Sciences & Techniques

  • Créer un jeu vidéo qui se démarque implique l'utilisation de ressources 3D originales, ce qui n'est pas toujours à la portée des indépendants. Et si vous conceviez vos propres assets ? Ce livre vous montre comment modéliser toutes sortes de modèles 3D low poly avec Blender, et cela même sans grandes compétences techniques ou artistiques.
    Vous commencerez par vous familiariser avec Blender et les outils dont vous aurez besoin, puis vous vous entraînerez à modéliser des objets élémentaires : fiole, arbre, caillou, etc. Une fois les manipulations de base acquises, vous apprendrez à créer une scène 3D (une pièce à vivre style cartoon), un personnage destiné à se mouvoir et un kit modulaire (type Donjon) pour faciliter la création de vos niveaux. Vous verrez également comment importer vos modèles 3D dans un moteur de jeu.
    Le livre s'appuie sur la version 2.83 LTS de Blender.
    Sommaire:
    MODÉLISER AVEC BLENDER
    1. Qu'est-ce qu'un modèle 3D ?
    2. Premier contact avec Blender
    3. Mode Objet : le mode par défaut
    4. Mode Édition : agir sur la géométrie
    5. Les outils de modélisation
    6. Colorer avec les materials
    7. Les modifiers
    8. Les modules externes
    CRÉER DES OBJETS SIMPLES
    9. Une fiole de potion
    10. Un terrain montagneux
    11. Un arbre et une variante
    12. Un rocher
    13. Un vase
    14. Un tonneau
    15. Une scène simple autour d'une table
    MODÉLISER UNE PIÈCE À VIVRE STYLE CARTOON
    16. Présentation du projet
    17. Préparation de la scène
    18. Le coin bureau
    19. Le coin table à manger
    20. Le coin bébé
    21. Le coin TV
    22. Réalisation d'un rendu sous Blender
    CONCEVOIR UN PERSONNAGE
    23. Modélisation du personnage
    24. Rigging du personnage (création du squelette)
    25. Animation du personnage
    26. Exportation du personnage
    CRÉER UN KIT MODULAIRE (DONJON)
    27. Présentation du kit modulaire
    28. Création des éléments du kit
    29. Utilisation du kit et importation sous Godot Game Engine
    30. Utilisation du kit sous Unity

  • Jeunes frères, enfants ou petits enfants à aider, déclaration de revenus à remplir, emprunts, placements, achat d'une moquette ou de la quantité exacte de peinture, les occasions sont innombrables d'utiliser les mathématiques " élémentaires ", disons du niveau du collège ou des classes de seconde.
    C'est ce champ là que nous vous proposons d'explorer d'une manière non scolaire, mêlant quelques éléments d'histoire des sciences, de nombreuses applications concrètes. Nous irons sur les traces des Mésopotamiens et des anciens Egyptiens mesurer les champs et le mouvement des étoiles, nous chercherons verrons comment un gâteau peut se découper et d'où vient la beauté de certaines figures. Nous admirerons le cercle et ce célèbre nombre p qui n'a pas, au XXIe siècle, livré tous ses mystères. Quant aux théorèmes qui paraissent si abstraits à certains de nos collégiens, les Thalès, les Pythagore, nous explorerons leur richesse et leurs conséquences.
    Nous explorerons ensuite les nombres entiers, indispensables aux puces de nos cartes bancaires. Pour des fractions, pour des nombres incommensurables, pour des nombres négatifs, nous verrons que des hommes se sont déchirés.
    Nous approcherons aussi la statistique, celles de nos journaux et de nos gouvernants, science (ou art ?) des dénombrements. Enfin, avec les premiers éléments de l'analyse, nous nous demanderons par exemple ce qui se passe lorsqu'une force irrésistible se heurte à un obstacle insurmontable, et ce afin que vous ne confessiez plus votre " nullité " !

  • Une réflexion anthropologique, historique et sociologique sur l'alimentation, appréhendée comme le révélateur et le résultat des rythmes sociaux, ou du temps tel qu'une société le conçoit et l'utilise.

    1 autre édition :

  • C'est la raison de ce dictionnaire, que d'expliquer, dans un langage volontairement simple, quelque trois cents termes du domaine de la science du noyau et de ses constituants :
    Les types de particules (nucléons, mésons, quarks, gluons) ;
    Les processus fondamentaux (fusion et fission, matérialisation et dématérialisation) ;
    Les différentes interactions entre particules ;
    Les outils de recherche (cyclotron, synchroton, tokamak) ;
    La technique nucléaire (réacteurs à neutrons rapides ou lents, surgénérateurs) ;
    Et naturellement, les grands noms de cette science...

  • "Cette encyclopédie rassemble et analyse d'une manière claire et détaillée l'ensemble des concepts qui sous-tendent toute action spécifique." C'est ainsi que Sciences et Avenir parle de cet ouvrage.
    Le lecteur trouvera notamment un chapitre sur le langage d'action, démontrant à partir d'exemples réels le pourquoi de la réussite ou de l'échec de nos grands leaders ; mais aussi un chapitre sur la philosophie de l'action, montrant que le fameux dilemme de la fin et des moyens n'est qu'un faux problème ; un chapitre sur la psychologie de l'action, éclairant les rapports entre les types psychologiques et les motivations d'action, expliquant les racines des conflits ; mais aussi un chapitre sur les apports des théories de l'information et de la cybernétique à la stratégie et à la tactique des actions. A noter aussi l'indispensable chapitre sur les mathématiques d'action expliquant, en termes accessibles à tous, les rudiments, désormais indispensables, des statistiques, de la recherche opérationnelle, de la programmation linéaire, des théories des graphes, des files d'attente, etc. Et un important chapitre sur la sociologie de l'action analysant lucidement des tendances modernes du management et de la technocratie, les tentations bureaucratiques, le dilemme si fréquent d'intégration ou d'aliénation.
    Les 10 chapitres principaux sont complétés par 300 articles aussi divers et aussi fascinants, tels que Agressivité... Bureaucratie... Calcul opérationnel... Caractérologie... Charisme... Conditionnement... Coût psychologique... Décision... Entropie... Ergonomie... Hasard... Heuristique... Imagination... Inconscient... Innovation... Investissement... Logistique... Machiavélisme... Négociation... Organigramme... Planification... Praxis... Probabilité... Secret... Corrélation... Théorie des jeux... Violence, etc.

  • Tout s'explique !0300Comment les mouches tiennent-elles au plafond ?Qui fait les trous dans le gruyère ?Une éruption volcanique peut-elle changer le climat ?Pourquoi a-t-on les yeux rouges sur les photos ?Peut-on laisser un téléphone portable allumé dans la cagede son hamster ?
    Écrit par deux spécialistes de la vulgarisation scientifique, ce livrerépond avec humour et simplicité aux interrogations majeurescomme aux questions ? en apparence ? les plus « stupides ».
    Matière, énergie, espace, Terre, corps humain, animaux, végétaux...tout y passe, de façon pas toujours très académique. Ici, il ne s´agitpas de préparer l´agrégation mais de découvrir les sciences soustoutes leurs facettes, y compris les plus drôles et les plus insolites.
    Entre autres mystères, vous découvrirez ainsi pourquoi les poissonsélectriques ne s´électrocutent pas eux-mêmes, pourquoi il fait pluschaud derrière le réfrigérateur ou encore pourquoi le champagnemousse davantage dans une coupe sale.
    Quel que soit votre niveau, vous trouverez toujours dans ce livre dequoi satisfaire votre curiosité et épater votre entourage. Vous y ferezde surcroît une découverte fondamentale : oui, science et humourfont bon ménage !

  • Bug

    Thierry Crouzet

    • Thaulk
    • 13 Mars 2016

    Le pouvoir créateur du hasard... Fac similé ebook d'un livre objet créé en 1998.

  • Beauté des pierres précieuses. - Leur langage. - En quoi elles diffèrent des substances communes. - Mystères de la cristallisation. - Loi du beau imposée aux molécules. - Les pierres précieuses chez les anciens. - Les douze pierres de l'éphod. - Pierres des douze mois. - Pierres par ordre de beauté, de rareté et de prix. - Strass, imitation des pierres précieuses. - Les gemmes à la lumière.Les pierres précieuses ! On éprouve de l'éblouissement simplement à les nommer, non pour leur valeur matérielle, mais pour la poésie qu'elles inspirent ! Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • « Je résolus en 1838 de réunir un grand nombre d'estampes relatives aux anciens monuments et aux événements historiques de la ville de Paris ; or ces estampes, moins remarquables en général par l'art que sous le rapport de l'intérêt historique, se présentaient souvent à moi sous une apparence bien pitoyable, ce qui m'imposa la nécessité de m'exercer dans un art nouveau. Il me répugnait de confier une pièce rare aux mains peu artistiques de messieurs les encadreurs-vitriers, qui ont la prétention d'avoir réparé une estampe quand ils vous la rendent blanche comme neige avec le noir d'impression tourné au gris1. C'est un acte de vandalisme emprunté au goût froid et stupide de ces badigeonneurs modernes qui barbouillent de chaux ou de terre à poêle nos vénérables cathédrales. Il faut désenfumer, éclaircir au besoin les vieilles estampes, mais leur conserver, s'il est possible, cette légère teinte jaune qui fait ressortir la beauté de l'épreuve et la finesse du burin.
    Donc, pour échapper aux vitriers, j'entrepris d'appliquer à la conservation des gravures les leçons de physique et de chimie puisées en 1829 aux cours de MM. Thénard et Gay-Lussac. Après avoir souvent, pendant six ans, renouvelé mes expériences, j'en rédigeai par écrit le résultat, afin d'en faire part à mes amis et collègues en collections. Puis l'idée me vint qu'il y aurait plus de générosité, plus d'amour pour l'art et les reliques historiques, à communiquer au public les procédés que m'avaient révélés mes recherches, mes souvenirs ou le hasard.
    Cet opuscule semblera peut-être incomplet aux connaisseurs expérimentés : un habile chimiste pourra le refaire un jour avec un succès qui réduira mes efforts à une simple tentative ; aussi je me borne à réclamer l'honneur du premier pas, et l'indulgence du lecteur en faveur d'une idée utile et désintéressée en ce sens qu'en dévoilant mes procédés à tous mes rivaux, je me prive de l'heureuse chance d'acheter à bas prix des pièces fort curieuses, mais si dégradées, mais en apparence si hideuses sous les taches, les rides et les lacérations, qui les défigurent, que nul n'aurait eu l'idée de me les disputer vivement. »
    Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

  • L'art du collage dans tous ses états



    Edition intégrale au format ebook de l'ouvrage « L'art du collage dans tous ses états » parut en 2009 (version papier : format 21x28 cm, 136 pages dont 80 reproductions couleurs de 80 artistes différents)
    Présentation :
    Dans cet ouvrage, le troisième d'une série consacrée à l'art et à la pratique du collage, Pierre Jean Varet, spécialiste en la matière, nous laisse entrevoir ce que peut être le quotidien du collagiste. Pratique par essence déstructurée et art de l'indiscipline par excellence, le collage s'accorde mal en effet avec une vie sociale structurée : coller n'importe quoi, n'importe où et dans n'importe quelles conditions est tout un art, certes, mais pas forcément une partie de plaisir.
    Comment en vient-on à consacrer son temps à une activité aussi régressive que de recoller ce que l'on vient de découper ou de déchirer ? Dans quelle organisation du temps et de l'espace intégrer cette pratique qui ne se satisfait que de la marge ?
    Englué dans sa pratique chronophage, envahi de déchets de toutes sortes, le collagiste dispose en effet rarement d'un SMIC garanti (Salaire Minimum Indispensable au Collagiste), d'un espace d'archivage et encore moins d'un atelier (en l'occurrence, la planche à découper de la cuisine fera effectivement office de... planche à découper).
    Bref, la vie de collagiste est un ensemble de contingences matérielles, faite de contraintes d'approvisionnement, de gestion des stocks et de recyclages des matériaux...Préoccupations très modernes finalement, à l'ère du développement durable, et contraintes drastiques certes, mais dont le dépassement constitue précisément tout l'enjeu artistique d'une pratique encore en panne de reconnaissance.
    Cette incursion dans le « quotidien collagiste » est donc un témoignage de l'originalité des expériences individuelles, aussi diverses et riches que la matière première qui compose les oeuvres présentées en annexe.
    Bertrand Athouel

empty