Parascolaire

  • Ce récit retrace le parcours d'apprentissage du chinois d'une enseignante. A travers les années d'étude, les voyages et les rencontres, l'auteur revient sur ce qui lui a permis d'apprivoiser cette langue réputée difficile. Le cahier pratique propose une présentation des principales difficultés du mandarin et donne des pistes méthodologiques pour les surmonter.

  • Une initiation simple à la langue saintongeaise, avec humour, extraits de textes typiques pour acquérir rapidement de bonnes notions de notre « jhabraille », cher aux habitant du Centre-Ouest. C'est une petite immersion dans la culture de cette région bénie des dieux qui s'étend du sud de la Vendée au nord de la Gironde, aire géographique encore très rurale au parler savoureux et rieur, aux senteurs de pineau, de Cognac, de vin des Côtes de Blaye accompagnant les pibales, les huîtres de Marennes-Oléron, sans oublier les cagouilles, l'emblème des saintongeais, surnommés les « cagouillards » pour leur allure nonchalante qui cache souvent une vivacité d'esprit peu commune, comme en témoignent les expressions typiques de l'idiome.

  • L'auteur présente ici les différentes étapes de sa longue carrière (1958-1996) avec les événements les plus marquants de son métier d'enseignant. Il donne une vision de ce qu'était l'enseignement, dans les années 60, dans une île, à 9000 km de la métropole, une terre à peine sortie de la colonisation où, dans le domaine éducatif, tout est à faire. Il souligne l'enthousiasme et la volonté de jeunes maîtres à peine formés mais décidés de travailler d'arrache-pied pour promouvoir l'instruction et l'éducation de leur pays.

  • La crise économique et sociale actuelle engendre un chômage des jeunes sans précédent. La formation professionnelle initiale ne conduit plus à l'emploi. Les employeurs la trouvent trop rigide et inadaptée aux besoins. L'espace numérique du xxie siècle offre un outil éducatif exceptionnel pour individualiser et « modulariser » la formation. Malheureusement, la pédagogique n'a pas évolué. Cet Essai vise à montrer que l'utilisation des Technologies de l'Information et de la Communication pour L'Éducation (TICE) peut permettre de rénover la formation professionnelle en profondeur à condition : - d'adopter une approche systématique et décentralisée de la conception et d'évaluation de la formation. - d'aider les enseignants à devenir des « architectes de l'apprentissage » plutôt que des « répétiteurs du savoir ». - de créer, à travers des projets pilotes, des réseaux de pôles numériques de conception et de diffusion de la formation initiale et « tout au long de la vie » basée sur une méthodologie commune permettant d'échanger les outils pédagogiques et d'en partager les coûts. - de mettre à la disposition de nos territoires, des entreprises et des populations un outil d'innovation économique, culturelle et sociale.

empty