• Cette nuit magique, inspirée d'un fait réel, est une parenthèse rêvée et folle, une invitation à vivre pleinement sa vie.

  • Le Royaume-Uni, un pays en crises ? Nouv.

    Le Royaume-Uni des dernières décennies est indissociable des crises multiples qu'il a affrontées et qu'il continue d'affronter. Certaines culminent avec le Brexit, qui en retour en provoque d'autres. Crise économique et aggravation des inégalités sociales, nationalisme exacerbé, velléités de sécession de l'Écosse, instabilité de l'Irlande, services publics exsangues, syndicats laminés par quinze ans de thatchérisme et perte d'influence sur la scène diplomatique européenne et mondiale... Ces tensions qui parcourent la société britannique sont aussi les défis auxquels il lui faudra faire face à l'aube de cette nouvelle époque pour retrouver une identité commune sereine.
    Contextualisant ces crises au regard du temps long de l'histoire britannique, Clémence Fourton analyse les dynamiques à l'oeuvre qui expliquent comment le Royaume-Uni en est arrivé là.

  • Le 31 décembre 2020, le Royaume-Uni sortira du lunion douanière et du marché unique, plus de de quatre ans et demi après le référendum du 23 juin 2016.

    Un homme a influencé puis façonné ce tournant majeur : lactuel Premier ministre britannique, Boris Johnson. Élevé par un père employé à la Commission européenne puis élu au Parlement, il nen a pas moins été lun des principaux critiques de lorganisation européenne et incarne à lui seul les relations tourmentées entre le Royaume-Uni et lorganisation européenne.

    Observateur averti de la politique britannique, lauteur a pu discuter avec plusieurs dizaines de politiciens, diplomates, journalistes et universitaires pour analyser la relation complexe entre Boris Johnson et lEurope, et plus largement entre le Royaume-Uni et lEurope.

    Journaliste correspondant au Royaume-Uni depuis décembre 2009 pour plusieurs quotidiens de presse nationale La Croix et LOpinion (France), La Libre Belgique (Belgique), La Tribune de Genève et 24 Heures (Suisse) , Tristan de Bourbon Parme couvre lactualité britannique, avec un accent placé depuis 2015 sur la relation du Royaume-Uni avec lUnion européenne. Il a auparavant été correspondant pour divers quotidiens francophones en Australie, en Corée du Sud et en Chine.

  • « Le Brexit m'excite
    c'est incroyable
    c'est la première fois
    qu'une nation se jette par la fenêtre
    en plein orgasme »

  • L'Union se construirait en dépassant les identités. On les ferait rentrer, au chausse-pied si nécessaire, dans «plus d'Europe». Et ce «dans l'intérêt des peuples» Cette vision bien-pensante, autoritaire et pétrie de bonnes intentions, a dominé la scène politique pendant des décennies. L'intégration européenne se heurte pourtant, depuis plus de vingt ans, à une résistance croissante, passive ou active. Une résistance qui s'est exprimée lors de divers référendums, et qui a culminé en juin 2016 avec le Brexit, symptôme d'un mal plus large que certains ne veulent pas regarder en face. Avec arrogance, les élites ont condamné le vote britannique comme populiste et aberrant. Ne faudrait-il pas, pourtant, que celles-ci se décident à entendre la colère qui gronde et qu'elles acceptent de se réconcilier enfin avec les peuples pour sauver, avec eux, le projet européen?
    Avec une parole libre et sans détour, Hubert Védrine explicite les ressorts de la crise de confiance dans l'Union européenne et développe des propositions claires pour la surmonter.

  • La crise du COVID-19 a durement frappé les pays membres de l'Union européenne. Analysant ses premiers effets sur les grands équilibres mondiaux, Josep Borrell, son haut représentant pour la politique étrangère, propose six grands choix politiques pour conforter la résilience de l'Union et la doter d'une véritable autonomie stratégique. Thomas Gomart relève quant à lui que la crise a produit une véritable inversion des représentations : hier, l'Occident entendait exporter ses valeurs universelles ; aujourd'hui, il est récepteur des recettes techno-politiques venues d'Asie. En tout état de cause, entre les mastodontes américain et chinois, l'Europe est à l'heure des choix.
    La mise en scène de la rivalité sino-américaine, au-delà des intérêts divergents, doit beaucoup à la campagne présidentielle américaine. L'occasion d'un bilan : Trump est-il une erreur historique, ou traduit-il, avec son style, la réalité de l'Amérique ? Ses actes, ses décisions économiques et diplomatiques sont-ils erratiques ou suivent-ils la logique de ses promesses électorales ? Jusqu'où s'inscrivent-ils en rupture avec les choix des administrations précédentes ? Bref, le trumpisme existe-t-il, au-delà des effets de communication ? Et le retour d'une administration démocrate bouleverserait-il la politique étrangère du pays ?

    Et l'agenda du monde continue, avec des échéances toujours présentes : les négociations post-Brexit, la réforme de la zone franc d'Afrique, le problématique démantèlement du nucléaire au Japon...

  • Le Brexit

    Collectif

    À l'heure du Brexit, la question de ce qu'est l'Europe, de son avenir, se pose de manière urgente. En effet, c'est l'incertitude qui domine quant aux conséquences de la décision britannique de sortir de l'Union européenne. Et l'incertitude fait peur. Et la peur referme les frontières. C'est une des raisons pour lesquelles la Fondation Ceci n'est pas une crise a choisi de publier un recueil de contributions de personnes choisies sur base de leur désir et de leur capacité légitime à proposer une vraie réflexion sur le Brexit: Eric de BEUKELAER (vicaire épiscopal au Diocèse de Liège), Philippe BUSQUIN (commissaire européen à la recherche au sein de la commission Prodi), Bruno COLMANT (professeur d'université, financier, fiscaliste et économiste belge), Georges DASSIS (syndicaliste grec, président du Comité économique et social européen pour la période 2015-2018), Henri DELEERSNIJDER (professeur d'histoire et essayiste, collaborateur de l'Université de Liège), David ENGELS (historien belge, professeur à l'ULB), Marc EYSKENS (économiste et homme politique belge), Monica FRASSONI (co-présidente du Parti vert européen), Sophie HEINE (auteure, chercheuse pour les affaires européennes), Philippe LALLEMAND (membre du Comité de direction en charge des Collectivités et des Entreprises d'Ethias), Louis MICHEL (ministre d'État, Commissaire à la recherche puis au Développement et à l'Aide humanitaire dans la Commission Barroso, député européen), Marielle PAPY (administratrice-déléguée de la Fondation Ceci n'est pas une crise), Bernard SNOY (président international de la Ligue Européenne de Coopération Économique), Dan SOBOVITZ (politologue, spécialiste des affaires publiques en Europe et au Moyen-Orient). Il ne prétend ni être exhaustif, ni couvrir tous les volets d'un sujet si vaste mais souhaite donner les éléments de réflexion à un public le plus large possible.

  • Dans les environs de Vaison-la-Romaine, cinq meurtres ont été perpétrés sur des résidents anglais.
    À la suite d'étranges confessions très éloignées des gentils petits délits des bigotes du village, le père Benoît se trouve mêlé à cette intrigue bien malgré lui. Toujours est-il que l'affaire commence à filtrer hors des pierres de l'église... et le vieux curé est prié par son évêque de prendre un bol d'air à l'écart du confessionnal.
    Son exil, le père Benoît va le vivre auprès de sa belle-soeur Zaza, membre des Amis de l'Empereur, chez qui s'invite également un neveu... qui n'est autre que le lieutenant de police appelé de Marseille pour élucider cette étrange affaire.
    En attendant que l'enquête soit résolue, chacun, veuf ou voisin, suspect ou témoin, s'en donnera à coeur joie en multipliant les attaques directes ou les sous-entendus perfides... Que le meilleur gagne !
    Une comédie pétillante sur un sujet épineux du plus grand sérieux : nos horripilants ennemis, les Anglais.

  • At a time of major changes in the United Kingdom and to a lesser extent in France, induced by the proposed Brexit process, this collective work composed of thirteen chapters from highly experienced academics and specialist professionals from both sides of the Channel examines their consequences on the French and British relationship in a range of institutional, political, legal, economic, cultural but also strategic and defence-related fields with an emphasis on comparative and/or European points of view.
    The two editors are respectively Associate Professors at Pantheon-Assas and Tours universities. Geraldine Gadbin-George is an English solicitor, a former avocat at the Paris bar and a former French judge. Elizabeth Gibson-Morgan is Visiting Senior Research Fellow at King's College London in the Department of Contemporary History.

  • Les déplacements des Africains concernent massivement...l'Afrique seule. Se préoccuper des migrations internationales, c'est donc porter le regard bien au-delà des conjonctures européennes. Ce numéro de Politique étrangère s'y attache, tentant de décrire (dans son dossier Migrations en Afrique : un regard neuf) les déterminants multiples des mouvements migratoires, les tentatives des États du continent noir pour gérer le problème majeur des déplacés internes, les difficultés d'intégration des migrants du travail dans les sociétés d'accueil, ou les faux-semblants des accords euro-africains de réadmission... Dans une Europe confrontée à ses « polycrises », y a-t-il un retour de la question allemande ? - thème de notre rubrique Contrechamps - ? Sans doute oui. Non que l'Allemagne le souhaite, mais du fait de son poids propre, parfois de l'incertitude de ses choix, et surtout du doute fondamental, existentiel, des Européens sur eux-mêmes, sur les conditions de leur entente. Un doute qui valorise, dans les faits, les positions allemandes. Le Moyen-Orient s'enfonce dans la tragédie, et cette livraison de Politique étrangère propose de multiples réflexions : sur les rivalités inter-djihadistes, les risques de contagion vers des pays encore vaguement stables, sur les rapports de force militaires sur le terrain, ou sur les logiques internes qui gouvernent l'acteur turc - joueur décisif dans toutes les hypothèses. Avec, sous-jacente, une question qu'on avait en Occident chassée depuis vingt ans, et que l'actualité nous ré-impose : que vaut vraiment l'armée russe ?...


  • Au seuil du Brexit, que dire des dossiers décisifs ? Politique étrangère les résume en quatre questions. Un Royaume-Uni solitaire aura-t-il les moyens de redéfinir à sa convenance ses relations avec le vaste monde ? Comment résoudre le problème de la frontière irlandaise : à restaurer pour les relations avec l'Union européenne, à garder invisible pour préserver la paix ? Quelles seront les vraies conséquences économiques de la rupture, pour les deux côtés ? Le poids du Royaume-Uni restera-t-il central en matière de sécurité et de défense, Londres étant écartée des circuits de décision continentaux ?
    L'approche des élections de mai 2019 invite aussi à revenir sur le fameux « déficit démocratique » européen. La rubrique Contrechamps s'ouvre à deux approches opposées. L'une fait confiance aux processus à l'oeuvre dans l'Union pour instaurer des pratiques d'équilibrage et de contrôle de plus en plus démocratiques entre les diverses institutions. L'autre constate que les échanges politiques et les principes qui fondent la démocratie ne peuvent être assumés que par des peuples, autrement dit nationalement : l'Union n'est démocratique que par la coopération volontaire des entités qui la composent. Un débat essentiel pour une Union en chute de crédibilité auprès de ses opinions.
    Politique étrangère s'éloigne de l'Europe pour approcher le drame des Rohingya, les inconnues de l'Afghanistan post-élections, du désordre libyen, de l'inattendu rapprochement Éthiopie-Érythrée. Et ouvre une réflexion sur le rôle de l'Intelligence artificielle (IA) en matière de stratégie militaire : l'IA démultiplie l'efficience des stratégies humaines ; à terme, menace-t-elle de les remplacer ?

  • Day for Night Nouv.

  • Save Europe!

    Hubert Vedrine

    The European Union would be built by going beyond identities. They must be fit, with a shoehorn if necessary, into a "bigger Europe." And this, "in the interest of the peoples." This ever so wellintentioned vision has dominated the political scene for decades. For more than twenty years, the construction of Europe has though run up against growing resistance, passive and active. A resistance notably expressed in various referendums, culminating in June 2016 with Brexit, the symptom of an ailment that is not only British and that some have not wished to recognize. The elite have arrogantly charged the British vote as populist, racist, etc. However, to save Europe, must they not make up their minds to hear the rumbling anger and at last accept a reconciliation with the people.
    This brief essay develops innovative avenues and powerful proposals to get Europe out of the maze it's in.

  • Um livro, controverso e acutilante, que contém todos os ingredientes para suscitar polémica e promover um debate esclarecido sobre os dois temas que continuam a marcar o quotidiano: o Brexit e as eleições norte-americanas. Um tema apelativo e atual: a turbulência política internacional causada por dois grandes acontecimentos que irão, certamente, marcar a primeira parte do século XXI: O Brexit e a vitória do magnata Donald Trump nas eleições presidenciais americanas de 8 de novembro de 2016 sem se vergar ao politicamente correto ou ao academicamente aconselhável. Este não é um livro polémico apenas para o ser. A controvérsia surge naturalmente, emana das palavras e do pensamento do autor, sempre extraordinariamente bem fundamentado e sem medo de trazer para a mesa as ligações e as implicações que se exigem, sem se vergar ao politicamente correto ou ao academicamente aconselhável. O efeito Trump e o Brexit não deixará indiferente o panorama do pensamento político e social em Portugal. Um livro que traz à colação temas prementes e incontornáveis da Europa dos nossos dias, desde o enredo do terrorismo fundamentalista ao futuro da NATO. O autor coloca em cima da mesa uma panóplia significativa de assuntos com os quais os europeus terão de lidar num futuro próximo: os populismos, os extremismos políticos, o crescente isolacionismo, etc. "Uma pedrada no charco do pensamento dominante, numa altura em que os diversos populismos emergentes fazem verdadeiramente vacilar o mundo que habitamos. Jorge Castela consegue um feito notável: vai ao âmago de assuntos extraordinariamente complexos de forma límpida e assertiva. Um verdadeiro tratado sobre o mundo em que vivemos." in Apresentação, por André Ventura ESTRUTURA DA OBRA: I. "Brexit": um ponto de viragem para a "União Europeia". O mapa eleitoral do "Brexit" e o desmoronar da "União Europeia": Itália, Holanda, França e Alemanha - a resposta dos eleitores face ao "Politburo de Bruxelas". Nacionalismo vs. Europeísmo: as eleições europeias em 2017 (Holanda, França e Alemanha). II. As Eleições Americanas de 2016. O mapa eleitoral dos EUA e as propostas de Donald J. Trump: Política Fiscal; Investimento Público; Controlo de Fronteiras e combate à imigração ilegal; Política Externa (Proteccionismo versus Tratados de Comércio (NAFTA; T-TIP;...); Acordo nuclear com o Irão; Acordo com Cuba; Combate ao Terrorismo; Relações com a Rússia, com a China e com a NATO - o "Isolacionismo" face às Administrações Reagan, Bush e Obama/ Clinton - os USA vistos da "Europa". III. Algumas Glosas Marginais (breves, soltas e finais) em mote para reflexão livre (sobre Questões, Desafios e Ameaças que se colocam ao Mundo Contemporâneo): - Como é possível acontecer o que aconteceu e está a acontecer em Aleppo? - Como é possível que seja, no Ocidente, que se promova uma nova forma de Censura? - Qual o papel dos "idiotas úteis", dos "charlatães do Jihadismo" e dos seus mentores, no "Keynesianismo" e no chamado "Marxismo Cultural", no combate à Liberdade de Expressão? - As ameaças do Imperialismo Islâmico: Terrorismo, "Hijrah", "Califado Mundial" e Sharia (perspectivas sobre a Imigração ilegal e a política sobre "refugiados") - os perigos de uma 3.a Guerra Mundial ou uma "Guerra de Civilizações"? - Portugal: da "caranguejola" à "geringonça" - as contradições de um sistema político, económico e financeiro, em contraciclo?

  • -> Dossier : La nostalgie du roi La monarchie, figure symbolique ou figure gouvernante par Philippe Raynaud Philippe Raynaud analyse les ressorts qui font aujourd'hui vivre le système monarchique dans les pays européens. L'institution royale s'inscrit dans une continuité. La réinstallation du roi en France paraît de ce fait peu probable pour l'historien. Emmanuel Le Roy Ladurie : « La France a réussi une synthèse entre les deux traditions nationales » De Hugues Capet à Louis Philippe, l'historien Emmanuel Le Roy Ladurie nous présente les rois qui ont construit l' É tat moderne tel qu'il subsiste encore au XXI e siècle. De la monarchie absolue à la monarchie impossible par Jean-Christian Petitfils L' É tat français moderne naît au lendemain des guerres de religions, affirme l'historien Jean-Christian Petitfils. Son émergence correspond à l'instauration de l'absolutisme. La « monarchie républicaine », une vieille tradition française ? par Jacques de Saint Victor L'histoire républicaine a, en France, de profondes racines. Les premières tentatives politiques pour contrebalancer la puissance royale date du Moyen Âge. Le drame des premières dames françaises par Stéphane Bern À la différence de certaines reines, qui jouèrent en France un rôle politique majeur, les premières dames de la V e République ont beaucoup de mal à s'imposer. Stéphane Bern explique pourquoi. Et aussi Sébastien Lapaque, Robert Kopp, François-Marin Fleutot, Jean-Pierre Naugrette et Marin de Viry. -> Littérature Inédit. Camille Laurens : Vaine Camille Laurens se souvient d'une rencontre avec l'artiste ORLAN. Son texte drôle et triste raconte l'abandon, le féminisme, la difficulté à communiquer. Extrait. Frédéric Mitterrand : Milada En novembre paraîtra aux éditions Robert Laffont Mes regrets sont des remords . La Revue des Deux Mondes publie, en avant-première, un extrait. Extrait. Jean Clair : « Les oeufs d'or. Journal » -> Études, reportages, réflexions Extrait. Régis Debray : « Que faut-il entendre par sacré ? » Régis Debray poursuit sa réflexion sur la place de la transcendance et des croyances dans notre société moderne. En exclusivité, un extrait de son nouvel ouvrage, Allons aux faits. Croyances historiques, réalités religieuses (Gallimard/France-culture)

  • A free reflection about Questions, Challenges and Threats posed to the Contemporary World:
    How was it possible what happened and continues
    to happen in Aleppo?
    *
    How is it possible that a new form of Censorship
    is being promoted in the West?
    *
    The "useful idiots", the "Charlatans of Jihadism", "Cultural Marxism" and the combat on the Freedom of Expression.
    *
    Threats posed by the Islamic Imperialism:
    Terrorism, "Global Caliphate" and Sharia (perspectives on illegal immigration and the policy on "refugees")
    the dangers of a 3rd World War or "War of Civilizations"?
    *
    Portugal: from the "contrivance" to the "contraption" -
    the contradictions of a system in counter-cycle.

  • L'année 2016 fut une année très riche en évènements. Dans ses "Carnets d'un fou 2016", Michel Host nous fait partager ses observations et ses réflexions sur ce monde fou et cette société en colère. On découvre tout au long de ses carnets une analyse incisive, une pensée polémiste. Il dit ce qu'il pense, il analyse ce qu'il voit et entend, il se révolte. Il ne peut retenir sa colère.

  • L'Europe voit naître de multiples sociétés et des cultures variées. Des civilisations venues du monde méditerranéen leur apportent des éléments communs. Un commerce et des réseaux intellectuels plus actifs font prendre conscience de ce que partage le continent. Avec les Lumières l'espoir apparaît d'un avenir meilleur. La voie nationale de développement retenue au XIXe siècle aboutit malheureusement aux désastres des deux guerres mondiales.
    La volonté de surmonter ces divisions mortifères conduit six peuples de l'Europe occidentale à unir leurs destins. Le succès est considérable, mais il est plutôt dû à ce que la Communauté laisse faire qu'à ce qu'elle promeut : l'essor résulte largement de la deuxième révolution industrielle.
    Le contexte se modifie. La fin des changes fixes contraint la CEE à se doter d'une politique monétaire. Les chocs pétroliers ébranlent ses bases industrielles. La globalisation fait apparaître de nouveaux concurrents et pousse les entreprises à délocaliser une partie de leurs fabrications. La dérégulation conduit à la crise de 2007. Les nouvelles facilités de communication ébranlent les establishments intellectuels qui façonnaient les opinions publiques et menacent la démocratie représentative.
    L'Europe unie et ses États membres ne voient pas venir ces bouleversements. Les eurosceptiques se multiplient ; le Royaume-Uni choisit le Brexit. Face à ces crises, l'Europe a compris qu'elle devait se réformer. Il lui faudrait aller plus loin et refonder le pacte qui lie ses membres.
    Paul Claval, Géographe, a longtemps professé à l'Université de Paris-Sorbonne. Auteur prolifique sur des thèmes variés, il est un des premiers à s'interroger sur les fondements épistémologiques de la géographe. Par ses travaux, il contribue au renouvellement de plusieurs de ses branches. Il est notamment l'un des spécialistes et des théoriciens de la géographie culturelle. Il a d'ailleurs fondé, en 1992, la revue Géographie et cultures.
    Sept doctorats honoris causa lui ont été délivrés par des universités étrangères, dont le dernier par l'Université de Montréal : ils soulignent l'ampleur et la portée de son oeuvre, et son exceptionnelle stature intellectuelle.

empty