• Dans la journée du 3 mars 2004, plusieurs milliers de cheminots sont sollicités dans l'urgence par le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, pour inspecter 32 000 km de voies ferrées. Sous certaines d'entre elles, un groupuscule terroriste, dénommé « AZF », a dissimulé des bombes à retardement. Au même moment, un congrès international réunit des scientifiques venus partager leur espoir de développer une énergie du futur aux propriétés exceptionnelles : la fusion froide. L'un d'eux disparaît dans la cathédrale de Bourges.
    Le commissaire Marchelieu et le journaliste Ventadour vont sonder les secrets des rues médiévales de la cité berrichonne. Les bâtiments et leurs souterrains sont d'étranges livres de pierres qui révèlent des secrets alchimiques et des crimes ritualisés. Une toile hermétique couvre de son ombre le Palais Jacques-Coeur, les cabinets secrets du ministère de l'Intérieur, le Dôme de Milan, le massif de la Sainte-Baume ou encore le château de Vaux-le-Vicomte...
    L'auteur s'inspire ici d'enquêtes réelles, dont certaines résolues quatorze ans après les faits, en 2018. Ce roman ouvre le cycle des enquêtes de Marchelieu et Ventadour dans lesquelles les alcôves feutrées de l'État se heurtent à l'imprévu des plus sombres folies humaines.

  • Ce territoire est parsemé de romans ! écrit l´un des 35 biographes de ce guide. Terre de douceur et de beauté, la région Centre a vu naître les plus grands écrivains français. De Tours à Bourges, de Valençay à Orléans, de La Ferté-Vidame à Beaugency ... ce pays ensorcèle ses enfants et les métamorphose en auteurs d´exception. Rabelais, Ronsard, Descartes, Balzac, Sand, Proust, Péguy, Alain-Fournier, bien d´autres encore : ils sont tous venus de là ! Nous avons suivi les traces de leur vie pour découvrir l´âme mystérieuse de ce tendre pays. Suivez la promenade : vous serez enchantés. Cet ouvrage a été publié avec le soutien de Ciclic, agence régionale du Centre pour le livre, l'image et la culture numérique.

  • La Loire historique t.5 ; Cher (& Nièvre) Nouv.

    Quel ouvrage - sinon la Loire Historique - pourrait por- ter le titre enviable de monument du Régionalisme ? Paru en cinq tomes, en 1851, cet ouvrage embrasse tout le bassin de la Loire, de sa source à son embouchure, et entreprend d'en conter l'histoire et les événements historiques et anecdotiques, au fil des départements traversés, en plus de 3500 pages de textes et d'illustrations ! Une superbe défense et illustration de la Province dans la France centralisatrice du XIXe siècle ! La présente réédition, entièrement recomposée, se fera en 11 tomes correspondant à l'intégralité du travail titanesque de G. Touchard-Lafosse.
    Le présent volume traite plus particulièrement du département du Cher (originellement, l'auteur a regroupé le Cher et la Nièvre dans un même et seul tome), et accessoirement de celui de la Nièvre (dans l'introduction historique générale), au travers des divers cantons des deux départements, faisant de cet ouvrage une véritable encyclopédie historique locale, départementale et régionale.

  • Comme toutes les grandes cités dont l'histoire est ancienne de plusieurs millénaires, Bourges a fait des adeptes dans les sciences les plus obscures. Du secret des Templiers à l'Alchimie, périodiquement, des révélations sont portées à la connaissance du public. L'alchimie a fait rêver, a fait parler et beaucoup croient, en 2012, en ses vertus. Il faut dire que la recherche de la pierre philosophale permet d'obtenir la fortune, la santé et l'immortalité, et pour certains, en prime, la sagesse, un programme que nul ne peut négliger. En France, l'hôtel Lallemant, situé à Bourges, est pour les spécialistes le haut lieu de l'alchimie. Les Symboles gravés dans la pierre en sont la preuve, il faut maintenant déchiffrer tout cela.

  • LE CHÂTEAU du Moyen Âge est trop souvent considéré à partir d'une seule réalité, celle de sa fonction militaire. Mais à côté de cette dernière, qui n'était qu'occasionnelle, il avait comme demeure aristocratique une fonction résidentielle éminente. Elle s'exprime en tout cas dans une structure et une organisation des espaces - la distribution - qui reflète le cérémonial en usage dans les cours aristocratiques. Partant d'un double questionnement sur l'architecture palatiale des années 1400 et le rôle de Jean de Berry, le présent ouvrage se propose de présenter quelques axes nouveaux de la recherche, de la distribution renouvelée du Louvre de Charles V à celle des châteaux de ses frères (Jean de Berry et Louis Ier d'Anjou), de son décor ornemental (vitrail, sculpture, peinture) à sa symbolique. En contrepoint, la peinture plus précise du cadre urbain et de la demeure civile contemporaine permet de s'interroger sur les oppositions ou les liens qui opposent ou unissent architecture palatiale et architecture civile.

  • Situées au coeur de la France royale, capitales du royaume de Charles VII au plus sombre de son histoire, les villes de Bourges, Poitiers et Tours constituent des exemples privilégiés pour comprendre comment à la fin de la guerre de Cent Ans se redéfinit la relation des sujets à leur souverain seigneur. C'est alors un modèle original de bon gouvernement du royaume qui apparaît et caractérise l'extrême fin du Moyen Âge et les premières décennies des Temps modernes, jusqu'à la veille des premiers conflits religieux. Loin de l'autoritarisme royal dont la vision a alimenté toute une historiographie, cette étude montre que les relations qu'entretiennent les corps de ville et le roi dépassent le cadre d'un simple « accord parfait » car se crée un espace politique clans lequel les pouvoirs municipaux et royaux se répondent, interagissent dans des négociations constantes et un dialogue ouvert. Au tournant des XVe et XVIe siècles, au-delà d'une entente cordiale, le chemin singulier de la politique municipale croise celui du pouvoir royal et, selon une convergence d'intérêts bien gérée, cette rencontre conduit à la construction respective et complémentaire des autorités royale et municipale. Il s'agit là d'un des aspects du lent processus qui concourt sans rupture apparente à la mise en place de l'État moderne et travaille à l'émergence d'une souveraineté acceptée, sinon partagée. C'est par l'étude de la vie municipale au quotidien que l'on pénètre ici au coeur des processus décisionnels. Basée sur de longues séries documentaires complémentaires (registres de délibérations, registres de comptes des deniers communs...) qui permettent une approche comparative, l'analyse considère ces sources dans leur globalité et pour ce qu'elles sont à savoir les témoins d'une activité politique. Les thèmes explorés sont alors d'autant plus variés que les champs de l'action municipale se multiplient. Ils montrent surtout que les rapports avec l'autorité souveraine dépassent souvent les relations officielles entre un seigneur et ses sujets (relations fiscales, législatives, et accueils solennels) et doivent tenir compte tout autant des carrières individuelles, des dynamiques locales, des modes de gouvernement urbains comme royaux, ou encore des rites collectifs qui concourent à l'adhésion politique. Il s'agit aussi de comprendre en quoi des conditions de terrain à la fin de la guerre de Cent Ans (recherche de la paix et sécurisation du pays) sont les vecteurs principaux d'une recomposition politique dans laquelle les corps de ville jouent un rôle important.

  • Emilia Gallo naît au tout début de la Seconde Guerre mondiale en Italie du Sud. La folie d'un homme croise le chemin de la lumineuse petite fille et, franchissant la ligne jaune, lui laisse des cicatrices si profondes que son enfance s'en trouve déréglée. Emilia doit modifier la situation et c'est ce que nous livre l'auteur trois fois et différemment. De l'Italie à Bourges, nous suivons ainsi trois itinéraires opposés convergeant pourtant vers le même épilogue. Ce roman, exercice de style stupéfiant, est fascinant.

empty