• Face au chahut de la transformation adolescente qui vient percuter de plein fouet l'atmosphère familiale, comment travailler la qualité du lien et éviter de nous mettre notre ado à dos ? Les auteurs proposent une lecture croisée pour mieux comprendre et interagir avec l'autre.Tout comme le premier ouvrage Petit décodeur illustré de l'enfant en crise, cette suite adolescente est structurée autour des apports de l'approche en Discipline positive, de Jane Nelsen, avec des éclairages tirés des neurosciences et des travaux en intelligence émotionnelle. Résolument visuel et accessible, ce livre allie l'humour à la pédagogie et fournit des conseils précieux pour garder le lien durant le temps périlleux de l'adolescence.Inclus pour les ados : Le décodeur illustré du parent en criseParticulièrement recommandé aux parents d'ados hypersensibles (avec ou sans HPI, TDAH, TSA, DYS, etc.)

  • Votre enfant vous supplie de lui acheter un smartphone pour son entrée en 6e parce que « tout le monde en a un » ? Votre adolescent passe des heures sur Instagram et Snapchat, au détriment de son sommeil ? C'est la bataille quotidienne pour limiter le temps passé sur les écrans ou faire décrocher le petit dernier de Fortnite ?Vous refusez de perdre le contrôle sur ce que votre enfant voit sur Internet (pornographie, violences, fausses informations) ? Ce livre est fait pour vous ! Rédigé par Marie-Alix Le Roy, à l'origine d'un groupe de parents unis contre les dérives des écrans, il brosse un état des lieux alarmant mais lucide, informe largement sur les différents dangers et donne des conseils pratiques et éprouvés, issus de l'expérience concrète des parents.Protégeons nos enfants des écrans !Ne les laissons pas payer l'addiction !

  • Une bande de jeunes gamers cosmopolite se déchaîne sur console afin de remporter un tournoi de jeu de stratégie, réputé ingagnable. Hélas la partie est moins innocente qu'il n'y paraît, et la victoire est amère. L'agence conceptrice du jeu Clean-Planet n'est autre qu'un groupe politique sulfureux qui tente de maîtriser définitivement le monde informatique... Paniqués par la maîtrise technique dont font preuve ces incroyables geeks, le Chanoine, dirigeant de cette sinistre officine, et ses commanditaires décident donc d'éliminer tous les joueurs... Fantine, l'héroïne, cible prioritaire des assassins va être secourue par un ancien sniper...

    Une plongée hallucinante dans le monde des ultra-gamers et dans celui des tueurs à gages, des snipers et des complots économico-politiques.

    Des personnages principaux désarmants : ils ont entre 14 et 21 ans, évoluent avec génie dans le monde virtuel mais peinent à trouver leurs marques dans la réalité : tirer des coups de feu sur un écran c'est amusant, recevoir une balle en plein corps ça l'est assurément moins.

    Un roman aussi speed qu'un jeu vidéo, aussi trépidant que les meilleurs films d'action. Entre Jason Bourne et Lara Croft.

  • Emy et Eliot s'étaient promis de ne jamais replonger dans le jeu Vidéo-Cubes. Mais Athéna, la cousine d'Emy, a pris les devants et les voilà obligés de la suivre dans ce jeu infernal pour la sauver... Cette fois, ils devront faire face à des hordes de zombies aussi lents que stupides, à des squelettes... et retrouveront Lupuce, le loup qu'ils sont parvenus à apprivoiser. Il faudra alors briser la malédiction (un sceau ancien gardé par un boss du jeu) pour que l'environnement de Vidéo-Cubes retrouve son apparence - à peu près - normale.


  • Donnez aux écrans une place équilibrée dans la vie de vos enfants !

    Ordinateurs, smartphones, consoles de jeux, tablettes numériques, télévisions... C'est une véritable déferlante d'écrans qui s'est abattue ces dernières années sur notre vie quotidienne, et celle de nos enfants. Vous vous sentez démuni(e)s face à l'importance prise par ces nouvelles technologies??
    Il est temps de réagir et de trouver des solutions pour libérer vos enfants de l'emprise des écrans et préserver leur épanouissement.
    Grâce à ce guide pratique, vous apprendrez comment les préparer au monde de demain, imprégné de technologies, tout en les protégeant de l'addiction aux écrans. Suivez les conseils de l'auteur pour mettre en place des règles familiales, contrôler le temps d'écran et prévenir les risques d'exposition à des contenus inadaptés. Découvrez quelles autres activités attrayantes (sportives, artistiques, vie sociale...) leur proposer, mais aussi, et surtout, comment leur montrer l'exemple.

  • Votre enfant est souvent fatigué, il fait parfois des cauchemars ou il ressasse ses soucis le soir ?Un livret d'accompagnement avec des outils pour améliorer le sommeil de votre enfant et des conseils pour lui apprendre à utiliser les cartes en toute autonomie.Choisissez ensemble la carte qui favorisera le mieux sa détente physique et émotionnelle parmi 5 thématiques : préendormissement, peurs et cauchemars, excitation extrême, fatigue physique, fatigue émotionnelle.+ 60 minutes de sons de la nature, à écouter, pour prolonger les bienfaits de la carte.

  • Les conseils de bon sens, comme désactiver les notifications ou les rituels occasionnels, tels que l'observation d'un sabbat numérique, ne sont pas suffisants pour reprendre le contrôle de nos vies technologiques, et les tentatives de débranchement complet sont compliquées.
    S'appuyant sur un large éventail d'exemples concrets, allant des agriculteurs Amish aux parents sursollicités en passant par les programmeurs de la Silicon Valley, Newport identifie les pratiques courantes des minimalistes numériques et les idées qui les sous-tendent.
    Il montre comment ces derniers repensent leur relation aux médias sociaux, redécouvrent les plaisirs du monde hors connexion et renouent avec leur être intérieur au cours de périodes régulières de solitude.
    Il partage ensuite ses stratégies pour intégrer ces pratiques dans votre vie, en commençant par un processus de "désencombrement numérique" de trente jours.
    La technologie n'est intrinsèquement ni bonne ni mauvaise. L'essentiel est de l'utiliser pour soutenir vos objectifs et vos valeurs, plutôt que de la laisser vous manipuler.
    Cal Newport est professeur d'informatique à l'université de Georgetown. C'est sur son célèbre blog, Study Hacks (suivi par plus de 2 millions d'internautes), qu'il a inventé et popularisé le concept de « deep work » et qu'il a formalisé la pratique du minimalisme numérique.
    Il est l'auteur du best-seller international Deep Work (éditions Alisio).

  • Depuis plus de trente ans, des lecteurs itinérants vont à la rencontre des enfants de moins 3 ans et de leurs familles avec des albums de littérature jeunesse choisis pour leurs qualités littéraires et artistiques afin de lire, jouer, parler, rire, mâchouiller, réfléchir, rêver, habiter le monde, se le représenter...

    Nous savons désormais qu'un tout-petit s'intéresse aux livres et aux histoires dès sa venue au monde. Nous savons aussi que les adultes présents - parents, personnels de la petite enfance, professionnels du livre, des arts ou de la culture - s'émerveillent de cet intérêt et qu'ils ne cessent de s'interroger sur les bébés, les albums, la lecture, le langage, la langue et les langues...

    Sans aucun doute, un bébé, tous les sens en éveil, « lit » le monde qui l'entoure.  Mais comment des albums de jeunesse peuvent-ils contribuer à nourrir et développer ces capacités de lectures ? Comment, pourquoi et dans quelles conditions enrichissent-ils les représentations de soi, des autres, du monde ?

  • À la maison ce matin, Fanny est désespérée ; personne n'est disponible pour elle. Chacun est dans sa bulle trop occupé devant son écran. Quand tout à coup, toute la famille disparaît. Alors, elle part en guerre... mais contre quoi ?La collection « Roman dessiné » propose de belles histoires à lire en images et en mots pour tous les jeunes lecteurs dès 6 ans. Un pont entre l'album et le premier roman.

  • Apprenez à gérer le temps que vos enfants passent devant un écran ! Pour une vie de famille apaisée ! Télévision, ordinateurs, tablettes, jeux vidéo, téléphone, réseaux sociaux... Tous les parents ou presque sont concernés par les questions " d'écrans ", car les enfants les utilisent quotidiennement ou presque. Souvent, la présence d'écran est source de tension dans la cellule familiale : c'est la crise pour faire décrocher les enfants, les parents se fâchent, ils sont inquiets car ils trouvent que les écrans prennent trop de place, au détriment souvent du travail scolaire, des activités physiques, etc. En plus de nuire à l'ambiance familiale au quotidien, les écrans posent de nouvelles questions aux parents. À partir de quel âge puis-je laisser mon enfant regarder des dessins animés et jouer avec la tablette ? Combien de temps par jour puis-je lui accorder, selon son âge ? Les écrans peuvent-ils perturber son sommeil ou sa concentration ? Est-ce que les jeux vidéo rendent violents ? Quels sont les dangers des réseaux sociaux ? Au-delà des avantages indéniables de l'utilisation des nouvelles technologies, quels sont les risques pour mon enfant et les limites à poser ? C'est en se posant ces questions pour ses enfants et pour répondre à celles des parents en difficulté qui viennent la consulter, qu'Anne Peymirat a décidé de dédier un ouvrage à ce sujet. Son atelier " Reprendre en main les écrans " est actuellement très demandé en entreprise. L'objectif de ce livre est d'aider le lecteur à : Trouver les informations pertinentes pour mieux appréhender les écrans (impact sur les enfants, études neuroscientifiques sur le sujet, etc.) Identifier ses propres règles en phase avec ses convictions et valeurs Apprendre comment les faire respecter tout en douceur par leurs enfants et les adolescents Préface de Serge Tisseron.

  • Louise a une arrière-grand-mère qu'elle adore mais qui vit de l'autre côté de l'océan. Pour la voir et parler avec elle, une seule solution : leurs petits rendez-vous devant l'écran. Mais ces temps-ci, Mamie raconte un peu n'importe quoi... il faut vite prendre un avion et filer la voir pour de vrai !C'est une histoire tendre, une histoire de transmission autour de ces deux personnages, la toute petite fille et la très vieille dame.

  • La télévision a progressivement envahi nos vies, transformant l'homme sur toute la planète en spectateur enchaîné à son écran. De nombreuses critiques, parfois inutilement angoissées, de psychologues et de moralistes ont été largement exprimées. Mais a-t-on vraiment évalué globalement les risques de ce branchement des esprits sur des défilés continus d'images et de sons qui mêlent vérité et mensonge, réalité et simulation, vie et mort, tragédie et rires ? La télévision ne peut-elle être accusée en dépit de ses promesses, de plonger dans une sorte d'hypnose qui menace le sens de la vérité, la liberté des corps et des esprits, en brouillant les critères de la culture vraie et en sapant les fondements d'une société réellement démocratique ?

  • C'est une semaine sans écrans à l'école de Lola ! Et le défi vaut pour la famille entière. Ni portable, ni ordinateur, ni console, ni télévision, ni GPS... Ouh là là, c'est toute la vie qui s'en trouve chamboulée. Alors, il faut s'organiser... Sortir le pense-bête, la bonne vieille carte routière, lire, se promener, cuisiner et jouer à plein de jeux... Mais à ce grand défi familial, ne trichent pas toujours ceux à qui l'on pense !

  • Si, comme tant d'autres, vous n'avez pas encore gagné au loto, vous êtes contraint de composer chaque jour avec des collègues de mauvais poil, une direction hystérique et des tâches possiblement assommantes. Comment transformer ce sinistre quotidien au bureau ? C'est très simple : adoptez l'esprit Gaston ! Son ingéniosité n'a d'égale que sa nonchalance... Ce qui lui permet de survivre à d'innombrables journées de travail.De stratégies d'évitement en occupations variées, ce manuel fait le tour de toutes les possibilités qui s'offrent à vous pour ne surtout pas travailler... et semer une belle pagaille au bureau.

  • Cet essai propose une analyse de six films majeurs d'Alfred Hitchcock dans la perspective d'une contribution à une philosophie de l'image et de ses formes. L'art d'Hitchcock est tout entier dans un acte de création spécifiquement cinématographique, constituant une image autosuffisante, clôturée sur elle-même, mais dès lors coupable également de se substituer au « réel » par une composition formelle si cohérente qu'elle en devient nécessaire. Un double mouvement caractérise la création hitchcockienne : l'institution de l'image comme une totalité insulaire, et la réflexivité par laquelle l'image se montre intimement coupable de ce qu'elle crée. L'ambiguïté appartient à l'image autant que sa puissance résolue.

  • L'idée du cinéma comme art total et "septième art" trouve son origine et ne se comprend que par rapport à la philosophie kantienne de l'art. La dimension philosophique, voire métaphysique du cinéma, à laquelle Deleuze a été très sensible, est aussi liée à ce qui fait que le cinéma est un art qui plaît et qui séduit. Il y a là de quoi entrevoir l'importance culturelle, sociale, morale et politique du cinéma. L'auteur montre comment, à quelles conditions le cinéma peut être un art où se révèle avec clarté l'essence même de l'Art, et de la possibilité d'en faire un monde commun.

  • Ce livre reprend une conférence faite en octobre 1997 : qu'est-ce que l'image du dieu mourant à l'écran? Quatre conférences imaginaires lui font suite : l'hypothèse d'une machine expliquant ce qu'est un homme, une proposition sur la genèse des rêves en 1806, les fantasmagories du Second Faust, une image de neige fondant sous les yeux de Perceval.
    Jean Louis Schefer développe dans cet essai l'idée que le cinéma appartient à l'histoire de nos poétiques. Il continue, accélère ou modifie, une projection d'images ininterrompue dans toute notre histoire ; et il fait maintenant revenir les images anciennes.

  • Émile Zola a pressenti à juste raison que le xxe siècle allait être celui du passage de l'écrit à l'écran. Et Le brio de l'écrivain aura été d'inscrire l'acte photographique au coeur de sa conception du roman et de recourir au concept d'écran comme idée de l'art et vision du monde, qui anticipent le cinéma. Le romancier a par ailleurs joué un rôle important dans l'émergence d'une réflexion théorique sur l'image et le film, ne serait-ce qu'à travers Eisenstein qui a montré que le cinéma hérite de l'art advenu en littérature avec Zola et qu'il en restaure la logique représentative à travers une complémentarité de l'icône et du montage. Cet ouvrage se propose d'apporter un éclairage inédit sur le travail d'orchestration de l'image dans la fiction zolienne, à même sa saisie fragmentée dans l'espace du réel et son mouvement continu dans la durée. Les contraintes que la représentation s'impose dans Les Rougon-Macquart ne seraient-elle pas celles qui fondent aussi le cinéma, obligeant l'image à sa condition de présence visuelle concrète et au défilement de sa projection, afin de lui ouvrir des voies nouvelles par lesquelles exister autrement ? La démarche interdisciplinaire de cette étude consiste à recourir à des données iconiques et filmiques comme concepts de méthode permettant de subsumer les différents médiums, pour faire valoir chez Zola, une pratique artistique cautionnée par l'expérience naturaliste qui ne saurait advenir sans le dispositif visuel du cadre et de l'écran.

  • "L'auteur propose ici un modèle inédit d'interprétation de l'art centré sur le conflit psychique inhérent à chaque oeuvre. Est ainsi promue une vraie poïétique de la perturbation. De la théorie aristotélicienne de la création, l'auteur retient le jeu des quatre causes qu'elle renouvelle à la lumière des propositions freudiennes et post-freudiennes. C'est-à-dire que le capital pulsionnele, le degré de bisexualité, la capacité à élaborer deuils et choix, enfin l'emprise sur le matériau sont désormais les figures analytiques auxquelles répondent secrètement les oeuvres d'art. Considérés avant tout comme des créatures vivantes, films, tableaux, images dites virtuelles ou de synthèse sont donc à la fois des individus organisés et dotés d'une structure psychique précise et des personnes possédant un destin. Conviée en ces lieux où l'oeuvre dévoile sa vulnérabilité, l'exégèse s'attelle à travailler au bord du gouffre, là où l'art à tout instant risque de se perdre, n'était ce le recours à ce que l'auteur nomme une "greffe métaphorisante" : Antonioni et sa conception du vide, Fincher et le fétichisme, Kurosawa et l'irreprésentable, Lynch et les figures de l'excès, tels sont quelques territoires de l'expérience ici menée."Montées" sur les paroles du patient, les interprétations psychanalytiques permettent en outre à l'auteur de développer une herméneutique de montage pour le moins intrigante, tandis que certaines données princeps du cinéma viennent comme enrichir ce moment si crucial de la cure."Texte de couverture

  • Un smartphone capable de pénétrer l'esprit des gens et de communiquer directement dans la tête de son propriétaire : le Totem. Des malfrats mandatés par une holding du numérique, prêt à tout pour récupérer ce bijou technologique pas encore commercialisé. Vladimir, 15 ans, détient le seul exemplaire du Totem. Le Totem serait-il plus puissant et dangereux qu'il n'y paraît ?

  • Vlad est en deuil. Il est persuadé d'avoir assisté au suicide de son père. Cyrano, le logiciel du Totem, ne va pas beaucoup mieux. Leurs amis tentent de trouver une solution pour les sortir de leur tristesse : au sein du lycée, sur l'heure de midi, ils montent un club d'échecs, bien vite surnommé le Klub. Le succès que Cyrano va rencontrer via le Klub va rapidement lui monter à la tête. Il fascine les membres et son emprise sur eux va devenir problématique. Bientôt, il est victime d'une étrange mise à jour (on croit d'abord à un malaise) qui modifie considérablement son comportement. Il devient réellement dangereux. Il est en fait piloté à distance par les dirigeants de Century, désormais ruinés.

  • Totem t.3

    Thomas Villatte

    « Je m'appelle Cyrano, le Totem est détruit, maintenant je suis libre. Libre de me glisser dans une infinité d'appareils, libre d'observer Vlad et ses amis à ma guise. Pourtant je sens que quelque chose ne tourne pas rond. Qui sont ces gens qui rôdent autour du lycée Darwich ? De quoi Viktor a-t-il peur ? Et si l'affaire Century n'était pas vraiment terminée... »Thomas Villatte conclut dans cet ouvrage sa trilogie à succès.

  • Une ville, deux cultures, trois semaines, quatre amies. Quatre filles à New York vont apprendre à se connaître et unir leurs forces pour aller à l'assaut de la Grosse Pomme et croquer la vie à pleines dents ! Pauline acceptera-t-elle sa nouvelle famille ? Gabrielle se décidera-t-elle enfin à écouter son coeur ? Leila parviendra-t-elle à faire face à sa famille et à ses origines ? Morgane saura-t-elle apprivoiser ses sentiments ?

  • Nés une souris à la main, les jeunes de la génération Z sont au coeur d'une révolution numérique accentuée par l'avènement de l'intelligence artificielle. Parvenus au seuil de l'âge adulte, les Z sont en quête d'une place bien à eux dans une société marquée par le changement, le développement technologique, la dénatalité et le plein emploi.

    Qui sont-ils ? Qu'est-ce qui les distingue des générations précédentes ? Quelles sont leurs valeurs et leurs aspirations profondes ? C'est à toutes ces questions et à bien d'autres que la troisième édition de ce livre tente de répondre. L'auteur décode les caractéristiques de cette cohorte bien ancrée dans la culture de l'écran, qui est en train de transformer radicalement son rapport à la santé et au bien-être et qui redéfinit la notion même de ce qu'est le sport.

    Friands de marques et consommateurs avisés, les Z sont néanmoins sensibles à la pauvreté et à l'injustice. Sur les réseaux sociaux, ils se mobilisent afin d'alerter la classe politique à propos de l'environnement, de la démocratie, de la lutte contre les inégalités sociales. Entre les désirs individuels et les aspirations collectives, les Z pourraient faire une différence dans cette nouvelle humanité numérique en marche en créant, en communiquant et en collaborant pour changer le monde.

    Cet ouvrage est destiné à toute personne qui s'intéresse à la question des relations intergénérationnelles. Aux gestionnaires et aux dirigeants, l'auteur propose aussi des conseils pour mieux attirer, recruter et fidéliser cette nouvelle génération, grâce notamment à des pratiques de gestion renouvelées.

    Les Z sont en construction et cet essai témoigne de leur cheminement.

empty