La Librairie Vuibert

  • Les secrets des grands crimes de l'histoire

    Philippe Charlier

    • La librairie vuibert
    • 19 Décembre 2013

    Les Médicis sont-ils vraiment morts empoisonnés aux "poudres de succession"? Que révèle le procès verbal d'autopsie de Zola sur les causes mystérieuses de sa mort ? Les circonstances de l'assassinat de Jaurès ou du suicide de Nerval peuvent-elles être encore éclaircies aujourd'hui ? 
    Crime... ou pas crime ?
    Cette obsédante question surgit inévitablement au lendemain de la mort, violente ou suspecte, des grands personnages qui ont marqué leur temps. Et il n'est pas rare qu'elle reste non élucidée aujourd'hui ! C'est là que la science, avec les techniques modernes, peut intervenir.
    Qu'a-t-elle à nous apprendre dans le cas de ces crimes célèbres ?
    Philippe Charlier enfile ses gants et nous propose une relecture scientifico-policière de notre histoire. D'Henri IV à Trotski, de Jean sans Peur à Jean Jaurès, de l'impératrice Zoé Porphyrogénète à la Brinvilliers, il fait, avec le talent de conteur que ses apparitions télévisuelles nous ont fait connaître, la chronique de crimes dont l'impact politique a presque toujours fait oublier le détail historique...

  • 1940, les Allemands occupent Paris, une ville vidée de ses hommes.
    Coco Chanel ferme boutique et s'installe au Ritz. Irène Némirovsky comprend qu'il est trop tard pour échapper à son destin et entame son chef-d'oeuvre, Suite française. Germaine Tillion participe aux débuts de la Résistance et Simone de Beauvoir fait comme si de rien n'était tandis que la vie mondaine bat son plein autour de Josée de Chambrun et Corinne Luchaire. À 19 ans, Simone Signoret n'a d'autre choix que de travailler pour gagner de quoi faire vivre sa famille et Rose Valland refuse d'assister impuissante au pillage des musées.
    Des scènes des cabarets au camp de Drancy en passant par les loges de concierge et les queues devant les magasins sans oublier les maisons closes, la vie de 20 millions de Françaises a été bouleversée par l'histoire.
    Tout semble avoir été dit sur la période de l'Occupation et les années qui l'ont suivie mais nul ne les avait jamais évoquées du point de vue des femmes. Anne Sebba leur rend la parole dans cette vaste fresque humaine.
     
    Auteure de nombreuses biographies, Anne Sebba est historienne. Elle vit et travaille à Londres.

  • Au bonheur des fautes ; confessions d'une dompteuse de mots

    Muriel Gilbert

    • La librairie vuibert
    • 24 Février 2017

    Comme le chat aime les souris, moi, j'aime les fautes. Les attraper, c'est mon plaisir - et mon gagne-pain : je suis correctrice au journal Le Monde.
    Les fautes, elles sont partout car tout le monde en fait. Beaucoup sont drôles ou instructives, certaines sont belles comme des bijoux précieux.
    Avec ce livre, j'ai voulu vous ouvrir la porte du bureau des correcteurs, lieu mystérieux où l'on tutoie les dictionnaires et où l'on s'interroge sur la couleur des vaches, la différence entre une mitraillette et une mitrailleuse, les noms des fromages et les accords du participe passé.
    Mais je partage aussi mes trucs et astuces pour déceler les fautes en un clin d'oeil et vous verrez qu'à l'heure des logiciels de correction rien ne remplace un bon vieux stylo rouge...
     
    Muriel Gilbert nous transmet avec humour et érudition son amour de la langue et nous entraîne dans les coulisses d'un grand journal.

  • Bienvenue à Knigsberg ! Emmanuel Kant reçoit chez lui sept de ses collègues et amis, qui ont traversé siècles et frontières pour assister à une journée de discussion philosophique autour du thème universel qu'est l'amour.
    Socrate, Augustin, Kierkegaard, Freud, Max Scheler, Simone de Beauvoir et Iris Murdoch exposent leurs thèses, les discutent, se chamaillent... La sagesse de l'amour, le désir, le plaisir et la libido, la difficulté d'aimer dans une société patriarcale, le droit à l'amour Les échanges sont vifs, instructifs et divertissants : l'amour restreint-il l'autonomie individuelle ? Faut-il s'oublier pour aimer vraiment ? Les applis de rencontre signent-elles la fin de l'amour ?
    Un dialogue philosophique fictif, pimpant, accessible et enlevé, qui offre un aperçu des réflexions les plus brillantes des philosophes ayant exploré la question du plus beau des sentiments.

  • Les secrets du Louvre

    Pascal Torres

    • La librairie vuibert
    • 9 Décembre 2013

    On connaît le prestigieux musée, qu'aujourd'hui le monde entier nous envie.
    On connaît moins l'histoire du lieu, reflet de l'histoire de France, tour à tour forteresse, palais et symbole républicain.
    Depuis la fondation du Louvre de Philippe Auguste au XIIe siècle jusqu’à l’internationalisation du musée au XXIe, le Louvre se révèle ici à travers des épisodes marquants de son histoire (une visite nuptiale de Napoléon Ier et de Marie-Louise, le rapt de la Vénus de Milo, l’incendie des Tuileries, le vol de la Joconde, etc.) ou les oeuvres les plus emblématiques (le Grand Sphinx de Tanis, les Chevaux de Marly, Le Sacre de l’Empereur de David, etc.) qui l’ont fait tel qu’il est aujourd’hui : le palais des rois et de l’art-roi.
    Suivez le guide pour la plus étonnante des visites !

  • Pourquoi le Y est-il « grec » ? Cadet, aîné et benjamin... quel est le bon ordre ? Peut-on rencontrer un chevau au singulier et des oeils au pluriel ? Quel est le rapport entre Robin des Bois et un robinet ? « Tire la chevillette et la bobinette cherra », ça veut dire quoi ?
    Amis des mots, si comme Muriel Gilbert vous vous régalez des bizarreries de la langue française sans jamais être rassasiés, préparez-vous à un festin avec ce nouveau recueil des chroniques de la plus sympathique des correctrices.
    Avec elle, vous partirez à l'aventure pour découvrir d'où vient le tréma (et surtout où il va !), vous apprendrez à vous méfier des « gens » (on n'est jamais trop prudent...), et vous saurez enfin s'il faut écrire fabriQUant ou fabriCant.
    Allez, vous reprendrez bien un bonbon sur la langue ?

  • Histoire politique de la roue

    Raphaël Meltz

    • La librairie vuibert
    • 2 Mars 2020

    Quoi de plus simple - et de plus génial - qu'une roue ?
    Il aura toutefois fallu des centaines de milliers d'années après l'invention des premiers outils pour que l'homme ait l'idée de concevoir cet objet qui allait changer sa vie...
    Et pourtant les Égyptiens négligèrent la roue pour construire les grandes pyramides. Plus étonnant encore, aucune civilisation du continent américain ne l'a jamais utilisée avant le débarquement des Européens - alors qu'on a retrouvé de nombreux jouets à roulettes en Amérique centrale, preuve que la roue n'y était pas inconnue.
    Et si la maîtrise de la roue, bien plus qu'une question technique, était une question politique ? Grâce à la roue s'est construit un modèle de développement dans lequel l'homme peut abolir les distances et le temps. Avec l'ajout du moteur, la fuite en avant ne s'est plus arrêtée, au risque d'emporter l'homme vers sa propre destruction.
    C'est cette histoire que raconte Raphaël Meltz en nous montrant que, sans la roue, un autre monde aurait été possible.
    Raphaël Meltz est écrivain et a dirigé plusieurs revues littéraires et de curiosité.

  • Les secrets de la mer

    Dominique Le Brun

    • La librairie vuibert
    • 3 Mai 2021

    De tout temps les mers et les océans ont fasciné les hommes. Ils les ont chargé de mythes et de légendes, les ont peuplé d'îles imaginaires et de créatures surnaturelles. Ils ont écrit sur eux, les ont craints, et ont fini, au bout de plusieurs siècles, par les traverser, à leurs risques et périls.
    En trente chapitres, qui sont autant de petits récits, Dominique Le Brun tente de percer les secrets de la mer.
    Les navires fantômes existent-ils ? Faut-il croire au kraken, le monstre jailli des abysses ? La mer Rouge s'écarta-t-elle vraiment devant Moïse ? Le Triangle des Bermudes est-il réellement une zone mortellement dangereuse ?
    L'auteur, passionné de navigation, nous invite à parcourir les eaux dans le sillage de Pithéas, Christophe Colomb ou Magellan. Il nous explique le fonctionnement des phares, les particularité des mers polaires, nous raconte les naufrages le plus célèbres, nous décrit les croyances et les superstitions des marins.
    D'anecdotes en aventures, force est de constater que les mers regorgent de mystères. Entre épaves oubliées et trésors enfouis à des centaines de mètres de profondeur, c'est à un voyage sur et sous les flots que nous sommes conviés, à la fois culturel, historique, scientifique et écologique.

  • Amis des mots, phobiques de l'orthographe et amateurs de la langue de Molière vont se frotter les mains : Muriel Gilbert est de retour avec un livre malin, ludique et désopilant pour tous les amoureux du français.
    En une centaine de chroniques, la plus célèbre des correctrices distille ses petits conseils et déchiffre les excentricités de notre langue.
    Elle tente par exemple de nous réconcilier avec la ponctuation, fait le point sur ce qu'on appelle les signes diacritiques, ou lève le voile sur les mystères de l'impératif. Le tout en répondant à un tas de questions que l'on n'oserait jamais se poser : comment accorder le pronom « on » ? Faut-il dire « c'est les vacances » ou « ce sont les vacances » ?
    Pourquoi écrit-on « finiS ta soupe », mais « mangE ta soupe » ?
    Des textes aussi courts qu'éclairants qui mettent la langue française et ses mystères à la portée de tous.

  • Mussolini aurait inventé la retraite pour tous et donné un toit à chaque Italien, tout en redressant l'économie du pays. Défenseur de la justice et féministe dans l'âme, il aurait finalement été un grand dirigeant et un « bon » dictateur, quasi humaniste. C'est en tout cas l'image que continuent de véhiculer une partie de la presse italienne et les nationalistes : le fascisme avait ses bons côtés.
    À l'heure où le populisme gagne du terrain partout en Europe, il était temps de rétablir la vérité. Jeune historien à la plume aiguisée, Francesco Filippi s'attaque à tous les mythes entourant le fascisme, décryptant les lois de l'époque et dénonçant une à une les affabulations nées de la propagande.
    Un manuel d'autodéfense pour en finir avec les raccourcis de la pensée actuelle, un passé fantasmé qui crédite le régime fasciste de réalisations sociales et économiques bénéfiques à l'Italie qui, dans les faits, sont inexistantes.

  • Un bonbon sur la langue

    Muriel Gilbert

    • La librairie vuibert
    • 5 Septembre 2018

    Pourquoi les Bourbons prennent-ils un « s » quand les Macron n'y ont pas droit ? Pourquoi le nom de Charles de Gaulle est-il un aptonyme ?
    Amis des mots, vous le savez, le français est une langue compliquée mais elle est aussi savoureuse, acidulée, colorée, sucrée... comme un bonbon ! Toutes ses bizarreries, ses règles alambiquées et ses exceptions sans fin sont autant de friandises.
    Au fil de ce livre, je vous raconte ces erreurs qui sont entrées dans le dictionnaire et lève le voile sur des accords qui causent bien des désaccords. Vous apprendrez aussi à résoudre le casse-tête des prépositions et percerez le secret des calembours.
    Régalez-vous, la boîte de bonbons est ouverte !
     
    Chaque semaine, sur RTL, Muriel Gilbert partage son amour du français et de ses délices. Correctrice au Monde, elle est l'auteure d'Au bonheur des fautes (La Librairie Vuibert, 2017).

  • Chroniques de la régence

    Alexandre Dumas

    • La librairie vuibert
    • 18 Novembre 2013

    Paru en 1849, ce récit oublié et introuvable d'Alexandre Dumas témoigne de son irrésistible attrait pour les destins épiques et les grandes figures de notre histoire.
    On retrouve ici les principaux dignitaires du Royaume en 1715, au lendemain de la mort du Roi Soleil : Madame de Maintenon en bigote calculatrice et sans coeur, le régent, Philippe d'Orléans, et bien sûr le cardinal Dubois, ce diable noir, pervers et parvenu. Conspirations et jeux de pouvoir, moeurs dissolues, portraits hauts en couleurs, aventures du bandit Cartouche... Dumas fait à nouveau oeuvre d'historien, parcourant les archives, recoupant actes et dires de cette période 1715-1723.
    L'esprit de ses grands romans souffle entre les lignes et le miracle Dumas opère : l'histoire reprend vie sous sa plume, l'une des plus vives de notre littérature.

  • Les secrets de Paris

    Clémentine Portier-Kaltenbach

    • La librairie vuibert
    • 19 Décembre 2013

    Lever le nez et découvrir que Notre-Dame possède une girouette à laquelle on n'avait jamais prêté attention est amusant, mais auriez-vous seulement une idée de ce qu'elle contient ?Saviez-vous que le papyrus en Égypte, décimé par une maladie, a été réimplanté à partir d'un plan conservé dans les serres du Jardin du Luxembourg depuis le XIXe siècle ?Où trouver les restes du palais des Tuileries, détruit par un incendie sous la Commune ?Savez-vous qu'il existe toujours une des cloches qui sonnèrent à la volée le jour du massacre de la Saint-Barthélemy en août 1572 ?On parle et on écrit beaucoup sur Paris mais ici, avec Clémentine Portier-Kaltenbach, la Ville Lumière dévoile son « supplément d'âme » : ces lieux, monuments, statues, objets que les Parisiens et ceux qui la visitent ont régulièrement sous le nez mais sur lesquels il leur manque une information aussi réjouissante qu'insolite. L'auteur des Grands Zhéros de l'histoire de France, avec le talent et la drôlerie qu'on lui connaît désormais, nous offre un voyage nouveau et passionnant dans cet étonnant théâtre de l'histoire de France et du monde qu'est notre capitale.

  • L'invention du mètre, la création du cadastre et des départements, le développement des statistiques ou de la chimie moderne, l'éducation des sourds, mais aussi l'ouverture du Muséum d'histoire naturelle ou encore la fondation de l'École polytechnique... Durant la Révolution française, la science a fait des pas de géant.
    Si le tribunal révolutionnaire a pu considérer que « la République n'a pas besoin de savants », Jean-Luc Chappey, en nous emmenant sur les traces de Condorcet, de Lavoisier et des grands scientifiques de l'époque, nous montre que, sans eux, rien n'aurait été possible. Il a fallu faire la guerre et inventer de nouvelles armes, dresser l'inventaire des richesses de la France (les plantes, les livres, les oeuvres d'art...) et notamment celles saisies aux nobles ou au clergé, recenser la population pour mieux la connaître afin de repenser son éducation, se donner les moyens de forger un homme nouveau... Pour toutes ces tâches, les savants furent en première ligne.
    Classer, informer, réglementer, combattre, soigner, voyager : les scientifiques, au lendemain de la Révolution, ont à la fois oeuvré à la construction politique et sociale de la France et légué au monde des avancées qui traverseront les siècles.

     
    Jean-Luc Chappey est professeur d'histoire des sciences à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses recherches portent sur l'histoire politique, sociale et culturelle des savoirs aux xviiie et xixe siècles, avec une attention privilégiée portée à la période de la Révolution française.

  • Bobards ! une brève histoire des plus gros mensonges

    Tom Phillips

    • La librairie vuibert
    • 8 Avril 2021

    La vérité, toute la vérité, rien que la vérité ?
    À l’heure où les grands de ce monde usent à tout-va du mensonge assumé et où circulent tant de fausses informations, il était temps de rétablir la vérité : les fake news ne datent pas d’aujourd’hui.
    En 1835, déjà, le New York Sun relatait sans vergogne la découverte d’une vie extraterrestre sur la Lune, l’attribuant au plus grand astronome de l’époque. Quelques décennies auparavant, le meilleur cartographe de son temps, James Rennell, imagina une immense chaîne de montagnes en Afrique, les fameux monts de Kong, que nombre d’explorateurs jureront avoir traversée.
    Réécriture de l’histoire, propagande, approximations, fausses découvertes, omissions, folklore, arnaques en tout genre… Il y a mille façons de mentir et finalement très peu de manières de rester dans le vrai.
    Tom Phillips explore les siècles pour dénicher journalistes peu scrupuleux, escrocs, politiciens et autres explorateurs mythomanes...
    Un voyage à travers les mensonges les plus spectaculaires et les plus brillants de l’histoire.

  • Un café avec Archimède

    Stefan Buijsman

    • La librairie vuibert
    • 2 Mars 2020

    Comment les peuples qui ne connaissent pas les mathématiques font-ils pour compter ?
    Pourquoi y a-t-il davantage de morts par noyade lorsqu'un film avec Nicolas Cage sort sur les écrans ?
    Peut-on contester une amende pour excès de vitesse grâce aux mathématiques ?

    Il y a plusieurs milliers d'années, les habitants de la Mésopotamie utilisaient des chiffres pour la première fois. Dès lors, rien n'a pu arrêter les mathématiques.
    De nos jours, elles sont partout : des sondages électoraux aux régulateurs de vitesse, des machines à café aux plans de métro sans oublier les nombreux algorithmes que nous utilisons sans nous en rendre compte quand nous regardons Netflix ou faisons une recherche sur Internet.
    Si nous n'avons pas besoin d'effectuer nous-mêmes les calculs requis par ces outils, il n'en est pas moins capital de comprendre leur fonctionnement pour mieux les maîtriser.
    C'est ce que nous explique Stefan Buijsman, mathématicien prodige, en combinant histoire, philosophie et vulgarisation. Avec humour et clarté, il dévoile à quel point les mathématiques influencent concrètement notre vie quotidienne.
    Un café avec Archimède raconte un monde insoupçonné et fascinant, bien loin des leçons rébarbatives apprises sur les bancs de l'école.


    Stefan Buijsman est né en 1995. Après avoir obtenu un master en philosophie à l'âge de 18 ans, il a achevé son doctorat en seulement un an et demi. Il étudie actuellement la philosophie des mathématiques. Un café avec Archimède est son premier ouvrage.

  • Un paquebot pour Oran

    Guillaume de Dieuleveult

    • La librairie vuibert
    • 30 Janvier 2019

    « Dressée au sommet d'un clocher, la Vierge dominait la baie, étendant pour toujours ses bras vers la ville, dans un mouvement d'une infinie douceur, comme si elle voulait ramener à elle toute la douleur qui s'était abattue sur Oran. »
    Explorée par les marins de l'Antiquité, sillonnée par les marchands et les pirates du Moyen Âge, c'est la plus ancienne mer du monde, la plus mythique. Littéralement « au milieu des terres », entre Orient et Occident, la Méditerranée est à nos portes mais nous la connaissons pourtant si peu.
    Un jour d'automne, Guillaume de Dieuleveult embarque pour Oran sur un modeste ferry, aux côtés de ces Algériens de France ou de ces Français d'origine algérienne qui retournent « au bled ». Entre récit de voyage et livre d'histoire, il nous raconte son périple et remonte le temps, des conquêtes espagnole, arabe, puis française, au départ des derniers pieds-noirs.
    Il dresse, ce faisant, le portrait d'un pays à la beauté sans pareille, à l'écart des clichés. Et nous permet de mieux le comprendre, au-delà des cicatrices de l'histoire.




    Guillaume de Dieuleveult est journaliste au Figaro. Grand reporter, il voyage depuis quinze ans à travers le monde entier.

  • En 1939, les Allemands, encore traumatisés par le souvenir de 1918, ne voulaient pas d'une nouvelle guerre. Pourtant, leur détermination aveugle fit durer les combats jusqu'en 1945.
    Comment ont-ils pu tenir si longtemps sous les bombardements, malgré les privations et l'accumulation des défaites ? Les Allemands avaient-ils conscience de mener une guerre génocidaire ? Dans quelle mesure crurent-ils aux mensonges d'un régime qui les menait à leur perte ?
    Dans La Guerre allemande, Nicholas Stargardt raconte pour la première fois la Seconde Guerre mondiale telle que l'ont vécue les Allemands. Pour cela, il brosse une vaste fresque d'histoires personnelles nourrie des journaux intimes, des lettres échangées entre les soldats et leur famille ainsi que des rapports de surveillance de la population.
    Ces voix jamais entendues auparavant, celles des Allemands ordinaires - qu'ils soient adolescents, cheminots ou femmes au foyer ; nazis, chrétiens ou Juifs ; à Berlin comme sur le front de l'Est -, racontent l'Allemagne entre 1939 et 1945 comme on ne l'a jamais fait.
    Mêlant magistralement la grande et la petite histoire, La Guerre allemande nous fait pénétrer dans l'intimité d'un peuple en armes, un peuple déterminé à se battre, envers et contre tout, pour une cause perdue.
     
    Nicholas Stargardt est professeur d'histoire à l'université d'Oxford. La Guerre allemande est son premier ouvrage traduit en français.

  • Et vous, vous les rangez comment vos livres ?

    Nicolas Carreau

    • La librairie vuibert
    • 15 Février 2020

    Du plus petit au plus grand, par couleur, par auteur, par genre, par collection ? En bas les beaux-livres et les bandes dessinées, en haut les poches ? Ceux qu'on a aimé d'un côté, ceux qu'on doit lire de l'autre et, bien mis en évidence, les ouvrages qu'il est de bon ton d'avoir mais que l'on n'ouvrira jamais ? Faut-il garder ses livres d'enfance ? Comment cacher les « inavouables » au regard des autres ?
    Chacun a sa façon de trier, de ranger ses livres, ou au contraire de les laisser en désordre. D'aucuns les disséminent partout chez eux quand d'autres les regroupent méthodiquement. De nombreuses personnalités ont accueilli chez elles Nicolas Carreau, pour explorer ces objets intimes que sont leurs bibliothèques. Celles d'Enki Bilal, de Clémentine Célarié, de Valérie Damidot, de Nathalie Dessay, de Douglas Kennedy, de MC Solaar, d'Anne Sinclair ou encore de Bruno Solo ressemblent à leurs propriétaires, même si elles réservent bien des surprises...! Et la vôtre ?

  • Joie, chagrin, jalousie, colère, amour… et si nos émotions étaient aussi celles des animaux ?
    Pour répondre à cette question, Carl Safina s’est rendu au Kenya, afin d’observer des troupeaux d’éléphants dans le parc naturel américain de Yellowstone, où des meutes de loups vivent en liberté et sur une île de la côte Pacifique, point de rassemblement de nombreux bancs d’orques.
    Dans ces lieux encore sauvages, où la nature s’exprime sans fard, il a vu des animaux porter le deuil, apprendre à leurs petits comment survivre, partager joies et peines, s’unir ou se faire la guerre, distinguer les humains bienveillants des chasseurs…
    En racontant la vie des éléphants, des loups et des orques avec un luxe de détails extraordinaire, Qu’est-ce qui fait sourire les animaux ? nous dévoile un univers insoupçonnable, où la frontière entre l’humain et le non-humain s’estompe.
    Carl Safina nous conduit ainsi à réfléchir sur notre place dans la nature.
     Spécialiste de la vie marine, Carl Safina est l’auteur de nombreux livres et documentaires télévisés. Qu’est-ce qui fait sourire les animaux ? est son premier ouvrage traduit en français. 

  • Des enfants en guerre

    Nicholas Stargardt

    • La librairie vuibert
    • 21 Septembre 2020

    Dans le ghetto de Varsovie, les enfants juifs s’amusaient à imiter les gardiens SS quand les petits Polonais jouaient aux interrogateurs de la Gestapo. À Berlin, en 1945, des adolescents furent envoyés combattre les chars de l’Armée rouge avec des armes de fortune…
    Qu’ont vécu et ressenti les enfants, aussi bien en Allemagne que dans les territoires annexés, au cours de la Seconde Guerre mondiale ?
    Les plus jeunes incarnant l’avenir racial du Reich, les nazis commencèrent rapidement à écarter ou à tuer ceux qui le compromettaient : maisons de redressement pour délinquants ou supposés tels, stérilisation puis élimination des handicapés, extermination des indésirables…
    Si un sort privilégié était réservé aux représentants de la « race aryenne » – qui, dans leurs jeux, recréaient les victoires de la Wehrmacht –, ces derniers apprirent à grandir sous les bombardements avant, pour certains, d’être entraînés dans une fuite éperdue pour échapper à l’avancée des Alliés.
    Les liens familiaux explosant, les déracinements se multipliant, les enfants découvrirent l’impuissance et la vulnérabilité de leurs parents, le mensonge et la violence de la société, tout en devant assumer des responsabilités d’adultes pour survivre.
    À partir d’archives inédites – devoirs d’écoliers, dessins, journaux intimes, lettres envoyées depuis les maisons de correction, témoignages rapportés par les travailleurs sociaux… –, Nicholas Stargardt livre une analyse novatrice et puissante des vies d’une poignée d’enfants de tous horizons que la barbarie nazie a fini par dévorer.

  • Les secrets des mots

    Jean Pruvost

    • La librairie vuibert
    • 30 Janvier 2019

    Que savons-nous vraiment des mots que nous utilisons chaque jour ?
    Est-il imaginable de conter ses sous sans faire de faute ? Peut-on porter une calvardine tout en restant élégant ? Comment dénommer la femelle du boa ? Et si je verlanise, c'est grave docteur ?
    Magicien des mots, Jean Pruvost nous fait partager sa passion et dévoile un univers méconnu, celui des mots-valises, des antonomases et des anagrammes, et foule d'autres particularités, un univers où des mariages de mots, des résurrections, des changements de sexe et force voyages au long cours façonnent une langue et forgent notre quotidien.
    « On ne se méfie jamais assez des mots » disait Céline. On peut en effet être étonné sans se rendre compte que l'on vient d'être frappé par le tonnerre et moudre une vache sans lui faire de mal...
    Il y a les mots des dictionnaires, il y a ceux qui volent de bouche en bouche et n'y sont toujours pas recensés, il y a ceux qu'on invente qui y laisseront peut-être une trace ou jamais.
    C'est leur merveilleuse histoire, pleine de surprises et de découvertes, qui est racontée ici.


    Jean Pruvost est professeur émérite de lexicologie, d'histoire de la langue française à l'Université de Cergy-Pontoise et chroniqueur de langue. Il est entre autres l'auteur de Nos ancêtres les Arabes. Ce que notre langue leur doit (J.-C. Lattès, 2017).

  • Les secrets du vin

    Yves-Marie Bercé

    • La librairie vuibert
    • 31 Août 2018

    Comment les papes d'Avignon firent-ils jadis la promotion des vignes des côtes du Rhône ? Pourquoi la cave de l'impératrice Joséphine comptait-elle tant de vins du Médoc ? Les vins produits à l'étranger, tels ceux des Canaries vénérés par George Washington, ou ceux du Caucase dont Alexandre Dumas vantait la qualité, étaient-ils appréciés en France ?
    Le vin, c'est aussi une histoire de paysage, de terre et de soleil, de voyages entre les continents, avec le roulis sur les mers, la batellerie et le charroi des tonneaux sur les routes caillouteuses.
    Yves-Marie Bercé nous apprend que le goût est une affaire de modes qui se transforment au gré des politiques et des rivalités entre puissances. Les secrets du vin se dévoilent enfin sur la table des rois et dans l'atmosphère des cabarets, de Londres à Paris, dans les ports de Boston ou de Buenos Aires.
    Fourmillant d'histoires et d'anecdotes, cet ouvrage enchantera le palais et l'imaginaire des amateurs comme des néophytes.
     
    Professeur émérite d'histoire moderne à la Sorbonne, Yves-Marie Bercé est l'auteur de nombreux livres sur les anciennes sociétés campagnardes. Il signe ici un livre personnel et formidablement documenté.

  • Novembre 1918 : la Grande Guerre laisse derrière elle un monde en ruines. Tout est à reconstruire. Les femmes et les hommes bien décidés à écrire l'avenir voient enfin leurs rêves à portée de main.
    La Cosaque Marina Yurlova s'efforce d'échapper à la Russie bolchevique. Virginia Woolf bouleverse les codes de la littérature. Arthur Little, officier des Harlem Hellfighters, s'engage dans la lutte pour la reconnaissance des soldats noirs américains, tandis que T. E. Lawrence soutient la cause arabe.
    À Paris, la journaliste Louise Weiss milite ardemment pour une Europe unie et Nguyen Tat Thanh (futur Hô Chí Minh) se familiarise avec les idées révolutionnaires. Au même moment, Mohandas Gandhi entame, en Inde, son combat contre le colonialisme.
    Daniel Schnpflug raconte avec virtuosité cette période unique de l'après-guerre en faisant entendre la voix de celles et ceux qui l'ont façonnée. Il éclaire d'un jour inédit ce moment fondateur de notre histoire, entre enthousiasme et déception, euphorie et dévastation.
     
    Daniel Schnpflug est professeur d'histoire à l'Université libre de Berlin. Le Temps des comètes est son premier livre traduit en français.

empty