Sciences humaines & sociales

  • Dans ce texte, écrit en 1910, Sigmund Freud (1856-1939) s'attache à étudier le processus de la création artistique chez Léonard de Vinci. Il part d'un des premiers souvenirs d'enfance rapporté par le peintre. Pour Freud, il s'agit plutôt d'un fantasme, qu'il appellera « le fantasme au vautour », que Léonard « s'est construit plus tard et qu'il a alors rejeté dans son enfance » et qui se rapproche de certains « fantasmes de femmes ou d'homosexuels passifs ». Derrière, se cache « la réminiscence d'avoir tété le sein maternel, scène d'une grande et humaine beauté qu'avec beaucoup d'artistes Léonard entreprit de représenter dans ses tableaux de la Vierge et l'enfant ». Composé « du double souvenir d'avoir été allaité et baisé par la mère », ce fantasme fait « ressortir l'intensité du rapport érotique entre mère et enfant ». Le singulier sourire énigmatique de la Joconde ou de sainte Anne s'éclaire alors d'être la trace de ce que « sa mémoire conserva comme la plus puissante impression de son enfance ».

  • "Pourquoi Les Confessions ont-elles fait date ? Parce qu'elles sont porteuses d'une double puissance inaugurale. Celle d'un style tout d'abord, dont Bossuet se réclamera treize siècles plus tard : une "prose poétique" incantatoire, hydraulique et entêtante. Puis celle d'un genre, l'autobiographie : le premier récit rétrospectif d'un "moi" de l'histoire de la littérature occidentale, dont Rousseau s'inspira plus tard. Mais ne nous y trompons pas, des Confessions d'Augustin à celles de Jean-Jacques, il n'est d'équivalence que du titre. L'un exalte son moi et s'accommode de ses erreurs, l'autre se tient devant son Dieu et les hommes, pour prendre la mesure du don de grâce qui lui est fait. Cette parole primordiale, à la fois charnelle et céleste, est ici magnifiquement modulée par la voix profonde et douce de Daniel Mesguich." Claude Colombini-Frémeaux

  • "Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours particuliers sur l'histoire de la littérature française, racontée, expliquée et analysée par Alain Viala, professeur émérite à l'université de Paris Sorbonne, avec des extraits lus par Daniel Mesguich, comédien, metteur en scène et directeur du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Alain Viala se penche, dans ce deuxième volume, sur l'histoire littéraire de la Renaissance à travers les mutations du monde, du livre et de l'enseignement. Il s'attarde particulièrement sur l'oeuvre de François Rabelais dont la langue truculente prend toute son ampleur par la voix de Daniel Mesguich. Ainsi, de Rabelais aux poètes de la Pléiade, d'Agrippa d'Aubigné à Montaigne, nous est peint le siècle mouvant de l'Humanisme."
    /> Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours particuliers sur l'histoire de la littérature française, racontée, expliquée et analysée par Alain Viala, professeur émérite à l'Université de Paris- Sorbonne, avec des extraits lus par Daniel Mesguich, comédien, metteur en scène et directeur du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Alain Viala nous expose ici le contexte littéraire du XVIIe siècle, temps du classicisme rayonnant. Sa voix s'associe à celle de Daniel Mesguich afin de présenter et illustrer la richesse de cet âge de l'éloquence. Entre art de la conversation dans les salons, essor du théâtre, évolution de la poésie et développement du roman, ce troisième opus témoigne de la diversité culturelle d'une époque où madame de Sévigné côtoie Racine et La Fontaine. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours particuliers sur l'histoire de la littérature française, racontée, expliquée et analysée par Alain Viala, professeur émérite à l'Université de Paris Sorbonne, avec des extraits lus par Daniel Mesguich, comédien, metteur en scène et directeur du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique. Enclin à la rêverie, à l'appréciation de la nature ou à l'expression des passions de l'âme, le Romantisme forge de nouveaux modèles de représentation du monde. En réponse au désenchantement, les innovations esthétiques placent l'imagination au centre de la dynamique de création. Cette période, qui fourmille de grands hommes - et femmes - de la littérature, nous permet d'aborder et de comprendre Hugo, Balzac, George Sand, Stendal, Chateaubriand, Lamartine, Mme de Staël et bien d'autres. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

  • Les Presses Universitaires de France et Frémeaux & Associés proposent des cours particuliers sur l'histoire de la littérature française, racontée, expliquée et analysée par Alain Viala, professeur émérite à l'Université de Paris Sorbonne Nouvelle, avec des extraits lus par Daniel Mesguich, comédien, metteur en scène et écrivain. En réponse au romantisme, poètes et écrivains du second XIXe siècle portent sur le monde réel un regard sensible mais désenchanté. Dès lors, tous les sujets sont possibles, aussi bien le beau que le laid. Baudelaire, Flaubert, Zola et bien d'autres, s'affi rment ainsi comme des écrivains modernes et opèrent un profond renouvellement de la création littéraire. Alain Viala nous offre ici le panorama d'une France divisée mais artistiquement prolifi que, qui, au seuil du XXe siècle, pose les fondements des débats qui nous animent encore aujourd'hui. Claude COLOMBINI FRÉMEAUX

empty