Langue française

  • Notre impuissance à maîtriser les questions géostratégiques, et à avoir prise même sur les enjeux nationaux, qui mène certains au fameux repli sur soi, en conduit d'autres à rechercher de nouvelles voies d'expression et d'épanouissement individuels. Les années 80 semblent ainsi témoins de l'émergence d'un type d'homme et de femme, dont l'état d'esprit et le goût de l'action rappelle, à maints égards, l'archétype du guerrier traditionnel, mélange de chevalier, de chaman et de samouraï. Ces nouveaux guerriers portent plutôt l'attaché-case que le bouclier, la cravate que le blason ; ils préfèrent les batailles économiques et sociales aux wargames qu'ils laissent à l'imagination des enfants et aux stratèges militaires. Ils assument leur agressivité et acceptent la nécessité des conflits. Mais ils recherchent, au-delà de leurs luttes et de leur stress, l'idéal de la maîtrise de soi dans l'espoir de retrouver du sens au travers de l'action. S'appuyant sur des témoignages et des trajectoires souvent très différentes - de Jean-Louis Gassée à Michèle Cotta, en passant par Pierre Lemonnier et Françoise Gaspard, ce livre interroge les individus, les signes, les lieux qui manifestent aujourd'hui ce nouveau type de comportement, et ouvre l'éventail des voies qui peuvent mener à la maîtrise, celle d'une philosophie de l'action spontanée et intuitive, qui opère un renversement essentiel dans notre conception rationnelle et causale : le but à atteindre s'inscrit dans le geste même de celui qui agit.

empty