• Grands carnivores

    Bertrand Belin

    Aujourd'hui, lendemain de l'arrivée d'un cirque en ville, lendemain de l'exposition au Grand Hôtel, lendemain d'un jour qui n'était encore la veille de rien de particulier, d'aucun événement remarquable, aujourd'hui donc, aux aurores, sur le site de l'ancien port de marchandises, le moral n'est pas au beau fixe. Il y a de l'agitation... un groupe de fauves s'est échappé durant la nuit. L'inquiétude se propage avec la rumeur. Qui a peur, à présent, d'être dévoré ? Et par qui ?

  • Des questions pour éveiller la curiosité des enfants !
    Les trapézistes ont-ils peur de tomber ? Comment se maquille le clown ? À quoi sert la baguette magique ?

  • Le Mitan, vaste plaine couturée de canaux, creusés en des temps immémoriaux, et que les colons parcourent désormais sur de lentes péniches tirée par des chevaux.
    C'est sur l'une d'entre elles qu'embarque le jeune Gabriel, attiré par son côté exotique : peuplée de phénomènes de foire, elle lui permet d'échapper à un quotidien morose.
    Mais quels sont les esprits qui hantent les anciens tertres, tout au bout de la plaine ? Pourquoi, depuis des siècles, condottières et capitaine viennent-ils se perdre dans le Mitan ?
    Et surtout, à quoi bon maintenir les anciennes traditions des bateleurs-bateliers, quand la civilisation apporte de nouvelles règles ?

    Gazogènes, héliographes, canaux, chevaux et grandes plaines : un autre monde.

  • Une galerie de portraits de personnages hauts en couleur que Tully côtoya pour le meilleur parfois, et souvent pour le pire.

    Dans le premier volume de ses " souvenirs des enfers ",
    Vagabonds de la vie, paru en 1924, Jim Tully évoquait ses mésaventures de hobo à bord de trains de marchandises. Trois ans plus tard, dans
    Circus Parade, il aborde un nouveau chapitre de son adolescence tumultueuse, celui de son passage dans un cirque nommé Cameron's World Greatest Com bined Shows. Le livre se présente comme une galerie de portraits de personnages hauts en couleur que Tully côtoya pour le meilleur parfois, et souvent pour le pire. Le cirque de Cameron et ses dix wagons étaient peuplés d'acrobates, de dompteurs, de monstres de foire, de rabatteurs, d'aboyeurs, d'embobineurs et de manoeu vres dont l'existence nomade était rythmée par les représentations de ville en ville.

    Circus Parade rencontra un succès immédiat, aussi bien auprès du public – il fut réimprimé à plusieurs milliers d'exemplaires quelques semaines après sa parution – que de la critique. Le jeune romancier James Agee y alla de son commentaire : "
    Circus Parade se distingue par son style dépouillé et sa description d'une brutalité effroyable dont je n'aurais jamais imaginé qu'elle puisse exister. " Bref, tout aurait été pour le mieux si Jim Tully n'avait pas essuyé les tirs croisés des censeurs et des défenseurs du cirque, notamment la Circus Fans' Association, qui réussirent à faire échouer le projet d'adaptation cinématographique en 1929. Tout au long de sa carrière littéraire, Jim Tully souleva ainsi l'indignation des ligues de vertus et des gardiens de la morale. Or son oeuvre nous offre un éclairage précieux sur le monde des nomades et des va-nupieds de l'Amérique du début du XXe siècle et permet de mieux comprendre les origines du roman noir américain.

  • Timoté découvre les grandes joies et petites frayeurs du cirque ! Timoté est un petit lapin qui, au fil des albums, partage sa vie avec ses copains et sa famille.
    Aujourd'hui, ses grands-parents lui font une surprise et l'emmènent au cirque pour la première fois. On découvre au fil des pages, les numéros du cirque : le dompteur de lions, les acrobates, le dresseur d'éléphants et bien sûr les clowns ! Beaucoup d'émotions pour Timoté qui rit de bon coeur mais qui, parfois, a aussi un petit peu peur...

  • Dans le jardin, les enfants montent un cirque. Poésie et imagination sont au rendez-vous...

    Au cirque, il faut s'entraîner et recommencer, mais sous le chapiteau tout devient plus beau !

  • Voici l'épopée à travers la jungle de la tigresse Yanoua à la recherche de son fils, enlevé par des braconniers. Un voyage merveilleux autour du thème du cirque.

  • Fichaises

    Christine Jeanney

    53 jours, c'est le temps qu'il avait fallu à Stendhal pour écrire sa Chartreuse de Parme, au point que Perec reprendrait plus tard cette contrainte pour son dernier livre. 21 jours, prétend Faulkner, pour écrire Tandis que j'agonise... Pour Simenon, pour Balzac, on a aussi ces étranges datations ramassées, périodes où on est prêt, qui sont un rendez-vous avec soi-même, et vous mènent à une oeuvre qui vous dit et qu'elle commence, et, plus tard, qu'elle finit.
    Ainsi sont nées ces Fichaises, 71, une par jour. Et le fait qu'elles rebondissent d'une à l'autre, tissent des liens ou se complémentent, se dédoublent, interrogeant avec obstination ce même rapport à la vie quotidienne, fait des rêves, des conversations, des plus humbles tâches et de comment brille le soleil : il sera question ici d'un chapeau, d'un cirque, d'un coup de téléphone - et ce n'est pas le plus facile des défis. Surtout lorsqu'on souhaite, comme ici, cette légèreté et de la vie et de la parole, le grain d'insolence, et la beauté des phrases.
    Mais si l'auteur n'était pas dans son travail permanent d'énonciation du monde, de quête des images, de voyage par le web, est-ce que ce rendez-vous quotidien pendant neuf semaines, que nous étions probablement pas mal de centaines à suivre, aurait pu se développer ?
    Voici donc l'autre étage, celui du livre...
    FB

  • Sans famille

    Hector Malot


    Texte intégral. Cet ouvrage a fait l'objet d'un véritable travail en vue d'une édition numérique. Un travail typographique le rend facile et agréable à lire.

    Rémi, l'enfant trouvé, est vendu à Vitalis, un vieux musicien ambulant. Les voici tous les deux sur les routes. Bientôt, Vitalis meurt et, seul au monde, Rémi recherche sa vraie famille de l'Auvergne à l'Angleterre. Il rencontre des personnages terrifiants, voleurs ou bourreaux d'enfants. Mais il s'attache à des animaux : entre autres, un petit singe prénommé Joli-Coeur et Capi, le chien savant. Et surtout, il se fait des amis comme Mattia. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sans_famille

    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • La Plume, c´est François Plumasseau, il est autiste. Brigitte, c´est une prostituée de 50 ans.
    Entre marginalité et handicap, cet enfant de 30 ans et Brigitte se lient d´une amitié sans faille.
    Échappant à leur sombre quotidien, Brigitte et La Plume se bâtissent, au fil des pages, une place au coeur du cirque.
    Lorsque le rideau tombe, derrière le chapiteau, dans ces lieux éloignés des feux de la piste, vivent des hommes et des femmes avec qui tout est possible.

  • Coordonné par Sara Dion, le dossier de ce numéro est consacré au répertoire théâtral québécois. Sarah Berthiaume, Jean-Denis Beaudoin, Édith Patenaude et Guillaume Corbeil font partie des créateurs qui ont accepté de se pencher sur le sort de pièces signées par des auteurs comme Marcel Dubé, Françoise Loranger, René-Daniel Dubois et Jovette Marchessault. Hors dossier, on trouve notamment un appel à l'audace signé Paul Lefebvre, mais aussi des entretiens avec Daniel Wetzel, du collectif berlinois Rimini Protokoll, et Anne Teresa De Keersmaeker, célèbre chorégraphe flamande.

  • La boîte à rêves

    Philippe Paric

    Killian est un enfant passionné de magie. Il adore faire des tours à ses copains. Par chance ses parents ont décidé d'aller au cirque. Il a hâte de voir le grand magicien. Mais celui-ci lui réserve un drôle de tour qu'il n'est pas prêt d'oublier...

    Dans ce roman Philippe PARIC permet au lecteur de décider dans quel genre littéraire il veut suivre le héros, fantastique ou policier.

  • Le secret de Melissa

    Daniel Olender

    Mélissa a un secret, elle est amoureuse de Paquito le trapéziste. Qui de son amie Pipole ou de sa tante Naturéla saura mieux la conseiller ?

  • Victoire

    Patricia Ricordel

    Victoire, interpellée par quatre mots lus sur un panneau publicitaire, échoue à La Réunion au sein d'une église évangéliste. Là, elle croise la route de Timothée Damour, un gourou au grand coeur et Colette, sa fidèle collaboratrice qui vont bouleverser le cours de sa vie. Cette jeune femme, enfant de la balle, fan de Céline Dion, dépendante aux jeux de hasard et allergique à la prière, parviendra-t-elle à échapper à ses créanciers ? C'est une histoire de hasards ou de coïncidences, de petits cailloux semés sur un chemin qui ne mène jamais où l'on croit. Victoire, une héroïne intense et volcanique à l'image de l'île où se déroule l'intrigue : La Réunion. C'est un roman frais et pétillant, émouvant et drôle à la fois, avec des personnages attachants, qui donne envie d'être créateur de sa destinée.

  • Source d'information, d'émerveillement, de plaisir et de stimulation intellectuelle, la littérature s'avère un filon considérable d'inspiration pour les artistes des arts vivants. C'est pourquoi l'édition printanière de Jeu se consacre au rapport entre scène et littérature. À la une, Fanny Britt et Jean-Philippe Baril Guérard, tous deux dramaturges et romanciers, livrent un échange épistolaire sur les spécificités du geste d'écrire, pour la scène ou pour le livre. Pierre Yves Lemieux, lui, expose sa démarche d'adaptation d'oeuvres littéraires, qu'il qualifie de « transcréation ». Puis, Marie-Christiane Hellot tente de cerner en quoi la figure de l'écrivain constitue une matière théâtrale inspirante. Hors dossier, James Oscar pose la question de la diversité au Festival TransAmérique et Jeu présente une enseignante au secondaire, qui utilise le théâtre pour faciliter l'intégration d'élèves en classes d'accueil, et un metteur en scène new-yorkais qui, par le biais de la tragédie grecque, favorise la résilience de toxicomanes, de soldats et de victimes de catastrophes naturelles.

  • Circus

    Myrtille Bastard

    Depuis la catastrophe survenue des décennies plus tôt, Till vit dans les montagnes avec tous les habitants de son village. Leur salut, ils le doivent à une caravane montant chaque année de la ville. Cette caravane leur troque vivres, armes et sérum en échange d'une récolte très spéciale.
    Cette année, les exigences des gars de chez Circus ont changé : ils veulent quelque chose de très spécial. De dangereux.

empty