• Vania, Vassia et Sonia, la fille de Vassia, les trois personnages de ce flamboyant roman, sont en quête d'un avenir qui les réconcilie avec leur passe? de Cosaques. Cependant chacun lit cet avenir sous un angle différent: s'intégrer en France avec un impeccable parcours, rester russe tout en défendant la République française, reprendre coûte que coûte le combat contre Staline, quitte a? se ranger du côté des nazis... Dans ce grand roman qu'elle portait en elle depuis longtemps, Macha Méril évoque la condition des Russes blancs en France.

  • Ce qui frappe immédiatement quand on le voit, c'est son oeil, manquant. Pourtant Josselin a perdu bien plus pendant son service au Mali. Au moment de rentrer au pays, un souvenir s'impose à lui comme seule source de réconfort, celui d'un lointain été passé à Missoulat, en compagnie de Thomas, Martin et surtout d'Emma. L'été des seize ans. En route pour retrouver ce qu'il reste de sa jeunesse, il fera la connaissance d'Henri, un artiste ferronnier que la vie n'a pas épargné non plus. Bientôt, les problèmes du vieil homme deviennent aussi les siens, et il découvre que même au sein d'une petit ville comme Missoulat, une tragédie politique et familiale peut briser des hommes et des vies. Entre crises post-traumatiques et réglements de compte, sa route vers la rédemption sera longue.

    Né en Corrèze en 1971, Sébastien Vidal est revenu dans son département de naissance après vingt-quatre années d'aventures en gendarmerie. Il ne passe pas un jour sans lire un bon roman et se nourrit de littérature depuis l'enfance.

  • Jérôme Alleyrat avait seize ans quand son père prit l'habitude de coucher avec lui, et lui avec son père. La mère a décidé de s'enfuir. Quand il arrive à Paris, un matin de septembre?1991, il a vingt ans. À cette date, l'épidémie de sida bat son plein. Peu concerné par cet événement, tout entier concentré sur la quête d'un plaisir qui frôle l'anéantissement de soi, Jérôme est arrêté au beau milieu de son accomplissement par l'irruption sous son toit de la maladie, en l'espèce?: son voisin de palier qu'il recueillera, soignera, accompagnera jusqu'à la fin. De cet épisode fondateur découlera l'orientation de sa vie tout entière. Sa trajectoire remet au centre de notre attention ce qui désormais a disparu derrière le rideau de fumée de la réification triomphante?: le goût du sexe, l'élan vers l'autre, la tentation du bien...

  • Bastien a la trentaine. Il a passé son enfance en Corrèze dans un hameau isolé, au sein d'une famille aimante. À huit ans il tombe amoureux de Nicolas, un de ses camarades de classe, qui disparaît peu après dans un accident de voiture. N'ayant pu consacrer sa vie à ce garçon, Bastien la consacrera aux hommes que le hasard mettra sur sa route. Bastien est régisseur de théâtre, il aime aussi l'escalade, quand il n'est pas sur les plateaux il affronte les à-pics des grands causses de Lozère. En outre, depuis l'enfance, il s'habille parfois en fille pour voir comment le monde alors apparaît et répond. Enfin il arrive qu'il ne soit ni au théâtre ni au grand air, ni habillé en garçon ou en fille, mais nu dans quelques films pornographiques qui lui permettent d'allier l'utile à l'agréable.C'est dans un de ces films que je l'ai vu pour la première fois. Je ne me suis jamais remis de la liberté insolente de sa présence. Devant l'écran où je me tiens caché, à l'ombre de la lumière que Bastien projette, sans fin j'interroge le mystère de son apparition, le sens qu'elle confère à ma vie. Je tente ici de deviner tout ce que les films où je le vois s'ébattre dérobent à ma vue (son enfance, son travail, sa famille, ses amours, ses habits), me laissant dans l'exercice conjugué du regard et du désir, dans la contemplation d'un portrait lumineux et brutal à peaufiner pour les jours, désormais proches, où l'ombre gagnera.


  • Pétain. La France rurale. Le peuple vaincu. Le jeune Claude Duneton, enfant unique, est tiraillé entre son père - que la guerre de 14 a détruit - et sa mère - femme autoritaire et violente. La seule amie ? Rita, la chienne qui, comme Claude, se protège des coups. Rita, la frangine que Claude n'a pas eue et à qui, dans ce roman poétique, l'auteur rend un sensible hommage.
    Claude Duneton se souvient et évoque avec émotion le pays de son dernier roman - Le Monument. Fidèle à sa Corrèze natale, l'auteur n'a pas oublié cette époque, aujourd'hui révolue, où les familles restaient toujours au village, où les gens ne se mélangeaient pas.
    La Chienne de ma vie est le récit poétique et nostalgique d'une enfance paysanne pendant l'Occupation.

  • La Corrèze : un voyage à Obazine. L'auteur se souvient et évoque un paysage et sa dimention humaine et philosophique.
    « Ce n'est pas nous qui disons le lieu, c'est lui qui nous dit ». La perte de la relation au monde qui nous porte est la nouveauté tragique du siècle qui finit. Qu'est-il encore possible de voir des paysages, des lieux de mémoire ou de spiritualité où s'inventèrent notre culture et notre imaginaire ? C'est à la recherche de ce site intérieur que nous invite ce livre où la nostalgie compte moins que la quête d'un nouvel éblouissement.

  • Publié en 1873, cet ouvrage (en deux tomes) comblait le vide historique concernant l'une des grandes anciennes provinces de France : le Limousin. Incompréhensiblement, l'ouvrage n'avait jamais été réédité depuis lors et était devenu totalement introuvable.
    Certes l'histoire du Limousin, plus qu'à son tour, a été une histoire compliquée et pleine du bruit des ambitions et des guerres, locales ou générales.
    De la tribu gauloise des Lemovici en passant par les premiers comtes puis les turbulents vicomtes d'après l'an 1000, leurs démêlées sanglantes avec le clergé et avec les ducs d'Aquitaine - notamment Henri II et Richard Coeur-de-Lion -, la complexe passation d'héritage au profit de la dynastie des ducs de Bretagne, rien n'est épargnée à la vicomté et à sa population.
    Voici, enfin rééditée et entièrement recomposée, cette palpitante histoire du Limousin qui ne manquera pas de passionner tous ceux qui ont de près ou de loin une attache avec cette région.
    François Marvaud, professeur d'histoire, fut également vice-président de la Société archéologique et historique de la Charente et correspondant du Comité des travaux historiques et des Sociétés savantes. Il a publié de nombreux ouvrages historiques sur la Charente et le Limousin dans la deuxième moitié du XIXe siècle.

  • Trois titres parmi les plus populaires de Marie-Bernadette Dupuy réunis en un gros volume. Un hommage rendu à quinze années de succès continu.
    Profondément ancrée dans sa région natale, Marie-Bernadette Dupuy connaît tous les secrets des forêts et des rivières entre Corrèze et Charente. Elle aime et sait nous faire aimer les personnages qu'elle y trouve, jeunes filles douces et dignes dont la force est dans une infinie capacité à vaincre le malheur.
    L'Orpheline du bois des Loups. Une traversée émouvante du siècle dernier, de Corrèze en Charente limousine, sur les traces d'une enfant trouvée, Marie...La Demoiselle des Bories. De 1946 à 1970, en Corrèze, l'émouvante chronique de la famille Mesnier réunie autour de Marie, l'orpheline du bois des Loups devenue une femme forte et courageuse.Les Enfants du Pas du Loup. A partir de l'histoire vraie d'un secret de famille raconté un soir d'hiver, une évocation de la batellerie des Charentes, incarnée par un jeune gabarier et les femmes qu'il aime.

  • Ma grand-mère cuisinait au feu de bois des galantines, des pâtés. Les guirlandes des trompettes des morts séchaient dans le cellier. C'était en Périgord. Puis il y eut un mariage en Corrèze et l'univers culinaire s'agrandit de tourtous, potées, bréjaudes et clafoutis. Maintenant j'habite le Lot... vous l'avez deviné, j'ai poursuivi la quête des bonnes recettes autour des châtaignes, noix, champignons, truffes, oies, canards, cochons... Chaque territoire a sa géographie, ses secrets et ses appellations propres mais s'y révèle un même esprit celui du bien manger. Pour celui qui vient d'ailleurs c'est un peu étrange... le milla se fait avec des pommes ou du maïs ? Et les farcidures avec de la pomme de terre râpée ou mijotés dans le bouillon ? Qui croire quand les recettes qui ont le même nom, recouvrent parfois des plats complètement différents avec une orthographe qui change également ? Cet ouvrage propose plus de cent recettes traditionnelles. C'est une cuisine paysanne qui se transmet, qui se mijote au coeur de la famille et qui survit à toutes les modes. Elle révèle une certaine harmonie. Sans provocation, elle est faite de bon sens pour révéler l'essentiel de la vie : nourrir et faire plaisir. Je vous invite donc à refaire confits et foie gras, daubes et plats mijotés dans votre cantou ou sur votre plaque électrique. Bien sûr c'est du temps passé... mais qu'est-ce que c'est bon !

  • Démission du ministre de la Coopération Michel Roussin. Tentative de déstabilisation du juge Halphen. Mises en garde à vue d'entrepreneurs en bâtiment. Affaire Schuller-Maréchal. Scandale des HLM. Valises de billets. Appartements aux loyers bradés pour les amis et affidés. Villas construites ou achetées au rabais... Tous ces dossiers ont fait la une des journaux, des coups de projecteur ont été donnés sur un monde où se côtoient hommes politiques, financiers douteux, truands de plus ou moins grande envergure, avant que ne retombent sur eux le silence et l'obscurité propices aux mauvais coups. Cette obscurité, Alain Guédé et Hervé Liffran la scrutent depuis des années pour le Canard enchaîné. Ils ont rencontré des dizaines de témoins, procédé à de minutieuses investigations, à de patients recoupements. Le tableau est effarant. La plupart de ces événements ont un lien commun : la mise en place d'un système de fausses factures destiné au financement occulte du RPR. Ils ont un décor commun : l'Hôtel de Ville de Paris. Et des acteurs communs, truculents comme Jean-Claude Méry, inquiétants comme Louise-Yvonne Casetta, connus comme Robert Pandraud et Patrick Balkany, ou secrets comme Georges Pérol et Jean-Pierre Quéré. Faut-il en déduire qu'ils ont un maître d'oeuvre commun, dont la carrière doit tant à la ville qu'il a administrée et au parti qu'il a incarné ? Déjà, des observateurs s'interrogent : et si le passé du maire de Paris en venait à rattraper l'hôte actuel de l'Élysée ?

  • Une étude succinte et générale, publiée en 1887, - et régulièrement rééditée depuis - qui permet de se faire une idée sur les diverses origines des noms de lieu en Haute-Vienne, Creuse, Corrèze et Dordogne-Périgord.
    Labbé François Arbellot (1816-1900) est, sans conteste, l'un des grands historiens du Limousin au XIXe siècle. Il a publié de multiples communications historiques et archéologiques qui portent en quasi exclusivité sur le Limousin, son histoire, ses monuments et ses personnages illustres.

  • Les grandes étapes de la vie d'Odette sont le support parfait pour un roman féministe et historique, saupoudré de réalisme et d'émotion. En mêlant la migration citadine, le couple, l'usine, la violence conjugale et la rudesse de la vie, elle livre un dernier roman aussi abouti que passionnant.


  • Parachuté au coeur d'une ruralité dont il ignore à peu près tout, Antoine Duplanquier rejoint la prestigieuse administration préfectorale de l'arrondissement d'Ussel, Haute Corrèze. Notre jeune commis va faire sur le tas l'apprentissage du drôle de métier de sous-préfet, où parfois le rocambolesque le dispute à l'absurde.

  • Relate l'opération flambeaux, temps fort de l'hommage national rendu en 1990 au général de Gaulle à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance et du cinquantième anniversaire de l'appel du 18 juin 1940. Avec des données historiques sur l'état d'esprit et les motivations des résistants, leurs organisations et leurs actions.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le 25 août, Jacques Chirac démissionne bruyamment de son poste de Premier ministre. Quatre jours plus tard, dans la Creuse, il prépare, avec Pierre Juillet, Marie France Garaud et Jérôme Monod, le lancement du Rassemblement pour la République. Une machination, le RPR ? Une simple opération de Chirac Rastignac à qui l'on doit aussi le coup de poignard à Chaban, le coup d'État à l'UDR, le coup de pied à Giscard et le pied de nez à d'Ornano ? Une machinerie, le RPR ? Ses rouages au Parlement, en province, dans les usines, les universités, etc., ont l'air bien huilés, mais qui paie l'huile ? La mécanique paraît efficace, mais, pour en arriver là, combien d'anciens gaullistes, d'anciens pompidoliens n'a-t-elle broyés ? Le moteur ronronne, mais qui en tient vraiment les leviers ? Un machin, le RPR ? Comment faire cohabiter les gros bras du SAC et les penseurs du brain-trust ? Comment rassembler tant de dissemblances ? Comment payer tant de dépenses : avec l'argent du patronat, des promoteurs immobiliers, des Arabes ou des militants ? Une machine, le RPR ? Certainement, et d'abord une machine de guerre électorale qui ressemble comme deux gouttes d'eau à son fondateur : mi-locomotive, mi-rouleau compresseur. C'est pour répondre à toutes ces questions que deux journalistes, P. Crisol (de RTL) et J. Y. Lhomeau (de l'ACP), ont entrepris ce véritable « voyage à l'intérieur du Rassemblement pour la République ». Ils en rapportent ce livre.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Le prestige d'un grand corps d'État dépend en partie de l'histoire personnelle des agents qui le constituent. Placés à la tête de la hiérarchie financière des départements, les trésoriers-payeurs généraux étaient investis d'un pouvoir administratif qui les a fait souvent prendre pour des « préfets financiers ». Cet ouvrage, à la suite d'une minutieuse enquête prosopographique menée à partir de toutes les archives disponibles, retrace la carrière de ces fonctionnaires de la décentralisation, telle que la comprenait le XIXe siècle. Les répertoires, nominatif et territorial, ainsi reconstitués intègrent la biographie collective dans l'étude sociologique des hauts fonctionnaires des finances aux XIXe et XXe siècles. En témoignant de la vie de ces notables, cet ouvrage s'inscrit dans une volonté de reconnaissance du patrimoine de l'administration française.

  • L'idée était séduisante. Grâce à la patience éclairée et à un travail de recherche considérable de la part de Pierre Boué-Merrac, un journaliste de 37 ans, elle est devenue réalité. Près de sept années ont été nécessaires pour réunir des documents et des témoignages inédits. Cet ouvrage retrace les étapes de l'exceptionnelle ascension d'un jeune Corrézien né à Paris. L'auteur fait, pour le plus grand intérêt de ses lecteurs, un récit vivant de la Ve République et certains des hommes qui l'ont faite. Plus de cent personnalités des milieux politique, culturel et sportif, sans oublier certains professionnels de la communication, ont apporté leur témoignage : l'amiral Philippe De Gaulle, Claude Pompidou, Michel Debré, Pierre Messmer, Alain Juppé, Jacques Toubon, Bernard Pons, Michel Rocard, Guy Drut, Jean-Michel Goudard, Patrick Poivre d'Arvor, Franz Olivier Giesbert, pour n'en citer que quelques-uns. Ce livre fourmille d'anecdotes et fait revivre des moments intenses de joies et de peines éprouvées par un personnage mystérieux, trop souvent méconnu. Véritable source d'information, cette biographie, illustrée par une quarantaine de photos originales, offre aux lecteurs des aspects inédits de la vie de Jacques Chirac, de son enfance à la conquête de l'Élysée.

  • Un terroir exceptionnel et une population attachante et fervente à travers 150 documents photographiques et des textes de journalistes et écrivains de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

  • Conventionnel proche des Girondins, retiré en Corrèze après le coup d'État du 18 brumaire, J.-A. Pénières (1766-1821), exilé en 1816 comme régicide, s'embarqua la même année pour l'Amérique où il fonda une nouvelle cité, en Alabama. En 1820, il devint commissaire aux affaires indiennes en Floride.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Catherine, étudiante briviste qui fréquente la faculté de droit de Limoges, adore sa région, où il fait bon vivre, son calme et sa verdure. Lors d'un voyage, par le plus grand des hasards, elle rencontre Jacques, Parisien pur sucre qui prêche les vertus et les bienfaits de la capitale. Imbibé de la vie citadine, bardé de ses certitudes, il dénigre les provinciaux et leur mode de vie désuet à ses yeux. Tout oppose ces deux êtres : leurs milieux, leurs valeurs, leurs aspirations, leurs caractères. Ils vont s'aimer, malgré ces différences. Mais parviendront-ils à bâtir une relation commune ? Lequel d'entre eux fera l'effort de quitter ses racines ? Et à quel prix ?

empty