• 1989 : la planète entière, fascinée, suit heure après heure la chute du mur de Berlin ; la peur du SIDA se diffuse ; la mondialisation va devenir la norme... Un avenir meilleur serait-il possible ? La guerre du Golfe va très vite confirmer que le nouveau monde ressemble à l 'ancien.
    Pendant que les évènements se précipitent, les habitants du groupe scolaire Denis Diderot redéfinissent leur place dans la société. Janick Lorrain et Michèle Goubert découvrent qu'on peut vivre sans hommes. Philippe Goubert, indécis, va être soudain confronté à la révélation d'une vocation. Geneviève Coudrier semble inamovible, mais c'est le secret qu'elle cache jalousement qui va soudain faire bouger les lignes.
    Après La Grande Escapade, Un si petit monde joue avec la confusion dess sentiments, l'attirance pour la vie et pour la mort, l'amertume et le plaisir... Le lecteur retrouvera dans ces pages tout ce qui fait le charme délicat des romans de Jean-Philippe Blondel.
    Jean-Philippe Blondel est né en 1964. Marié, deux enfants, il enseigne l'anglais en lycée et vit près de Troyes, en Champagne-Ardennes. Il publie en littérature générale et en littérature jeunesse depuis 2003.

  • - 50%

    Année 80, Paris, il chevauche la nuit sur sa moto chromée, hantant les rues enfumées de la Capitale.
    Que peuvent faire Leïla et Fusain pour arrêter cette menace sans visage, caché derrière un casque noir comme l'éternité ?

  • François Ravard est un électron libre. De la folle aventure Téléphone aux Stades de France des Insus, en passant par les iconiques Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Jean-Pierre Mocky ou Les Rita Mitsouko, il raconte son  incroyable parcours en forme de montagnes russes, avec l'aide de son ami Philippe Manoeuvre.
     
     
    Backstage, je découvre que les quatre fabuleux (Corine, Jean-Louis, Louis et Richard, faut-il le rappeler) ont un succès aussi énorme que mérité, mais aussi un truc plus incroyable encore dans notre petit monde  : un manager, le dénommé François Ravard, le cinquième Téléphone. 
    Sanglé dans son Perfecto, François est déjà un garçon fascinant, plus jeune que les musiciens pour qui il se démène. Dans l'ombre, Ravard fait le job, un oeil sur le modèle british, un autre sur le groupe.
    François était un magicien...
    Mais voici le point fort de tous ces vieux souvenirs en vrac qui m'assaillent le cortex  : Ravard et moi ne nous sommes jamais perdus de vue.
    Et plus d'une fois, c'en était devenu un gag récurrent lors de nos déjeuners amicaux, Ravard ressortait sa vieille blague des années Téléphone  : «  De toute façon, un jour, tu écriras ma biographie.  »
     
    Philippe Manoeuvre


  • Robbie et Fran se rencontrent au début des années 80 dans les couloirs d'une université de la périphérie londonienne. De leur amitié naît l'idée d'un groupe que rejoignent rapidement les jumeaux Seán et Trez, The Ships in the Night. Portés par les excentricités de Fran, un tube planétaire et une tournée mythique en 1986, leur trajectoire météorique marquera l'histoire de la musique populaire de la décennie.
    Trente ans plus tard, quinquagénaire rincé par la vie, Robbie tente d'écrire ses mémoires. Récit ironique et fiévreux, Maintenant ou jamais célèbre l'insouciance de la jeunesse, les amitiés perdues pour toujours... Avant qu'un soir de 2012 à Dublin, The Ships in the Night ne remontent sur scène...

    Né en 1963 à Dublin, journaliste à The Esquire et à l'Irish Tribune durant dix ans, Joseph O'Connor est considéré comme l'un des écrivains les plus importants de sa génération. Son oeuvre est traduite en trente-cinq langues. Découvert en France en 1996 avec Les Bons Chrétiens (Libretto, 2010), il est primé des deux côtés de l'Atlantique lorsque paraissent L'Étoile des mers (Phébus, 2003) puis Redemption Falls (Phébus, 2007).


  • Hamato Yoshi face à Oroku Saki : l'affrontement final !

    Tandis que les Tortues tentent de protéger Splinter des attaques répétées de Baxter Stockman, la soif de vengeance de Shredder conduit Karai à prendre une décision inattendue pour protéger l'honneur du clan Foot.
    Rien ne sera plus jamais pareil, car voici que les deux ennemis jurés et leurs disciples vont s'affronter lors d'un duel qui scellera leur sort pour toujours...
    "Un final magnifiquement dramatique, bourré d'action et clair dans sa narration, pour une réécriture et une extension épiques de l'univers des Tortues Ninja." ComicBuzz.com
    "Les cinquante premiers chapitres ont été un pur bonheur... vivement les cinquante prochains !" All-comic.com

  • Pierre est un jeune garçon tranquille dans une petite commune française des années 80. L'été est là avec les copains, les balades et les longues heures au soleil. Mais la chaleur cache l'horreur.
    Un corps affreusement mutilé est découvert et quelque chose semble poursuivre la petite bande de jeune. Quelque chose de terrible et des terrifiants.
    Bien avant Stranger Things, Loïc Le Borgne mélange l'horreur et les années 80, le deuil et l'adolescence.

    Un livre qui se termine au milieu de la nuit...


  • Une nouvelle ère commence pour les Tortues Ninja.

    Le dénouement épique avec le clan Foot a crée de nouvelles opportunités pour le futur, mais aussi de nouveaux dangers. La famille de Splinter parviendra-t-elle à rester unie face à un nouvel ennemi qui détruit tout sur son passage ?
    "Ce nouvel arc continue de mettre en valeur la nature vraiment saisissante de l'univers TMNT, avec des trajectoires de personnages complexes mêlées à des scènes d'action jouissives et dynamiques." Big Comic Page
    "Un nouveau cap a été franchi pour les Tortues, et on est beaucoup trop impatients de connaître la suite !" Geeked Out Nation

  • « Loveday est un personnage attachant en dépit de son caractère rebelle et parfois cassant. Ce livre original et intelligent se lit d'une traite. J'ai passé un excellent moment. » - Katie Fforde

    Cette librairie cache bien des secrets...

    Loveday préfère la compagnie des livres à celle de ses semblables. Alors qu'elle s'efforce d'oublier son enfance difficile, elle reçoit un jour trois mystérieuses livraisons de livres qui ravivent ses souvenirs. Quelqu'un dans son entourage connaît le secret de sa vie. Est-ce Archie, le patron de la librairie dans laquelle elle travaille ? Rob, l'amoureux éconduit qui ne cesse de la harceler ? Nathan, le poète-magicien qu'elle vient de rencontrer, celui qui pourrait l'aider à trouver les mots pour raconter son histoire ? Le moment semble venu pour elle d'affronter son passé et d'enfin tourner la page.
    « Intense, vibrant d'amour et de souffrance. Un très beau roman original et décalé, le genre de livre que l'on est ravi de dénicher dans une librairie. Loveday Cardew est un personnage qui vous va droit au coeur. » - Linda Green
    « Loveday est une merveilleuse héroïne qui a conquis mon coeur dès la première page... Quant à sa librairie, c'est celle dont rêvent tous les amoureux de la lecture. » - Julie Cohen
    « Une belle lecture que la voix de Loveday rend totalement envoûtante... Un magnifique récit qui se lit d'une traite. » - Liz Fenwick
    « Très bien écrit, avec une atmosphère particulière. Loveday est une héroïne attachante, fragile et dotée d'une forte personnalité. La troublante histoire de son passé est racontée avec brio. » - Tracy Rees
    « Les demandes de livres pourraient être classées en quatre catégories. La première est celle des titres erronés ou déformés :
    - Je voudrais un exemplaire de Toute une histoire pour pas grand-chose de William Shakespeare, s'il vous plaît.
    - Vous ne voulez pas plutôt dire Beaucoup de bruit pour rien ?
    - Non, je ne crois pas, c'est une pièce. Vous pourriez regarder dans la section « Théâtre » ?
    La deuxième est celle des requêtes fantaisistes :
    - Je cherche un livre que j'ai lu en 1974, ou en 1975. C'était une histoire d'amour, en Amérique, je crois, ou en Australie. Est-ce que vous l'auriez ?
    La troisième se limite au grand succès de la semaine :
    - J'écoutais une émission sur Radio 4 et ils parlaient d'un livre sur Pythagore ou Prométhée...
    Enfin, dans la quatrième, il y a les demandes sérieuses, celles pour lesquelles on a vraiment envie de s'investir, car il s'agit de mettre la main sur un ouvrage rare et précieux. »
    Copyright © Stephanie Butland, 2017
    © Bragelonne 2018, pour la présente traduction

  • Elle s'appelait Asfaneh et elle débarquait de Téhéran avec une seule idée en tête : faucher le trésor de guerre de son oncle.
    Facile... sauf qu'avant de faire le rentier à Nice, le tonton faisait boucher en Iran pour le compte de sa majesté le Shah et que c'était pas du pognon qu'il planquait sous son bureau...

    Patrick Raynal a été le directeur de la Série Noire.

  • Le Nantais

    Carl Pineau

    Nantes, à l'aube des années 2000. Greg Brandt, enquêteur retraité, s'occupe de sortir des drogués de l'enfer... Cette mission dérange les dealers, le milieu nantais et certains cadres de la Crim'.
    Une jeune policière est assassinée, puis c'est aux proches de l'ancien flic que l'on s'attaque. Raison de ce déchaînement de violence : soixante-dix kilos d'héroïne volés au 36, quai des Orfèvres...

  • L'Arménien

    Carl Pineau

    Nantes, 22 décembre 1989. Le cadavre de Luc Kazian, dit l'Arménien, est retrouvé à demi calciné. Qui a commis cet assassinat ? Et qui était vraiment l'Arménien ? Un trafiquant de cocaïne, comme le pense l'inspecteur Brandt, un pote parfait pour écumer les bars et draguer les filles, comme le voit Bertrand son premier et peut-être unique ami, ou bien encore un orphelin perturbé, comme le décrit la psychiatre qui le suivait depuis 20 ans ?
    L'Arménien est le premier opus de la trilogie Nuits nantaises. Dans les deux épisodes suivants, Le Sicilien, paru en juin 2019, et Le Nantais, à paraître en 2020, l'auteur nous balade dans les années 90 puis dans les années 2000. Carl Pineau réveille avec brio l'esprit et l'ambiance de ces trois si curieuses décennies. La nostalgie est toujours ce qu'elle était, et tant mieux !
    Le Sicilien est le deuxième opus des Nuits nantaises, trilogie constituée d'intrigues policières, indépendantes les unes des autres, racontant les décennies 80, 90 et 2000. On y retrouve un personnage récurrent, Greg Brandt, un policier sacrément attachant. Découvrez sa deuxième enquête en lisant Le Sicilien.

  • Memorial device

    David Keenan

    Pas si simple d'être le Iggy Pop d'une petite ville de province...
    Memorial Device retrace la carrière fulgurante d'un groupe de punk rock imaginaire du même nom dans un coin reculé de l'ouest de l'Écosse : Airdrie.
    Établie par un aspirant critique rock, Ross Raymond, cette bio fictive compile vingt-six interviews, textes, lettres et articles de témoins de cette aventure musicale : groupies, amis, critiques, musiciens. Une mosaïque de voix toutes plus déjantées les unes que les autres fait revivre cette légende et nous plonge dans le quotidien de la jeunesse écossaise de la fin des années 1970 et du début des années 1980, en pleine crise thatchérienne quand « tout semblait impossible ».
    Tout aussi poignant que drôle, Memorial Device est un hommage à la ténacité des groupes de rock locaux, à l'enthousiasme de leur public, à la tristesse des coins paumés et aux rêves d'adolescents.

  • Je n'ai été Robert qu'une seule fois, un soir resté dans mon histoire comme l'histoire des histoires, dont j'ai une nostalgie sans ailes.

    Les punks annonçaient No Future, et si futur il y eut pourtant, il fut d'abord une nuit peuplée de longues figures aux yeux et aux lèvres noircies, s'avançant telles des ombres sur des scènes enfumées, jouant une musique aux basses lourdes et enivrantes. Nous entrions ainsi dans les années 80, et pour ceux qui étaient alors adolescents, Robert Smith et son groupe semblaient mériter leur nom, une cure à la vacuité apparente de la société : leur musique apportait, sinon un remède au mal-être, le sentiment fort qu'il était partagé.
    Qu'on s'imagine en ce temps-là un jeune homme en Lorraine, qui se rend un samedi soir en boîte de nuit : la tentation est grande, pour un soir au moins, de devenir autre chose que ce qu'on semble lui promettre ; d'être, pour un soir, Robert Smith. Alors, grimé comme lui, le temps d'un trajet en voiture et d'une nuit un peu folle, il le devient réellement, par la force de la pensée magique. Une nuit seulement, mais c'était la nuit alchimique, qui conduira le narrateur de l'adolescence aux lisières de l'âge adulte.
    BONUS TRACK :
    UNE NOSTALGIE ROBERT

  • D'un côté, la France de « Tonton », celle des années 80, synonyme de paix, de fêtes et d'insouciance. De l'autre, par-delà la Méditerranée, la guerre, les tueries et le déplacement des populations.
    Au milieu de ces extrêmes, un garçon de vingt ans, à la recherche de lui-même et de ses convictions, se trouve plongé dans l'enfer de Beyrouth, à l'intérieur d'un camp palestinien, au plus près des familles. Ce sont les drames au quotidien, les souffrances, la misère psychologique d'une minorité, mais aussi le fol espoir, grâce à la volonté de quelques-uns, de s'en sortir pour vivre enfin une vie meilleure...

  • MK (Mark Knopfler), guitare héros venu de la terrificque mer du Nord, est un Perceval rock. Sa table ronde à lui s'appelle la dèche : Dire Straits est son nom. Comme son aïeul avant lui, il a aperçu le Graal et n'a rien su en faire, (non) geste qui le condamne à l'entre-deux. Il échoue à la fois à rester anonyme et se méprend sur ce qu'il doit faire de ce nom. Il échoue à nous émouvoir complètement et ne parvient pas à nous irriter tout à fait. Restent aujourd'hui les vestiges de qui aurait pu, aurait dû devenir l'un des grands rendez-vous des années quatre-vingt et qui n'a été qu'un long malentendu. De succès en succès, c'est l'histoire d'une trajectoire qui oscille entre l'oubli et la gloire, entre le vide et le plein, entre le ratage artisanal et la grâce professionnelle (ou l'inverse). Une aventure littéraire et musicale écrite en creux dont le rock est la langue

  • Les années quatre-vingts arrivent à grands pas, et avec elles, le visage politique de la France, ainsi que l'émergence des radios libres, de nouveaux sons musicaux, et, pour moi, ma plus belle histoire d'amour. Nous ne sommes jamais vraiment préparés à dire adieu à l'amour de sa vie. Malheureusement, l'univers a décidé à notre place notre destinée. Qui était-il, lui, pour briser ainsi notre avenir ?
    J'en ai traversé des tempêtes depuis ton départ sans retour. Qu'aurait pu être notre existence, si la tienne n'avait pas été engloutie par un ruisseau devenu torrent en cette nuit de février glaciale ? Au fil de ce roman où je tenais à te rendre hommage, j'imagine notre vie en Aquitaine, proche de l'océan que tu adorais, voire que tu idolâtrais.
    Aujourd'hui, les années aidant, je suis apaisée, prête un jour, à te rejoindre au paradis.

  • LES PETITES CHRONIQUES : jour après jour, découvrez l'Histoire en anecdotes et dates clés !
    Jour après jour, tel une éphéméride, Chronique vous fait revivre l'Histoire en la racontant au présent.

    Petites Chroniques #5 : L'Année 80
    Elles n'ont jamais été autant d'actualité, mais pourquoi ? Revenez sur les évènements qui ont rendu culte cette décennie.

    Les Petites Chroniques, c'est aussi :
    Petites Chroniques #1 : 24 h du Mans - 80 ans au compteur
    Petites Chroniques #2 : Vacances d'été - Drame, People et Progrès
    Petites Chroniques #3 : Destins de Femmes - Marilyn Monroe, l'éternelle
    Petites Chroniques #4 : La Seconde Guerre Mondiale - Juin 1944, le mois le plus long
    Petites Chroniques #5 : L'Année 80
    Petites Chroniques #6 : Les années folles - 1920 à 1924, Le renouveau culturel - Partie 1
    Petites Chroniques #7 : Napoléon Bonaparte - Entre guerre et paix
    Hors-série #1 : Napoléon Bonaparte - La chute de l'Aigle
    Petites Chroniques #8 : Concerts et festivals - De la distraction au militantisme...
    Petites Chroniques #9 : La Révolution française - 1788 à 1789, les raisons de la colère
    Petites Chroniques #10 : Les Années 90
    Petites Chroniques #11 : Destins de Femmes - Lady Diana, princesse libérée - Partie 1
    Petites Chroniques #12 : Tour de France - Histoire, dopage et héros mythiques
    Hors-série #2 : Etapes mythiques du Tour - Les indomptables
    Petites Chroniques #13 : Les années folles - 1925 à 1929, Le renouveau culturel - Partie 2
    Petites Chroniques #14 : La Révolution française - Années 1790 à 1794, les années sombres de la Terreur
    Petites Chroniques #15 : La Seconde Guerre Mondiale - Hiroshima et Nagasaki
    Hors-série #3 : La Seconde Guerre Mondiale - Le front du Pacifique
    Petites Chroniques #16 : Destins de Femmes - Lady Diana, princesse libérée - Partie 2
    Petites Chroniques #17 : Athlétisme français - 95 ans d'exploits sportifs
    Petites Chroniques #18 : Retour sur les bancs - La rentrée des classes
    Hors-série #4 : Festivals de cinéma - Le cinéma à l'heure américaine
    Petites Chroniques #19 : Festival de Deauville - Clint Eastwood, le monument
    Petites Chroniques #20 : La Ligue des Champions UEFA - 60 ans de passion
    Petites Chroniques #21 : Les attentats qui ont changé la face du monde - Ebranler les bâtiments et institutions
    Petites Chroniques #22 : France et Islam - Je t'aime, moi non plus
    Hors-série #5 : La Première Guerre Mondiale
    Petites Chroniques # : Les attentats qui ont changé la face du monde - Frapper les dirigeants et la population
    Petites Chroniques #23 : Explorateurs sans frontières
    Hors-série #6 : Explorateurs sans frontières - Christophe Colomb et le(s) Nouveau(x) Monde(s)
    Petites Chroniques #24 : La Seconde Guerre Mondiale - Résistants et Collabos
    Petites Chroniques #25 : Coupes du Monde de Rugby - Le culte de l'ovalie
    Petites Chroniques #26 : Les Crises économiques modernes - Un éternel recommencement ?
    Petites Chroniques #27 : Les Catastrophes climatiques modernes
    Hors-série #8 : Les Catastrophes climatiques modernes - Réagir avant qu'il ne soit trop tard
    Petites Chroniques #28 : La Première Guerre Mondiale - Tentatives de paix
    Petites Chroniques #29 : Jacques Chirac - La Classe politique

  • 24 images consacre au cinéaste américain David Lynch sa seconde livraison automnale. Artiste multidisciplinaire, et avec le succès populaire de Twin Peaks : The return, un des rares cinéastes à encore relever le défi de rassembler critique, cinéphile et grand public, Lynch est un touche-à-tout. Le premier article du dossier présente d'ailleurs son travail d'artiste visuel. Puis, avec de multiples et divers angles d'approches, les collaborateurs de ce dossier spécial abordent la filmographie du cinéaste, de ses premiers courts-métrages à Inland Empire, son dernier film avant le retour de Twin Peaks en 2017, en passant par The Elephant Man, Dune, Blue Velvet, Lost Highway et Mulholland Drive. Se définissant comme un « constructeur de mondes », il est certes un créateur hors-norme probablement le plus célèbre des cinéastes narratifs d'avant-garde selon Dennis Lim. Ses films sont loin d'avoir épuisé leurs mystères, malgré l'abondance d'écrits qu'ils ont suscités et susciteront encore.

  • À la recherche d'un éditeur, l'écrivain en herbe Djani Taro se fait voler le manuscrit de son premier roman, Cika de Seko. Un jour, son ami Karim lui envoie de Paris un livre, Aida et le Gouverneur, d'un certain Dadje Masse, qui semble être une subtile copie de son manuscrit perdu. Intrigué et persuadé d'avoir été spolié, il part à la recherche de l'auteur...
    Ce roman au style fluide et au rythme enlevé aborde d'une manière originale la problématique de la propriété intellectuelle, tout en nous plongeant dans le milieu estudiantin des années 1980. Salué par la critique, il a obtenu le Prix France-Togo 1990.

  • 24 images explore l'influence du cinéma populaire des années 1980 sur les films d'aujourd'hui dans son numéro d'août-octobre Années 1980 - Laboratoire d'un cinéma populaire. L'objectif est de réévaluer cette période cinématographique singulière reconnue entre autres pour son obsession envers les évolutions technologiques ou la suprématie des synthétiseurs dans ses bandes-son. Il s'agit aussi de tenter de définir l'essence de cette décennie qui, comme le dit Julien Fonfrède responsable du dossier, « alternaient sans complexe le sublime et le grotesque », le divertissement et l'émotion. De plus, deux nouvelles chroniques s'ajoutent, l'une sur les séries où il est question de The Handmaid's Tale adaptée du roman de Margaret Atwood et l'autre sur les liens entre cinéma, jeux vidéos et projets interactifs qui se penche sur le projet de réalité virtuelle d'Alejandro González Iñárritu et le jeu vidéo This War of Mine. Le DVD qui accompagne chaque édition propose cette fois-ci trois films de la cinéaste américaine Jennifer Reeder.

  • Une ville nouvelle. Une histoire façon « Jules et Jim » dans laquelle la fille est Blanche Neige et les garçons Simplet et Grincheux. Une amitié inaltérable née dans les couloirs d'un collège et qui traverse le temps sans prendre une ride. Le décor, les années 1980. Les vraies, avec sac « US », musique Funk et Hard Rock graisseux, les couleurs fluo, l'insouciance, la joie de vivre, le V200 et l'Amstrad 6128. Un temps qu'aujourd'hui, les moins de vingt ans regrettent de ne jamais connaitre. Un temps où tout semblait possible et réalisable. On fumait sur les plateaux de télé, on s'y invectivait en langage cru, on brûlait même parfois des billets de cinq cents francs ! Le franc! Le minitel ! Le bibop ! La préhistoire ou presque ! À l'époque de la recrudescence de la maladie d'Alzheimer, il me semble important de laisser un souvenir.

  • Du Disco au premier distributeur de billets, de La Boum à l'élection de Mitterand, plongez au coeur des années 1980. 500 questions/réponses accompagnées d'anecdotes pour revivre une décennie dans ses dimensions politique, culturelle, sportive et quotidienne.


  • Cavannah Rainbow, célèbre top model semblant tout droit issu de la Factory d'Andy Warhol, est victime d'un accident de la route qui le plonge dans un profond coma. À son réveil, son existence vole en éclats, entre les cauchemars récurrents où il se voit tuer et une traque sans pitié menée par son jumeau envieux de son succès. Tandis que les cadavres s'amoncellent autour de Cavannah, il fait la rencontre de Sharlette, une sans-abri d'à peine dix-sept ans, dont la sensualité le mènera malgré lui au crime le plus sordide...

    Au coeur de cet univers de pop stars, de glam-rock et de champagne coulant à flots, où se situe la frontière entre rêve et réalité ?

  • Patrick Hernandez est l'auteur de l'indémodable tube disco "Born to be Alive" sorti en 1979. Ecoulé à plus de 25 millions d'exemplaires, "Born to be alive" a obtenu 54 disques d'or et est classé troisième tube le plus vendu de tous les temps aux Etats-Unis. Dans ce livre autobiographique, Patrick revient sur son incroyable vie et le destin de ce titre phare auquel personne ne croyait au départ mais qui va lui permettre en quelques mois de devenir millionnaire.

empty