FeniXX réédition numérique (DLM)

  • Diane, 11 heures 30 du matin, j'arrive dans les faubourgs de Twin Peaks... En se rendant dans cette petite ville du nord-ouest américain pour enquêter sur la mort de Laura Palmer, l'agent spécial du FBI Dale Cooper ne se doutait pas de la richesse du monde où il débarquait. Semaine après semaine, ses investigations ont révélé à l'Amérique - puis au monde entier - les recoins les plus sombres de l'esprit humain, mais aussi le talent de David Lynch et Mark Frost. Dans cette nouvelle édition revue et augmentée, Stefan Peltier explore de nombreux aspects de cette oeuvre unique qui a bien failli révolutionner la télévision. Sans chercher à délivrer les clefs du mystère, il en propose une interprétation qui, comme celle des rêves, peut varier selon les individus. Car Twin Peaks, c'est aussi et surtout une portion très particulière du Rêve américain.

  • En deux saisons à peine, « Urgences » a réussi l'exploit de devenir l'une des séries télévisées les plus connues et les plus appréciées du petit écran, faisant passer ses interprètes du statut de comédien inconnu à celui de star. Pourtant « Urgences » n'entraîne pas le téléspectateur dans un univers de rêve ou de pure fantaisie mais, de manière bien plus prosaïque, dans les coulisses du service des urgences d'un hôpital de Chicago. Aventures au quotidien pour une série aux frontières du réalisme... Dans cet ouvrage, Philippe Paygnard passe au crible les quarante-sept premiers épisodes d'« Urgences » et trace un portrait de son créateur, Michael Crichton. Il fait également le point sur la carrière des six principaux acteurs de la série.

  • Une jeune fille en robe de mariée fait irruption dans un coffee-shop de New York. Aussitôt, des millions de téléspectateurs basculent avec elle sous le charme du groupe d'amis qui y a élu domicile : six « vingtenaires » en quête de leur place dans la société, qui se soutiennent mutuellement pour faire face aux difficultés de la vie, avec un style et un humour pour le moins rafraîchissants. « Friends » est sans doute la première sitcom à atteindre aussi vite le succès colossal que connaissent périodiquement les séries américaines. Aux États-Unis, l'ampleur du phénomène a surpris les observateurs les plus aguerris. En France, avant même sa diffusion sur un réseau hertzien national, la série a commencé à changer l'image des comédies de situation, qui avaient pourtant mauvaise presse. Partout, on a envie de connaître ce que vivent ces personnages, de faire partie de leur groupe, de leur famille. Dans un guide détaillé des 97 épisodes des quatre premières saisons, Stefan Peltier étudie la mécanique complexe que constitue la production d'une série comique. En retraçant l'histoire du genre, il replace « Friends » dans la longue tradition des comédies de situation et souligne les aspects qui en font une série si populaire.

  • Il était une fois, au début des années soixante, un couple de la middle class américaine. Elle, belle, blonde et facétieuse. Lui, grand, travailleur et râleur. Jusque-là, rien de bien original. Il y a sa mère à elle, sa mère à lui, une vieille tante par ci, une voisine par là. Quoi de surprenant ? Pas grand-chose, si ce n'est que la jeune femme est une sorcière... Pour Jean Pierre Stevens, les ennuis commencent et les catastrophes seront quotidiennes. Car « Ma sorcière bien aimée » n'est pas un simple conte de fées, mais bien plutôt une sorte d'allégorie des petits et grands travers de la société américaine d'hier et d'aujourd'hui. En effet, comment mieux faire ressortir l'ostracisme, l'intolérance et le racisme que de confronter une petite famille en apparence ordinaire à l'obligation de la dissimulation et à l'incompréhension de son entourage. Mais époque bénie des sixties cette stigmatisation se fait par le rire et les préoccupations des créateurs de « Ma sorcière bien aimée » s'expriment avant tout par la satire.

  • En 1993, la Warner décide de tourner une nouvelle version de Superman. Une de plus, oui. Mais celle-ci diffère des précédentes sur bien des points, d'ailleurs son titre lui-même est déjà tout un programme : « Loïs et Clark ». Quid de l'homme d'acier ? Il est relégué à la deuxième ligne : « Les nouvelles aventures de Superman ». Ainsi, cette série ne nous invite pas à une énième vision des exploits du super-héros préféré des Américains, mais bien à la découverte d'un couple pas comme les autres. Nous assistons à l'éclosion et à la progression d'une histoire d'amour d'aujourd'hui entre une femme et un homme peu ordinaires, avec ses orages et ses instants de grâce. Le résultat ? Une incontestable réussite qui, en renouvelant le mythe de Superman, mêle humour et charme, action et mélodrame, et doit beaucoup à l'alchimie entre ses deux interprètes principaux, Teri Hatcher et Dean Cain, nouveaux Lois et Clark idéaux pour de nombreux téléspectateurs.

  • Retrace la genèse et l'évolution de cette série, au travers d'un guide complet des épisodes, agrémenté de photos et anecdotes inédites. L'auteur nous replonge dans l'atmosphère profondément humaine créée par M. Landon et analyse les raisons d'un succès jamais démenti.

  • Outre un guide complet et commenté des quelque soixante-huit épisodes tournés à ce jour, retrace l'histoire de cette série et de son principal interprète, Peter Falk.

  • Jim Phelps, Cinnamon Carter, Rollin Hand, Barney Collier, Willy Armitage... les agents secrets de l'IMF, véritables ambassadeurs du monde libre, ont carte blanche pour restaurer la démocratie et faire triompher la justice dans les pays où elles sont bafouées en toute Impunité. Née de la mouvance Bondienne des années soixante, « Mission impossible » a su transcender son genre d'origine pour créer un concept et un style filmique uniques dans l'histoire de la télévision. Ses atouts, dont un casting de grande qualité, un thème musical mondialement connu signé Lalo Schifrin et des gimmicks aujourd'hui entrés dans le langage courant, lui ont permis de devenir une référence télévisuelle indémodable.

  • 1963, un samedi soir vers 20 h 30... Sur les écrans de télévision français apparaissent en noir & blanc une Winchester à canon scié, un avis de recherche arraché d'un geste sec, un regard clair, déterminé... « Au nom de la loi ». Un visage inconnu à l'époque, incontournable aujourd'hui : celui de Steve McQueen dans le rôle de Josh Randall, chasseur de primes dans l'Ouest américain du siècle dernier. Jamais le succès d'une série télévisé n'a autant reposé sur la personnalité de son interprète principal. Rarement un personnage de fiction ne s'est à ce point confondu avec lui. Steve McQueen est devenu par la suite une immense star de cinéma, mais Josh Randall est toujours là, prêt à reprendre du service après avoir bénéficié des derniers procédés de la colorisation. En complément du guide complet des 94 épisodes de la série, Jacques Viallon et Fabrice Rendé évoquent le combat sans répit de Steve McQueen contre ses producteurs pour réussir à faire de Josh Randall un chasseur de primes loyal mais solitaire, vénal mais généreux et profondément humain. Autant de contradictions qui rendent les grands personnages immortels...

  • Si « Drôles de dames » fit sensation lors de son apparition sur les écrans américains vers le milieu des années soixante-dix, c'est avant tout parce que c'était la première fois que l'on confiait les premiers rôles d'une série policière à des femmes. C'est aussi ce qui fit son succès phénoménal et la gloire de ses interprètes. En 1996, la série fête le 20e anniversaire de sa création, et ses fréquentes rediffusions sont la preuve que ce succès perdure malgré les phénomènes de mode. Outre un guide complet des 109 épisodes, Éric Contant & Philippe Goudeau se penchent sur l'influence des « anges de Charlie » dans le paysage audiovisuel de l'époque et, en particulier, sur le rôle des femmes dans les séries américaines. Ils nous content également le destin des six actrices qui se passèrent le relais au cours des cinq saisons, de 1976 à 1981.

  • La guerre du Viêt Nam a laissé une trace indélébile dans les consciences américaines. Elle est même devenue un sujet de prédilection pour les écrivains et cinéastes de ce pays qui en donnèrent de nombreuses visions, parfois divergentes. Mais il a fallu attendre beaucoup plus longtemps pour que la télévision prenne le risque de consacrer une série à ce conflit unique et désastreux. Délaissant les exploits de guerriers invincibles au profit de soldats tout à la fois héroïques et profondément humains, « L'enfer du devoir », avant tout une série témoignage. Après un bref mais nécessaire rappel historique, Philippe Paygnard fait le point sur la place réservée à la guerre du Viêt Nam dans la culture populaire américaine et passe en revue les 58 épisodes qui composent la saga de « L'enfer du devoir ».

  • Un guide des 65 épisodes de cette série télévisée américaine qui analyse la construction comique des aventures de Maddie et David et nous montre comment, dans l'histoire des séries de détectives privés, Clair de lune, bien que bâtie à la façon d'un film noir, brise toutes les règles en faisant référence à la pop-culture.

  • Deux Stars, un générique célébrissime, un humour toujours efficace plus de vingt ans après, une bonne dose d'action... « Amicalement vôtre » est devenu une série de références, L'élégance et le charisme de Lord Brett Sinclair, aux innombrables ancêtres, face à la roublardise de Danny Wilde, self-made-man venu de bas-fonds de New-York : quel tandem ! Philippe Lombard nous fait revivre les circonstances et l'ambiance du tournage et évoque l'admirable travail de doublage de Michel Roux et Claude Bertrand. Il analyse la personnalité des différents protagonistes de la série et démontre que celle-ci puise ses origines dans des oeuvres littéraires et cinématographiques autant que télévisuelles. Enfin, il présente un guide complet et abondamment commenté des 24 épisodes ainsi qu'une filmographie de Roger Moore, Tony Curtis et Laurence Naismith.

  • « L'année des séries. Tome III » fait le point sur l'actualité des séries et vous en dit plus sur : Flash Gordon, Association de bienfaiteurs, Belphégor, Aux frontières du réel, Bouge-toi, Classe Mannequin, Kung Fu, la légende continue, Les filles d'à côté, Loïs et Clark, Raven, Robocop, Côte Ouest, Derrick, la création française, les nouveautés sur la BBC et aux USA, les séries animées, Steven Spielberg et le petit écran...

  • Il nage comme un dauphin mais il est humain. Il revient d'un monde perdu pour se mettre au service de l'humanité : Mark Harris est « l'homme de l'Atlantide », le continent du mythe devenu réalité. Entre « L'âge de cristal » et « La planète des singes », « l'homme de l'Atlantide » nous fait découvrir l'univers étonnant des profondeurs, où se côtoient sirènes et monstres marins. Il nous Invite surtout à un voyage initiatique où les savants fous et les extraterrestres se disputent la planète sur fond de paranormal. Outre un résumé précis de chacun des 17 épisodes, Patrick Giuliano nous propose une étude pertinente des origines mythologiques et de la portée scientifique de « l'homme de l'Atlantide », la série qui révéla Patrick Duffy, avant son rôle dans Dallas.

empty