• Ernest a dix ans.
    Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu.
    Dix ans d'ennui : sa vie avec sa grand-mère, prénommée Précieuse, n'a rien de très exaltant : école, goûter, devoirs, soupe. Pas de téléphone, pas de télévision. Seule distraction : une mystérieuse lettre que le grand-père d'Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable.
    Ernest est bon élève, solitaire et taciturne, pour ne pas dire muet. Jusqu'au jour où Victoire de Montardent arrive dans sa classe et jette son dévolu sur lui. Car Ernest est beau, ce que les autres filles de la classe avaient déjà remarqué...

    Ce livre a obtenu le prix Totem roman 1996 décerné par le salon du livre jeunesse de Montreuil, le prix Chronos 1997, le prix Goya découverte 1997, le prix Lire au collège 1997, le prix Graines de lecteurs (bibliothèque de Billère), le prix 1000 Jeunes Lecteurs 1997, le prix Bobigneries 1998 et le prix littéraire des écoles de Belleville et Ménilmontant 2001.

  • Quand il neigeait à Boulogne, tous les Russes de l'immeuble étaient heureux. C'était la fête. Ma grand-mère débarquait dans ma chambre à sept heures du matin.
    «Debout là-dedans ! hurlait-elle. Regarde ! » Elle ouvrait les volets d'un geste magistral pour me montrer le ciel blanc. « Il neige ! Habille-toi ! Vite ! »
    Babou n'était pas une grand-mère ordinaire. Elle me racontait que les yeux des filles, en Russie, brillaient comme le reflet de mille pierres de lune dans la nuit. Les garçons les aimaient, ils les embrassaient, puis ils les oubliaient.
    C'est l'hiver de mes treize ans qu'à mon tour j'allais découvrir l'amour. Il s'appelait Boris. Il avait les yeux bleus et quelque chose au milieu qui me donna envie d'y plonger.

    « Partir Au pays des pierres de lune, c'est l'assurance d'un magnifique voyage - riche en rencontres et chargé en émotions - qui marque assurément de son empreinte nostalgique le lecteur qui l'entreprend. »
    Blog Les lectures de Marie

  • Christine est la meilleure amie de Pénélope. C'est le genre de fille calme et organisée. Elle porte des chemisiers sages et dans ses placards, les vêtements sont rangés par couleur.
    Christine n'a pas tout à fait quinze ans et elle est enceinte d'un garçon qu'elle ne reverra jamais. Elle n'a rien dit à personne pendant six mois.
    Pénélope essaie de comprendre. Elle sait qu'elle doit se taire et ne poser aucune question si elle ne veut pas blesser son amie.
    Elle doit surtout s'habituer à l'idée que Christine a brusquement changé de monde et qu'elle ne peut rien faire pour elle.

empty