Sciences & Techniques

  • Lorsqu'elle met pour la première fois les pieds à la ferme, Camille n'imagine pas que son quotidien sera bientôt rythmé par les cris des cochons, les allées et venues des tracteurs, et le cycle des moissons. En tombant amoureuse d'Augustin, elle découvre une nouvelle vie, en pleine campagne, et troque sa tenue de citadine contre un bleu de travail. Elle doit alors se familiariser avec les exigences et la rudesse du monde agricole, jusqu'à devenir une agricultrice engagée, résolue à faire tourner l'exploitation malgré le spectre permanent de la faillite, de l'épuisement, et la difficulté à se faire une place dans ce monde d'hommes. Ce récit de la vie paysanne est écrit par Camille Beaurain qui a déjà témoigné de la mort de son époux et alerté l'opinion sur le suicide paysan.

  • Leurs corps, leurs choix : le plaidoyer pour l'avortement d'un médecin engagé.
    Une femme sur trois aura recours à l'avortement au cours de sa vie. Pourtant, le sujet demeure tabou et l'acte moralement contesté. Les idées reçues, les entraves et les mauvaises pratiques sont monnaie courante.Jeune médecin, Philippe Faucher pratiquait des IVG comme on s'acquitte d'une corvée. Mais au gré de ses rencontres et de ses lectures, il se passionne pour la contraception et l'avortement, des aspects délaissés de sa spécialité. Conscient d'avoir parfois reproduit des comportements maltraitants, il change radicalement sa façon de prendre en charge ses patientes.Presque cinquante ans après la loi Veil, l'auteur pose un regard critique sur l'organisation de notre système de santé. Il dénonce la façon dont une partie des soignants oublie la bienveillance la plus élémentaire lorsqu'il est question du corps des femmes et de leur liberté d'en disposer.

  • " Mais docteur, vous m'aviez dit que ce n'était qu'un prélèvement de routine ", s'étonnait mon patient.C'est une difficulté dans l'attitude du soignant. Tant qu'on n'a pas le résultat, on s'oblige à un discours très neutre, jugé parfois trop réconfortant.
    Devant Flora Fischer, les patients se mettent nus et se mettent à nu. Dans un cabinet de dermato, c'est tout l'intime qui se joue.En vingt ans d'exercice à l'hôpital et en cabinet libéral, Flora Fischer a vu se succéder nombre de patients et de pathologies : infestations parasitaires, atteintes génitales, cancers, dermatologie esthétique...Elle livre ici, avec une grande sensibilité, les secrets d'une profession méconnue, à la fois exigeante et humaine. Elle interroge également la relation soigné-soignant.Avec ce récit tour à tour drôle, incongru et émouvant, instructif surtout, entrons dans l'intimité du cabinet de Flora Fischer où se révèlent au quotidien questions personnelles et enjeux de société.

  • Un ouvrage qui offre de nouvelles ressources aux personnes touchées par le cancer mais aussi à celles qui les accompagnent.Bien que l'on sache de mieux en mieux traiter et guérir le cancer, la maladie est toujours une épreuve pour ceux qui en sont atteints.Une fois le tsunami de l'annonce passée, combien de personnes éprouvent, en plus d'une angoisse légitime, une insurmontable solitude et le sentiment de n'être plus un individu, mais un patient lambda atteint d'un cancer ? D'autant que l'entourage, totalement dépourvu, ne sait pas toujours comment trouver la bonne distance pour accompagner au mieux.Le docteur Christelle Besnard-Charvet et Frédérique Odasso nous conduisent à mieux connaître le cancer pour le dédramatiser, lever les tabous, et parlent franchement et simplement de tout ce qu'il risque d'induire dans les sphères physiologique, psychique, mais aussi conjugale, familiale et professionnel

  • Leur pouvoir caché est immense Elles révèlent les secrets les plus intimes de l'univers Apprenez à apprivoiser les équations et à en faire vos complices.

    Vous qui avez peur des équations, et vous qui croyez déjà les connaître, ne passez pas votre chem

  • Notre univers ne serait pas du tout ce que nous avons appris à croire. Au-delà de ce que nous avons tous vu en images -étoiles, galaxies, groupes de galaxies, etc. -, il existerait une « réalité cachée », invisible à nos yeux mais aussi - du moins pour l´instant -à nos instruments d´observation, télescopes, satellites... De quoi s´agit-il et pourquoi les scientifiques ont-ils aujourd´hui pareille idée en tête, qui semble relever de la seule science-fiction ? Comment peuvent-ils même en parler ? C´est ce que Brian Greene nous fait découvrir ici avec une pédagogie hors pair, rappelant les apports inattendus d´Einstein dans le domaine.

    En clair, notre « univers » a beau contenir tous les objets célestes et rayonnements connus, il ne serait, en réalité, qu´une petite partie d´un bien plus vaste ensemble. Il y aurait abondance d´autres univers, parallèles, tous faisant partie de ce qu´il est désormais convenu d´appeler un « multivers », ou « multi-univers ». Pas moins de neuf théories physico-mathématiques différentes, qui impliquent l´existence d´un tel concept, sont exposées ici. Cet étrange objet théorique est-il fini ? Est-il infini ? Nul ne le sait mais les hypothèses varient selon les équations et les calculs. Et la représentation même de cette fameuse « réalité cachée » est incroyablement diverse. L´auteur, spécialiste mondialement connu pour ses travaux sur la théorie des cordes, a un petit faible pour des univers qui seraient tout proches du nôtre, peut-être à quelques millimètres seulement, mais nous demeurant invisibles. Ils se dissimuleraient en effet dans des « branes », sortes de « membranes » liées à l´existence dans l´espace d´un nombre de dimensions au-delà des trois auxquelles nous avons affaire dans notre vie quotidienne.

    Mais il existe bien d´autres hypothèses... Comment être sûrs que notre univers ne soit pas une sorte d´hologramme, comme notre récente compréhension des trous noirs pourrait le suggérer ? Ou que des milliards de milliards de « bulles-univers » n´aient pas surgi lors du Big Bang, notre univers n´en étant qu´une parmi une myriade d´autres ? Nombre d´entre elles pouvant présenter des caractéristiques physiques différentes. Cela semble incroyable mais les équations admettent cette diversité comme solution !

    Ainsi que le souligne Brian Greene, il est donc possible que nous assistions aujourd´hui à une nouvelle révolution cosmologique et... mentale. De même que la Terre, jadis, perdit son statut de centre du monde, puis notre Soleil, puis notre galaxie..., notre propre univers, à son tour, pourrait perdre son statut d´ensemble unique et central pour ne devenir qu´un parmi d´autres. Une perspective bouleversante.

  • Pourquoi le sexe et l'érotisme finissent-ils par s'éteindre, même dans les plus grandes histoires d'amour ? Comment conjuguer la flamme passionnée du désir et le confort rassurant du foyer ?
    " Maintenant que la génération des baby boomers et celles qui l'ont suivie peuvent avoir autant de relations sexuelles qu'elles le veulent, elles semblent en avoir perdu l'envie... " Convaincue, après avoir suivi des centaines de couples (hétérosexuels, homosexuels, avec ou sans enfants et de tous âges), qu'il n'y a pas de fatalité au déclin du désir amoureux, Esther Perel nous livre ici une analyse révolutionnaire de ce phénomène. Loin des explications habituellement évoquées, comme le stress et les problèmes de communication, la thérapeute pointe le besoin de fusion et de stabilité des couples modernes, profondément antinomique selon elle avec le désir. Faisant fi du politiquement correct, elle propose de cultiver la distance au sein du couple, mais aussi d'explorer une sexualité plus libérée afin de faire (re)naître l'étincelle du désir. Elle en appelle au jeu et à l'imagination pour réintroduire du risque dans la sécurité, du mystère dans le familier, pour retrouver le piment qui cimente tant de couples à leurs débuts !

  • Au-delà du cliché du savant fou, il semble qu'il y ait un vrai problème d'équilibre mental chez les plus grands mathématiciens. Le Russe Perelman, le Français Grothendieck, l'Allemand Cantor et l'Autrichien Gödel en sont des exemples frappants.
    À l'issue d'une étude minutieuse, Fouad Laroui distingue trois formes de folie chez les mathématiciens, qui toutes trois lient Dieu à leur discipline : il s'agit de se mesurer à lui dans une quête de l'infini, de voir sa Face dans la vérité absolue, ou de le dépasser dans un formalisme débridé et sans limites.
    Mais le chemin de Dieu passe-t-il par l'intelligence et le calcul ? La vérité du monde est-elle atteignable ? Une telle quête, si exaltante soit-elle, n'est-elle pas une forme de démesure qui appelle la punition ? Phobies, névroses et psychoses, troubles divers s'ensuivent, que la haute voltige intellectuelle crée ou renforce...
    Dans cette courte mais brillante incursion dans l'histoire et la philosophie des mathématiques, Fouad Laroui met en scène des personnalités étonnantes aux destins fulgurants, parfois tragiques, toujours passionnants.

  • Dix ans après la parution d'Anticancer, le livre-référence de David Servan-Schreiber qui a changé notre rapport à la maladie, Vivre anticancer vient prolonger son enseignement. Une méthode simple, active et scientifiquement prouvée pour prévenir, retarder ou vaincre la maladie.Le cancer dort en chacun de nous, mais nous n'aurons pas tous un cancer. Nous pouvons réduire les probabilités que des cellules malignes s'activent et se multiplient grâce à nos choix quotidiens. " C'est un cancer ! " Pour qui a pu l'entendre prononcée de la bouche d'un médecin, cette phrase est toujours terrifiante - pour le patient comme pour son entourage. Et si la maladie n'avait aujourd'hui plus rien d'irrémédiable ? Fort des nombreuses études qu'il a consacrées à la médecine intégrative dans les soins du cancer, le docteur Lorenzo Cohen, collègue et ami de David Servan-Schreiber, a voulu, avec sa femme Alison Jefferies, écrire un livre avant tout utile. Au centre de leurs préoccupations, non pas la maladie, mais nous-mêmes : notre façon de manger, de bouger, de dormir, d'interagir avec les autres... Six points fondamentaux pour agir sur notre mode de vie afin de ressentir pleinement les bienfaits d'une vie saine.Le guide indispensable pour devenir acteur de sa santé.

  • Une balade aussi érudite que drôle, à travers les âges et les continents, au pays de cet inconnu célèbre qu'est le pénis.
    Sceptre royal, chaussures pointues, cigare ou guitare électrique : le pénis a souvent bénéficié des représentations les plus flatteuses, tandis que le vagin était considéré comme un cloaque obscur et impur. La découverte du sexe d'un homme peut toutefois se révéler source de bien des déconvenues... Le malentendu ne viendrait-il pas de ce que les représentants de la gent masculine ont toujours placé le centre du monde à la hauteur de cet étrange appendice, objet d'autant de tourments et de railleries que de fierté et de plaisir ?
    Pourquoi la taille de leur pénis préoccupe-t-elle à ce point les hommes ? Quels bienfaits retirent-ils de l'acte sexuel ? Quelle signification attribuer à la castration ? Pour quelle raison certains doivent-ils tricher au jeu pour entrer en érection ? À ces questions - et à bien d'autres ! -, Tom Hickman répond à l'aide de son prodigieux savoir en la matière. Histoire, religion, médecine ou littérature... Hickman nous entraîne dans un étourdissant tour du monde des civilisations, de la Grèce antique à Hollywood et de l'Angleterre victorienne à l'Empire ottoman, afin de percer " le secret le mieux gardé de l'homme ".
    Vous découvrirez ainsi, parmi bien d'autres choses, la différence (de taille) qui existe entre Ernest Hemingway et Jimi Hendrix, et ce que Charlie Chaplin appelait " la huitième merveille du monde ". Vous apprendrez que les hommes à grosses testicules sont plus infidèles, que ce sont les Japonais qui se disent les moins satisfaits de leur vie sexuelle et pourquoi, pour les Chinois, l'orgasme de la femme était essentiel en vue de procréer. Essai d'une érudition considérable, truffé d'anecdotes savoureuses, Le Bidule de Dieu est un livre-miroir passionnant dans lequel, à un moment ou à un autre, tout homme se reconnaîtra - et qui fera également, à n'en pas douter, le bonheur de bien des lectrices...

  • "C'est toujours la même histoire et ce n'est jamais la même." C'est votre histoire. Amour perdu, amour d'un jour, amour toujours. Est-ce bien lui ? est-ce bien elle ? M'aime-t-il ? M'aime-t-elle ?
    L'amour, nous le cherchons, nous l'appelons, nous le rêvons, nous l'idéalisons. Aussi avons-nous parfois quelques difficultés à faire coïncider rêve et réalité, à accepter un "non", à surmonter une rupture...


    Voici enfin un antidote au mal d'amour. Un livre clé qui nous indique comment éviter la souffrance, apprendre à aimer et à être aimé. Parce que l'on a tous droit au bonheur et que l'on peut vivre un amour fou sans devenir fou.

  • Pour des années de vie heureuses, en bonne santé et sans mémoire qui flanche. Comme le disait Clement Freud : " Si vous réussissez à vous arrêter de fumer, de boire et de faire l'amour, vous ne vivrez pas plus vieux : ça vous semblera juste plus long. " Pour ne pas que cela vous semble " juste plus long ", le Dr Trivalle a rassemblé une somme de recommandations qui vous permettront de faire rimer " bien vieillir " avec " plaisir ". On sait aujourd'hui qu'il est possible de lutter contre de nombreuses maladies, dont la maladie d'Alzheimer, sans médicaments, en appliquant quelques mesures simples et ludiques. Chantons, dansons, cultivons notre jardin, buvons du café, jouons aux jeux vidéo..., la meilleure prévention étant celle que l'on met en place soi-même en fonction de ses habitudes, de ses besoins et aussi, bien sûr, de ses capacités. Livre de conseils pratiques, sur le modèle de celui du Dr Kierzek (101 conseils pour ne pas atterrir aux urgences), cet ouvrage reprend les principales données scientifiques actuelles concernant la prévention du vieillissement pathologique pour proposer de multiples pistes que chacun adaptera à son propre cas, au gré de ses humeurs et interrogations.

  • Béatrice Gurrey dévoile ici un drame personnel : la maladie d'Alzheimer dont ont été victimes son père et sa mère. Il est rare qu'un couple soit frappé en même temps et cette concordance a redoublé les épreuves auxquelles sa famille a été confrontée. Ce récit est l'histoire d'un long cheminement, des premiers soupçons jusqu'au bouleversement progressif d'une vie à deux, sous le regard désarmé des proches.
    Comme des centaines de milliers de familles contraintes de faire face à la même maladie, celle de l'auteur doit se mettre en quête d'un établissement adapté, accompagner ses parents, Pierre et Liliane, dans de nouvelles conditions d'existence et tenter de s'adapter à la progression inéluctable d'une pathologie aux eff ets déroutants.
    Béatrice Gurrey montre combien les troubles de la mémoire, de la pensée et du comportement exacerbent aussi le caractère et la personnalité de ceux qui en sont aff ectés. Du fond de ce grand oubli, des secrets intimes resurgissent, une transfiguration du réel s'opère au profit d'un nouvel imaginaire - sombre, tragique, chez Pierre ; léger, fantaisiste, et même merveilleux de drôlerie, chez Lili.
    Ce témoignage est avant tout une lumineuse histoire d'amour. La force et la beauté de son écriture lui donnent des accents de vérité poignants.

  • Les médias ont beau affirmer connaître toutes les recettes pour monter au septième ciel, entre nos désirs, nos aspirations profondes, nos rêves et la réalité, nos limites physiques et psychologiques, les imprévus de toute relation humaine..., il n´est pas si simple de vivre en harmonie avec sa sexualité. Quels sont les ressorts de notre fonctionnement sexuel ? Comment dépasser la dichotomie réductrice : le corps d´un côté, la tête de l´autre ? Y a-t-il tant de différences entre les hommes et les femmes dans la façon de vivre leur sexualité ? Catherine Solano, médecin sexologue et éthicienne, invite ici les lecteurs à un décryptage des trois cerveaux sexuels.


    Modelé par des souvenirs dès l´enfance et tout au long de la vie, le cerveau sexuel pulsionnel est la source à partir de laquelle se déploient nos fantasmes, nos désirs et nos plaisirs sexuels. Il peut être stimulé ou éteint par divers éléments sur lesquels nous pouvons agir. Le cerveau sexuel émotionnel, considéré comme le centre des émotions et de l´affectivité, est celui que notre société tente de minimiser alors qu´il est formidablement puissant. Il inscrit en nous l´envie d´être aimé, désiré, préféré, l´envie d´être unique, indispensable, et aussi de protéger, de materner (même quand on est un homme)... On lui doit nos plus beaux poèmes d´amour. Enfin, notre cerveau sexuel cognitif est celui qui a le dernier mot ! Il peut modeler, accepter ou refuser des pulsions ou des émotions. C´est grâce à lui que l´on peut gérer les difficultés sexuelles, les dépasser, et aussi nous envoler volontairement vers le plaisir. Notre sexualité n´est plus seulement une pulsion ou un besoin affectif, elle s´ouvre à la sensualité, à l´art amoureux.


    Loin des injonctions actuelles de notre société, Catherine Solano délivre aux lecteurs des clefs qui devraient permettre à chaque couple d´inventer son art personnel de la sexualité où il s´agirait de se trouver avec l´autre et non pas contre l´autre, de vivre avec ses manques et non de chercher à les combler, et de donner du temps à sa vie sexuelle. Car c´est bien en réfléchissant à ce dont nous avons besoin pour nous épanouir, en sachant comment agir sur nos pulsions et comment façonner nos émotions, que nous saurons devenir les pilotes de notre destinée amoureuse et sexuelle.

  • La plupart des femmes et des hommes adultes se disent insatisfaits de leur vie amoureuse et sexuelle : après quelques années, les uns estiment que la flamme a disparu tandis que les autres se plaignent que leur partenaire n'est plus ni très désirant ni très désirable. Bref, la routine a pris le dessus.Vous connaissez sans doute la loi de la gravitation ou la loi d'Archimède, mais saviez-vous que notre vie amoureuse et sexuelle est régie, elle aussi, par des lois universelles ? Si la loi de l'impermanence nous apprend que la vie ne se déroule jamais comme prévu, la loi de l'acquis nous montre que, dans le couple, il vaut mieux être imprévisible - la loi du libre arbitre désignant chacun d'entre nous comme le grand architecte de son existence. Ces lois valent pour les plus jeunes comme les plus âgés, les hétéros et les homos, les couples légitimes ou les amants clandestins, les Inuits du Grand Nord et les Polynésiens des tropiques. Julie du Chemin et Pascal de Sutter vous proposent ici de :DÉCOUVRIR ces douze lois qui vont changer votre vie ;COMPRENDRE mieux les mystères de l'amour ;RÉINVESTIR votre vie amoureuse sur le long terme ;CHEMINER en pleine confiance vers le bonheur sexuel, une ambition accessible à tous ceux qui souhaitent sincèrement l'atteindre.

  • Un livre événement sur le cerveau, novateur dans le monde scientifique et médical, et à la portée d'un public élargi.
    La subconscience est une faculté mentale qui permet de faire, de ressentir et de penser de manière automatique, sans s'en rendre compte. Présente chez tous les animaux développés, dont l'homme, elle assure leur survie. Permanente à tous les instants de la vie, elle reflète notre personnalité. Or cette subconscience dépend du fonctionnement de petites structures situées à la base du cerveau, les noyaux gris centraux, lesquels jouent un rôle essentiel pour permettre de réaliser nos mouvements mais aussi d'avoir des pensées et des émotions, le tout de façon automatique. Lorsque ces zones cérébrales sont lésées, la subconscience devient malade, à l'origine de mouvements anormaux, mais aussi de pensées et d'émotions anormales que l'on ne peut éviter. De grandes avancées ont été accomplies grâce aux travaux d'Yves Agid et de son équipe qui, pour la première fois, ont mis au point de nouveaux traitements pour les personnes qui souffrent de ces différentes pathologies de la subconscience que sont, entre autres, les maladies de Parkinson et d'Alzheimer.

  • Passible d´une peine de prison de six mois à trois ans sous Vichy, considérée comme un fléau social au même titre que l´alcoolisme dans les années 60, l´homosexualité ne sera retirée du registre des maladies mentales qu´en 1985 et déclassifiée par tous les États signataires de la charte de l´OMS en 1992 ! En trente ans, le regard sur l´homosexualité en France a bien changé : les homosexuels vivent et parlent plus librement de leur orientation sexuelle et ne sont plus ghettoïsés à certains milieux...

    Néanmoins, rappelle Marina Castañeda, malgré cette meilleure acceptation globale, il reste difficile à des jeunes d´annoncer leur choix à leur famille. Certains sont rejetés du foyer familial comme s´ils étaient marginaux. Plus généralement, les homosexuels se sentent encore obligés d´annoncer à leur entourage leur préférence sexuelle, comportement qui semblerait surprenant pour un hétérosexuel. On ne peut donc pas faire comme si tous les préjugés sociaux avaient disparu et nier les difficultés rencontrées. Malgré la loi, l´homophobie est encore visible et ressentie tout comme le racisme. Les débats actuels autour du mariage pour tous et de l´homoparentalité font rage, soulignant combien, parfois, cette apparente acceptation de la différence affichée ces dernières années relevait plus de la « tolérance » que du respect de l´autre.

    C´est cet « autre » que Marina Castañeda donne à voir, dans son cheminement, ses joies, ses difficultés, ses relations, ses rapports au monde, ses positionnements. Homme ou femme, homo ou hétéro, chacun trouvera dans ce livre remis à jour de quoi balayer les idées reçues pour mieux comprendre son compagnon ou son fils, sa compagne ou sa fille. Un autre regard qui souligne aussi la dynamique des revendications homosexuelles en faveur de l´évolution de notre société et même du bien commun !

  • Claude et Bernadette. Un couple en Limousin. Et six enfants qui n'ignorent pas ce que signifie "A table !". Et des amis qui n'ont pas leur fourchette dans la poche. On ne nourrit pas ce monde avec trois haricots dans une assiette. Ni même, seulement, avec des grives et des palombes. Surtout en pays de Brive... Bernadette a réuni les recettes, plus belles encore d'être simples. Claude a parcouru les terres et les saisons, revisité les mémoires. A nous, veau, vache, cochon ! C'est la cuisine de La Fontaine, si La Fontaine avait été corrézien.

  • " Un livre plein d'espoir sur les ressources insoupçonnées de l'être humain. " - Nice Matin " Un livre court, et juste (...) d'une grande lucidité. " - Blog.lemonde.fr " Il faut toujours viser la lune, car même en cas d'échec on atterrit dans les étoiles. " En 2005, Claude Pinault se retrouve tétraplégique presque du jour au lendemain. Le diagnostic est violent : c'est une forme sévère du syndrome de Guillain Barré. " Quand il n'y a plus de jus, il n'y a plus de jus. Vous ne remarcherez plus ", lui annonce un médecin. Mais Claude refuse l'inacceptable. Il mobilise toutes ses forces, physiques et mentales, pour vaincre le diagnostic, et petit à petit sortir son corps d'un sarcophage terrifiant.
    Dans ce livre d'entretien, la psychologue Marie de Hennezel revient avec Claude Pinault sur les techniques qu'il a instinctivement développé pour aller vers la guérison : l'humour, la pensée positive, la détermination... Tous deux mettent ainsi en lumière le lien étonnant entre le corps et l'esprit.
    Un livre plein d'espoir sur les forces insoupçonnées de l'être humain, une source d'inspiration pour tous ceux qui font face à l'adversité, au-delà même de la maladie.

  • Crises cardiaques, AVC, taux de cholestérol élevé - ces problèmes sont généralement attribués aux hommes. Mais les chiffres nous montrent qu'au cours des dix dernières années, les maladies cardio-vasculaires sont devenues la cause principale de mortalité chez les femmes dans le monde - et ce phénomène les touche de plus en plus jeunes.
    Présentant une explication claire et accessible de la physiologie, des maladies et du fonctionnement du coeur féminin, " Le Coeur des femmes " donne au lecteur tous les outils pour lutter contre les accidents cardio-vasculaires touchant les femmes.

  • Un manifeste qui nous concerne tous !0300 Parce qu´il a les mots pour raconter les vergers à l´abandon, le paysage français qui se désertifie, l´humiliation quotidienne de paysans infantilisés par les subventions, le scandale de la grande distribution qui les étrangle, les pesticides autorisés en Espagne alors qu´en France, les agriculteurs sont traités de pollueurs. Parce qu´il n'adhère peut-être aussi à aucun syndicat et que sa parole est libre, Pierre Priolet est devenu en quelques mois le porte-voix d´un monde qu´on assassine. Passionné, il ne se contente pas de dénoncer, il se veut aussi l´instigateur d´un projet pour bâtir un nouveau système de distribution qui se passerait des aides, et il se bat pour l´idée d´une société où l'on consommerait plus juste. Un livre bouleversant, un appel au secours, mais aussi une très efficace réflexion sur notre société et sur un système en bout de course.
    0300Pierre Priolet produit des fruits en Provence. Il y a un an, ses larmes en direct sur France Inter et Canal + ont bouleversé le pays. Dans les émissions de télévision où il est apparu par la suite, sa présence, sa colère, ses mots simples et justes ont déclenché chaque fois une avalanche de courrier et d´appels. Il était temps : ils sont des milliers d´agriculteurs, pris comme lui à la gorge, à disparaître sans faire de bruit, dans l´indifférence. Passionné, Pierre Priolet ne se contente pas de dénoncer, il se veut aussi l´instigateur d´un projet pour bâtir un nouveau système de distribution qui se passerait des aides, et il se bat pour l´idée d´une société où l´on consommerait plus juste. Un livre bouleversant, un appel au secours, mais aussi une très efficace réflexion sur notre société et sur un système en bout de course. Il paraîtra fort à propos quelques jours avant l´ouverture du Salon de l´agriculture.0400SYNOPSIS1 La minute quinze qui a tout changéComment un coup de fil passé à une émission de radio du matin a été à l´origine d´une stupéfiante aventure médiatique, où les mots de la colère paysanne sont entendus par le pays. Pierre Priolet n´avait jamais appelé une radio pour témoigner de sa condition d´agriculteur. Et pourtant, révolté par la tranquille assurance d´un ministre chargé de rassurer la France sur le sort de ses agriculteurs alors que l´écart entre le prix auquel il a dû vendre ses pommes en 2009 et les prix pratiqués dans la grande distribution n´a jamais été aussi large, écoeuré de devoir année après année vendre à perte, il a empoigné son téléphone et laissé parler son émotion. Ses larmes de rage ont ému les auditeurs de France Inter. De là a commencé une incroyable odyssée pour la justice.2 « Encore une année comme ça et j´arrache tout »Travailler à perte est un déni d´existence. Un manque de respect. Priolet promet qu´il arrachera tous ses vergers, non seulement pour faire place nette et cesser de perdre de l´argent, mais aussi parce qu´un tel geste, difficilement concevable pour un agriculteur qui a passé plusieurs dizaines d´année de sa vie à construire son patrimoine en soignant ses arbres, prendra une dimension politique. « Si vous ne voulez plus de nous, dit-il en s´adressant au pays, nous disparaîtrons. Mais ne comptez pas sur nous pour le faire sans bruit. Dès lors, non seulement vous perdrez une ressource alimentaire, mais c´est les paysages que vous aimez tant et que nous entretenons gratuitement qui disparaîtront. » Priolet accomplit un geste politique. Comme en d´autres temps, engagé dans la lutte contre le tracé du TGV Sud-Est, il en a déjà accompli. D´où lui vient cette réactivité à l´humiliation, si vive qu´il ne peut réfréner ses émotions chaque fois qu´il la ressent ? De sa condition d´enfant modeste pris en charge, au nom de la charité, par des Jésuites.3 Ma Provence réduite à l´état de frichePierre est arboriculteur à Mollèges. Dans les années 1960, le village abritait 200 familles d´agriculteurs pour 800 habitants, tous impliqués de près ou de loin dans le travail de la terre, qu´il soit à plein temps dans les champs ou bien coiffeur, jeunes ou vieux. Aujourd´hui, il ne reste plus

  • Les médicaments, on peut s'en passer ! Car nous disposons d'une incroyable industrie pharmaceutique dans notre cerveau...



    Les Français sont les premiers prescripteurs et consommateurs de psychotropes. Certes, les médicaments sont utiles, tout partic

  • Un psychiatre lance un pavé dans la mare de la médecine!0300"e. Mais du coup, quelle arrogance ! Les médicastres écrasent de leur mépris toute autre approche. Des médecines traditionnelles à la micronutrition, de l´hygiène de vie à l´ostéopathie, l´homéopathie, la chronobiologie, tous ceux qui osent une approche autre sont écartés des cénacles universitaires et scientifiques.
    Pourtant, il est des domaines où un peu d´humilité serait de mise..." Avec humour et impertinence, Patrick Lemoine s´en prend à l´autorité médicale et à la hiérarchie, ses abus et ses dysfonctionnements. Parce qu´il chérit son métier plus que tout, en médecin et en citoyen concerné, Patrick Lemoine prône davantage de modestie et incite les médecins à user de leur pouvoir sans en abuser. Pour que continue de vivre la "belle médecine".
    0400 C´est dire si la société occidentale aime à récompenser ceux qui traitent « énergiquement » ses fous.
    L´histoire de l´hécatombe des aliénés lors de la Seconde Guerre mondiale illustre elle aussi à quel point l´argument d´autorité en médecine peut provoquer des drames et rendre amnésiques ceux qui devraient en rendre compte. [...] Jusque dans les années 1930, un aliéné avait entre une chance sur deux et une chance sur trois de mourir au cours des premières années de son internement. En France, des enfants ont été lobotomisés dès l´âge de sept ans et, devenus adultes, souffrent toujours des séquelles de leur intervention. Le professeur Edouard Zarifian nous a raconté avoir retrouvé, à Caen, un « crâniotome » qui permettait de lobotomiser sans anesthésie. Il semblerait selon certains témoignages, que parfois l´indication de la lobotomie pouvait être motivée par la discipline plus que par la thérapeutique, comme dans le filmVol au-dessus d´un nid de coucou.
    Les prémices du drame.
    Dès avant guerre, les esprits paraissaient mûrs pour ce qui allait se passer. Pourtant, en France, de nos jours, dans certains milieux psychiatriques, toute idée, toute insinuation qu´il pourrait y avoir eu une intentionnalité, voire un eugénisme actif dans les institutions psychiatriques suscite encore parfois des cris d´orfraies. Je me rappelle un chef de service qui me disait : « Je ne peux pas supporter l´idée que tu aies raison car si c´était le cas, je ne pourrais plus mettre les pieds dans cet hôpital. » Drôle d´argument car, en suivant ce raisonnement, on ne pourrait plus pénétrer dans une église du fait de l´Inquisition ou dans toute l´Allemagne du fait du nazisme.

    Prenons l´exemple de l´hôpital du Vinatier. L´année même de la publication du rapport Rochaix, ce gigantesque « asile de Bron », étendu sur cent vingt hectares situés à proximité de Lyon, voyait venir les hostilités. Se souvenant de la guerre de 14-18, on décida l´achat de trois cents masques à gaz destinés au personnel (une centaine de personnes) et à ceux que l'on nommait alors les «bons malades», les fous travailleurs, ceux qui faisaient tourner la ferme, faisaient le ménage, la vaisselle dans les services et les maisons des médecins ainsi que du directeur, gardaient leurs enfants...
    Et les deux mille huit cents autres ?
    Il était envisagé qu´ils se réfugient dans les fossés creusés à cet effet. Quand on se souvient que les gaz de combat étaient justement conçus pour s´accumuler dans les tranchées, on peut se demander quelle pouvait être la signification d´une telle recommandation. À notre connaissance, nulle voix ne s´éleva à l´époque, ni à l´intérieur ni à l´extérieur de l´asile, en tout cas aucune voix officielle qui ait laissé la moindre trace dans les archives du Vinatier que j´ai pu consulter.

  • Dans la lignée de Patience dans l´azur (Hubert Reeves) et d´Une brève histoire du temps (Stephen Hawking), les plus récentes avancées de la physique contemporaine mises à la portée de tous par l´un de ses plus jeunes et brillants théoriciens.
    Les physiciens aiment l´élégance, l´économie, la simplicité. Ils rêvent de théories très générales, permettant d´expliquer d´un seul coup le plus de phénomènes possible. Le XXe siècle a vu surgir deux théories de ce type, unanimement considérées comme des monuments de l´intelligence humaine. La première, la relativité, est l´oeuvre d´un seul homme, Albert Einstein. La seconde, la mécanique quantique, est l´oeuvre collective de certains des plus grands physiciens de tous les temps. La relativité générale offre une explication de la gravité, de la forme de l´Univers à grande échelle. Elle s´intéresse aux très grandes distances, aux très grandes masses. C´est la théorie de la relativité qui prédit l´existence de trous noirs, par exemple. La mécanique quantique décrit l´infiniment petit, les atomes et leurs constituants élémentaires. Ces deux théories sont les plus précises jamais inventées par l´homme. Ainsi, les prédictions de la mécanique quantique sont confirmées par les résultats expérimentaux avec une précision de neuf chiffres après la virgule ! Ce sont ces deux théories qui font de la physique la « reine des sciences ». Mais, comme nous l´avons dit, les physiciens aiment l´élégance, l´économie des moyens. Depuis des décennies, ils ont donc cherchéà rassembler la relativité et la mécanique quantique en une « théorie du tout ». Einstein lui-même s´y est essayé- et s´est cassé les dents. Au point que ce rêve d´une théorie ultime est devenu le Graal de la science moderne... Or le problème est grave, car les deux théories semblent être incompatibles entre elles !Aujourd´hui, l´unification de la gravité et de la mécanique quantique est en voie de réalisation : le résultat risque de bouleverser toutes nos conceptions. C´est cette découverte, appelée « théorie des cordes »- et ses conséquences surprenantes -, qui est le sujet de L´Univers élégant.
    Brian Greene nous offre donc une visite guidée de la physique contemporaine et un aperçu saisissant de ce que sera la physique de demain. Une physique où les particules auront la forme de cordes vibrantes, infiniment minuscules, et où il sera peut-être possible - qui le sait ? - de faire un trou dans la trame de l´espace-temps pour se rendre d´un endroit à un autre - dans le présent, le passé ou le futur...

empty