cent pièces, où il s'est attaché à apporter le maximum d'informations, à nourrir ses réponses d'anecdotes nouvelles, qui s'adressent à l'étudiant, au professeur, à l'amateur d'Histoire ou au passionné.

  • La Corse a donné à la France un nom commun, le maquis. Le couvert végétal de l'île est devenu le symbole universel de la résistance aux occupations et aux tyrannies.
    Au coeur de l'Europe, au milieu de la Méditerranée, la Corse a longtemps subi son histoire, réduite à une suite ininterrompue de tentatives de conquête et d'invasions étrangères. Les habitants y ont alors acquis une solide expérience dans la résistance. Depuis les origines jusqu'à nos jours, Robert Colonna d'Istria brosse le récit de leur tumultueuse histoire. On y retrouve des grands hommes, réels ou légendaires : Giudice de Cinarca, Vincentello d'Istria, Sampiero Corso, Pascal Paoli, Napoléon Bonaparte... Mais sont aussi là tous ceux, moins illustres, qui furent phéniciens, étrusques, grecs, romains, sarrasins, pisans, génois, aragonais, anglais, français, et qui réussirent l'exploit, à travers les tourments de l'histoire, de savoir avant tout rester eux-mêmes.

  • « C'est compliqué, la Corse. La médiasphère en donne des indices tous les jours. Dans sa fameuse BD L'Enquête corse, le regretté René Pétillon résumait dans l'un de ses dessins : "C'est compliqué la Corse pour un continental." Un autochtone a répliqué : "C'est encore plus compliqué pour un Corse." Cette lucidité me ravit. De clichés en colères, de préjugés en violences, de formules en répliques, nous semblons souvent assister à une sorte de dialogue de sourds. Ne serait-ce pas plutôt un dialogue de blessés ? (... ) Les peuples ont l'expérience des rivalités des mémoires, des concurrences mémorielles. C'est ainsi que s'enlisent des adversaires sans jamais trouver ni sens ni soulagement. Mon premier souci, et il est impérieux, est de ne pas tomber dans ce piège. »

  • En attendant la visite de ses amis Sam Levitt et Elena Morales, le milliardaire français Francis Reboul profite de sa terrasse ensoleillée face à la mer lorsqu'un yacht gigantesque apparaît derrière un cap de l'archipel du Frioul. S'il est habitué à ce que nombre de touristes en bateau observent son magnifique palais, rien ne l'a préparé à la curiosité outrageuse des passagers du yacht, qui n'hésitent pas à venir survoler le domaine en hélicoptère. Grâce à ses relations dans la police marseillaise, Reboul découvre l'identité du propriétaire du yacht, le redoutable Oleg Vronsky, magnat des affaires russe dont les associés tendent à connaître une mort prématurée. Bientôt, il reçoit la lettre d'un agent immobilier qui lui propose de vendre sa propriété au même Vronsky. Il refuse mais sait que ce dernier ne reculera devant rien pour obtenir ce qu'il veut. Les méthodes du Russe se font d'ailleurs de plus en plus musclées, surtout lorsque la mafia corse vient lui prêter main-forte... Américains ou Russes, personne ne peut résister au charme de la Provence - sa gastronomie, son rosé, ses petits bistrots... -, pas plus que le lecteur ne saura résister au généreux savoir-faire de Peter Mayle, le plus méridional des romanciers anglais.

  • Une enquête palpitante qui alterne récits de Résistance et vendetta moderne.
    Luna, seize ans, vient d'emménager à Ajaccio où sa mère a décidé de refaire sa vie. Seule comme jamais, elle se plonge dans les études et décide de préparer le Concours national de la résistance. En remontant le fil de l'Histoire, elle découvre le sort méconnu des Juifs de Corse. Ce qui n'était pour elle qu'un devoir de classe lui permet, contre toute attente, de lever un lourd secret familial. Son destin de lycéenne d'aujourd'hui se mêle à celui de Salomon, jeune résistant d'hier, au gré d'une vendetta sans limites et sans âge.

  • Pour la première fois, un ancien « Natio », membre d'un des commandos les plus actifs du FLNC de la fin des années 1970 à la fin des années 1990 revient sur son histoire. Jeune militant engagé dans la lutte nationaliste après les évènements d'Aléria en 1976 et la naissance du FLNC, Michel Ucciani va peu à peu glisser vers la délinquance. Les attentats et l'action clandestine lui donnent le goût de l'action, le recours à l'impôt révolutionnaire et autres rackets en font un gangster et un braqueur de haut vol. Cette évolution de la lutte politique et des idéaux de la jeunesse au grand banditisme, pour la première fois racontée de l'intérieur, nous fait comprendre les dérives du nationalisme corse.

  • En Corse, l'été sera meurtrier...
    Il ne faut jamais revenir au temps maudit de son enfance.
    En ouvrant la maison d'Acquargento, désertée vingt ans plus tôt, c'est tout l'été de ses 16 ans qui brûle la mémoire d'Anna : l'aridité du soleil corse, l'omniprésente menace des guêpes, l'indifférence des parents, l'ennui moite de l'adolescence... et l'arrivée surprise d'Hélène, sa cagole de soeur aînée, bébé au bras, plus égoïste et méchante que jamais. Plus dangereuse surtout. Cet été-là, Anna en était convaincue, Hélène jouait avec la vie de sa propre fille.
    Paranoïa, jalousie de petite soeur ou pressentiment d'un drame annoncé ?

  • Printemps 1814. Sur l'île d'Elbe, nul ne connaît l'intérêt de N. pour les abeilles, excepté Pasolini ; dès les premières victoires, l'apiculteur a perçu le lien magique qui unit les insectes au stratège hors de pair. Au fil des ans, la justesse de ses « décryptages apicoles » des batailles du grand Corse l'a convaincu que l'esprit de la ruche était la clef pour comprendre la vie et l'action de Bonaparte. Cette connaissance occulte qu'il possède de N. en fait le rouage essentiel de la conspiration fomentée par la Société bonapartiste toscane, qui vise à faire de l'empereur déchu, et revenu à ses origines, l'incarnation du Risorgimento de l'Italie. Premier roman d'une intelligence rare, aussi subtil que la couleur ambrée du miel, L'Apiculteur de Bonaparte a obtenu, en 1996, le prestigieux Prix Juan March Cencillo, décerné à un roman court.

  • Loin des clichés et du folklore touristique, la Corse présente une réalité plurielle et complexe. Ce petit livre synthétique, factuel et non partisan en propose une analyse rigoureuse, au croisement de l'ethnologie et de la sociologie pour envisager avec lucidité les possibilités aussi bien que les menaces du futur.
    Loin des clichés, la Corse présente une réalité plurielle et complexe.
    Appuyant son analyse sur un socle historique qui rappelle les contraintes de l'insularité, l'auteur commence par un examen des transformations qui ont marqué le dernier demi-siècle : bouleversement de l'agriculture, développement du tourisme, inversion de la dynamique démographique. Ces constats permettent de comprendre l'essor des revendications nationalistes et la violence politique qui ont marqué la Corse dans un contexte de déclin des " clans " traditionnels. La légitimation de l'autonomie a largement bénéficié de la puissance d'un mouvement culturel (le
    riacquistu), aujourd'hui hégémonique. L'économie corse est à présent largement fondée sur le tourisme : cela entraîne de nouvelles contraintes, liées au développement d'une délinquance économique, à la saisonnalité et à l'augmentation des prix, notamment dans l'immobilier.
    Constamment fondé sur des faits, non partisan, ce livre croise l'ethnologie et la sociologie pour envisager avec lucidité les possibilités aussi bien que les menaces du futur.

  • Juges en Corse

    Jean-Michel Verne


    Pour la première fois, neuf magistrats racontent leur tumultueux passage en Corse, entre emprise mafieuse et ambiguïtés de l'État.

    " Il ne faut pas rester trop longtemps en Corse. Il faut agir dans la légalité, se garder de certaines fréquentations et, surtout, se tenir éloigné de certaines opérations "barbouzardes'. " Ces mots, prononcés par le magistrat Jacques Dallest, révèlent toute la complexité du travail de la justice sur l'île.
    Pressions, menaces, poids des clans et des réseaux, moeurs locales, grand banditisme omniprésent, attentats, coups tordus... Le fonctionnement de la justice insulaire reste très particulier, au moment même où le nationalisme a pris le pouvoir.
    Trois juges et six procureurs qui ont exercé dans l'île jusqu'à aujourd'hui témoignent de leurs difficultés à traiter les affaires. Un enjeu majeur, alors que la Corse pourrait plonger irrémédiablement dans un engrenage dangereux.
    Chacun évoque ses dossiers les plus sensibles. Tous s'expriment avec la volonté de normaliser la vie insulaire et de permettre à l'île de Beauté de poursuivre son développement dans le respect des lois de la République.

empty