Naima

  • Industrie(s) culturelle(s), travail et création « Les oeuvres d'art sont ascétiques et sans pudeur, l'industrie culturelle est pornographique et prude », disent en 1944 Horkheimer et Adorno dans La Dialectique de la raison. Dès le milieu du xxe siècle, la production culturelle a pris la forme de l'industrie, de la division du travail, du marketing et du commerce, et ce phénomène rétroagit sur le contenu des oeuvres, produisant une sensibilité standardisée, voire de nouvelles formes d'aliénation. Aujourd'hui, on nomme industries culturelles un secteur économique incluant les institutions publiques aussi bien que des organismes privés qui produisent et diffusent. Et, si l'on sait que la production artistique ou intellectuelle fréquente depuis longtemps les processus de production capitaliste de type industriel ou y a été incluse, il convient de nous tourner vers des penseurs qui ont analysé cette société ou examinent ces théories en regard de la situation contemporaine. Sommaire Industrie culturelle ou industries culturelles ? par Jean-Marc Durand-Gasselin Diffusion de « l'art et les arts », conférence radiophonique de T. W. Adorno, 1967 Rohmer et la question de la critique par richard madjarev Relire Ivan Illich : l'amateur, le vernaculaire et le marché par Olivier Assouly Psychanalyse et industries culturelles Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, la figure de Sigmund Freud, puis, à partir des années 1960, celle de Jacques Lacan occupent une place particulière dans la sphère intellectuelle, l'enseignement et les pratiques thérapeutiques. Les industries culturelles se sont emparées de la pensée freudienne, de son lexique et de ses images. Aujourd'hui, la psychanalyse s'affiche dans les médias et tous s'emparent de ce phénomène. Dans ces Journées d'étude, les dimensions politique, sociale et historique de la psychanalyse seront abordées par le biais de leurs relations avec l'écriture cinématographique, audiovisuelle et littéraire, que nous déplierons pour mieux dépister les enjeux qui traversent ces domaines. Sommaire Comment la psychanalyse s'affiche t-elle dans les médias ? par Geneviève Vergé-Beaudou Pour une psychanalyse sans alibi par Jean Cooren Diffusion de Spider de david cronenberg, Canada, 2002, 98 min Penser la rumeur du monde, penser autrement (avec) la psychanalyse par Jean Cooren Diffusion de Psychose d'Alfred Hitckock (États-Unis, 1960, 120') Chaque année, l'Ensa Limoges organise deux à trois sessions de Journées d'étude convoquant des chercheurs et spécialistes à intervenir sur des questions et dans des domaines touchant à l'art, à l'esthétique, à la philosophie, aux techniques, ou encore aux mouvements littéraires et intellectuels.

  • La théorie des miroirs

    Nicolas Schöffer

    • Naima
    • 28 Février 2018

    La théorie des miroirs analyse et développe ce phénomène omniprésent qu'est l'inversion dans tous ses aspects de l'image jusqu'à la pensée en passant par le langage, et ouvre ainsi des perspectives nouvelles réelles et vertigineuses. Notre avenir, ce grand inconnu, sera peut-être déterminé, grâce à l'inversion, par l'éclatement de la pensée et la démultiplication fantastique de nos capacités créatives.

  • Une étude originale des perturbations qui bouleversent nos structures mentales et sociales. Comment une prise de conscience cybernétique pourra-t-elle dominer progressivement un destin humain ballotté ? Comment la quantité deviendra-t-elle la qualité ?
    Une série de questions difficiles auxquelles Nicolas Schöffer s'efforce de répondre dans un livre plein d'imagination, d'invention et même d'humour.

  • L'art dans la société scientifique tel est le thème majeur abordé par Nicolas Schöffer dans « Le nouvel esprit artistique ».
    Écrits dès 1952 les différents textes qui composent le présent volume sont révolutionnaires, car ils posent d'une façon entièrement neuve les problèmes esthétiques auxquels nous sommes confrontés. Ils forment un ensemble prospectif qui, non seulement permet de reconnaître notre présent, mais contient une exceptionnelle valeur d'avenir.

  • « Le rôle de l'artiste n'est plus de créer une oeuvre, mais de créer la création. » C'est sur cet exergue que s'ouvre La ville cybernétique.
    Après Le spatiodynamisme qui invitait déjà le lecteur à imaginer la cité comme une sculpture spatiodynamique, Nicolas Schöffer poursuit dans ce livre ses recherches et l'exposé de ses principes pour révolutionner la ville, bâtir les conditions de la véritable libération de l'homme et permettre à la société de ne plus subir son destin mais de le créer.

  • Autrefois la ville naissait et grandissait lentement comme un organisme vivant.
    Aujourd'hui les agglomérations urbaines sont construites en peu d'années mais le résultat est souvent un désastre.
    Pour éviter ces erreurs, Nicolas Schöffer a conçu une ville dont toutes les fonctions sociales, techniques, esthétiques, etc. sont posées cybernétiquement, dès le point de départ, afin que la vie des hommes devienne une réussite dans une ville heureuse.

  • Le spatiodynamisme

    Nicolas Schöffer

    • Naima
    • 4 Avril 2018

    Texte d'une conférence donnée le 19 juin 1954 à la Sorbonne, Le spatiodynamisme est le premier livre de Nicolas Schöffer. Il y expose ses principes pour la sculpture, l'architecture et la cité.
    « Le spatiodynamisme n'est pas un vain mot, ni un néologisme barbare, ni une utopie, mais l'expression d'une aspiration sincère vers un équilibre, une synthèse ordonnée mais libre où tous les moyens de l'artiste créateur se déploieront pour la réalisation des conditions techniques et esthétiques d'un ordre social supérieur dans lequel l'homme pourra s'épanouir et aura la joie de vivre. » N. S.

  • Une oeuvre d'art à l'échelle de la ville moderne, tel est l'objectif de Nicolas Schöffer lorsqu'il établit le projet de construction de la Tour Lumière Cybernétique. Première réalisation artistique conçue pour une grande métropole, elle symbolisera et concrétisera une des aspirations de l'homme actuel : mettre au service de l'art et de la culture les acquis techniques et scientifiques ; elle sera un exemple d'un art nouveau créé pour une société nouvelle.

  • Juste du Bijou ?

    Monika Brugger

    • Naima
    • 19 Septembre 2018

    Juste du bijou ? Ein Arbeitsbuch est un livre somme sur les méthodes de travail de l'orfèvre plasticienne Monika Brugger, mais aussi sur l'histoire du bijou classique et la pratique contemporaine de cette discipline artistique.

  • Le zoo vidé

    Agnès Rosse

    • Naima
    • 14 Avril 2020

    Le zoo vidé est un projet d'artiste sur les grands mammifères terrestres que je suis allée visiter dans les zoos, dans leur milieu naturel et au Muséum national d'histoire naturelle. C'est un ensemble protéiforme qui mixe textes, vidéos, dessins, peintures, objets réalisés dans divers lieux entre 2009 et 2018.
    D'abord au zoo de Vincennes, fermé au public et en cours d'évacuation, je réalise de grands dessins sur les murs dans le bâtiment des éléphants. Avec l'Association de sauvegarde des girafes du Niger, je pars dessiner les girafes dans leur milieu naturel lors d'une mission internationale composée de différents directeurs de parcs zoologiques français. Au BioParc de Doué-la-Fontaine et au ZooParc de Beauval, je filme les lions, les girafes et les éléphants en captivité. Au Muséum national d'histoire naturelle de Paris, au Hangar de taxidermie, je moule le crâne et le cou d'une girafe mâle. Au laboratoire d'anatomie comparée, j'assiste à l'autopsie de Tubo, l'orang-outan de la ménagerie du jardin des plantes, à son montage en taxidermie et en ostéologie. Lorsque les deux éléphantes d'Asie ont quitté le zoo d'Amiens pour un autre parc, leur éléphanterie est devenue mon atelier pendant deux mois avant sa démolition totale.
    Le zoo vidé est devenu un livre par l'évidence de ne pouvoir tout retranscrire plastiquement et peut-être aussi parce que tous les animaux évoqués sont liés à l'humain, à nos mots et notre monde. Agnès Rosse

  • Entre 1995 et 2000, Jean-Pierre Vielfaure (1930-2015) a régulièrement résidé au Domaine de Kerguéhennec. Il a rassemblé, dans des Carnets (photos, collages, dessins et annotations), une mémoire du lieu dans l'effervescence de son activité artistique et des traces de son passé historique et architectural avant les travaux de restauration. Illés Sarkantyu propose une interprétation de ces Carnets dans une mise en forme inédite, poursuivant ainsi son propre travail de « collecte » sur l'histoire du Domaine.

  • The Secret of the World Nouv.

    An accessible ebook on the immersive and multisensory work by Nathalie Talec designed primarily for visually impaired people and adapted to sighted people. You will find a presentation of the artist and his project, videos from experts on the issue of disability and neuroscience, an audio description of the work, the manufacturing secrets, a critical text by Didier Semin.

  • Le secret du monde Nouv.

    Le musée départemental de la céramique à Lezoux (Puy-de-Dôme) accueille une oeuvre monumentale et sensorielle de Nathalie Talec, "Le Secret du monde", accessible à tous et en particulier aux personnes déficientes visuelles.
    Les visiteurs entrent dans cette sculpture, conçue comme un cerveau géant modulable et transportable.
    "Le Secret du monde" est un terrain d'expérimentations et promet une plongée sensible à l'intérieur de l'oeuvre. Le spectateur abandonne le monde du dehors, pour se livrer à l'observation et au contact du monde du dedans. Pénétré, enveloppé, immergé, sollicité, le spectateur vit une expérience d'immersion physique, sonore et odorante.
    Ce livre numérique présente l'oeuvre de sa genèse et sa conception à son installation dans le musée. Ce livre au format epub 3 est accessible aux personnes porteuses d'un handicap sensoriel.

empty