Mame-Desclée

  • Pour parler du Christ et montrer que c'est de lui que vient le Salut, les auteurs du Nouveau Testament et les Pères de l'Église puisent sans cesse dans l'Ancien Testament et en renouvellent complètement la lecture. Cela est particulièrement vrai pour le livre des Psaumes: livre de l'Ancien Testament le plus cité dans le Nouveau, commenté fréquemment par les Pères, il devient l'une des bases de la prière et de la méditation de l'Église.
    L'ouvrage de Pierre Grelot est une enquête sur les différentes lectures des Psaumes cités dans le Nouveau Testament et sur un certain nombre de leurs commentaires chrétiens. Il contribue à ouvrir l'exégèse et la théologie modernes à la question des "différents sens de l'Écriture".

  • Cet ouvrage est le second tome de Jésus-Christ, l'unique médiateur, ouvrage fondamental dont le net succès a salué l'importance et la valeur. Ce premier tome est constitué de deux parties, l'une de problématique générale et l'autre d'histoire doctrinale. Le tout s'arrêtait sur une transition, attente d'une suite. Le patient et nécessaire parcours des catégories du salut selon leur ordre d'émergence dans la tradition ne suffisait pas. Le théologien ne peut avoir terminé sa tâche avec une relecture du passé, si éclairante fût-elle. Il doit faire avancer la tradition dans une recherche toujours menée à frais nouveaux. Nombre de questions demeurent en effet au sujet de la rédemption et du salut, mystère central de la foi chrétienne. Elles tournent toutes autour de celle qui fait la préoccupation majeure de ce second tome: "Jésus-Christ nous sauve et est le seul à nous sauver. Soit. Mais comment nous sauve-t-il?

    Il s'agit ici d'une proposition. Ayant exploré l'histoire et la tradition chrétienne, le théologien trace à présent son propre itinéraire, et il invite le lecteur à l'y suivre. L'originalité de cette proposition est qu'elle s'exprime sous la forme d'une "sotériologie narrative" qui garde une ambition systématique. À partir d'une nouvelle lecture de l'Écriture, "âme de toute la théologie" selon Vatican II, il s'agit en effet de revivre la genèse de ces catégories de salut dont celle-ci témoigne. Un long parcours à travers les récits de l'Ancien et du Nouveau Testament essaie de recueillir les principaux "effets de sens" sotériologiques dont ils sont porteurs. Leur récurrence permet de dégager les liens de force qui s'expriment dans un certain nombre de catégories que l'ouvrage veut articuler à mesure qu'il avance. Et il est intéressant de confronter ces catégories à celles retenues par la tradition.

    Dans cet ouvrage, Bernard Sesboüé émet le voeu que, devant cette "sotériologie narrative" dont il lui fait "proposition", son lecteur puisse se dire: "C'est bien de moi qu'il s'agit en tout cela".

  • Cet ouvrage comble un vide dans l'e?tude de la re?flexion the?ologique sur le Christ. En effet, sept sie?cles, entre le VIe et la fin du XIIe, n'ont gue?re jusqu'ici retenu l'attention. Ce sont ceux du vaste mouvement ou? les moines et les moniales ont e?labore? et promu, a? leur fac?on, une vraie the?ologie du Christ.
    Il ne s'agit pas de traite?s syste?matiques. Les e?crits sont ne?anmoins innombrables : me?ditations, exhortations, home?lies, poe?mes, prie?res. Sans raisonnements abstraits mais sans ne?gliger de mettre en valeur la ve?ritable incarnation de l'unique Fils de Dieu, ces religieux ne veulent que contempler, me?diter, savourer la grandeur du myste?re du Christ. Pour ce faire, ils recueillent dans la foi le te?moignage de l'E?criture et celui des Pe?res de l'E?glise, et ils vont plus loin dans l'expression d'une the?ologie parfaitement originale et authentique. Cette the?ologie est contemplative, pre?occupe?e de trouver la voie de l'union a? Dieu et l'entre?e dans le myste?re du salut qu'annonce l'E?glise. Elle est spirituelle, enracine?e essentiellement dans l'expe?rience mystique. Elle est au bout du compte « engage?e », ne craignant pas de se rendre attentive aux conditions concre?tes dans lesquelles il s'agit de vivre la foi, et de convier tant le moine a? « tout quitter » que le lai?c a? « vivre selon la justice » (l'intitule? du chapitre IX : Une christologie antife?odale de Cluny, est e?loquent).

  • Cet ouvrage a sa place, et combien, dans la collection « Jésus et Jésus-Christ ». S'il est vrai que toute pratique chrétienne, à commencer par la prière, est lourde de théologie, le Renouveau charismatique doit pouvoir rendre compte, de façon originale, de sa foi en Jésus-Christ. Cette conviction est partagée tant par le Directeur de ladite Collection, le théologien J. DORÉ que par le maître d'oeuvre du livre, le dominicain B. REY, spécialisé en christologie.

    Il a été demandé à des communautés catholiques d'origine française et à des personnes, grands témoins et même fondateurs, rendant compte de l'expérience vécue dans de nombreux groupes de prières, de produire des textes de réflexion sur le mystère du Christ.
    Dix documents originaux et substantiels forment l'essentiel de ce livre. Ils sont précédés d'une introduction où sont présentées les conditions de travail des auteurs, et suivis d'un « point de vue » où le maître d'oeuvre propose quelques repères. Ceux-ci concernent le genre littéraire des textes, leur enracinement dans l'Écriture et la Tradition, les données théologiques qu'ils ont en commun, et la façon dont un tel ensemble peut être situé au regard d'autres productions christologiques d'aujourd'hui. En acceptant d'exposer théologiquement leur foi, les communautés nouvelles se sont exposées à la critique. Les lecteurs percevront sans nul doute la confiance qui leur est faite et l'extrême importance d'une telle démarche, destinée à enrichir le dialogue théologique dans l'Église.

empty