Judaïsme

  • «Sait-on formuler la différence entre Israélite, Juif et Israélien ? L´Israélien est celui qui a un passeport israélien. Cela va de soi. Mais l´Israélite ? Est-ce une personne qui pratique la religion juive ? Mais alors qu´est-ce qu´un Juif ? Et de surcroît un Juif qui n´a pas de religion ?J´ai été souvent tenté d´expliquer pourquoi je me sens profondément Juif tout en étant laïque et ce que signifiait pour moi le judaïsme. Tout au long de mes précédents ouvrages, j´ai raconté non pas le judaïsme, mais des histoires de Juifs. Aujourd´hui, mes chers filleuls, j´aimerais évoquer pour vous une culture et des hommes hors du commun que j´aime et qui me portent depuis l´enfance: Abraham, Moïse, Ezra... Jetés dans l´aventure naissante d´une humanité en proie au mal, ils trouvèrent le moyen de s´en défendre grâce à l´établissement du premier monothéisme et au livre le plus lu dans le monde, la Bible... C´est sur ce chemin-là, celui d´un peuple et d´une mémoire qui ont survécu aux siècles, que je voudrais vous conduire. Car je suis de ceux qui espèrent encore que la connaissance des "autres" sera toujours la nourriture de la paix de demain.»

  • Dessine un portrait fouillé et paradoxal de la France de ces soixante dernières années.
    0300 De 1945 à nos jours, le CRIF s´est progressivement vu reconnaître le statut de représentant des associations juives auprès du pouvoir, notamment le pouvoir politique, ce qui constitue pour lui une incontestable victoire. Depuis une vingtaine d´années, il se trouve régulièrement au coeur d´une actualité passionnelle et polémique qui mêle conflits internationaux (conflits israélo-arabes), politique étrangère au Moyen-Orient, débats identitaires (représentation des minorités, débat sur le communautarisme et la laïcité), et épisodes marquants de la France contemporaine (attentats antisémites sur le sol français, affaire du carmel d´Auschwitz, assassinat d´Ilan Halimi puis procès de ses meurtriers...).
    0300De 1945 à nos jours, le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) s´est progressivement vu reconnaître le statut de représentant des associations juives auprès du pouvoir, notamment politique, ce qui constitue pour lui une incontestable victoire. Depuis une vingtaine d´années, il se trouve régulièrement au coeur d´une actualité passionnelle et polémique qui mêle conflits internationaux, politique étrangère au Moyen-Orient, débats identitaires, et épisodes marquants de la France contemporaine. Cet essai inédit qui retrace son histoire, ses réussites, ses échecs, et le parcours des hommes et des femmes qui le font exister depuis sa création en 1943, se nourrit d´entretiens avec des membres des institutions juives et de la lecture d´une large documentation que l´auteur a pu consulter en France et en Israël.0400SOMMAIRE Et le CRIF fut : « Construire l´avenir à l´ombre de la mort »Entre-deux-guerres : le franco-judaïsme et les immigrésQuand le piège mortel du nazisme force à l´unionL´Union générale des Israélites de France (UGIF)La résistance juive Naissance du Conseil représentatif des Israélites de FranceLa charte : le sionisme au coeur des débatsAprès-guerre : une institution rapidement affaiblie La rupture historique de la guerre des Six JoursUne population juive transformée et dynamisée, un lien encore discret avec IsraëlLa crainte d´un nouveau génocideLe divorce franco-israélienDes institutions juives dépassées par le mouvement de solidarité avec IsraëlLa refondation du CRIFOrganiser une communauté ?La charte de 1977Défendre le sort des Juifs soviétiques Le Renouveau juif, lobby précurseurUn pouvoir indifférent aux Juifs ?Douze heures pour IsraëlAttentat de Copernic et « Vote sanction »L´invasion israélienne du Liban : retournement de l´opinion publique et incurie du CRIF Théo Klein président : l´entrée du CRIF sur la scène publiqueUne élection surpriseFrançois Mitterrand, les Juifs et IsraëlLe dîner Une diplomatie de la mémoire : le Carmel d´AuschwitzFace à la visite de Yasser Arafat : faiblesse et divisionsTractationsLa visiteVictoire pour Yasser Arafat, débats chez les Juifs de France Années 1990 : la décennie consensuelle ?Contre le Front nationalDevoir de mémoire et réconciliation nationaleDu soutien à Israël au soutien au processus de paixVictoire de Netanyahou, défaite du CRIF1999 : Une tournée diplomatique au Moyen OrientFavoriser une paix israélo-arabe ? Dans les tourments de la seconde Intifada : un CRIF engagéGuerre entre Israéliens et Palestiniens, tensions en FranceLa force du prisme israélienL´Islam et les Arabes en France : la menace principale pour les Juifs ?Les limites de la défense de l´image d´IsraëlDivorce avec la gauche et Jacques Chirac, alliance avec Nicolas Sarkozy ?Une concurrence venue de la droiteLa proximité avec Nicolas SarkozyLes critiques issues de la gauche juiveUne politique plébiscitée ?2004-2006 : La parenthèse de l´apaisement ?Un dialogue avec l´Union des organisations islamiques de FranceD´Ilan Halimi à Gilad Shalit Isolement et confusions : Les conséquences du soutien à Israël ?Affaire Enderlin : un parti pris risqué La guerre de GazaL´impossible critique d´Israël et la démission de la gaucheUne hégémonie de la droite ? Un puissant « lobby juif » français ?Lobby, une inju

  • Reconnu comme l'une des plus hautes autorités du judaïsme, spécialiste de la tradition biblique, Armand Abécassis signe ici son livre le plus personnel : un livre de souvenirs, entre hymne à un pays aimé, le Maroc, et hommage à des figures croisées : maître talmudique, épicier sans instruction ou projectionniste haut en couleur - silhouettes disparues, toutes dessinées avec la plus grande tendresse.
    Au fil des pages, il est question de Casablanca à l'époque du protectorat français, d'une rue où se trouvent dix synagogues, d'enfants juifs et musulmans qui vivent, rient et pleurent ensemble - les uns souvent avec les autres, les uns parfois contre les autres.
    Évocation d'une jeunesse passée dans un dénuement ensoleillé, aventure de la découverte d'une culture religieuse mais aussi républicaine, livre de partage et d'espérance, Rue des Synagogues nous entraîne dans le temps retrouvé d'un Maître.

empty